Le prophète Isa al Masih (PSL) a la Parole d’autorité sur la nature

Dans les deux derniers articles nous avons vu comment le prophète Isa al Masih (PSL) enseignait avec autorité et possédait une autorité telle qu’il pouvait guérir les maladies et les mauvais esprits (jinn) ‘par une parole’. Mais ce qui surprend encore plus est son autorité sur la nature. L’Injil relate la fois où il a traversé le lac avec ses disciples de manière telle qu’ils étaient remplis de ‘frayeur et d’étonnement’. Voici le récit :

22 Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit: Passons de l’autre côté du lac. Et ils partirent. 23 Pendant qu’ils naviguaient, Jésus s’endormit. Un tourbillon fondit sur le lac, la barque se remplissait d’eau, et ils étaient en péril.

24 Ils s’approchèrent et le réveillèrent, en disant: Maître, maître, nous périssons!

S’étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s’apaisèrent, et le calme revint. 25 Puis il leur dit: Où est votre foi?

Saisis de frayeur et d’étonnement, ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, qui commande même au vent et à l’eau, et à qui ils obéissent? (Luc 8:22-25)

La parole d’Isa al Masih (PSL) commande même le vent et les vagues! Pas étonnant que les disciples qui sont là avec lui et témoins de cet évènement soient remplis de frayeur. Cette autorité de commandement suscite la question de son identité. Une autre fois, face à des milliers de personnes, il fait preuve d’une telle autorité que les gens demandent encore qui il est. Cette fois il ne commande pas le vent et les vagues – mais la nourriture. Voici le récit :

Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée, ou mer de Tibériade. 2 Une grande foule le suivait, parce qu’elle voyait les miracles qu’il opérait sur les malades. 3 Jésus monta sur la montagne, et là il s’assit avec ses disciples. 4 Or, la Pâque, la fête des Juifs était proche.

5 Ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe: Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger? 6 Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire.

7 Philippe lui répondit: Les pains qu’on aurait pour deux cents deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçoive un peu.

8 Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit: 9 Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens?

10 Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup d’herbe. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. 11 Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même des poissons, autant qu’ils en voulurent.

12 Lorsqu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde. 13 Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d’orge, après que tous eurent mangé.

14 Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde. 15 Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul. (Jean 6: 1-15)

Quand les gens voient qu’Isa al Masih (PSL) peut multiplier la nourriture des centuples de fois pour que cinq pains et deux poissons nourrissent 5000 hommes et produisent encore des restes, ils savent qu’il est un prophète unique. Ils se demandent s’il est le Prophète dont la Thora de Musa (PSL) avait prédit la venue bien auparavant. Nous savons en effet qu’Isa al Masih (PSL) est ce Prophète car la Thora dit de lui :

Je (Allah) leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. (Deutéronome 18: 18-19)

Le signe de ce prophète est qu’Allah mettrait Ses ‘paroles dans sa bouche’. Qu’est-ce qui distingue les Paroles d’Allah de celles des hommes? La meilleure description se trouve dans la Sourate YA-SIN

Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: «Sois», et c’est. (Ya-sin 36: 82)

Nous avons vu dans l’article précédent que le prophète Isa al Masih (PSL) guérissait les maladies et chassait les mauvais esprits tout simplement ‘par une parole’. Ici nous voyons qu’il prononce une Parole et le vent et les vagues lui obéissent. Et plus tard il parle et le pain se multiplie. Ces signes correspondent à la description de ce Prophète dans la Thora où les paroles d’Allah sont mises dans sa bouche, car quand il parle – cela arrive!

Mais remarquez que les disciples eux-mêmes, à ce moment, ont difficile à comprendre tout cela. Ils ne comprenaient pas l’importance de la multiplication des pains. Nous le savons parce que l’Injil relate qu’après avoir nourri les 5000 :

45 Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renverrait la foule. 46 Quand il l’eut renvoyée, il s’en alla sur la montagne, pour prier.

47 Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et Jésus était seul à terre. 48 Il vit qu’ils avaient beaucoup de peine à ramer; car le vent leur était contraire. Vers la quatrième veille de la nuit, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les dépasser. 49 Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent que c’était un fantôme, et ils poussèrent des cris; 50 car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés.

Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit: Rassurez-vous, c’est moi, n’ayez pas peur! 51 Puis il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en eux-mêmes tout stupéfaits et remplis d’étonnement; 52 car ils n’avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur cœur était endurci.

53 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth, et ils abordèrent. 54 Quand ils furent sortis de la barque, les gens, ayant aussitôt reconnu Jésus, 55 parcoururent tous les environs, et l’on se mit à apporter les malades sur des lits, partout où l’on apprenait qu’il était.56 En quelque lieu qu’il arrive, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris. (Marc 6: 45-56)

Encore une fois le prophète Isa al Masih prononce une Parole d’autorité et cela se ‘produit’. Mais les disciples ne ‘comprennent pas’. La raison n’est pas un manque d’intelligence; ce n’est pas parce qu’ils n’étaient pas là; ce n’est pas qu’ils sont de mauvais disciples; et ce n’est pas qu’ils sont incroyants. Il est dit que ‘leur cœur était endurci’. Souvenez-vous de ce que le prophète Jérémie (PSL) avait prophétisé : une Nouvelle Alliance viendrait où la Loi s’inscrirait dans nos cœurs. Jusqu’à ce que cette Alliance change une personne, le cœur est endurci – même le cœur des disciples proches du Prophète! Et nos cœurs endurcis nous empêchent aussi de comprendre la vérité spirituelle révélée par les prophètes.

Voilà pourquoi le travail préparatoire du prophète Yahva (PSL) est si important. Nous avons vu qu’il a appelé les gens à se repentir en confessant leur péché au lieu d’essayer de le cacher. Si les disciples d’Isa al Masih avaient le cœur endurci, à plus forte raison, vous et moi, n’avons-nous pas besoin de repentance et confession de péché? Peut-être voudrez-vous bien m’accompagner dans une prière vers Allah sous forme de confession comme Dawud (PSL). Allah connaît même nos pensées, alors nous pouvons prier silencieusement dans nos cœurs tout simplement :

O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté;

Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;

Lave-moi complètement de mon iniquité,

Et purifie-moi de mon péché.

Car je reconnais mes transgressions,

Et mon péché est constamment devant moi.

J’ai péché contre toi seul,

Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux,

En sorte que tu seras juste dans ta sentence,

Sans reproche dans ton jugement.

O Dieu! crée en moi un cœur pur,

Renouvelle en moi un esprit bien disposé.

Ne me rejette pas loin de ta face,

Ne me retire pas ton Esprit saint.

Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne! (Psaume 51)

Voilà une prière que je prie, et je vous encourage à faire de même, afin que les messages des prophètes soient compris par un cœur attendri et pur, dans la poursuite de notre étude de l’Injil.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *