Pentecôte – le consolateur vient pour donner du pouvoir et pour nous accompagner

Surah Al-Balad (Sourate 90 – La cité) se réfère à un témoin dans toute la ville et Surah An-Nasr (Sourate 110 – Le secours) envisage des foules de gens venant à une véritable adoration de Dieu.

Non!… Je jure par cette Cité! Et toi, tu es un résident dans cette cite… (Sourate Al-Balad 90:1-2)

Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire, et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d’Allah, alors, par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c’est Lui le grand Accueillant au repentir. (Sourate An-Nasr 110:1-3)

Exactement cinquante jours après la résurrection d’Isa al Masih PSL, la vision évoquée dans Surah Al-Balad et Surah An-Nasr s’est réalisée.  La ville mentionnée était Jérusalem, et les disciples d’Isa al Masih étaient les hommes libres qui étaient les témoins de cette ville, mais c’était l’Esprit de l’Éternel qui se déplaçait parmi les foules dans cette ville en fête remplit de louanges et de pardon.  Nous apprenons en lisant cette histoire qu’aujourd’hui encore, il nous est possible de vivre cette journée.

Le prophète Isa al Masih PSL a été crucifié à la Pâque, mais il est ressuscité le dimanche suivant.  Avec cette victoire sur la mort, il offre maintenant le don de la vie à tous ceux qui le recevront.  Après avoir été avec ses disciples pendant 40 jours, afin qu’ils soient assurés de sa résurrection, il est ensuite monté au ciel. Mais avant son ascension, il a donné ces instructions :

19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28:19-20)

Il a promis d’être toujours avec ses disciples, mais il les a quittés peu de temps après sa venue, lorsqu’il est monté au ciel.  Mais alors, comment pourrait-il encore être avec eux (et aussi avec nous) après son ascension?

La réponse se trouve dans ce qui s’est passé un peu plus tard.  Au souper, juste avant son arrestation, il avait promis la venue de « l’aide », la venue du consolateur. Cinquante jours après sa résurrection (et 10 jours après son ascension), cette promesse fut accomplie.  Ce jour est appelé le jour de la Pentecôte ou dimanche de Pentecôte. La Pentecôte célèbre un  jour incroyable, par rapport à ce qui s’est passé ce jour-là. Le timing parfait d’Allah et pourquoi il a fait cela, nous révèle son cadeau  puissant qu’il nous offre afin de nous soutenir, de nous aider, après l’ascension d’Isa al Masih.

Que s’est il passé à la Pentecôte?

Les événements complets sont consignés dans le livre des Actes des apôtres, chapitre 2 de la Bible.  Ce jour-là, le Saint-Esprit de Dieu est descendu sur les premiers disciples d’Isa al Masih PSL et ils ont commencé à parler haut et fort dans les langues du monde entier.  Cela a créé une telle agitation que les milliers de personnes qui se trouvaient à Jérusalem à l’époque sont sorties pour voir ce qui se passait.  Devant la foule rassemblée, Pierre prononça le premier message de l’Évangile et  » trois mille furent touché par Dieu et ajouté à leur nombre ce jour-là  » (Actes 2:41). Le nombre d’adeptes de l’évangile n’a cessé de croître depuis ce dimanche de Pentecôte.

Ce n’est pas tout, comme les autres événements du Prophète, la Pentecôte a eu lieu le même jour qu’un Festival qui avait commencé avec le Torah à l’époque du Prophète Moussa PSL.

La Pentecôte de la Torah de Moussa

Moussa PSL (1500 av. J.-C.) a établi plusieurs festivals à célébrer tout au long de l’année. La Pâque était la première fête de l’année juive.  Isa avait été crucifié le jour de la fête de la Pâque. Le moment exact de sa mort fait un parallèle avec les sacrifices des agneaux de la Pâque, c’est un très fort symbol pour nous.

La deuxième fête était la Fête des Prémices, et nous avons vu comment le Prophète avait été élevé le jour de cette fête.  Depuis que sa résurrection s’est produite durant la fête des’Premiers Fruits’,  c’est une promesse que notre résurrection suivrait pour tous ceux qui lui font confiance.  Sa résurrection est un ‘prémices’, tout comme le nom du festival l’a prophétisé.

50 jours après le dimanche des ‘Premiers Fruits‘, la Torah exigeait que les Juifs célèbrent la Pentecôte (‘Pente’ pour 50). La fête a d’abord été appelé Fête des Semaines ( puisqu’avant on comptait par semaines, or 50 jours est égal à 7 semaines).  Les Juifs célébraient la fête des semaines depuis 1500 ans à l’époque du prophète Isa al Masih PSL.

 La raison pour laquelle il y avait des gens du monde entier pour entendre le message de Pierre ce jour ou le Saint-Esprit est descendu sur les disciples à Jérusalem, c’est précisément parce qu’ils étaient là pour célébrer la Pentecôte de la Torah.  Aujourd’hui, les Juifs continuent de célébrer la Pentecôte mais l’appellent Shavuot.

Nous avons lu dans la Torah comment la Fête des Semaines devait être célébrée:

16 Vous compterez 50 jours jusqu’au lendemain du septième sabbat et vous ferez une offrande nouvelle à l’Eternel. 17 Vous apporterez de vos maisons deux pains pour qu’ils soient présentés. Ils seront faits avec 4 litres et demi de fleur de farine et cuits avec du levain, en tant que premières parts réservées à l’Eternel. (Lévitique 23:16-17)

Précision de la Pentecôte: Signe d’Allah

Le moment précis de la Pentecôte où l’Esprit Saint est descendu sur les gens,  s’est produit le même jour que la Fête des Semaines (ou Pentecôte) de la Torah.  La crucifixion d’Isa al Masih s’est passé lors de la fête de la Pâque, sa résurrection lors de la fête des premiers fruits et la venue de l’Esprit Saint lors de la fête des semaines. Ce timing parfait est signe clair pour nous de la part d’Allah.  Avec tant de jours dans une année, pourquoi la crucifixion, la résurrection et la venue de l’Esprit Saint devraient-elles se produire précisément chaque jour de trois fêtes importante de la Torah. Par cela Allah nous montre a quel point son plan est parfait et grand.

Les événements les plus important de l'Injil se sont produits précisément au meme moment que les trois Fêtes de Printemps de la Torah.

Les événements les plus important de l’Injil se sont produits précisément au meme moment que les trois Fêtes de Printemps de la Torah

Pentecôte: Le consolateur nous donne un nouveau pouvoir

En expliquant les signes de la venue de l’Esprit Saint, Pierre a pointé du doigt une prophétie du prophète Joël prédisant qu’un jour l’Esprit de Dieu se répandrait sur tous les peuples.  Les événements de ce jour de Pentecôte ont accompli la prophétie.

Nous avons vu comment les prophètes nous ont révélé la nature de notre soif spirituelle qui nous conduit au péché.  Les prophètes prévoyaient aussi la venue d’une Nouvelle Alliance où la Loi serait écrite dans nos cœurs, pas seulement sur des tables de pierre ou dans des livres. Ce n’est qu’avec la Loi écrite dans nos cœurs que nous aurions le pouvoir et la capacité de suivre la loi. La venue de l’Esprit Saint en ce jour de Pentecôte pour accompagner les croyants est l’accomplissement de cette Promesse.

L’une des raisons pour lesquelles l’Évangile est une « bonne nouvelle » est qu’il donne la force de vivre une vie plus complète et meilleure. La vie est maintenant une union entre Allah et son peuple Cette union a lieu par le séjour de l’Esprit de Dieu – qui a commencé le dimanche de la Pentecôte dans Actes 2. C’est une bonne nouvelle que la vie peut maintenant être vécue à un autre niveau, dans une relation avec Dieu par son Esprit. Le Saint-Esprit nous donne une véritable direction intérieure – la direction de Dieu.

13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile qui vous sauve, en lui vous avez cru et vous avez été marqués de l’empreinte du Saint-Esprit qui avait été promis. 14 Il est le gage de notre héritage en attendant la libération de ceux que Dieu s’est acquis pour célébrer sa gloire. (Ephesians 1:13-14)

 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à votre corps mortel par son Esprit qui habite en vous. (Romans 8:11)

 23 Et ce n’est pas elle seule qui soupire, mais nous aussi, qui avons pourtant dans l’Esprit un avant-goût de cet avenir, nous soupirons en nous-mêmes en attendant l’adoption, la libération de notre corps. (Romans 8:23)

La Bible l’explique ainsi :L’Esprit de Dieu est un deuxième fruit, parce que l’Esprit est un avant-goût – une garantie – d’achever notre transformation entant qu’enfants de Dieu.

L’évangile offre une vie nouvelle, non pas en essayant, mais en échouant, de garder la Loi.  Ce n’est pas non plus une vie abondante à travers les possessions, le statut, la richesse et tous les autres plaisirs éphémères de ce monde, que Suleiman avait trouvé si vide Au lieu de cela, lInjil offre une vie nouvelle et abondante par le séjour de l’Esprit de Dieu dans nos coeurs.  Si Allah offre de nous habiter, de nous habiliter et de nous guider – cela doit être une bonne nouvelle! La Pentecôte de la Torah, avec la célébration du pain fin cuit au four avec de la levure, représentait cette vie abondante à venir.  La précision entre l’Ancienne et la Nouvelle Pentecôte est un signe clair que c’est le plan d’Allah pour que nous ayons une vie abondante.

Comprendre et recevoir le don de vie d’Isa al Masih

Mis en avant

Nous avons examiné la dernière semaine du prophète Isa al Masih PSL.  L’Injil rapporte qu’il a été crucifié le jour 6 – Vendredi Saint, et qu’il a été ressuscité le dimanche suivant.  Cela était prévu tant dans le Torah que dans les Psaumes et les ProphètesMais pourquoi cela s’est-il produit et qu’est-ce que cela signifie pour vous et moi aujourd’hui ?   Ici, nous cherchons à comprendre ce qu’offre le prophète Isa al Masih et comment nous pouvons le recevoir.  Cela nous aidera même à comprendre la rançon d’Ibrahim décrite dans la sourate As-Saffat (sourate 37), la sourate al Fatihah (Sourate 1 – L’ouvreur) lorsque ca demande à Allah de «Guide-nous dans le droit chemin», aussi de comprendre pourquoi «musulman» signifie «celui qui soumet», et pourquoi les observances religieuses telles que wudu, Zakat et manger halal sont bonnes mais insuffisantes en elles-mêmes pour le Jour du Jugement.

Mauvaises nouvelles : ce que les prophètes disent de notre relation avec Allah

La Torah enseigne que lorsqu’Allah a créé l’humanité, Il a créé l’humanité.

 27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. *Il créa l’homme et la femme. (Genèse1:27)

« Image » n’est pas utilisé dans un sens physique, mais plutôt dans le sens où nous avons été amenés à Le refléter dans la manière dont nous fonctionnons.  Nous avons été créés pour être en relation avec Lui.  Nous pouvons visualiser cette relation dans la diapositive ci-dessous.  Le Créateur, en tant que règle infinie, est placé au sommet tandis que l’homme et la femme sont placés au bas du diapo car nous sommes des créatures finies.  La relation est indiquée par la flèche de connexion.

Crée à l’image de Dieu, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Crée à l’image d’Allah, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Allah est parfait, il est saint.  C’est pour cela que le Zabur dit:

Eternel, le matin tu entends ma voix, le matin je me tourne vers toi et j’attends, car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. Le mal n’a pas sa place auprès de toi, (Psaume 5:4-5)

Adam a commis un seul acte de désobéissance; un seul et à cause de sa sainteté Dieu a dû le juger.  La Torah et le Coran indiquent qu’Allah l’a rendu mortel et l’a expulsé de Sa présence.  La même situation existe pour nous.  Quand nous péchons ou désobéissons de quelque manière que ce soit, nous déshonorons Allah puisque nous n’agissons pas selon l’image par laquelle nous avons été faits.  Notre relation est brisée, c’est comme si  une barrière aussi solide qu’un mur de roche s’interposait entre nous et notre Créateur.

Nos péchés créent une barrière entre nous et Dieu

Nos péchés créent une barrière entre nous et Allah

Percer la barrière du péché par des bonnes oeuvres religieuses.

Beaucoup d’entre nous tentent de percer cette barrière entre nous et Allah par des actes religieux ou des œuvres qui pourraient gagner assez de mérite pour briser la barrière.  Prières, jeûne, Hadj, aller à la mosquée, zakat, aumône à la charité sont les moyens par lesquels nous cherchons à gagner du mérite pour percer la barrière comme illustré ci-dessous.  En faisant cela, notre espoir est que le mérite religieux annulera certains péchés.  Si nos nombreuses actions gagnent assez de mérite, nous espérons effacer tous nos péchés et recevoir la miséricorde et le pardon.

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Dieu

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Allah

Mais de quel mérite avons-nous besoin pour annuler le péché ?  Quelle est notre assurance que nos actes seront suffisants pour annuler le péché et percer la barrière qui s’est dressée entre nous et notre Créateur ?  Est-ce que nous savons si nos efforts pour les bonnes intentions seront suffisantes? Nous n’avons aucune assurance et nous essayons donc de faire tout ce que nous pouvons et espérons que ce sera suffisant au Jour du Jugement Dernier.

En plus des actions religieuses et des bonnes oeuvres, et les efforts pour les bonnes intentions, nous accomplissons diligemment le wudu avant les prières.  Nous travaillons dur pour rester loin des gens, des objets et de la nourriture qui nous rendent impurs.  Mais le prophète Isaïe l’a révélé :

Il n’y a personne qui fasse appel à ton nom,

qui se réveille pour s’attacher à toi.

C’est que tu t’es caché à nous

et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes.

(Isaïe64:6)

Le prophète nous dit que même si nous évitons tout ce qui nous rend impur, nos péchés rendront nos  » actes justes  » aussi inutiles que des  » chiffons sales  » pour nous rendre propres.  Alors ça c’est une mauvaise nouvelle…  Mais attendez ça devient encore pire.

La pire des nouvelles : le pouvoir du péché et de la mort

Le Prophète Musa PSL a clairement établi la norme dans sa loi selon laquelle l’obéissance totale était requise.  La loi n’a jamais dit quelque chose comme « essayer de suivre la plupart des ordres ».  En fait, la Loi a déclaré à maintes reprises que la seule chose qui assure le paiement du péché c’est la mort.  Nous avons vu au temps de Nouh PSL et même avec l’épouse de Lut PSL que la mort résultait du péché.

L’Injil résume cette vérité de la manière suivante :

Car le salaire du péché, c’est la mort…(Romains6:23)

« Mort  » signifie littéralement  » séparation « .  Lorsque notre âme se sépare de notre corps, nous mourons physiquement.  De même, nous sommes maintenant séparés de Dieu spirituellement et nous sommes morts et impurs à ses yeux.

Cela fait apparaître le problème de « l’espoir » qui est que le mérite peut payer le péché. Le problème est que nos efforts, nos mérites, bonnes intentions et nos actes, bien qu’ils ne soient pas mauvais, sont insuffisants parce que le paiement requis (le  » salaire « ) pour nos péchés est la  » mort « .  Seule la mort transpercera ce mur.  Nos efforts pour gagner du mérite ont le même effet que  si on essayait de guérir le cancer (qui entraîne la mort) en mangeant des aliments halal.  Manger halal n’est pas mauvais, mais cela ne guérira pas le cancer.  Pour le cancer, vous avez besoin d’un traitement totalement différent qui met les cellules cancéreuses à mort.

Ainsi, même dans nos efforts et bonnes intentions pour générer le mérite religieux, nous sommes en fait morts et impurs comme un cadavre aux yeux de notre Créateur.

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Le Prophète Ibrahim PSL nous montre le Droit Chemin !

C’était différent avec le Prophète Ibrahim PSL.  Il a été « crédité par sa vertu », non pas en raison de son mérite, mais parce qu’il croyait et faisait confiance à la promesse que Dieu lui avait faite.  Il a fait confiance à Dieu pour faire le paiement requis, plutôt que de le gagner lui-même. Nous avons vu dans son grand sacrifice que la mort (le paiement pour le péché) a été payée, pas par son fils, mais par un agneau fourni par Dieu.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse de Dieu, et c'est Dieu lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse d’Allah, et c’est Allah lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Le Coran en parle d’Ibrahim dans la sourate As-Saffat (Sourate 37 – Les Rangés) où il est dit:

Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse.
Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:
«Paix sur Abraham». (Sourate As-Saffat 37:107-109)

Allah a «rançonnâmes» (payé le prix) et Ibrahim a reçu la bénédiction, qui inclus la «paix».

Bonnes nouvelles : Le travail d’Isa al Masih est fait en notre nom !

Les exemples de ces prophètes sont là pour nous montrer la Droit chemin, en réponse de la demande de la Sourate Al-Fatihah (Sourate 1 – L’ouverture).

Maître du Jour de la rétribution
C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. (Sourate al-Fatihah 1:4-7)

L’Injil explique qu’il s’agissait d’illustrations pour montrer comment Allah paierait pour le péché et fournirait un remède à la mort et à l’impureté d’une manière simple mais puissante.

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.   (Romains 6:23)

Jusqu’à présent, tout cela a été une  » mauvaise nouvelle « .  Mais l’injil signifie littéralement ‘bonne nouvelle‘ et en déclarant que le sacrifice de la mort d’Isa est suffisant pour percer cette barrière entre nous et Dieu et pardonner nos erreurs, nous pouvons voir pourquoi c’est une bonne nouvelle. 

Le sacrifice d'Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l'agneau d'Ibrahim l'avait fait.

Le sacrifice d’Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l’agneau d’Ibrahim l’avait fait.

Le prophète Isa al Masih a été sacrifié puis ressuscité des morts comme promis, il nous offre maintenant sa nouvelle vie.  Nous n’avons plus besoin de rester prisonniers de la mort du péché. 

Par son sacrifice et sa résurrection, Isa al Masih est devenu une porte à travers la barrière du péché qui nous sépare de Dieu.  C’est pourquoi le prophète a dit :

 C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.   (Jean 10:9-10) 

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

Grâce à cette porte, nous pouvons maintenant regagner la relation que nous avions avec notre Créateur avant que notre péché étaient devenus une barrière, et nous pouvons être assurés de recevoir la miséricorde et le pardon de nos péchés..

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Comme le déclare l’Injil :

En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces prescriptions en pratique vivra par elles.[a] Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: «Ne dis pas dans ton cœur: ‘Qui montera au ciel?’ ce serait en faire descendre Christ;   (1Timothée2:5-6)

Le cadeau de Dieu pour nous,

Le prophète s’est  » donné  » pour  » tous les peuples « .  Donc ça doit t’inclure aussi bien que moi.  Par sa mort et sa résurrection, il a payé le prix d’être un  » médiateur  » et nous offre la vie, mais, comment cette vie nous est-elle donnée ?

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.  (Romains 6:23)

Remarquez comment il nous est donné.  Il est offert comme ‘le don gratuit’.  Pensez aux dons.  Quel que soit le don, s’il s’agit vraiment un don, c’est quelque chose pour lequel vous ne travaillez pas et que vous ne gagnez pas au mérite.  Si vous le méritez, le don ne serait plus un don mais ce serait un salaire !  De la même manière, vous ne pouvez pas mériter ou gagner le sacrifice d’Isa al Masih.  Il vous est offert comme don.  C’est aussi simple que cela.

Quel est son don ?  C’est la  » vie éternelle « .  Cela signifie que le péché qui nous a amené la mort, vous et moi, est maintenant payé.  Dieu nous aime tant que ça.  C’est aussi puissant que ça.

Alors, comment obtenons-nous la vie éternelle, vous et moi ?  Encore une fois, pensez aux dons.  Si quelqu’un veut vous offrir un don, vous devez le  » recevoir « .  Chaque fois qu’un don est offert, il n’y a que deux alternatives.  Soit le don est refusé (« Non merci »), soit il est reçu (« Merci pour votre don. Je vais le prendre »).  C’est pourquoi ce don doit aussi être reçu.  On ne peut se contenter de croire mentalement en elle, de l’étudier ou de la comprendre.  Pour être utile, tout dons qui vous est offert doit être  » reçu « .

12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu, 13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu. (Jean 1:12-13)

En fait, l’Injil dit de Dieu que

Dieu notre Sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés…. (1Timothée2:3-4)

Il est un Sauveur et Son désir est que  » tout le monde  » reçoive son don et soit sauvé du péché et de la mort.  Si c’est Sa volonté, alors recevoir son don serait simplement se soumettre à Sa volonté (le sens même du mot ‘musulman’ celui qui se soumet).
Alors, comment recevrons-nous ce cadeau ?  L’Injil dit que:

12 Ainsi, il n’y a aucune différence entre le Juif et le non-Juif, puisqu’ils ont tous le même Seigneur, qui se montre généreux pour tous ceux qui font appel à lui.  (Romains 10:12)

Remarquez que cette promesse s’adresse à  » tout le monde « .  Depuis quil est ressuscité d’entre les morts, Isa al Masih est encore en vie aujourd’hui. Donc, si vous l’appelez, il vous entendra et vous donnera son don.  Tu l’appelles et tu lui demandes.  Peut-être n’avez-vous jamais fait cela.  Vous trouverez ci-dessous un guide qui peut vous aider. Ce n’est pas un chant magique.  Ce ne sont pas les mots spécifiques qui donnent le pouvoir.  C’est la confiance comme Ibrahim avait que nous plaçons en lui pour ce don, pour nous donner la vie éternelle avec Lui.  Comme nous lui faisons confiance, il nous entendra et répondra.  L’Injil est puissant et pourtant si simple.  N’hésitez pas à suivre ce guide si vous le trouvez utile.

Cher Prophète et Seigneur Isa al Masih.  Je comprends qu’avec mes péchés je suis séparé d’Allah mon Créateur.  Bien que je puisse faire de mon mieux, mes efforts ne percent pas cette barrière.  Mais je comprends que ta mort était un sacrifice pour laver tous mes péchés et me purifier.  Je sais que tu es ressuscité d’entre les morts après ton sacrifice, alors je crois que ton sacrifice était suffisant.  Je te demande de me purifier de mes péchés et de servir de médiateur avec mon Créateur pour que je puisse avoir la vie éternelle.  Je ne veux pas vivre une vie esclave du péché, alors s’il te plaît, libéres-moi du péché.  Merci, Isa le Masih, d’avoir fait tout cela pour moi et continues à me guider dans ma vie pour que je puisse te suivre comme mon Seigneur.

Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux

Résurrection le premier fruit: la Vie pour toi

Nous avons suivi attentivement les événements quotidiens de la semaine dernière du prophète Isa al Masih décrits dans l’Injil. À la fin de la semaine, il a été crucifié le jour de la Pâque (un festival juif sacré). Puis il s’est reposé dans la mort pendant le Sabbat, le 7ème jour de la semaine. Ces jours saints avaient été institués par Allah longtemps à travers le Prophète Moussa (PSL) dans le Torah. Nous lisons ces instructions ici:

L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes: Parle aux Israélites et dis-leur: Voici les fêtes que vous devez célébrer pour le Seigneur et à l’occasion desquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte.

Le sabbat

Durant six jours on fera son travail, mais le septième jour est un sabbat, un jour de repos; il y aura une assemblée cultuelle et vous ne ferez aucun travail ce jour-là, c’est un sabbat en l’honneur de l’Eternel partout où vous habiterez[a].

Voici les autres fêtes de l’Eternel pour lesquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte aux dates fixées.Au soir du quatorzième jour du premier mois[b], à la nuit tombante, c’est la Pâque de l’Eterne (Leviticus 23:1-5)

N’est-il pas curieux que la crucifixion et le repos du Prophète Isa al Masih coïncident exactement avec deux fêtes saintes créées 1500 ans auparavant, comme le montre la chronologie? Pourquoi en est-il ainsi? La réponse nous tend la main à tous, même à la façon dont nous saluons aujourd’hui les uns les autres chaque jour.

La mort d'Isa al Masih s'est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s'est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

La mort d’Isa al Masih s’est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s’est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

Cette coordination des événements qui arrivent au Prophète Isa al Masih avec les fêtes de la Torah continue. La récitation de la torah ci-dessus ne traitait que des deux premiers festivals. Le festival suivant a été appelé «premiers fruits» et la Torah a donné cette instruction au sujet de ce festival.

L’Eternel parla encore à Moïse en ces termes: 10 Dis aux Israélites: Quand vous serez dans le pays que je vais vous donner et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au prêtre la première gerbe de votre récolte[a]. 11 Le lendemain du sabbat, il fera devant moi le geste de présentation avec cette gerbe pour que vous obteniez ma faveur.

14 Avant ce jour où vous apporterez l’offrande à votre Dieu, vous ne mangerez ni pain, ni épis grillés ou grains nouveaux. C’est là une ordonnance en vigueur à perpétuité pour toutes les générations partout où vous habiterez. (Lévitique 23:9-11,14)

Ainsi, le lendemain du sabbat de la Pâque était un troisième jour saint. Chaque année, en ce jour, le Souverain Sacrificateur entrait dans le Saint Temple et agita la toute première récolte de céréales devant l’Eternel. Cela signifiait le début d’une nouvelle vie après la mort de l’hiver, dans l’attente d’une récolte abondante afin que les gens puissent manger et être satisfaits.

C’était exactement le même jour après le sabbat où Isa al Masih PSL s’était reposé dans la mort, le dimanche d’une nouvelle semaine (Nisan 16). L’Injil décrit des événements surprenants qui se sont passés le même jour ou le Souverain Sacrificateur est allé dans le Temple pour offrir ‘ le fruit de la nouvelle vie. Voici l’enregistrement:

Isa al Masih ressuscité d’entre les morts

Le dimanche matin de très bonne heure, les femmes se rendirent au tombeau emportant les huiles aromatiques qu’elles avaient préparées. Elles découvrirent que la pierre fermant l’entrée du sépulcre avait été roulée à quelque distance de l’ouverture. Elles pénétrèrent à l’intérieur, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Pendant qu’elles en étaient encore à se demander ce que cela signifiait, deux personnages vêtus d’habits étincelants se tinrent tout à coup devant elles. Elles étaient tout effrayées et baissaient les yeux vers le sol. Ils leur dirent alors: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n’est plus ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous disait quand il était encore en Galilée: «Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour.» 

Elles se souvinrent alors des paroles de Jésus. Elles revinrent du tombeau et allèrent tout raconter aux Onze, ainsi qu’à tous les autres disciples. 10 C’étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, la mère de Jacques. Quelques autres femmes, qui étaient avec elles, portèrent aussi la nouvelle aux apôtres; 11 mais ceux-ci trouvèrent leurs propos absurdes et n’y ajoutèrent pas foi.

12 Pierre, cependant, partit et courut au tombeau. En se penchant, il ne vit que des linges funéraires. Il s’en retourna, très étonné de ce qui s’était passé[a].

Jésus apparaît à quelques disciples

13 Le même jour, deux de ces disciples se rendaient à un village nommé Emmaüs, à une douzaine de kilomètres de Jérusalem. 14 Ils s’entretenaient de tous ces événements. 15 Pendant qu’ils échangeaient ainsi leurs propos et leurs réflexions, Jésus lui-même s’approcha d’eux et les accompagna. 16 Mais leurs yeux étaient incapables de le reconnaître.

17 Il leur dit: De quoi discutez-vous en marchant?

Ils s’arrêtèrent, l’air attristé. 18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit: Es-tu le seul parmi ceux qui séjournent à Jérusalem qui ne sache pas ce qui s’y est passé ces jours-ci?

19 – Quoi donc? leur demanda-t-il.

– Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C’était un prophète qui agissait et parlait avec puissance, devant Dieu et devant tout le peuple. 20 Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré aux Romains pour le faire condamner à mort et clouer sur une croix. 21 Nous avions espéré qu’il était celui qui devait délivrer Israël. Mais hélas! Voilà déjà trois jours que tout cela est arrivé.

22 Il est vrai que quelques femmes de notre groupe nous ont fort étonnés. Elles sont allées au tombeau très tôt ce matin, 23 mais elles n’ont pas trouvé son corps et sont venues raconter qu’elles ont vu apparaître des anges qui leur ont assuré qu’il est vivant. 24 Là-dessus, quelques-uns de ceux qui étaient avec nous se sont aussi rendus au tombeau; ils ont bien trouvé les choses telles que les femmes les ont décrites; mais lui, ils ne l’ont pas vu.

Alors Jésus leur dit: 25 Ah! hommes sans intelligence! Vous êtes bien lents à croire tout ce que les prophètes ont annoncé. 26 Le Messie ne devait-il pas souffrir toutes ces choses avant d’entrer dans sa gloire?

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures.

28 Entre-temps, ils arrivèrent près du village où ils se rendaient. Jésus sembla vouloir continuer sa route. 29 Mais ils le retinrent avec une vive insistance en disant: Reste donc avec nous; tu vois: le jour baisse et le soir approche.

Alors il entra dans la maison pour rester avec eux. 30 Il se mit à table avec eux, prit le pain et, après avoir prononcé la prière de bénédiction, il le partagea et le leur donna. 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent … mais, déjà, il avait disparu. 32 Et ils se dirent l’un à l’autre: N’avons-nous pas senti comme un feu dans notre cœur pendant qu’il nous parlait en chemin et qu’il nous expliquait les Ecritures?

33 Ils se levèrent sur l’heure et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent les Onze réunis avec leurs compagnons.

34 Tous les accueillirent par ces paroles: Le Seigneur est réellement ressuscité, il s’est montré à Simon.

35 Alors les deux disciples racontèrent à leur tour ce qui leur était arrivé en chemin et comment ils avaient reconnu Jésus au moment où il avait partagé le pain.

Jésus apparaît aux Onze[c]

36 Pendant qu’ils s’entretenaient ainsi, Jésus se trouva au milieu d’eux et leur dit: Que la paix soit avec vous!

37 Mais ils furent saisis de crainte et d’effroi, croyant voir un esprit.

38 – Pourquoi êtes-vous troublés? leur dit-il. Pourquoi les doutes envahissent-ils votre cœur? 39 Regardez mes mains et mes pieds, et reconnaissez que c’est bien moi. Touchez-moi et regardez! Car un esprit n’a ni chair ni os. Or, vous voyez bien que j’en ai.

40 Tout en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds[d]. 41 Mais ils étaient si heureux qu’ils ne parvenaient pas à croire et restaient dans l’étonnement. Alors il leur demanda: Avez-vous quelque chose à manger?

42 Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. 43 Il le prit et le mangea sous leurs yeux.

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.»

45 Là-dessus, il leur ouvrit l’intelligence pour qu’ils comprennent les Ecritures.

46 – Vous voyez, leur dit-il, les Ecritures enseignent que le Messie doit souffrir, qu’il ressuscitera le troisième jour, 47 et qu’on annoncera de sa part à tous les peuples, en commençant par Jérusalem, qu’ils doivent changer pour obtenir le pardon des péchés. 48 Vous êtes les témoins de ces événements. (Luke 24:1-48)

La victoire d’Isa al Masih

Le prophète Isa al Masih PSL, ce jour saint des ‘Premiers Fruits’, a réalisé une grande victoire que ses ennemis et ses compagnons ne croyaient pas possible, il est revenu à la vie, victorieux de la mort. Comme l’explique l’Injil:

54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors se trouvera réalisée cette parole de l’Ecriture:

La victoire totale sur la mort a été remportée.
55 O mort, qu’est devenue ta victoire?
O mort, où est ton dard ?

56 Le dard de la mort, c’est le péché, et le péché tire sa force de la Loi. (1 Corinthiens 15:54-56)

Mais ce n’était pas seulement une victoire pour le prophète. C’était aussi une victoire pour vous et moi. Garantie par le timing du festival des premier fruits sa résurrection est le début d’une nouvelle vie pour nous aussi. L’Injil l’explique :

20 Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts.21 Car, tout comme la mort a fait son entrée dans ce monde par un homme, la résurrection vient aussi par un homme. 22 En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec Christ.23 Mais cette résurrection s’effectue selon un ordre bien déterminé: Christ est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson; ensuite, au moment où il viendra, ceux qui lui appartiennent ressusciteront à leur tour. 24 Puis viendra la fin, lorsque Christ remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir réduit à l’impuissance toute Domination, toute Autorité et toute Puissance hostiles.25 Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. (1 Corinthiens 15:20-26)

Le prophète est ressuscité le même jour que le festival des “Premiers Fruits” afin que nous sachions que nous pouvons nous aussi participer à cette même résurrection de la mort. Le festival des Premiers Fruits étais une offrande d’une nouvelle vie dans ‘l’espoir d’une grande récolte au printemps. L’Injil nous dit que la résurrection d’Isa al Masih n’est que la première avant beaucoup d’autre.  La résurrection d’Isa al Masih était le « premier fruit » de la résurrection avec l’attente d’une plus grande résurrection plus tard pour tous « qui lui appartiennent ». Nous avons vu dans la Torah et le Coran que la mort est venue à cause d’Adam. L’Injil nous dit que, de manière parallèle, la vie de la résurrection est passé par Isa al Masih. Il est le premier fruit d’une nouvelle vie à laquelle nous sommes tous invités à participer.

Pâques: Célébrez la résurrection d’Isah al Masih

Aujourd’hui, la résurrection d’Isa al Masih est souvent appelée Pâques, et le dimanche ou il est ressuscité est souvent référé comme le “dimanche de Pâques”. Mais cette célébration de la résurrection est apparu des centaines d’années après sa mort. Les mots et les fêtes utilisés pour se souvenir de la résurrection d’Isa al Masih ne sont pas importants. Ce qui est important, c’est la résurrection du Prophète en tant qu’aboutissement de la Fête des Premiers Fruits commencée des centaines d’années plus tôt au temps du Prophète Moussa. Cependant, que cela signifie pour vous et moi?

Vous pouvez voir le dimanche de la nouvelle semaine dans le calendrier:

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” - Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” – Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Le »Vendredi saint »

Cela répond également à notre question sur pourquoi le «Vendredi saint». Comme l’explique l’Injil:

Mais voici ce que nous constatons: après avoir été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus se trouve maintenant couronné de gloire et d’honneur, à cause de la mort qu’il a soufferte. Ainsi, par la grâce de Dieu, c’est pour tous les hommes qu’il a connu la mort. (Hebrews 2:9)

Quand Isa al Masih PSL est mort le jour du Vendredi Saint, il l’a fait pour vous et moi. C’est pour le monde entier qu’il a donné sa vie. Si un jour aussi tragique porte le nome de  “Vendredi Saint” c’est parce que c’est un jour de réjouissance pour nous, car c’est le jour de notre salut. Quand il est revenu d’entre les morts le jour de la  “première fête des fruits”, il nous a offert une nouvelle vie, accessible à tous.

Résurrection et paix d’Isa al-Masih dans le Coran

Bien que moins détaillé, le Coran qualifie la résurrection d’Isa al-Masih comme l’un des trois jours les plus importants. La sourate Maryam le récite de la manière suivante:

[Isa al Masih dit] «Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.» (Sourate Maryam 19:33)

L’Injil souligne également la naissance d’Isa al Masih, sa mort, et maintenant sa résurrection. Puisque sa résurrection est un ‘Premiers Fruits’, la paix qui régnait sur le prophète lors de sa résurrection est maintenant disponible pour nous. Isa al Masih l’a montré lorsqu’il a salué ses disciples plus tard le meme jour de sa résurrection:

Le soir de ce même dimanche, les portes de la maison où les disciples se trouvaient [rassemblés] étaient fermées car ils avaient peur des chefs juifs; Jésus vint alors se présenter au milieu d’eux et leur dit: «Que la paix soit avec vous!» 20 Après avoir dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 21 Jésus leur dit de nouveau: «Que la paix soit avec vous! Tout comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.» 22 Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit: «Recevez le Saint-Esprit! (Jean 20:19-22)

Le message d’accueil habituel que les musulmans étendent maintenant les uns aux autres ( « salam ealaykum » – la paix soit sur vous) a été utilisé par le Prophète Isa al Masih longtemps à l’avance pour lier sa résurrection avec la paix qui nous est maintenant donné. Nous devrions nous souvenir de cette promesse du prophète chaque fois que nous entendons ou disons ce salut, et pensons au don du Saint-Esprit qui nous est également disponible.

La résurrection d’Isa al Masih : reconnue.

Le prophète Isa al Masih est allé se montré a des tenons oculaire après sa résurrection. Pendant plusieurs jours ses compagnons ont été témoin de sa résurrection. Ces événements nous sont raconté dans lInjil, ici. Mais il est instructif de noter que même lors de sa première apparition à ses disciples:

… ils ont pensé que c’était une illusion tellement sa ré-surrection était quelque chose d’insensé (Luc 24: 10)

Le prophète lui-même a du se justifier:

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures. (Luc 24: 27)

Et encore plus tard:

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.» (Luc 24:44)

Comment pouvons-nous être sûrs que c’est vraiment le plan d’Allah, de nous donné la vie de la mort d’Isa al Masih? Seul Dieu peut connaître l’avenir, ainsi les Signes révélés des centaines d’années auparavant par les Prophètes dans la Toraj et à Zabur, ont été accomplis par Isa al Masih. Si ces prophéties ont été écrites, c’était pour nous donner de l’assurance sur la véracité, et la concordance avec le plan d’Allah, du sacrifice d’Isa al Masih.

ainsi, tu pourras reconnaître l’entière véracité des enseignements que tu as reçus. (Luc 1:4)

Si vous voulez vous informer sur ce sujet essentiel, du sacrifice et de la résurrection du Prophète Isa al Masih, des liens vers quatre articles différents sont disponibles si-dessous:

1.Cet article passe en revue les signes prophétisés dans la Torah (Loi de Moïse) pointant vers Isa al Masih.

2.Cet article passe en revue les signes dans «les prophètes et les psaumes». Le but de ces deux articles est de nous permettre de juger par nous-mêmes s’il est bien écrit que “ Le Masih souffrira et ressuscitera d’entre les morts le troisième jour » (Luc 24:46).

3.Cet article nous aidera à comprendre comment recevoir ce don de la vie de résurrection que Isa al Masih nous offre.

4.Cet article traite d’une certaine confusion au sujet de la crucifixion d’Isa al Masih, passant en revue ce que le Saint Coran et les différents savants islamiques ont écrit à ce sujet.

Jour 7 – Le repos du Sabbat

Le prophète Isa al Masih (PLS) avait été trahi et crucifié le jour de la Pâque, maintenant connu sous le nom de vendredi saint. La Pâque a commencé jeudi soir au coucher du soleil et s’est terminée le vendredi soir – le jour 6 de la semaine de Nisan. Le dernier événement de ce jour était l’enterrement du prophète mort. L’Injil rapporte comment les femmes qui ont suivi le prophète en ont été témoins.

55 Les femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph, elles regardèrent le tombeau et observèrent comment le corps de Jésus y avait été déposé. 56 Ensuite, elles retournèrent chez elles et préparèrent des huiles aromatiques et des parfums[a]. Puis elles observèrent le repos du sabbat, comme la Loi le prescrit. (Luke 23:55-56)

Les femmes voulaient préparer le corps du prophète mais le temps s’était écoulé et le sabbat commençait au coucher du soleil du vendredi soir. C’était le 7ème jour de la semaine et les Juifs n’étaient pas autorisés à travailler ce jour-là. Ce commandement provient du temps ou Allah a tout créé en 6 jours et s’est reposé le 7ème jour ( jour de Sabbat ). Comme la Torah le décrit :

Ainsi furent achevés le ciel et la terre avec toute l’armée de ce qu’ils contiennent.

Le septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu’il avait créé. Alors il se reposa[a] en ce jour-là de toutes les œuvres qu’il avait accomplies. (Genesis 2:1-2)

Alors les femmes, bien qu’elles voulaient préparer le corps d’Isa al Masih, obéissaient au règles de la Torah et se sont reposées durant le jour du Sabbat.

Mais les principaux sacrificateurs continuèrent leur travail le jour du sabbat. L’Injil enregistre leurs rencontres avec le gouverneur.

62 Le lendemain, le jour qui suivait la préparation du sabbat[a], les chefs des prêtres et des pharisiens se rendirent ensemble chez Pilate 63 pour lui dire: Excellence, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, pendant qu’il était encore en vie: «Après trois jours, je ressusciterai.» 64 Fais donc surveiller étroitement la tombe jusqu’à ce troisième jour: il faut à tout prix éviter que ses disciples viennent dérober le corps pour dire ensuite au peuple qu’il est ressuscité. Cette dernière supercherie serait encore pire que la première.

65 Pilate leur déclara: D’accord! Prenez un corps de garde[b] et assurez la protection de ce tombeau à votre guise.

66 Ils se rendirent donc au tombeau et le firent surveiller après avoir apposé les scellés sur la pierre en présence de la garde. (Matthew 27:62-66)

Alors que durant le jour du sabbat les principaux sacrificateurs travaillaient afin d’assurer une garde autour de la tombe d’Isa al Masih. Le corps du Prophète Isa al Masih PSL s’est reposé dans la mort pendant que les femmes se reposaient dans l’obéissance ce dernier jour de la semaine sainte. La Chronologie montre comment leurs repos reflète le 7ème jour de la Création écrit dans le Torah où Allah s’est reposé de sont travaille (création).

Le repos du Sabbat pour le Prophète Isa al Masih

Le jour d’après une incroyable victoire s’est produit, comme nous pouvons le voir ici.