Comprendre et recevoir le don de vie d’Isa al Masih

Mis en avant

Nous avons examiné la dernière semaine du prophète Isa al Masih PSL.  L’Injil rapporte qu’il a été crucifié le jour 6 – Vendredi Saint, et qu’il a été ressuscité le dimanche suivant.  Cela était prévu tant dans le Torah que dans les Psaumes et les ProphètesMais pourquoi cela s’est-il produit et qu’est-ce que cela signifie pour vous et moi aujourd’hui ?   Ici, nous cherchons à comprendre ce qu’offre le prophète Isa al Masih et comment nous pouvons le recevoir.  Cela nous aidera même à comprendre la rançon d’Ibrahim décrite dans la sourate As-Saffat (sourate 37), la sourate al Fatihah (Sourate 1 – L’ouvreur) lorsque ca demande à Allah de «Guide-nous dans le droit chemin», aussi de comprendre pourquoi «musulman» signifie «celui qui soumet», et pourquoi les observances religieuses telles que wudu, Zakat et manger halal sont bonnes mais insuffisantes en elles-mêmes pour le Jour du Jugement.

Mauvaises nouvelles : ce que les prophètes disent de notre relation avec Allah

La Torah enseigne que lorsqu’Allah a créé l’humanité, Il a créé l’humanité.

 27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. *Il créa l’homme et la femme. (Genèse1:27)

« Image » n’est pas utilisé dans un sens physique, mais plutôt dans le sens où nous avons été amenés à Le refléter dans la manière dont nous fonctionnons.  Nous avons été créés pour être en relation avec Lui.  Nous pouvons visualiser cette relation dans la diapositive ci-dessous.  Le Créateur, en tant que règle infinie, est placé au sommet tandis que l’homme et la femme sont placés au bas du diapo car nous sommes des créatures finies.  La relation est indiquée par la flèche de connexion.

Crée à l’image de Dieu, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Crée à l’image d’Allah, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Allah est parfait, il est saint.  C’est pour cela que le Zabur dit:

Eternel, le matin tu entends ma voix, le matin je me tourne vers toi et j’attends, car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. Le mal n’a pas sa place auprès de toi, (Psaume 5:4-5)

Adam a commis un seul acte de désobéissance; un seul et à cause de sa sainteté Dieu a dû le juger.  La Torah et le Coran indiquent qu’Allah l’a rendu mortel et l’a expulsé de Sa présence.  La même situation existe pour nous.  Quand nous péchons ou désobéissons de quelque manière que ce soit, nous déshonorons Allah puisque nous n’agissons pas selon l’image par laquelle nous avons été faits.  Notre relation est brisée, c’est comme si  une barrière aussi solide qu’un mur de roche s’interposait entre nous et notre Créateur.

Nos péchés créent une barrière entre nous et Dieu

Nos péchés créent une barrière entre nous et Allah

Percer la barrière du péché par des bonnes oeuvres religieuses.

Beaucoup d’entre nous tentent de percer cette barrière entre nous et Allah par des actes religieux ou des œuvres qui pourraient gagner assez de mérite pour briser la barrière.  Prières, jeûne, Hadj, aller à la mosquée, zakat, aumône à la charité sont les moyens par lesquels nous cherchons à gagner du mérite pour percer la barrière comme illustré ci-dessous.  En faisant cela, notre espoir est que le mérite religieux annulera certains péchés.  Si nos nombreuses actions gagnent assez de mérite, nous espérons effacer tous nos péchés et recevoir la miséricorde et le pardon.

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Dieu

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Allah

Mais de quel mérite avons-nous besoin pour annuler le péché ?  Quelle est notre assurance que nos actes seront suffisants pour annuler le péché et percer la barrière qui s’est dressée entre nous et notre Créateur ?  Est-ce que nous savons si nos efforts pour les bonnes intentions seront suffisantes? Nous n’avons aucune assurance et nous essayons donc de faire tout ce que nous pouvons et espérons que ce sera suffisant au Jour du Jugement Dernier.

En plus des actions religieuses et des bonnes oeuvres, et les efforts pour les bonnes intentions, nous accomplissons diligemment le wudu avant les prières.  Nous travaillons dur pour rester loin des gens, des objets et de la nourriture qui nous rendent impurs.  Mais le prophète Isaïe l’a révélé :

Il n’y a personne qui fasse appel à ton nom,

qui se réveille pour s’attacher à toi.

C’est que tu t’es caché à nous

et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes.

(Isaïe64:6)

Le prophète nous dit que même si nous évitons tout ce qui nous rend impur, nos péchés rendront nos  » actes justes  » aussi inutiles que des  » chiffons sales  » pour nous rendre propres.  Alors ça c’est une mauvaise nouvelle…  Mais attendez ça devient encore pire.

La pire des nouvelles : le pouvoir du péché et de la mort

Le Prophète Musa PSL a clairement établi la norme dans sa loi selon laquelle l’obéissance totale était requise.  La loi n’a jamais dit quelque chose comme « essayer de suivre la plupart des ordres ».  En fait, la Loi a déclaré à maintes reprises que la seule chose qui assure le paiement du péché c’est la mort.  Nous avons vu au temps de Nouh PSL et même avec l’épouse de Lut PSL que la mort résultait du péché.

L’Injil résume cette vérité de la manière suivante :

Car le salaire du péché, c’est la mort…(Romains6:23)

« Mort  » signifie littéralement  » séparation « .  Lorsque notre âme se sépare de notre corps, nous mourons physiquement.  De même, nous sommes maintenant séparés de Dieu spirituellement et nous sommes morts et impurs à ses yeux.

Cela fait apparaître le problème de « l’espoir » qui est que le mérite peut payer le péché. Le problème est que nos efforts, nos mérites, bonnes intentions et nos actes, bien qu’ils ne soient pas mauvais, sont insuffisants parce que le paiement requis (le  » salaire « ) pour nos péchés est la  » mort « .  Seule la mort transpercera ce mur.  Nos efforts pour gagner du mérite ont le même effet que  si on essayait de guérir le cancer (qui entraîne la mort) en mangeant des aliments halal.  Manger halal n’est pas mauvais, mais cela ne guérira pas le cancer.  Pour le cancer, vous avez besoin d’un traitement totalement différent qui met les cellules cancéreuses à mort.

Ainsi, même dans nos efforts et bonnes intentions pour générer le mérite religieux, nous sommes en fait morts et impurs comme un cadavre aux yeux de notre Créateur.

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Le Prophète Ibrahim PSL nous montre le Droit Chemin !

C’était différent avec le Prophète Ibrahim PSL.  Il a été « crédité par sa vertu », non pas en raison de son mérite, mais parce qu’il croyait et faisait confiance à la promesse que Dieu lui avait faite.  Il a fait confiance à Dieu pour faire le paiement requis, plutôt que de le gagner lui-même. Nous avons vu dans son grand sacrifice que la mort (le paiement pour le péché) a été payée, pas par son fils, mais par un agneau fourni par Dieu.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse de Dieu, et c'est Dieu lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse d’Allah, et c’est Allah lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Le Coran en parle d’Ibrahim dans la sourate As-Saffat (Sourate 37 – Les Rangés) où il est dit:

Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse.
Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:
«Paix sur Abraham». (Sourate As-Saffat 37:107-109)

Allah a «rançonnâmes» (payé le prix) et Ibrahim a reçu la bénédiction, qui inclus la «paix».

Bonnes nouvelles : Le travail d’Isa al Masih est fait en notre nom !

Les exemples de ces prophètes sont là pour nous montrer la Droit chemin, en réponse de la demande de la Sourate Al-Fatihah (Sourate 1 – L’ouverture).

Maître du Jour de la rétribution
C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. (Sourate al-Fatihah 1:4-7)

L’Injil explique qu’il s’agissait d’illustrations pour montrer comment Allah paierait pour le péché et fournirait un remède à la mort et à l’impureté d’une manière simple mais puissante.

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.   (Romains 6:23)

Jusqu’à présent, tout cela a été une  » mauvaise nouvelle « .  Mais l’injil signifie littéralement ‘bonne nouvelle‘ et en déclarant que le sacrifice de la mort d’Isa est suffisant pour percer cette barrière entre nous et Dieu et pardonner nos erreurs, nous pouvons voir pourquoi c’est une bonne nouvelle. 

Le sacrifice d'Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l'agneau d'Ibrahim l'avait fait.

Le sacrifice d’Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l’agneau d’Ibrahim l’avait fait.

Le prophète Isa al Masih a été sacrifié puis ressuscité des morts comme promis, il nous offre maintenant sa nouvelle vie.  Nous n’avons plus besoin de rester prisonniers de la mort du péché. 

Par son sacrifice et sa résurrection, Isa al Masih est devenu une porte à travers la barrière du péché qui nous sépare de Dieu.  C’est pourquoi le prophète a dit :

 C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.   (Jean 10:9-10) 

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

Grâce à cette porte, nous pouvons maintenant regagner la relation que nous avions avec notre Créateur avant que notre péché étaient devenus une barrière, et nous pouvons être assurés de recevoir la miséricorde et le pardon de nos péchés..

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Comme le déclare l’Injil :

En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces prescriptions en pratique vivra par elles.[a] Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: «Ne dis pas dans ton cœur: ‘Qui montera au ciel?’ ce serait en faire descendre Christ;   (1Timothée2:5-6)

Le cadeau de Dieu pour nous,

Le prophète s’est  » donné  » pour  » tous les peuples « .  Donc ça doit t’inclure aussi bien que moi.  Par sa mort et sa résurrection, il a payé le prix d’être un  » médiateur  » et nous offre la vie, mais, comment cette vie nous est-elle donnée ?

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.  (Romains 6:23)

Remarquez comment il nous est donné.  Il est offert comme ‘le don gratuit’.  Pensez aux dons.  Quel que soit le don, s’il s’agit vraiment un don, c’est quelque chose pour lequel vous ne travaillez pas et que vous ne gagnez pas au mérite.  Si vous le méritez, le don ne serait plus un don mais ce serait un salaire !  De la même manière, vous ne pouvez pas mériter ou gagner le sacrifice d’Isa al Masih.  Il vous est offert comme don.  C’est aussi simple que cela.

Quel est son don ?  C’est la  » vie éternelle « .  Cela signifie que le péché qui nous a amené la mort, vous et moi, est maintenant payé.  Dieu nous aime tant que ça.  C’est aussi puissant que ça.

Alors, comment obtenons-nous la vie éternelle, vous et moi ?  Encore une fois, pensez aux dons.  Si quelqu’un veut vous offrir un don, vous devez le  » recevoir « .  Chaque fois qu’un don est offert, il n’y a que deux alternatives.  Soit le don est refusé (« Non merci »), soit il est reçu (« Merci pour votre don. Je vais le prendre »).  C’est pourquoi ce don doit aussi être reçu.  On ne peut se contenter de croire mentalement en elle, de l’étudier ou de la comprendre.  Pour être utile, tout dons qui vous est offert doit être  » reçu « .

12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu, 13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu. (Jean 1:12-13)

En fait, l’Injil dit de Dieu que

Dieu notre Sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés…. (1Timothée2:3-4)

Il est un Sauveur et Son désir est que  » tout le monde  » reçoive son don et soit sauvé du péché et de la mort.  Si c’est Sa volonté, alors recevoir son don serait simplement se soumettre à Sa volonté (le sens même du mot ‘musulman’ celui qui se soumet).
Alors, comment recevrons-nous ce cadeau ?  L’Injil dit que:

12 Ainsi, il n’y a aucune différence entre le Juif et le non-Juif, puisqu’ils ont tous le même Seigneur, qui se montre généreux pour tous ceux qui font appel à lui.  (Romains 10:12)

Remarquez que cette promesse s’adresse à  » tout le monde « .  Depuis quil est ressuscité d’entre les morts, Isa al Masih est encore en vie aujourd’hui. Donc, si vous l’appelez, il vous entendra et vous donnera son don.  Tu l’appelles et tu lui demandes.  Peut-être n’avez-vous jamais fait cela.  Vous trouverez ci-dessous un guide qui peut vous aider. Ce n’est pas un chant magique.  Ce ne sont pas les mots spécifiques qui donnent le pouvoir.  C’est la confiance comme Ibrahim avait que nous plaçons en lui pour ce don, pour nous donner la vie éternelle avec Lui.  Comme nous lui faisons confiance, il nous entendra et répondra.  L’Injil est puissant et pourtant si simple.  N’hésitez pas à suivre ce guide si vous le trouvez utile.

Cher Prophète et Seigneur Isa al Masih.  Je comprends qu’avec mes péchés je suis séparé d’Allah mon Créateur.  Bien que je puisse faire de mon mieux, mes efforts ne percent pas cette barrière.  Mais je comprends que ta mort était un sacrifice pour laver tous mes péchés et me purifier.  Je sais que tu es ressuscité d’entre les morts après ton sacrifice, alors je crois que ton sacrifice était suffisant.  Je te demande de me purifier de mes péchés et de servir de médiateur avec mon Créateur pour que je puisse avoir la vie éternelle.  Je ne veux pas vivre une vie esclave du péché, alors s’il te plaît, libéres-moi du péché.  Merci, Isa le Masih, d’avoir fait tout cela pour moi et continues à me guider dans ma vie pour que je puisse te suivre comme mon Seigneur.

Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux

Le jour du jugement dernier : Al-Inshiqaq & At-Tur et le Masih

La sourate Al-Inshiqaq (sourate 84 – Le Naufrage) décrit comment la terre et le ciel seront ébranlés et détruits le jour du Jugement dernier. 

Quand le ciel se déchirera,et obéira à son Seigneur – et fera ce qu’il doit faire -et que la terre sera nivelée,et qu’elle rejettera ce qui est en son sein (les morts) et se videra,et qu’elle obéira à son Seigneur – et fera ce qu’elle doit faire -O homme! Toi qui t’efforces vers ton Seigneur sans relâche, tu Le rencontreras alors.Celui qui recevra son livre en sa main droite,sera soumis à un jugement facile,et retournera réjoui auprès de sa famille,Quant à celui qui recevra son livre derrière son dos,il invoquera la destruction sur lui-même,et il brûlera dans un feu ardent.

Al-Inshiqaq 84:1-12

La sourate Al-Inshiqaq avertit que ceux dont les actes ne sont pas remis à sa « main droite » entreront dans un « feu ardent » ce jour-là. 

Savez-vous si vos actions seront remis à votre main droite ou dans votre dos ?

La sourate at-Tur (sourate 52 – La Montagne) décrit en détail le tremblement de la terre et du peuple au jour du Jugement dernier

Laisse-les donc, jusqu’à ce qu’ils rencontrent leur jour où ils seront foudroyés,le jour où leur ruse ne leur servira à rien, où ils ne seront pas secourus.Les injustes auront un châtiment préalable. Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.

Surah at-Tur 52:45-47

Êtes-vous sûr de ne pas avoir « fait de mal » et de ne pas avoir menti pour pouvoir surmonter la sentence du jour du jugement dernier ?

Le Prophète Isa al Masih PSL est venu aider ceux qui ne se pensent pas digne de recevoir le paradis comme cadeau et qui craignent le jugement que Dieu effectuera le jour du Jugement dernier.  Isa al Masih PSL est venu pour aider ceux qui n’ont pas de secours.  Il a dit dans l’Injil :

 

Alors il reprit : Vraiment, je vous l’assure : Moi, je suis la porte par où passent les brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi étaient des voleurs et des brigands. Mais les brebis ne les ont pas écoutés. C’est moi qui suis la porte[b]. Celui qui entre par moi sera sauvé : il pourra aller et venir librement, il trouvera de quoi se nourrir[c]. 10 Le voleur vient seulement pour voler, pour tuer et pour détruire. Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante.

11 Moi, je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Celui qui n’est pas le berger, qui n’est pas le propriétaire des brebis, mais que l’on paye pour les garder, se sauve, lui, dès qu’il voit venir le loup, et il abandonne les brebis ; alors le loup se précipite sur elles, il s’empare de quelques-unes et disperse le troupeau. 13 Cet homme agit ainsi parce qu’il est payé pour faire ce travail et qu’il n’a aucun souci des brebis.

14 Moi, je suis le bon berger ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, 15 tout comme le Père me connaît et que je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis. 16 J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi, il faut que je les amène ; elles écouteront ma voix, ainsi il n’y aura plus qu’un seul troupeau avec un seul berger. 17 Si le Père m’aime, c’est parce que je donne ma vie ; mais ensuite, je la reprendrai.18 En effet, personne ne peut m’ôter la vie : je la donne de mon propre gré. J’ai le pouvoir de la donner et de la reprendre. Tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.

John 10:7-18

Le prophète Isa al Masih a revendiqué une grande autorité pour protéger ses  » brebis  » et leur donner la vie – et pour les aider en ce jour à venir.  A-t-il cette autorité ?  La Torah de Moussa PSL a prédit son autorité. Une autorité visible depuis la création du monde en six jours.  Puis le Zabour et les prophètes qui lui ont succédé ont prédit les détails de sa venue afin que nous puissions savoir que sa présence sur terre était vraiment le plan de Dieu.  Mais comment pouvons-nous devenir « ses brebis » et que voulait-il dire par « je donne ma vie pour la brebis » ?  Nous examinons cette question ici.

Les enseignements du prophète Isa al Masih  PSL ont toujours divisé les gens. C’était également vrai à son époque. Voici comment cette discussion s’est terminée et comment les personnes qui ont entendu sa parole ont été divisées.

19 Il y eut à nouveau division parmi le peuple à cause de ses paroles. 20 Beaucoup disaient : Il a un démon en lui, c’est un fou. Pourquoi l’écoutez-vous ?

21 D’autres répliquaient : Un démoniaque ne parlerait pas ainsi. Et puis : est-ce qu’un démon peut rendre la vue à des aveugles ?

22 Le moment vint où l’on célébrait à Jérusalem la fête de la Consécration[d]. 23 C’était l’hiver. Jésus allait et venait dans la cour du Temple, dans la galerie de Salomon. 24 Alors on fit cercle autour de lui et on l’interpella : Combien de temps nous tiendras-tu encore en haleine ? Si tu es le Messie, dis-le-nous clairement.

25 – Je vous l’ai déjà dit, leur répondit Jésus, mais vous ne croyez pas. Pourtant, vous avez vu les actes que j’accomplis au nom de mon Père : ce sont eux qui témoignent en ma faveur. 26 Mais vous ne croyez pas. Pourquoi ? Parce que vous ne faites pas partie de mes brebis. 27 Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront et personne ne pourra les arracher de ma main. 29 Mon Père qui me les a données est plus grand que tous, et personne ne peut arracher qui que ce soit de la main de mon Père. 30 Or, moi et le Père, nous ne sommes qu’un.

31 Cette fois encore, ils ramassèrent des pierres pour le lapider.32 Alors Jésus leur dit : J’ai accompli sous vos yeux un grand nombre d’œuvres bonnes par la puissance du Père ; pour laquelle voulez-vous me lapider ?33 Les Juifs répliquèrent : Nous ne voulons pas te lapider pour une bonne action, mais parce que tu blasphèmes. Car, toi qui n’es qu’un homme, tu te fais passer pour Dieu.34 Jésus répondit : N’est-il pas écrit dans votre propre Loi :35 Or, on ne saurait contester le témoignage de l’Ecriture. Si donc votre Loi appelle « dieux » ceux auxquels s’adresse la Parole de Dieu, 36 comment pouvez-vous m’accuser de blasphème parce que j’ai dit : « Je suis le Fils de Dieu », quand c’est le Père qui m’a consacré et envoyé dans le monde ?

37 Si je n’accomplis pas les œuvres de mon Père, vous n’avez pas besoin de croire en moi. 38 Mais si, au contraire, je les accomplis, même si vous ne voulez pas me croire, laissez-vous au moins convaincre par mes œuvres, pour que vous reconnaissiez et que vous compreniez que le Père est en moi et que je suis dans le Père.39 Là-dessus, ils tentèrent à nouveau de se saisir de lui, mais il leur échappa. 40 Après cela, Jésus se retira de l’autre côté du Jourdain, au lieu même où Jean avait précédemment baptisé. Il y resta quelque temps.41 Beaucoup de monde vint le trouver. On disait : Jean n’a fait aucun signe miraculeux, mais tout ce qu’il a dit de cet homme était vrai.42 Et là, beaucoup crurent en lui.

John 10:19-42

Le Jour du Jugement Dernier : Al-Masad & Al-Hadid et le Masih

La sourate Al-Masad (sourate 111 – Les Fibres) met en garde contre le jugement enflammé du dernier jour. 

Que périssent les deux mains d’Abû-Lahab et que lui-même périsse.Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu’il a acquis.Il sera brûlé dans un Feu plein de flammes,de même sa femme, la porteuse de bois,à son cou, une corde de fibres.

Al-Masad 111:1-5

La sourate Al-Masad nous explique que nous pouvons périr lors du jour du jugement dernier. Nos proches, comme nos époux(se) et nos enfants sont confrontés à la menace de la sentence au Jour du Jugement Dernier. 

Alors que pouvons-nous faire pour nous préparer à l’entretien que nous allons avoir avec Allah qui connaît tous nos secrets les plus honteux ?

La sourate Al-Hadid (sourate 57 – Le Fer) nous dit qu’il a envoyé des signes pour nous guider de l’obscurité et nos pêchés honteux vers la lumière.

C’est Lui qui fait descendre sur Son serviteur des versets clairs, afin qu’il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et assurément Allah est Compatissant envers vous, et Très Miséricordieux.

Surah al-Hadid 57:9

Il nous prévient également que ceux qui ont vécu dans l’obscurité chercheront frénétiquement la lumière ce jour-là.

Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: «Attendez que nous empruntions [un peu] de votre lumière». Il sera dit: «Revenez en arrière, et cherchez de la lumière». C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l’intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l’Enfer].«N’étions-nous pas avec vous?» leur crieront-ils. «Oui, répondront [les autres] mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à ce que vînt l’ordre d’Allah. Et le séducteur [le diable] vous a trompés au sujet d’Allah

Surah al-Hadid 57:13-14

Et si nous n’avons pas vécu de manière à pouvoir accéder à la lumière ce jour-là ? Y a-t-il de l’espoir pour nous ?

Le prophète Isa al Masih PSL est venu nous aider en ce jour.  Il a dit clairement qu’Il était cette Lumière pour ceux d’entre nous qui sont dans l’obscurité et qui sont à la recherche de cette lumière nécessaire le jour du Jugement dernier.

12 Jésus parla de nouveau en public : Moi, je suis la lumière du monde, dit-il. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres : il aura la lumière de la vie.13 Là-dessus les pharisiens lui répondirent : Tu te rends témoignage à toi-même : ton témoignage n’est pas vrai.

14 Jésus leur répondit : Oui, je me rends témoignage à moi-même : mais mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu et où je vais ; quant à vous, vous ne savez pas d’où je viens ni où je vais. 15 Vous jugez selon des critères purement humains, moi, je ne juge personne. 16 Et à supposer que je porte un jugement, ce jugement est vrai, car je ne suis pas seul pour juger, mais avec moi, il y a aussi le Père qui m’a envoyé. 17 Le témoignage commun de deux personnes n’est-il pas vrai ? C’est ce qui est écrit dans votre Loi ! 18 Eh bien, moi, je suis mon propre témoin ; et le Père qui m’a envoyé me rend aussi témoignage.

19 – Mais, où est-il, ton père ? s’exclamèrent-ils.– Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père, répliqua Jésus ; si vous m’aviez connu, vous connaîtriez aussi mon Père.

20 Jésus parla ainsi pendant qu’il enseignait dans la cour du Temple près des troncs à offrandes, et personne n’essaya de l’arrêter, parce que son heure n’était pas encore venue.21 Jésus leur dit encore : Je vais m’en aller et vous me chercherez ; mais vous mourrez dans votre péché. Vous ne pouvez pas aller là où je vais.22 Sur quoi ils se demandèrent entre eux : Aurait-il l’intention de se suicider ? Est-ce là ce qu’il veut dire par ces paroles : « Vous ne pouvez pas aller là où je vais ? »

23 – Vous, leur dit-il alors, vous êtes d’ici-bas ; moi, je suis d’en haut. Vous appartenez à ce monde-ci ; moi, je ne lui appartiens pas. 24 C’est pourquoi je vous ai dit : « Vous mourrez dans vos péchés. » En effet, si vous ne croyez pas que moi, je suis[b], vous mourrez dans vos péchés.25 – Qui es-tu donc ? lui demandèrent-ils alors.– Je ne cesse de vous le dire depuis le début[c] ! leur répondit Jésus. 26 En ce qui vous concerne, j’aurais beaucoup à dire, beaucoup à juger. Mais celui qui m’a envoyé est véridique, et je proclame au monde ce que j’ai appris de lui.

27 Comme ils ne comprenaient pas que Jésus leur parlait du Père, il ajouta : 28 Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, je suis[d]. Vous reconnaîtrez que je ne fais rien de ma propre initiative, mais que je transmets ce que le Père m’a enseigné. 29 Oui, celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, car je fais toujours ce qui lui est agréable.30 Pendant qu’il parlait ainsi, beaucoup crurent en lui.

John 8: 12-30

Isa al Masih PSL a revendiqué une grande autorité en tant que « Lumière du monde », et lorsqu’il a été contesté, il a fait référence à la « Loi ».  C’est la Torah de Moussa PSL qui a prophétisé sa venue et son autorité.  Sa venue a été suivie par le Zabour et les prophètes suivants qui ont prédit les détails de sa naissance afin que nous puissions savoir qu’il avait l’autorité qu’il revendiquait.  Qu’est-ce que le « Fils de l’homme » et que voulait dire Isa al Masih par « quand tu auras élevé le Fils de l’homme » ? Que signifie avoir « la lumière de la vie » ?  Nous examinons cette question ici.  Si vous devez prendre une décision, nous vous exhortons à rechercher cette lumière aujourd’hui, car au jour du Jugement dernier, il sera trop tard, comme l’avertit al-Hadid.

Aujourd’hui donc, on n’acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu: c’est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination!

al-Hadid 57:15

C’est ainsi que le prophète Isa al Masih a conclu son enseignement à cette occasion.

31 Alors Jésus dit aux Juifs qui avaient mis leur foi en lui : Si vous vous attachez à la Parole que je vous ai annoncée, vous êtes vraiment mes disciples. 32 Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres. 33 – Nous, lui répondirent-ils, nous sommes la postérité d’Abraham[e], nous n’avons jamais été esclaves de personne. Comment peux-tu dire : « Vous serez des hommes libres ? »34 – Vraiment, je vous l’assure, leur répondit Jésus, tout homme qui commet le péché est esclave du péché. 35 Or, un esclave ne fait pas partie de la famille, un fils, lui, en fait partie pour toujours.

36 Si donc c’est le Fils qui vous donne la liberté, alors vous serez vraiment libres. 37 Je sais que vous êtes les descendants d’Abraham. Pourtant, vous cherchez à me faire mourir parce que ma parole ne trouve aucun accès dans votre cœur. 38 Moi, je parle de ce que j’ai vu chez mon Père. Quant à vous, vous faites ce que vous avez appris de votre père.39 – Notre père à nous, répondirent-ils, c’est Abraham.– Eh bien, leur répliqua Jésus, si vous étiez vraiment des enfants d’Abraham, vous agiriez comme lui[f]. 40 Au lieu de cela, vous cherchez à me faire mourir. Pourquoi ? Parce que je vous dis la vérité telle que je l’ai apprise de Dieu. Jamais Abraham n’a agi comme vous. 41 Vous agissez exactement comme votre père à vous !– Mais, répondirent-ils, nous ne sommes pas des enfants illégitimes. Nous n’avons qu’un seul Père : Dieu !

42 – Si vraiment Dieu était votre Père, leur dit Jésus, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je proviens, c’est de Dieu que je suis venu. Je ne suis pas venu de ma propre initiative, c’est lui qui m’a envoyé. 43 Pourquoi ne comprenez-vous pas ce que je vous dis ? Parce que vous êtes incapables de recevoir mes paroles.

44 Votre père, c’est le diable, et vous voulez vous conformer à ses désirs. Depuis le commencement, c’est un meurtrier : il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il ment, il parle de son propre fond, puisqu’il est menteur, lui le père du mensonge. 45 Mais moi, je dis la vérité. C’est précisément pour cela que vous ne me croyez pas. 46 Qui d’entre vous peut produire la preuve que j’ai commis une seule faute ? Si je dis vrai, pourquoi ne me croyez-vous pas ? 47 Celui qui appartient à Dieu écoute les paroles de Dieu. Si vous ne les écoutez pas, c’est parce que vous ne lui appartenez pas.

48 Ils répliquèrent : Nous avions bien raison de le dire : tu n’es qu’un Samaritain, tu as un démon en toi.49 – Non, répondit Jésus, je n’ai pas de démon en moi. Au contraire, j’honore mon Père ; mais vous, vous me méprisez. 50 Non, je ne recherche pas la gloire pour moi-même : c’est un autre qui s’en préoccupe et il me rendra justice.51 Vraiment, je vous l’assure : celui qui observe mon enseignement ne verra jamais la mort.

52 Sur quoi les Juifs reprirent : Cette fois, nous sommes sûrs que tu as un démon en toi. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi tu viens nous dire : Celui qui observe mon enseignement ne mourra jamais. 53 Serais-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort – ou que les prophètes, qui sont tous morts ? Pour qui te prends-tu donc ?

54 Jésus répondit : Si je m’attribuais moi-même ma gloire, cela n’aurait aucune valeur. Celui qui me glorifie, c’est mon Père, celui-là même que vous appelez votre Dieu. 55 En fait, vous ne le connaissez pas, alors que moi, je le connais. Si je disais ne pas le connaître, je serais menteur, comme vous. Mais le fait est que je le connais et que j’obéis à sa Parole. 56 Abraham votre père a exulté de joie à la pensée de voir mon jour. Il l’a vu et en a été transporté de joie.

57 – Quoi, lui dirent-ils alors, tu n’as même pas cinquante ans et tu prétends avoir vu Abraham[g] !58 – Vraiment, je vous l’assure, leur répondit Jésus, avant qu’Abraham soit venu à l’existence, moi, je suis[h].59 A ces mots, ils se mirent à ramasser des pierres pour les lui jeter, mais Jésus disparut dans la foule et sortit de l’enceinte du Temple.

John 8:31-59

Le jour du jugement dernier : Al-Qariah & At-Takathur et le Masih

La sourate Al-Qariah (Sourate 101 – La Fracas) décrit ainsi le Jour du Jugement dernier :

Qu’est-ce que le fracas?Et qui te dira ce qu’est le fracas?C’est le jour où les gens seront comme des papillons éparpillés,et les montagnes comme de la laine cardée;quant à celui dont la balance sera lourdeil sera dans une vie agréable;et quant à celui dont la balance sera légère,sa mère [destination] est un abîme très profond

Al-Qariah 101:2-9

La sourate Al-Qariah nous dit que ceux qui ont eu une vie remplie de bonnes actions peuvent espérer s’en sortir le jour du Jugement dernier…

Mais qu’en est-il de ceux d’entre nous qui n’ont pas fait assez des bonnes actions ? 

La sourate At-Takathur (sourate 102 – La course aux richesses) nous met en garde :

La course aux richesses vous distrait,jusqu’à ce que vous visitiez les tombes.Mais non! Vous saurez bientôt!(Encore une fois)! Vous saurez bientôt!Sûrement! Si vous saviez de science certaine,Puis, vous la verrez certes, avec l’œil de la certitude.Vous verrez, certes, la Fournaise.Puis, assurément, vous serez interrogés, ce jour-là, sur les délices.

At-Takathur 102:1-8

La sourate At-Takathur nous dit que le feu de l’enfer nous menace le jour du Jugement dernier, lorsque nous serons « interrogés ». 

Pouvons-nous nous préparer pour ce jour si nous n’avons pas fait assez de bonnes actions dans notre vie ?  

Le prophète Isa al Masih est venu spécialement pour aider ceux d’entre nous qui ont un léger équilibre de bonnes actions. Il a dit dans l’Évangile que :

35 Et Jésus répondit : Moi, je suis le pain qui donne la vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. 36 Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et vous ne croyez pas.

37 Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne repousserai pas celui qui vient à moi. 38 Car si je suis descendu du ciel, ce n’est pas pour faire ce qui me plaît, mais pour accomplir la volonté de celui qui m’a envoyé. 39 Or, celui qui m’a envoyé veut que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. 40 Oui, telle est la volonté de mon Père : que tous ceux qui tournent leurs regards vers le Fils et qui croient en lui, possèdent la vie éternelle, et moi, je les ressusciterai au dernier jour.

41 Alors les gens se mirent à murmurer contre lui, parce qu’il avait dit : « C’est moi qui suis le pain descendu du ciel. » 42 Ils disaient : Voyons, n’est-ce pas Jésus, le fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère ! Comment peut-il prétendre qu’il est descendu du ciel ?

43 Jésus leur dit : Cessez donc de murmurer ainsi entre vous ! 44 Personne ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 45 Dans les écrits des prophètes, vous pouvez lire cette parole : Dieu les instruira tous[e]. Tout homme qui écoute la voix du Père et qui est instruit par lui vient à moi.

46 Personne n’a jamais vu le Père, sauf celui qui est venu d’auprès de Dieu. Lui, il a vu le Père. 47 Vraiment, je vous l’assure : celui qui croit a la vie éternelle, 48 car je suis le pain qui donne la vie. 49 Vos ancêtres ont bien mangé la manne dans le désert et cela ne les a pas empêchés de mourir.

50 Mais c’est ici le pain qui descend du ciel : celui qui en mange ne mourra pas. 51 Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain-là, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai pour que le monde vive, c’est mon propre corps[f].

John 6:35-51

Le prophète Isa al Masih a affirmé qu’il était « descendu du ciel » et qu’il donnerait « la vie éternelle » à quiconque croit en lui.  Les Juifs qui l’ont écouté ont exigé qu’il prouve cette autorité. Le prophète a fait référence aux prophètes précédents qui ont prophétisé sa venue et son autorité.  Nous pouvons voir comment la Torah de Moussa a prédit sa venue ainsi que les prophètes après Moussa PSL.  Mais que signifie « croire en lui » ?  Nous l’examinons ici.

Isa al Masih a également montré son autorité par des signes de guérison et par son contrôle sur la nature. Il explique dans son enseignement :

14 La moitié de la semaine de fête était déjà passée, quand Jésus alla au Temple et se mit à enseigner. 15 Les Juifs en étaient tout étonnés et se demandaient : Comment peut-il connaître à ce point les Ecritures, sans avoir jamais étudié ?

16 Jésus leur répondit : Rien de ce que j’enseigne ne vient de moi. J’ai tout reçu de celui qui m’a envoyé. 17 Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtra bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative. 18 Celui qui parle en son propre nom recherche sa propre gloire. Mais si quelqu’un vise à honorer celui qui l’a envoyé, c’est un homme vrai ; il n’y a rien de faux en lui. 19 Moïse vous a donné la Loi, et pourtant, aucun de vous ne fait ce qu’elle ordonne ! Pourquoi cherchez-vous à me tuer ?

20 – Tu as un démon en toi ! lui cria la foule. Qui est-ce qui veut te tuer ?21 Jésus reprit la parole et leur dit : Il a suffi que je fasse une œuvre pour que vous soyez tous dans l’étonnement. 22 Réfléchissez : Moïse vous a donné l’ordre de pratiquer la circoncision, rite qui ne vient d’ailleurs pas de Moïse, mais des patriarches. Or, cela ne vous dérange pas de circoncire quelqu’un le jour du sabbat. 23 Eh bien, si on circoncit un garçon le jour du sabbat pour respecter la Loi de Moïse, pourquoi donc vous indignez-vous contre moi parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat ? 24 Cessez donc de juger selon les apparences, et apprenez à porter des jugements conformes à ce qui est juste.25 En le voyant, quelques habitants de Jérusalem s’étonnaient : N’est-ce pas celui qu’ils veulent faire mourir ? 26 Or, le voilà qui parle librement en public et personne ne lui dit rien ! Est-ce que, par hasard, nos autorités auraient reconnu qu’il est vraiment le Messie ? 27 Pourtant, lui, nous savons d’où il est ; mais le Messie, quand il viendra, personne ne saura d’où il est.

28 Alors Jésus intervint d’une voix forte, et on l’entendit dans toute la cour du Temple : Vraiment ! Vous me connaissez et vous savez d’où je suis ! Sachez-le, je ne suis pas venu de ma propre initiative. C’est celui qui est véridique qui m’a envoyé. Vous ne le connaissez pas. 29 Moi, je le connais, car je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé.30 Alors plusieurs essayèrent de l’arrêter, et pourtant personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue. 31 Cependant, beaucoup, parmi la foule, crurent en lui.– Quand le Messie viendra, disaient-ils, accomplira-t-il plus de signes miraculeux que n’en a déjà fait cet homme-là ?

32 Ce qui se murmurait ainsi dans la foule au sujet de Jésus parvint aux oreilles des pharisiens. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes du Temple pour procéder à son arrestation.33 Jésus déclara : Je suis encore pour un peu de temps parmi vous. Ensuite je retournerai auprès de celui qui m’a envoyé. 34 Vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas ; et vous ne pouvez pas aller là où je serai.

35 Sur quoi, ses auditeurs se demandèrent entre eux : Où va-t-il aller pour que nous ne le trouvions pas ? Aurait-il l’intention de se rendre chez les Juifs dispersés parmi les non-Juifs ? Voudrait-il peut-être même apporter son enseignement aux non-Juifs ? 36 Que peut-il bien vouloir dire quand il déclare : « Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas ; et vous ne pouvez pas aller là où je serai » ?

37 Le dernier jour de la fête, le jour le plus solennel, Jésus se tint devant la foule et lança à pleine voix : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive. 38 Car, comme le dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui[c]. 39 En disant cela, il faisait allusion à l’Esprit que devaient recevoir plus tard ceux qui croiraient en lui. En effet, à ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné parce que Jésus n’était pas encore entré dans sa gloire.

40 Dans la foule, plusieurs de ceux qui avaient entendu ces paroles disaient : Pas de doute : cet homme est bien le Prophète attendu.41 D’autres affirmaient : C’est le Messie.– Mais, objectaient certains, le Messie pourrait-il venir de la Galilée ? 42 L’Ecriture ne dit-elle pas que le Messie sera un descendant de David et qu’il naîtra à Bethléhem[d], le village où David a vécu ?43 Ainsi, le peuple se trouva de plus en plus divisé à cause de lui. 44 Quelques-uns voulaient l’arrêter mais personne n’osa porter la main sur lui.

John 7:14-44

L’eau vive qu’il a promise était l’Esprit Saint, qui est venu à la Pentecôte, et qui offre maintenant la Vie en toute liberté, nous protégeant de la mort certaine du jour du Jugement dernier. Il nous suffit de reconnaître notre soif.

Le jour du jugement dernier : At-Tariq, Al-Adiyat et le Masih

La sourate At-Tariq (sourate 86 – L’Astre Nocturne) nous avertit de la venue du Jour du Jugement dernier lorsque :

Allah est certes capable de le ressusciter. Le jour où les cœurs dévoileront leurs secrets,

Surah At-Tariq 86:8-10

La sourate At-Tariq nous dit qu’Allah examinera toutes nos pensées et nos actions secrètes et honteuses sans que personne ne nous aide à nous défendre contre l’épreuve de Son jugement.  De même, la sourate Al-Adiyat (sourate 100 – Les Coursiers) décrit ce même jour :

L’homme est, certes, ingrat envers son Seigneur;et pourtant, il est certes, témoin de cela;et pour l’amour des richesses il est certes ardent.Ne sait-il donc pas que lorsque ce qui est dans les tombes sera bouleversé,et que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines,ce jour-là, certes, leur Seigneur sera Parfaitement Connaisseur d’eux?

Surah Al-Adiyat 100:6-11

La sourate Al-Adiyat avertit que même les secrets honteux connus seulement à l’intérieur de notre propre coeur seront révélés, car Allah connaît bien tout de nos actes et nos pensées.

Nous pouvons éviter de penser à ce jour à venir et espérer que cela fonctionne pour nous, mais les sourates At-Tariq et Al-Adiyat contiennent des avertissements très clairs sur ce jour. 

Ne vaut-il pas mieux être préparé ?  Mais comment ? 

Le prophète Isa al Masih PSL est venu pour ceux d’entre nous qui cherchent à être préparés pour ce Jour.  Il a dit dans l’Injil :

21 En effet, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils, lui aussi, donne la vie à qui il veut. 22 De plus, ce n’est pas le Père qui prononce le jugement sur les hommes ; il a remis tout jugement au Fils, 23 afin que tous les hommes honorent le Fils au même titre que le Père. Ne pas honorer le Fils, c’est ne pas honorer le Père qui l’a envoyé.

24 Oui, vraiment, je vous l’assure : celui qui écoute ce que je dis et qui place sa confiance dans le Père qui m’a envoyé, possède, dès à présent, la vie éternelle et il ne sera pas condamné ; il est déjà passé de la mort à la vie. 25 Oui, vraiment, je vous l’assure : l’heure vient, et elle est déjà là, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et tous ceux qui l’auront entendue vivront.

26 En effet, comme le Père possède la vie en lui-même, il a accordé au Fils d’avoir la vie en lui-même. 27 Et parce qu’il est le Fils de l’homme, il lui a donné autorité pour exercer le jugement.

Jean 5:21-27

Le prophète Isa al Masih PSL revendique une grande autorité, il explique qu’il pourra même superviser le jour du Jugement dernier. Son autorité a été prouvée par la façon dont la Torah du prophète Moussa a prophétisé son autorité depuis la création du monde en six jours. Le Zabour et les prophètes qui lui ont succédé ont prophétisé les détails de sa venue, prouvant ainsi qu’il avait reçu cette autorité d’Allah.  Que voulait dire le prophète par « quiconque entend ma parole et croit celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne sera pas condamné » ? Nous le voyons ici.