Nuit du pouvoir, jour de gloire et parole de prophètes

Sourate Al-Qadr (Sourate 97 – La destinée) décrit la Nuit du pouvoir lorsque le Coran a été révélé pour la première fois.

Au nom d’Allāh, le Gracieux, le Miséricordieux.Assurément, Nous l’avons fait descendre pendant la Nuit de Al-Qadr. Et qu’est-ce qui te ferait savoir ce qu’est la Nuit de Al-Qadr ? La Nuit de Al-Qadr vaut mieux que mille mois. Durant celle-ci descendent les anges et l’Esprit avec le décret de leur Seigneur concernant chaque chose. (Sourate Al-Qadr 97:1-5)

La sourate Al-Qadr, décrit la Nuit du pouvoir comme « meilleure que mille mois », et pourtant nous nous demandons encore ce qui a bien pu être la Nuit du pouvoir.  Qu’a donc fait l’Esprit pour rendre la Nuit de la Puissance meilleure que mille mois?

La sourate Al-Layl (Sourate 92 – La Nuit) évoque un sujet très similaire: le jour et la lumière suivent la nuit. Le jour vient dans la gloire, et Allah guide parce qu’Il sait tout du commencement à la fin. De plus, Il nous avertit du Feu à la Fin à du texte.

Par la nuit quand elle enveloppe tout! Par le jour quand il éclaire! (Sourate Al-Layl 92:1-2)

  C’est à Nous, certes, de guider; à Nous appartient, certes, la vie dernière et la vie présente. Je vous ai donc avertis d’un Feu qui flambe … (Sourate Al-Layl 92:12-14)

Comparez la sourate Al-Qadr et la sourate Al-Layl avec ce qui suit:

De plus, nous tenons pour d’autant plus certaine la parole des prophètes et vous faites bien de vous y attacher : car elle est comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour paraisse et que l’étoile du matin se lève pour illuminer votre cœur. (2 Pierre 1:19)

Voyez-vous des similitudes? Lorsque j’ai lu la sourate Al-Qadr et la sourate Al-Layl, je me suis souvenu de cette citation.  Elle proclame également un Jour se levant après une Nuit.  Pendant la nuit, une révélation a été donnée aux prophètes.  Elle nous avertit également de ne pas ignorer les messages prophétiques. Sinon, nous allons faire face à de graves conséquences.

Ceci a été écrit par l’apôtre Pierre, le disciple principal et compagnon du prophète Isa al Masih PSL. La sourate As-Saf (Sourate 61 – Le rang) évoque les disciples d’Isa al Masih : Et Il vous accordera une autre faveur que vous aimez: le secours provenant d’Allāh et une victoire proche. Annonce donc la bonne nouvelle aux croyants.

O vous qui avez cru! Soyez les alliés d’Allah, à l’instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres: «Qui sont mes alliés (pour la cause) d’Allah?» – Les apôtres dirent: «Nous sommes les alliés d’Allah». Un groupe des Enfants d’Israël crut, tandis qu’un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. (Sourate As-Saf 61:14)

La sourate As-Saf déclare que les disciples d’Isa al Masih étaient « les serviteurs de Dieu ».  Ceux qui croient au message des disciples reçoivent automatiquement cette puissance dont il est question. En tant que disciple principal, Pierre était le chef de ceux qui servaient Dieu.  Bien qu’il ait été disciple du prophète Isa al Masih PSL, témoin de ses nombreux miracles, entendant ses nombreux enseignements et voyant son autorité à l’oeuvre, Pierre déclara plus haut que les paroles des prophètes étaient encore plus « certaines ».  Pourquoi était-il plus sûr des prophètes que ce qu’il a vu lui-même? Il continue:

  Sachez, avant tout, qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut faire l’objet d’une interprétation personnelle. En effet, ce n’est pas par une volonté humaine qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est portés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. (2 Pierre 1:20-21)

Cela nous dit que le Saint-Esprit de Dieu a « porté » les prophètes, de sorte que ce qu’ils ont dit et écrit par la suite provenait de « Dieu ».  C’est pourquoi une nuit comme celle-ci vaut mieux que mille mois parce qu’elle est enracinée dans l’Esprit Saint plutôt que dans « la volonté de l’homme ». La sourate As-Saf nous dit que ceux qui prêtent attention au message de Pierre recevront le Pouvoir qui a été exercé la Nuit du Pouvoir et qui triomphera.

Vivant au temps du prophète Isa al Masih, les « prophètes » dont Pierre parlait étaient les prophètes qui sont dans ce qu’on appelle maintenant l’Ancien Testament – les livres saints qui sont venus avant l’Injil.  Dans la Torah du prophète Musa se trouvaient les récits d’Adam, Qabil & Habil, Nouh, Lut et Ibrahim.  Elle comprenait également les récits de l’époque où Musa affronta Pharaon et reçut ensuite la charia, ainsi que les sacrifices de son frère Harun, qui a inspiré la sourate Baqarah.

Après la fin de la Torah, arriva le Zabour où Dawud reçut l’inspiration pour parler du Masih à venir.  Les prophètes successifs prophétisèrent alors que le Masih allait venir d’une Vierge, que le Royaume d’Allah était ouvert à tous, et que le serviteur à venir allait beaucoup souffrir.  Alors le nom du Masih fut prophétisé, ainsi que le moment de sa venue, et la promesse du Consolateur.

Beaucoup d’entre nous n’ont pas eu la chance de lire ces écrits.  Voici, avec ces différents liens, une opportunité de les découvrir.  La sourate Al-Layl nous prévient de l’arrivée d’un feu.  La sourate Al-Qadr déclare que l’Esprit de Dieu était à l’œuvre dans la Nuit de la Puissance, et enfin, la sourate As-Saf nous promet la venue d’une Puissance reservée à ceux qui croient au message des disciples. Pierre, chef des disciples, nous recommande de « prêter attention » à la révélation des premiers prophètes, donnée dans la nuit, qui attendaient le jour avec impatience. Ne serait-il pas sage de connaître alors leurs messages?

En quoi l’histoire d’amour de Ruth & Boaz est-elle unique?

Si vous deviez nommer de grandes histoires d’amour, vous pourriez mentionner celle entre le prophète Mohamed (PSL) et Khadija, ou entre le prophète (PSL) et sa femme préférée Aisha, ou encore l’histoire d’amour d’Ali et Fatima dans le Coran. Dans les films et la littérature, les histoires d’amour entre un homme et une femme sont des sujets récurrents. Nous pouvons donner comme exemple les histoires suivantes : Roméo et Juliette, La Belle et la Bête, Ali et Jasmine dans le film Aladin, ou encore Cendrillon et le Prince Charmant. L’histoire, la culture pop et la fiction romantique s’assemblent pour offrir des histoires d’amour passionnées qui captivent notre cœur, nos émotions et notre imagination. Al Kitab ne fait pas exception et fait également le récit d’une histoire d’amour, entre Ruth et Boaz.

Étonnamment, l’amour qui s’est développé entre Ruth et Boaz s’est avéré beaucoup plus durable et noble que n’importe laquelle des histoires d’amour cité au-dessus. Cette histoire affecte encore aujourd’hui la vie de l’humanité et cela plus de trois mille ans après que ces deux amoureux se soient rencontrés.

Les Sourates Al-Ma’un, Ad-Duhaa, Ash-Sharh & Al-Mumtahanah sont toutes illustrées dans les écrits de Ruth & Boaz

L’histoire de Ruth et Boaz démontre parfaitement les principes intemporels de ces sourates. Boaz, avec sa gentillesse envers Ruth, était un homme bon, il est tout le contraire de l’homme maléfique contre lequel il a été mis en garde dans la sourate al-Ma’un (sourate 107 – L’entraide).

As-tu vu celui qui traite la religion de mensonge C’est celui qui repousse l’orphelin,

sourate al-Ma’un 107 : 2-3

Ils veulent se faire admirer

sourate al-Ma’un 107 : 7

Ruth de son côté est également un excellent exemple et illustre parfaitement les situations décrites dans la sourate Ad-Duhaa (sourate 93 – Le jour montant)

Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin et Il t’a donné refuge ?Et Il t’a trouvé errant à Sa recherche et Il t’a guidé vers Lui-Même.Et Il t’a trouvé dans le besoin et Il t’a enrichiDonc, quant à l’orphelin, ne le maltraite pas,Et quant au mendiant, ne le réprimande pas,

sourate Ad-Duhaa 93 : 7-11

La façon dont Boaz examine la réfugiée croyante Ruth est un bel exemple d’application de la Sourate Al-Mumtahanah (sourate 60 – L’éprouvée)

Au nom d’Allāh, le Gracieux, le Miséricordieux.N’avons-Nous pas ouvert pour toi ta poitrine ?Et ne t’avons-Nous pas soulagé de ton fardeauQui brisait presque ton échine ?Et n’avons-Nous pas rehaussé ta renommée ?Assurément, il y a le soulagement à côté des difficultés.

(Sourate Ash-Sharh 94: 1-6

Allāh vous interdit seulement, à l’égard de ceux qui se sont battus contre vous à cause de votre religion, et qui vous ont chassés de vos habitations, et qui ont aidé à votre expulsion, de vous lier d’amitié avec eux, et quiconque se lie d’amitié avec eux – ce sont ceux-là qui sont les injustes.

sourate Al-Mumtahanah 60 : 10

Que devons-nous tirer de l’histoire de Ruth et Boaz au 21ème siècle ?

La romance qu’ont connue Ruth et Boaz est à l’image de l’amour mystique et spirituel qu’Allah nous a offert, à vous et à moi. L’histoire de Ruth et Boaz traite de l’amour interculturel et interdit, de l’immigration et de la relation entre un homme puissant et une femme vulnérable – applicable à l’ère #MeToo. 

 Ce récit parle des anciennes relations judéo-arabes. Il devient pour nous un plan directeur sur la façon d’établir un mariage sain. L’histoire d’amour de Ruth et Boaz vaut la peine d’être connue, elle vous offrira une nouvelle vision du mariage, tolèrent et altruiste.

Rectangle 3

Leur histoire d’amour est retranscrite dans le Livre de Ruth dans la Bible/Kitab.  C’est un livre court – seulement 2400 mots – vous pourrez le trouver (ici).  Il se situe vers 1150 avant JC, ce qui en fait la plus ancienne de toutes les histoires d’amour enregistrées dans le monde.  De plus cette histoire à également inspirée de nombreux films.

Naomi et son mari, tous deux juifs, quittent Israël avec leurs deux fils. Afin d’échapper à la sécheresse et ils s’établirent dans le pays voisin de Moab (aujourd’hui connu sous le nom de Jordanie).  Après avoir épousé des femmes locales, les deux fils meurent, tout comme le mari de Naomi, la laissant seule avec ses deux belles-filles.  Naomi décide de retourner dans son Israël natal et une de ses belles-filles, Ruth, choisit de l’accompagner.  Après une longue absence, Naomi est de retour dans sa ville natale de Bethléem en tant que veuve démunie, accompagnée de Ruth, une jeune et vulnérable immigrante Moabite (arabe).

La rencontre de Ruth et Boaz

Sans revenu, Ruth va cueillir le grain laissé par les équipes de récolte locales dans les champs.  La charia du Prophète Moussa (PSL), en tant que filet de sécurité sociale, avait ordonné aux moissonneurs de laisser quelques grains dans leurs champs pour que les plus démunis puissent se nourrir.  Au hasard, il semblerait que Ruth se retrouve à cueillir des céréales dans les champs d’un riche propriétaire nommé Boaz.  Boaz remarque Ruth parmi les autres qui travaillent dur pour ramasser les grains laissés par ses équipes de travail.  Il ordonne à ses contremaîtres de laisser un surplus de grain dans le champ pour qu’elle puisse en récolter davantage.  Les actions de Boaz font de lui le parfait opposé de l’homme maléfique décrit dans la sourate al-Ma’un. Ruth quant à elle voit ses besoins satisfaits au fur et à mesure que la sourate ad-Duhaa l’expose.

Ruth & Boaz meet. Much art has been done depicting their meeting

Ruth et Boaz se rencontrent dans les champs.

Parce qu’elle peut récolter abondamment dans les champs de Boaz, Ruth revient tous les jours dans ses champs pour y ramasser les restes de grain.  Boaz, toujours fidèle à cette image de protecteur, veille à ce que Ruth ne soit pas harcelée ou agressée par l’un de ses employés. Ruth et Boaz se tournent autour et s’intéressent l’un à l’autre, mais en raison des différences d’âge, de statut social et de nationalité, aucun des deux n’ose faire le premier pas. Ici, Naomi (la belle-mère de Ruth) intervient en tant que marieuse ou entremetteuse.  Elle demande à Ruth de s’allonger hardiment à côté de Boaz la nuit après qu’il ait célébré la fête de la moisson.  Boaz comprend cela comme une demande en mariage et décide de l’épouser.

Le Rédempteur

Mais la situation est plus compliquée que l’amour entre eux.  Naomi est une parente de Boaz, et puisque Ruth est sa belle-fille, Boaz et Ruth sont parents par alliance.  Boaz doit l’épouser en tant que « gardien »  cela signifiait qu’en vertu de la Loi de Moussa (PSL), il l’épouserait  » au nom  » de son premier mari (le fils de Naomi) et pourvoirait ainsi à ses besoins.   Cela signifierait que Boaz devrait acheter les champs familiaux de Naomi.  Bien que cela s’avérerait coûteux pour Boaz, ce n’était pas le plus grand obstacle.  Il y avait un autre parent plus proche qui avait le premier droit d’acheter les champs de la famille de Naomi (et d’épouser ainsi Ruth).  Le mariage de Ruth et de Boaz dépendait donc de la volonté d’un autre homme de prendre en charge Naomi et Ruth.  Lors d’une réunion publique des anciens de la ville, ce dernier a refusé le mariage, car il mettait sa propre succession en danger.  Boaz était donc libre d’acheter les biens familiaux de Naomi et d’épouser Ruth.  Naomi, après de nombreuses années difficiles, trouve maintenant un soulagement, illustrant le message dans Surah Ash-Sharh.

L’héritage de Ruth & Boaz

Durant leur mariage, ils eurent un enfant, Obed, qui devint à son tour le grand-père du roi Dawud/David. On promit à David que le Masih descendrait de sa famille. D’autres prophéties ont prédit une naissance venant d’une vierge et finalement le prophète Isa al Masih (PSL) est né à Bethléem, la même ville où Ruth et Boaz s’étaient rencontrés bien avant.  Leur histoire d’amour, leur mariage et leur lignée familiale ont donné naissance à un enfant qui est aujourd’hui à la base du calendrier moderne et des fêtes mondiales comme Noël et Pâques – pas mal pour une romance dans un village poussiéreux il y a plus de 3000 ans. Qu’en dites-vous ?

L’histoire d’amour entre Ruth et Boat : les prémices de la plus grande histoire d’amour que le monde ait connue

La chevalerie et le respect avec lesquels le riche et puissant Boaz a traité Ruth, la femme étrangère démunie, est un modèle contrastant avec les harcèlements et les exploitations maintenant courants dans notre époque #MeToo. L’impact historique de la lignée familiale que cette romance et ce mariage ont produit, donne à cette histoire d’amour un héritage durable. Mais l’histoire d’amour de Ruth et Boaz est aussi l’image d’un amour encore plus grand auquel vous et moi sommes invités à participer.

Le Kitab/Bible nous décrit comme étant similaire à Ruth, il est écrit :

En ce temps-là, |je répondrai,
l’Eternel le déclare,
je répondrai à l’attente du ciel,
et le ciel répondra |à ce qu’attend la terre. (Osée 2:23)

Osée 2:23

Le prophète de l’Ancien Testament Osée (vers 750 av. J.-C.) a utilisé la réconciliation dans son propre mariage brisé pour représenter Allah/Dieu nous tendant la main par Son Amour.  Comme Ruth qui est entrée dans le pays comme une personne mal aimée, mais envers qui Boaz a ensuite montré de l’amour, Dieu désire montrer son amour à ceux d’entre nous qui se sentent loin de lui.  Cela est mentionné dans l’Injil/Nouveau Testament (Romains 9:25) et nous montre comment Allah parvient à aimer ceux qui sont loin de Lui.

Comment se manifeste son amour ?  Isa al Masih, le descendant de Boaz et Ruth, en tant qu’homme est notre « gardien », tout comme Boaz l’était pour Ruth.  Il a payé notre dette de péché à Allah quand il a été crucifié sur la croix à notre place.

Il s’est livré lui-même pour nous, afin de nous délivrer de toute désobéissance et de faire de nous, en nous purifiant ainsi, un peuple qui lui appartienne et qui mette toute son ardeur à accomplir des œuvres bonnes.

Tite 2:14

Tout comme Boaz était un « rédempteur  » qui a payé un prix pour racheter Ruth, Jésus est notre  » précieux rédempteur  » qui a payé (de sa vie) pour nous racheter.

Un modèle pour nos mariages

La façon dont Boaz a payé pour racheter les terres et ensuite gagner sa fiancée montre comment nous pouvons construire nos mariages.  Le Kitab/Bible explique comment nous devrions établir nos mariages :

 21 et parce que vous avez la crainte de Christ, vous vous soumettrez les uns aux autres, 22 vous femmes, en particulier, chacune à son mari, et cela par égard pour le Seigneur. 23 Le mari, en effet, est le chef de sa femme comme Christ est la tête, le chef[f] de l’Eglise qui est son corps et dont il est le Sauveur. 24 Mais comme l’Eglise se soumet à Christ, qu’ainsi aussi la femme se soumette en toute circonstance à son mari.

25 Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme Christ a aimé l’Eglise : il a donné sa vie pour elle 26 afin de la rendre digne de se tenir devant Dieu après l’avoir purifiée par sa Parole, comme par le bain nuptial[g]27 Il a ainsi voulu se présenter cette Eglise à lui-même, rayonnante de beauté, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, mais digne de se tenir devant Dieu et irréprochable.

28 Voilà comment chaque mari doit aimer sa femme comme si elle était son propre corps : ainsi celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car personne n’a jamais haï sa propre chair ; au contraire, chacun la nourrit et l’entoure de soins, comme Christ le fait pour l’Eglise, 30 parce que nous sommes les membres de son corps.

31 C’est pourquoi l’homme laissera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et les deux ne feront plus qu’un[h] .

32 Il y a là un grand mystère : je parle de ce que je viens de dire au sujet de Christ et de l’Eglise. 33 Quant à vous, que chaque mari aime sa femme comme lui-même, et que chaque femme témoigne un profond respect à son mari

Éphésiens 5:21-33

L’exemple de Boaz et Ruth qui ont établi leur mariage sur l’amour et le respect, et les services d’Isa sont un modèle pour les maris qui aiment leurs femmes de manière sacrificielle. Nous devons aussi faire preuve d’une attitude généreuse pour construire nos mariages sur ces mêmes valeurs.

Une invitation de mariage pour toi et moi

Comme dans toutes les bonnes histoires d’amour, la Kitab/Bible se termine par un mariage.  Tout comme le prix que Boaz a payé pour racheter Ruth a préparé le terrain pour leur mariage, le prix qu’Isa al Masih PSL a également préparé le terrain pour notre alliance avec Dieu.  Ce mariage n’est pas figuratif mais réel, et ceux qui acceptent son invitation sont appelés  » L’Épouse du Christ « .  Comme il est dit :

  Réjouissons-nous,
exultons d’allégresse
et apportons-lui notre hommage.
Voici bientôt
les noces de l’Agneau.
Sa fiancée s’est préparée.

Apocalypse 19:7

Ceux qui reçoivent l’offre de rédemption de Jésus deviennent son  » épouse « .  Ce mariage céleste nous est offert à tous.  La Bible se termine par cette invitation pour vous et moi à venir à ses noces

Et l’Esprit et l’Epouse disent : Viens ! Que celui qui entend ces paroles dise : Viens ! Que celui qui a soif vienne. Que celui qui veut de l’eau de la vie la reçoive gratuitement.

Apocalypse 22:17

La relation entre Ruth et Boaz est un modèle d’amour qui se fait encore sentir aujourd’hui. C’est une image de l’amour céleste d’Allah. Il prendra pour épouse tous ceux qui accepteront sa demande en mariage.  Comme pour toute demande en mariage, Son offre doit être évaluée… Pour voir si vous devez l’accepter, cliquez ici. Ce lien vous révélera la « promesse » établi au commencement entre Hazrat Ibrahim et Dieu. Rendez-vous ici pour voir comment Moussa/Moïse a fait part au plan parfait de Dieu, ici Moussa nous montre comment le rédempteur se préparait à payer le prix, et ici pour voir ce qui a été annoncé bien avant, l’engagement de Dieu/ Allah envers son peuple.

Une autre adaptation du Livre de Ruth au cinéma

Résurrection le premier fruit: la Vie pour toi

La sourate Ar-Ra’d (sourate 13 – Le tonnerre) décrit un défi commun ou une critique des non-croyants.

Et si tu dois t’étonner, rien de plus étonnant que leurs dires: «Quand nous seront poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création?» Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du Feu, où ils demeureront éternellement. Et ceux qui ont mécru disent: «Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre sur celui-ci (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur?» Tu n’es qu’un avertisseur, et à chaque peuple un guide. (Sourate Ar-Ra’d 13:5,7)

La sourate est divisée en deux parties. Les incrédules de Sourate Ar-Ra’d ayah 5 demandent si la résurrection aura lieu un jour. De leur point de vue, puisque cela ne s’est jamais produit auparavant, cela ne se produira pas non plus à l’avenir. Puis ils se demandent pourquoi aucun signe miraculeux n’est donné pour confirmer qu’une résurrection va se produire. Concrètement, ils disent: « Prouvez-le! ».

La Sourate al-Furqan (Sourate 25 – Le discernement) illustre ce même défi avec une légère différence.

Ils sont passés par la cité sur laquelle est tombée une pluie de malheurs. Ne la voient-ils donc pas? Mais ils n’espèrent pas de résurrection! Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu’en raillerie: «Est-ce là celui qu’Allah a envoyé comme Messager? (Sourate al-Furqan 25:40-41)

Il n’y a aucune peur de la résurrection à venir, ni du prophète PSL. Ils exigent qu’on leur montre la résurrection.

La Sourate al-Furqan révèle aussi comment Allah voit les païens.

Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection. (Sourate al-Furqan 25:3)

La sourate al-Furqan révèle que les hommes se tournent souvent vers de faux dieux. Comment reconnaît-on un faux dieu d’un vrai? L’ayah nous donne la réponse. Les faux dieux ne peuvent”contrôler la mort, ni la vie, ni la résurrection”. Le fait de contrôler une résurrection nous aiderait à différencier le faux pouvoir du vrai pouvoir. Que le défi soit donné par les incroyants à Allah et à ses apôtres pour prouver ce qui doit être craint de ce qui peut être ignoré, ou que l’avertissement soit donné par Allah aux non-croyants pour adorer le vrai et non le faux, la mesure est la même: la résurrection.

La résurrection exige l’autorité et le pouvoir ultimes. Les prophètes Ibrahim PSL, Musa PSL, Dawud PSL et Mohamed PSL, aussi grands soient-ils, n’ont pas survécu à la mort. Les plus sages des hommes, Socrate, Einstein, Newton et Suleiman, ne l’ont pas non plus fait. Aucun empereur qui a régné sur un trône, y compris les empires grec, romain, byzantin, omeyyade, abbasside, mamelouke et ottoman, n’a survécu à la mort et est revenu à la vie. C’est le défi ultime. C’est le défi qu’Isa al Masih PSL a choisi de relever.

Il a remporté sa victoire avant l’aube du dimanche. Sa victoire sur la mort à l’aube était une victoire pour vous et moi aussi. Nous n’avons plus besoin d’être retenus captifs par les maux de ce monde. Comme le réclame Sourate al-Falaq (Sourate 113 – L’aube naissante).

 Dis: « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante, contre le mal des êtres qu’Il a créés, contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit… » (Sourate al-Falaq 113:1-3)

Nous observerons ici comment cette aube particulière avait été annoncée des centaines d’années auparavant lors du Festival des Premiers-fruits de la Torah, et comment le Seigneur de cette aurore nous délivre des maux de ce monde.

Isa al Masih et les fêtes de la Torah

Nous avons suivi attentivement les événements quotidiens de la semaine dernière du prophète Isa al Masih décrits dans l’Injil. À la fin de la semaine, il a été crucifié le jour de la Pâque (un festival juif sacré). Puis il s’est reposé dans la mort pendant le Sabbat, le 7ème jour de la semaine. Ces jours saints avaient été institués par Allah longtemps à travers le Prophète Moussa (PSL) dans le Torah. Nous lisons ces instructions ici:

L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes: Parle aux Israélites et dis-leur: Voici les fêtes que vous devez célébrer pour le Seigneur et à l’occasion desquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte.

Le sabbat

Durant six jours on fera son travail, mais le septième jour est un sabbat, un jour de repos; il y aura une assemblée cultuelle et vous ne ferez aucun travail ce jour-là, c’est un sabbat en l’honneur de l’Eternel partout où vous habiterez[a].

Voici les autres fêtes de l’Eternel pour lesquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte aux dates fixées.Au soir du quatorzième jour du premier mois[b], à la nuit tombante, c’est la Pâque de l’Eterne (Leviticus 23:1-5)

N’est-il pas curieux que la crucifixion et le repos du Prophète Isa al Masih coïncident exactement avec deux fêtes saintes créées 1500 ans auparavant, comme le montre la chronologie? Pourquoi en est-il ainsi? La réponse nous tend la main à tous, même à la façon dont nous saluons aujourd’hui les uns les autres chaque jour.

La mort d'Isa al Masih s'est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s'est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

La mort d’Isa al Masih s’est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s’est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

Cette coordination des événements qui arrivent au Prophète Isa al Masih avec les fêtes de la Torah continue. La récitation de la torah ci-dessus ne traitait que des deux premiers festivals. Le festival suivant a été appelé «premiers fruits» et la Torah a donné cette instruction au sujet de ce festival.

L’Eternel parla encore à Moïse en ces termes: 10 Dis aux Israélites: Quand vous serez dans le pays que je vais vous donner et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au prêtre la première gerbe de votre récolte[a]. 11 Le lendemain du sabbat, il fera devant moi le geste de présentation avec cette gerbe pour que vous obteniez ma faveur.

14 Avant ce jour où vous apporterez l’offrande à votre Dieu, vous ne mangerez ni pain, ni épis grillés ou grains nouveaux. C’est là une ordonnance en vigueur à perpétuité pour toutes les générations partout où vous habiterez. (Lévitique 23:9-11,14)

Ainsi, le lendemain du sabbat de la Pâque était un troisième jour saint. Chaque année, en ce jour, le Souverain Sacrificateur entrait dans le Saint Temple et agita la toute première récolte de céréales devant l’Eternel. Cela signifiait le début d’une nouvelle vie après la mort de l’hiver, dans l’attente d’une récolte abondante afin que les gens puissent manger et être satisfaits.

C’était exactement le même jour après le sabbat où Isa al Masih PSL s’était reposé dans la mort, le dimanche d’une nouvelle semaine (Nisan 16). L’Injil décrit des événements surprenants qui se sont passés le même jour ou le Souverain Sacrificateur est allé dans le Temple pour offrir ‘ le fruit de la nouvelle vie. Voici l’enregistrement:

Isa al Masih ressuscité d’entre les morts

Le dimanche matin de très bonne heure, les femmes se rendirent au tombeau emportant les huiles aromatiques qu’elles avaient préparées. Elles découvrirent que la pierre fermant l’entrée du sépulcre avait été roulée à quelque distance de l’ouverture. Elles pénétrèrent à l’intérieur, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Pendant qu’elles en étaient encore à se demander ce que cela signifiait, deux personnages vêtus d’habits étincelants se tinrent tout à coup devant elles. Elles étaient tout effrayées et baissaient les yeux vers le sol. Ils leur dirent alors: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n’est plus ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous disait quand il était encore en Galilée: «Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour.» 

Elles se souvinrent alors des paroles de Jésus. Elles revinrent du tombeau et allèrent tout raconter aux Onze, ainsi qu’à tous les autres disciples. 10 C’étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, la mère de Jacques. Quelques autres femmes, qui étaient avec elles, portèrent aussi la nouvelle aux apôtres; 11 mais ceux-ci trouvèrent leurs propos absurdes et n’y ajoutèrent pas foi.

12 Pierre, cependant, partit et courut au tombeau. En se penchant, il ne vit que des linges funéraires. Il s’en retourna, très étonné de ce qui s’était passé[a].

Jésus apparaît à quelques disciples

13 Le même jour, deux de ces disciples se rendaient à un village nommé Emmaüs, à une douzaine de kilomètres de Jérusalem. 14 Ils s’entretenaient de tous ces événements. 15 Pendant qu’ils échangeaient ainsi leurs propos et leurs réflexions, Jésus lui-même s’approcha d’eux et les accompagna. 16 Mais leurs yeux étaient incapables de le reconnaître.

17 Il leur dit: De quoi discutez-vous en marchant?

Ils s’arrêtèrent, l’air attristé. 18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit: Es-tu le seul parmi ceux qui séjournent à Jérusalem qui ne sache pas ce qui s’y est passé ces jours-ci?

19 – Quoi donc? leur demanda-t-il.

– Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C’était un prophète qui agissait et parlait avec puissance, devant Dieu et devant tout le peuple. 20 Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré aux Romains pour le faire condamner à mort et clouer sur une croix. 21 Nous avions espéré qu’il était celui qui devait délivrer Israël. Mais hélas! Voilà déjà trois jours que tout cela est arrivé.

22 Il est vrai que quelques femmes de notre groupe nous ont fort étonnés. Elles sont allées au tombeau très tôt ce matin, 23 mais elles n’ont pas trouvé son corps et sont venues raconter qu’elles ont vu apparaître des anges qui leur ont assuré qu’il est vivant. 24 Là-dessus, quelques-uns de ceux qui étaient avec nous se sont aussi rendus au tombeau; ils ont bien trouvé les choses telles que les femmes les ont décrites; mais lui, ils ne l’ont pas vu.

Alors Jésus leur dit: 25 Ah! hommes sans intelligence! Vous êtes bien lents à croire tout ce que les prophètes ont annoncé. 26 Le Messie ne devait-il pas souffrir toutes ces choses avant d’entrer dans sa gloire?

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures.

28 Entre-temps, ils arrivèrent près du village où ils se rendaient. Jésus sembla vouloir continuer sa route. 29 Mais ils le retinrent avec une vive insistance en disant: Reste donc avec nous; tu vois: le jour baisse et le soir approche.

Alors il entra dans la maison pour rester avec eux. 30 Il se mit à table avec eux, prit le pain et, après avoir prononcé la prière de bénédiction, il le partagea et le leur donna. 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent … mais, déjà, il avait disparu. 32 Et ils se dirent l’un à l’autre: N’avons-nous pas senti comme un feu dans notre cœur pendant qu’il nous parlait en chemin et qu’il nous expliquait les Ecritures?

33 Ils se levèrent sur l’heure et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent les Onze réunis avec leurs compagnons.

34 Tous les accueillirent par ces paroles: Le Seigneur est réellement ressuscité, il s’est montré à Simon.

35 Alors les deux disciples racontèrent à leur tour ce qui leur était arrivé en chemin et comment ils avaient reconnu Jésus au moment où il avait partagé le pain.

Jésus apparaît aux Onze[c]

36 Pendant qu’ils s’entretenaient ainsi, Jésus se trouva au milieu d’eux et leur dit: Que la paix soit avec vous!

37 Mais ils furent saisis de crainte et d’effroi, croyant voir un esprit.

38 – Pourquoi êtes-vous troublés? leur dit-il. Pourquoi les doutes envahissent-ils votre cœur? 39 Regardez mes mains et mes pieds, et reconnaissez que c’est bien moi. Touchez-moi et regardez! Car un esprit n’a ni chair ni os. Or, vous voyez bien que j’en ai.

40 Tout en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds[d]. 41 Mais ils étaient si heureux qu’ils ne parvenaient pas à croire et restaient dans l’étonnement. Alors il leur demanda: Avez-vous quelque chose à manger?

42 Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. 43 Il le prit et le mangea sous leurs yeux.

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.»

45 Là-dessus, il leur ouvrit l’intelligence pour qu’ils comprennent les Ecritures.

46 – Vous voyez, leur dit-il, les Ecritures enseignent que le Messie doit souffrir, qu’il ressuscitera le troisième jour, 47 et qu’on annoncera de sa part à tous les peuples, en commençant par Jérusalem, qu’ils doivent changer pour obtenir le pardon des péchés. 48 Vous êtes les témoins de ces événements. (Luke 24:1-48)

La victoire d’Isa al Masih

Le prophète Isa al Masih PSL, ce jour saint des ‘Premiers Fruits’, a réalisé une grande victoire que ses ennemis et ses compagnons ne croyaient pas possible, il est revenu à la vie, victorieux de la mort. Comme l’explique l’Injil:

54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors se trouvera réalisée cette parole de l’Ecriture:

La victoire totale sur la mort a été remportée.
55 O mort, qu’est devenue ta victoire?
O mort, où est ton dard ?

56 Le dard de la mort, c’est le péché, et le péché tire sa force de la Loi. (1 Corinthiens 15:54-56)

Mais ce n’était pas seulement une victoire pour le prophète. C’était aussi une victoire pour vous et moi. Garantie par le timing du festival des premier fruits sa résurrection est le début d’une nouvelle vie pour nous aussi. L’Injil l’explique :

20 Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts.21 Car, tout comme la mort a fait son entrée dans ce monde par un homme, la résurrection vient aussi par un homme. 22 En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec Christ.23 Mais cette résurrection s’effectue selon un ordre bien déterminé: Christ est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson; ensuite, au moment où il viendra, ceux qui lui appartiennent ressusciteront à leur tour. 24 Puis viendra la fin, lorsque Christ remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir réduit à l’impuissance toute Domination, toute Autorité et toute Puissance hostiles.25 Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. (1 Corinthiens 15:20-26)

Le prophète est ressuscité le même jour que le festival des “Premiers Fruits” afin que nous sachions que nous pouvons nous aussi participer à cette même résurrection de la mort. Le festival des Premiers Fruits étais une offrande d’une nouvelle vie dans ‘l’espoir d’une grande récolte au printemps. L’Injil nous dit que la résurrection d’Isa al Masih n’est que la première avant beaucoup d’autre.  La résurrection d’Isa al Masih était le « premier fruit » de la résurrection avec l’attente d’une plus grande résurrection plus tard pour tous « qui lui appartiennent ». Nous avons vu dans la Torah et le Coran que la mort est venue à cause d’Adam. L’Injil nous dit que, de manière parallèle, la vie de la résurrection est passé par Isa al Masih. Il est le premier fruit d’une nouvelle vie à laquelle nous sommes tous invités à participer.

Pâques: Célébrez la résurrection d’Isah al Masih

Aujourd’hui, la résurrection d’Isa al Masih est souvent appelée Pâques, et le dimanche ou il est ressuscité est souvent référé comme le “dimanche de Pâques”. Mais cette célébration de la résurrection est apparu des centaines d’années après sa mort. Les mots et les fêtes utilisés pour se souvenir de la résurrection d’Isa al Masih ne sont pas importants. Ce qui est important, c’est la résurrection du Prophète en tant qu’aboutissement de la Fête des Premiers Fruits commencée des centaines d’années plus tôt au temps du Prophète Moussa. Cependant, que cela signifie pour vous et moi?

Vous pouvez voir le dimanche de la nouvelle semaine dans le calendrier:

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” - Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” – Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Le »Vendredi saint »

Cela répond également à notre question sur pourquoi le «Vendredi saint». Comme l’explique l’Injil:

Mais voici ce que nous constatons: après avoir été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus se trouve maintenant couronné de gloire et d’honneur, à cause de la mort qu’il a soufferte. Ainsi, par la grâce de Dieu, c’est pour tous les hommes qu’il a connu la mort. (Hebrews 2:9)

Quand Isa al Masih PSL est mort le jour du Vendredi Saint, il l’a fait pour vous et moi. C’est pour le monde entier qu’il a donné sa vie. Si un jour aussi tragique porte le nome de  “Vendredi Saint” c’est parce que c’est un jour de réjouissance pour nous, car c’est le jour de notre salut. Quand il est revenu d’entre les morts le jour de la  “première fête des fruits”, il nous a offert une nouvelle vie, accessible à tous.

Résurrection et paix d’Isa al-Masih dans le Coran

Bien que moins détaillé, le Coran qualifie la résurrection d’Isa al-Masih comme l’un des trois jours les plus importants. La sourate Maryam le récite de la manière suivante:

[Isa al Masih dit] «Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.» (Sourate Maryam 19:33)

L’Injil souligne également la naissance d’Isa al Masih, sa mort, et maintenant sa résurrection. Puisque sa résurrection est un ‘Premiers Fruits’, la paix qui régnait sur le prophète lors de sa résurrection est maintenant disponible pour nous. Isa al Masih l’a montré lorsqu’il a salué ses disciples plus tard le meme jour de sa résurrection:

Le soir de ce même dimanche, les portes de la maison où les disciples se trouvaient [rassemblés] étaient fermées car ils avaient peur des chefs juifs; Jésus vint alors se présenter au milieu d’eux et leur dit: «Que la paix soit avec vous!» 20 Après avoir dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 21 Jésus leur dit de nouveau: «Que la paix soit avec vous! Tout comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.» 22 Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit: «Recevez le Saint-Esprit! (Jean 20:19-22)

Le message d’accueil habituel que les musulmans étendent maintenant les uns aux autres ( « salam ealaykum » – la paix soit sur vous) a été utilisé par le Prophète Isa al Masih longtemps à l’avance pour lier sa résurrection avec la paix qui nous est maintenant donné. Nous devrions nous souvenir de cette promesse du prophète chaque fois que nous entendons ou disons ce salut, et pensons au don du Saint-Esprit qui nous est également disponible.

La résurrection d’Isa al Masih : reconnue.

Le prophète Isa al Masih est allé se montré a des tenons oculaire après sa résurrection. Pendant plusieurs jours ses compagnons ont été témoin de sa résurrection. Ces événements nous sont raconté dans lInjil, ici. Mais il est instructif de noter que même lors de sa première apparition à ses disciples:

… ils ont pensé que c’était une illusion tellement sa ré-surrection était quelque chose d’insensé (Luc 24: 10)

Le prophète lui-même a du se justifier:

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures. (Luc 24: 27)

Et encore plus tard:

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.» (Luc 24:44)

Comment pouvons-nous être sûrs que c’est vraiment le plan d’Allah, de nous donné la vie de la mort d’Isa al Masih? Seul Dieu peut connaître l’avenir, ainsi les Signes révélés des centaines d’années auparavant par les Prophètes dans la Toraj et à Zabur, ont été accomplis par Isa al Masih. Si ces prophéties ont été écrites, c’était pour nous donner de l’assurance sur la véracité, et la concordance avec le plan d’Allah, du sacrifice d’Isa al Masih.

ainsi, tu pourras reconnaître l’entière véracité des enseignements que tu as reçus. (Luc 1:4)

Si vous voulez vous informer sur ce sujet essentiel, du sacrifice et de la résurrection du Prophète Isa al Masih, des liens vers quatre articles différents sont disponibles si-dessous:

1.Cet article passe en revue les signes prophétisés dans la Torah (Loi de Moïse) pointant vers Isa al Masih.

2.Cet article passe en revue les signes dans «les prophètes et les psaumes». Le but de ces deux articles est de nous permettre de juger par nous-mêmes s’il est bien écrit que “ Le Masih souffrira et ressuscitera d’entre les morts le troisième jour » (Luc 24:46).

3.Cet article nous aidera à comprendre comment recevoir ce don de la vie de résurrection que Isa al Masih nous offre.

4.Cet article traite d’une certaine confusion au sujet de la crucifixion d’Isa al Masih, passant en revue ce que le Saint Coran et les différents savants islamiques ont écrit à ce sujet.

Jour 7 – Le repos du Sabbat

Le prophète Isa al Masih (PLS) avait été trahi et crucifié le jour de la Pâque, maintenant connu sous le nom de vendredi saint. La Pâque a commencé jeudi soir au coucher du soleil et s’est terminée le vendredi soir – le jour 6 de la semaine de Nisan. Le dernier événement de ce jour était l’enterrement du prophète mort. L’Injil rapporte comment les femmes qui ont suivi le prophète en ont été témoins.

55 Les femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph, elles regardèrent le tombeau et observèrent comment le corps de Jésus y avait été déposé. 56 Ensuite, elles retournèrent chez elles et préparèrent des huiles aromatiques et des parfums[a]. Puis elles observèrent le repos du sabbat, comme la Loi le prescrit. (Luke 23:55-56)

Les femmes voulaient préparer le corps du prophète mais le temps s’était écoulé et le sabbat commençait au coucher du soleil du vendredi soir. C’était le 7ème jour de la semaine et les Juifs n’étaient pas autorisés à travailler ce jour-là. Ce commandement provient du temps ou Allah a tout créé en 6 jours et s’est reposé le 7ème jour ( jour de Sabbat ). Comme la Torah le décrit :

Ainsi furent achevés le ciel et la terre avec toute l’armée de ce qu’ils contiennent.

Le septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu’il avait créé. Alors il se reposa[a] en ce jour-là de toutes les œuvres qu’il avait accomplies. (Genesis 2:1-2)

Alors les femmes, bien qu’elles voulaient préparer le corps d’Isa al Masih, obéissaient au règles de la Torah et se sont reposées durant le jour du Sabbat.

Mais les principaux sacrificateurs continuèrent leur travail le jour du sabbat. L’Injil enregistre leurs rencontres avec le gouverneur.

62 Le lendemain, le jour qui suivait la préparation du sabbat[a], les chefs des prêtres et des pharisiens se rendirent ensemble chez Pilate 63 pour lui dire: Excellence, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, pendant qu’il était encore en vie: «Après trois jours, je ressusciterai.» 64 Fais donc surveiller étroitement la tombe jusqu’à ce troisième jour: il faut à tout prix éviter que ses disciples viennent dérober le corps pour dire ensuite au peuple qu’il est ressuscité. Cette dernière supercherie serait encore pire que la première.

65 Pilate leur déclara: D’accord! Prenez un corps de garde[b] et assurez la protection de ce tombeau à votre guise.

66 Ils se rendirent donc au tombeau et le firent surveiller après avoir apposé les scellés sur la pierre en présence de la garde. (Matthew 27:62-66)

Alors que durant le jour du sabbat les principaux sacrificateurs travaillaient afin d’assurer une garde autour de la tombe d’Isa al Masih. Le corps du Prophète Isa al Masih PSL s’est reposé dans la mort pendant que les femmes se reposaient dans l’obéissance ce dernier jour de la semaine sainte. La Chronologie montre comment leurs repos reflète le 7ème jour de la Création écrit dans le Torah où Allah s’est reposé de sont travaille (création).

Le repos du Sabbat pour le Prophète Isa al Masih

Mais ce fut juste le repos paisible avant la démonstration de pouvoir. La sourate al-Fajr (Sourate 89 – L’Aube) nous rappelle l’importance que peut avoir l’Aurore après une nuit noire. Le lever du jour peut révéler des choses étonnantes pour « ceux qui comprennent ».  

Par l’Aube! Et par les dix nuits! Par le pair et l’impair! Et par la nuit quand elle s’écoule! N’est-ce pas là un serment, pour un doué d’intelligence? (Sourate al-Fajr 89:1-5)

Le jour d’après une incroyable victoire s’est produit, comme nous pouvons le voir ici.