Qui était le prophète Job ? Pourquoi est-il important aujourd’hui ?

La sourate Al-Bayyinah (sourate 98 – La preuve ) décrit les conditions requises pour être un homme bon.  Elle dit

 Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Salât et d’acquitter la Zakât. Et voilà la religion de droiture.

Surah Al-Bayyinah 98: 5

De même, la sourate Al-Asr’ (sourate 103 – Le temps ) décrit les qualités dont nous avons besoin pour éviter de perdre devant Allah.

L’homme est certes, en perdition,sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance

Surah Al-Asr 103:2-3

Le prophète Job PSL était un homme tel que décrit dans la sourate Al-Bayyinah et la sourate Al-Asr.  Le Prophète Job n’est pas très connu.  Il est mentionné par son nom à quatre reprises dans le Coran.

Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David

An-Nisa 4:163

 Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d’Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

Al-Anam 6:84

 Et Job, quand il implora son Seigneur: «Le mal m’a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux»!

Al-Anbya 21:83

 Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu’il appela son Seigneur: «Le Diable m’a infligé détresse et souffrance».

Sad 38:41

Job figure dans la liste des prophètes tels qu’Ibrahim, Isa al Masih, Dawud parce qu’il a également écrit un livre dans la Bible.  Son livre décrit sa vie.  Il a vécu à l’époque entre le prophète Noé (Nouh) et Ibrahim PSL. La Bible le décrit ainsi :

Il y avait, au pays d’Outs[a], un homme appelé Job. C’était un homme intègre et droit, un homme qui craignait Dieu et qui évitait de faire le mal. Il avait sept fils et trois filles. De plus, ses troupeaux comptaient : sept mille moutons et chèvres, trois mille chameaux, cinq cents paires de bœufs, et cinq cents ânesses. Il possédait aussi des serviteurs en très grand nombre. Cet homme était le personnage le plus important des régions de l’est du Jourdain. Or, chacun de ses fils recevait à tour de rôle ses frères pour un festin. Ils invitaient leurs trois sœurs à manger et à boire avec eux. Quand ces jours de festin étaient achevés, Job faisait venir ses enfants, afin d’accomplir pour eux les rites de purification. Il se levait de grand matin et offrait un holocauste[b] pour chacun d’eux. Car il se disait : Peut-être mes fils ont-ils commis quelque faute et dit du mal de Dieu dans leur cœur. Job agissait toujours ainsi.

Emploi 1:1-5

Job avait toutes les bonnes qualités que la Sourate Al-Bayyinah et la Sourate Al-Asr déclarent nécessaires. Mais sa vie bascule lors que Shaytan est venu devant l’Éternel.  Le livre de Job retranscrit leur conversation :

Or, un jour, les anges de Dieu[c] se rendirent au conseil de l’Eternel. L’Accusateur (Satan)[d] vint aussi parmi eux. L’Eternel dit à l’Accusateur : D’où viens-tu donc ?

Celui-ci lui répondit : Je viens de parcourir la terre et de la sillonner.

Alors l’Eternel demanda à l’Accusateur : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, un homme qui craint Dieu et qui évite de mal faire.

L’Accusateur lui répondit : Est-ce vraiment pour rien que Job craint Dieu ? 10 N’as-tu pas élevé comme un rempart de protection autour de lui, autour de sa maison, et autour de tous ses biens ? Tu as fait réussir ses entreprises : ses troupeaux se sont multipliés dans le pays ! 11 Mais porte donc la main sur tous ses biens et sur les siens, et l’on verra s’il ne te maudit pas en face.

12 Alors l’Eternel dit à l’Accusateur : Tous ses biens sont en ton pouvoir, ainsi que les siens, mais ne porte pas la main sur sa personne !

Alors l’Accusateur se retira de la présence de l’Eternel.

Emploi 1 : 6-12

C’est ainsi que Shaytan a provoqué le désastre sur la vie Job.

13 Or, un jour, les fils et les filles de Job s’étaient mis à manger et à boire du vin ensemble chez leur frère aîné. 14 C’est alors qu’un messager vint trouver Job et lui annonça : Les bœufs étaient en train de labourer, et les ânesses paissaient à leurs côtés, 15 quand les Sabéens[e] se sont jetés sur eux, et s’en sont emparés. Ils ont massacré tes serviteurs. Je suis le seul qui ait pu leur échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

16 Il n’avait pas fini de parler qu’un autre messager arriva et annonça : La foudre est tombée du ciel, et elle a foudroyé tes moutons et tes chèvres et tes serviteurs. Elle a tout consumé. Je suis le seul qui ait pu y échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

17 Il parlait encore, lorsqu’un autre messager arriva et annonça : Trois bandes de Chaldéens[f] se sont jetées sur les chameaux, et s’en sont emparés. Ils ont massacré tes serviteurs. Je suis le seul qui ait pu leur échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

18 Il parlait encore, lorsqu’un autre messager arriva et annonça : Tes fils et tes filles étaient en train de manger et de boire du vin ensemble chez leur frère aîné, 19 lorsqu’un vent très violent s’est levé du côté du désert. Il s’est rué contre les quatre coins de la maison qui s’est effondrée sur tes enfants. Ils sont tous morts. Je suis le seul qui ait pu m’échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

20 Alors Job se leva, il déchira son manteau, se rasa la tête[g], puis se jeta par terre pour se prosterner. 21 Et il dit : Je suis sorti nu du ventre de ma mère, et j’y retournerai nu. L’Eternel a donné, l’Eternel a repris : que l’Eternel soit béni !

22 Au milieu de tous ces malheurs, Job ne commit pas de péché et n’attribua rien d’inconvenant à Dieu[h].

Emploi 1:13-22

Shaytan cherchait encore à provoquer Job pour qu’il maudisse l’Éternel.  Il y eut donc une deuxième épreuve.

C’est pourquoi la sourate Al-Anbya décrit Job pleurant de détresse et la sourate Sad explique que le Malin (Shaytan) l’avait affligé. Dans sa misère, Job avait 3 amis qui lui rendaient visite pour lui apporter du réconfort.  Un autre jour, les anges[a] se rendirent au conseil de Dieu. L’Accusateur (Satan) vint aussi parmi eux au conseil de l’Eternel.L’Eternel dit à l’Accusateur : D’où viens-tu donc ?Celui-ci lui répondit : Je viens de parcourir la terre et de la sillonner

.Alors l’Eternel demanda à l’Accusateur : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, un homme qui craint Dieu et qui évite de mal faire. Il persévère toujours dans son intégrité. C’est pour rien que tu m’as incité à l’accabler.

L’Accusateur lui répondit : Peau pour peau, tout ce qui est à lui, l’homme y renoncera en échange de sa vie. Mais porte donc la main sur son corps et l’on verra s’il ne te maudit pas en face !Alors l’Eternel dit à l’Accusateur : Il est en ton pouvoir, mais épargne sa vie.

Alors l’Accusateur se retira de la présence de l’Eternel et il infligea à Job une douloureuse maladie de peau qui s’étendit de la plante des pieds jusqu’au crâne.Job prit un morceau de poterie pour se gratter, et resta assis au milieu de la cendre.

Sa femme lui dit : Tu persévères toujours dans ton intégrité ! Maudis donc Dieu et meurs !

10 Mais il lui répondit : Tu parles comme une insensée. Quoi ! nous recevrions de Dieu le bonheur, et nous ne recevrions pas aussi le malheur !

Job 2:1-10

Au milieu de tous ces malheurs, Job ne commit pas de péché dans tout ce qu’il dit.

11 Or, trois amis de Job apprirent que tous ces malheurs venaient de fondre sur lui. Ils vinrent chacun de son pays. C’était Eliphaz de Témân[b], Bildad de Shouah[c], et Tsophar de Naama[d]. En effet, ils décidèrent ensemble d’aller lui témoigner leur sympathie et le consoler. 12 Lorsqu’ils l’aperçurent de loin, ils ne le reconnurent pas, et ils se mirent à pleurer à grand bruit. Ils déchirèrent leur manteau et jetèrent de la poussière en l’air, au-dessus de leur tête. 13 Puis ils restèrent là, assis par terre, à ses côtés, sept jours et sept nuits. Aucun d’eux ne lui dit un mot car ils voyaient bien combien sa souffrance était grande.

Job 2:11-13

Le Livre de Job retrace leurs discussions sur les raisons pour lesquelles un tel malheur est arrivé à Job.  Leur conversation s’étend sur de nombreux chapitres.  En résumé, ses amis expliquent à Job qu’un tel malheur n’arrive qu’aux personnes malfaisantes, et que Job a donc dû secrètement pécher.  S’il confessait ces péchés, peut-être lui serait-il accordé le pardon.  Mais Job ne cesse de répondre qu’il n’est pas responsable de ses méfaits.  Il ne comprend pas pourquoi le malheur s’est abattu sur lui. 

Nous ne pouvons pas suivre chaque partie de leur longue conversation, mais au milieu de ses questions, Job déclare ce qu’il sait avec certitude :

Mais je sais, moi, |que mon défenseur est vivant :
en dernier lieu |il surgira sur la poussière.
26 Après que cette peau |aura été détruite,
moi, dans mon corps[g], |je contemplerai Dieu.
27 Oui, moi, je le verrai |prendre alors mon parti[h],
et, de mes propres yeux, |je le contemplerai. |Et il ne sera plus |un étranger pour moi[i].

Job 19:25-27

Même s’il ne comprenait pas pourquoi ses tragédies l’avaient frappé, il savait qu’un « Rédempteur » était en train de venir sur la terre.  Le rédempteur est quelqu’un qui peut payer pour ses péchés. Job appelle le Rédempteur « mon Rédempteur », il savait donc que le Rédempteur allait venir pour lui.  Après que la « peau de Job ait été détruite » (après qu’il soit mort), il verrait Dieu dans sa chair. 

Job attend avec impatience le jour de la Résurrection.  Mais il fera face à Dieu lors de la résurrection avec confiance, car son rédempteur vit et l’a racheté. 

La sourate Al-Ma’arij (sourate 70 – Les escaliers qui montent) parle également d’un rédempteur le jour de la résurrection.  Mais la sourate Al-Ma’arij décrit un homme fou, qui cherche frénétiquement un rédempteur ce même jour. 

bien qu’ils se voient l’un l’autre. Le criminel aimerait pouvoir se racheter du châtiment de ce jour, en livrant ses enfants,sa compagne, son frère,même son clan qui lui donnait asile,et tout ce qui est sur la terre, tout, qui pourrait le sauver

Surah Al-Ma’arij 70:11-14

L’homme insensé de la sourate Al-Ma’arij cherche sans succès à se racheter.  Il cherche un rédempteur qui puisse le racheter de la « punition de ce jour-là », le jour du jugement.  Ses enfants, sa femme, son frère et tous les habitants de la terre ne peuvent pas le racheter.  Ils ne peuvent pas le racheter parce qu’ils ont leur propre peine à payer.

Job était un homme droit, mais il savait qu’il avait besoin d’un rédempteur pour ce jour-là.  Il était sûr, malgré tous ses problèmes, qu’il avait ce rédempteur.  Puisque la Torah a déclaré que le paiement de tout péché est la mort, le rédempteur devait payer de sa vie.  Job savait que son rédempteur « à la fin, il se tiendra au dessus de la terre ».  Qui était le « rédempteur » de Job ?  La seule personne qui soit jamais morte, mais qui est ensuite ressuscitée pour se tenir à nouveau sur la terre est le prophète Isa al Masih PSL.  Il est le seul à pouvoir payer la peine de mort, mais « à la fin, s’est tenu débout sur la terre ».

Si un homme vertueux comme Job avait besoin d’un rédempteur pour lui-même, à combien plus fortes raisons nous avons-besoin d’un rédempteur pour payer notre pechés ?  Si un homme possédant les qualités énumérées dans Al-Bayyinah et Al-Asr’ avait besoin d’un rédempteur, qu’en est-il de nous ?  Ne soyons pas comme l’homme insensé de la sourate Al-Ma’arij, qui attend le dernier jour pour essayer frénétiquement de trouver quelqu’un qui puisse racheter sa peine. Comprenez maintenant comment le Prophète Isa al Masih PSL peut vous racheter, comme le Prophète Job l’avait prévu.

À la fin du livre, Job a une rencontre avec l’Éternel (ici). Découvrez comment sa bonne fortune est rétablie (ici). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *