2e Signe de Musa: La Loi

Nous avons vu dans le 1e Signe de Musa – Pâque – qu’Allah avait décrété la mort de tous les premiers-nés, sauf pour ceux qui étaient dans les maisons où un agneau avaient été sacrifiés et le sang mis sur les poteaux. Pharaon n’a pas soumis, et donc son fils est mort et Musa (aussi appelé Moïse – PSL) a conduit les Israélites hors d’Egypte, et Pharaon s’est noyé en les chassant à travers la mer Rouge.

Mais le rôle de Musa (PSL) comme prophète n’était pas seulement pour les faire sortir d’Egypte, mais aussi de les conduire à une nouvelle façon de vivre – en vivant selon la loi établie par Allah. Donc, peu de temps après la sortie d’Egypte, Musa (PSL) et les Israélites arrivèrent au Mont Sinaï. Musa (PSL) monta sur la montagne pour 40 jours pour recevoir la loi. Le Coran fait référence à cette fois avec les ayats suivants

(Et rappelez vous), quand Nous avons contracté un engagement avec vous et brandi sur vous le Mont -: ‹Tenez ferme ce que Nous vous avons donné et souvenez- vous de ce qui s’y trouve afin que vous soyez pieux!› Surah 2 – La vache (Al-Baqarah): 63

Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Moïse dit a Aaron son frère: ‹Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs›. Surah 7 (Al Araf): 142

Alors quelle est la loi que Musa (PSL) a reçu? Bien que la loi complète a été assez long (613 commandes et des règlements pour décider de ce qui était et n’était pas autorisée – très semblable à la réglementation sur ce qui est halal et ce qui est haram) et ces commandes représentent une grande partie de la Thora, il a d’abord reçu un ensemble de commandes spécifiques écrites par Allah sur des tables de pierre. Ceux-ci étaient connus comme les Dix Commandements, qui est devenu la base pour toutes les autres réglementations. Ces Dix étaient les bases absolues de la Loi – les conditions préalables avant tous les autres. Le Coran fait allusion dans le verset (qui suit de celles ci-dessus)

Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. ‹Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur. Bientòt Je vous ferai voir la demeure des pervers.  J’écarterai de Mes signes ceux qui, sans raison, s’enflent d’orgueil sur terre. Même s’ils voyaient tous les miracles, ils n’y croiraient pas. Et s’ils voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s’ils voient le sentier de l’erreur, ils le prennent comme sentier. C’est qu’en vérité ils traitent de mensonges Nos preuves et ils ne leur accordaient aucune attention. Surah 7 (Al Araf):145-146

 

Les Dix Commandements

Ainsi, le Coran dit que ces dix commandements inscrits sur des tablettes de pierre étaient des signes par Allah lui-même. Mais quelles étaient ces commandes? Ils sont donnés ici exactement du livre de l’Exode dans la Thora que Musa (PSL) copiés à partir des tables de pierre. (J’ajouterai seulement les numéros que vous pouvez compter les commandes)

Alors Dieu prononça toutes ces paroles: «Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir d’Egypte, de la maison d’esclavage.

1) »Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi.

2) »Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent, et j’agis avec bonté jusqu’à 1000 générations envers ceux qui m’aiment et qui respectent mes commandements.

3) »Tu n’utiliseras pas le nom de l’Eternel, ton Dieu, à la légère, car l’Eternel ne laissera pas impuni celui qui utilisera son nom à la légère.

4) »Souviens-toi de faire du jour du repos un jour saint. Pendant 6 jours, tu travailleras et tu feras tout ce que tu dois faire. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu. Tu ne feras aucun travail, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton esclave, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui habite chez toi. En effet, en 6 jours l’Eternel *a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et *il s’est reposé le septième jour. Voilà pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et en a fait un jour saint.

5)»Honore ton père et ta mère afin de vivre longtemps dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

6)»Tu ne commettras pas de meurtre.

7) »Tu ne commettras pas d’adultère.

8) »Tu ne commettras pas de vol.

9) »Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

10) »Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son esclave, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni quoi que ce soit qui lui appartienne.»

Tout le peuple entendait les coups de tonnerre et le son de la trompette et voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait et se tenait à bonne distance.  Exode 20:1-18

Souvent, il semble que beaucoup d’entre nous qui vivent dans des pays séculaires oublie que c’étaient des commandes. Ils n’étaient pas des suggestions. Ils n’étaient pas des recommandations. Ils n’étaient pas négociable. Ils étaient des ordres pour être obéi – de se soumettre. Il était la charia.  Et les enfants d’Israël étaient dans la crainte de la sainteté de Dieu.

La norme de l’obéissance

Mais une question importante demeure. À combien des commandes devaient-ils obéir et à quel point? Le verset suivant vient juste avant celui où les Dix Commandements sont cités.

… Ils sont entrés dans le désert du Sinaï, et Israël campa là, dans le désert en face de la montagne. Puis Moïse monta vers Dieu, et l’Éternel l’appela de la montagne et lui dit: « … si vous obéissez-moi entièrement et gardez mon alliance, puis de toutes les nations, tu seras ma possession précieuse. (Exode 19:2-5)

Et ce verset-ci suit directement ceux qui raconte les Dix Commandements

Puis, il (Moïse) prit le livre de l’alliance et le lut au peuple. Ils ont répondu: « Nous ferons tout ce que l’Éternel a dit, nous obéirons. » (Exode 24:7).

Dans le dernier livre de la Thora (il y en a cinq ), qui contient le message final de Musa (PSL) , il résume l’obéissance à la loi de cette façon.

L’Éternel nous a commandé d’obéir à tous ces décrets et de craindre l’Éternel, notre Dieu, afin que nous puissions toujours prospérer et être gardé en vie, comme c’est le cas aujourd’hui. Et si nous sommes attentifs à obéir à tous cette loi devant l’Éternel, notre Dieu, comme il nous l’a ordonné, ce sera notre justice. « (Deutéronome 6:24-25)

L’acquisition de la justice

Et voici ce mot «justice» paraît de nouveau. C’est un mot très important. Nous l’avons d’abord vu dans le 2e signe de Ibrahim quand Dieu lui a promis un fils, et Ibrahim eu confiance dans cette promesse et alors on nous dit que

Abram crut en l’Éternel, et il [c.-à- Allah] lui a donné crédit à lui [à savoir Ibrahim] comme justice. (Genèse 15:6)

(Veuillez consulter connecter 2e Signe d’ Ibrahim pour une explication complète de ce qui est la justice).

Maintenant, ici, avec la transmission de la loi nous découvrons un moyen d’obtenir justice parce qu’il est écrit: «Si nous sommes attentifs à obéir à tout ce que la loi … sera notre justice» (Deutéronome 6:25)

Mais la condition pour obtenir la justice est sévère. Il dit que nous devons «obéir à toute la loi» et alors seulement pouvons-nous obtenir justice. Cela nous rappelle le signe d’Adam. Il n’a fallu qu’une seule désobéissance pour qu’Allah puisse les juger et les expulser du Paradis. Allah n’a pas attendu plusieurs actes de désobéissance. C’était la même chose avec la femme de Lut dans le Signe de Lut. Pour nous aider à vraiment comprendre la gravité de ce que je viens de vous monter. j’ai lié ici de nombreux versets du Thora qui démontrent que ce niveau exact d’obéissance à la loi est nécessaire.

Maintenant, imaginons un instant ce que cela signifie. Parfois, dans les cours universitaires que j’ai suivis, le professeur nous donnait beaucoup de questions (par exemple 25 questions) à l’examen et n’exige que l’on réponde à quelques-unes des questions de notre choix. Donc, on pourrait, par exemple, choisir 20 questions sur les 25 pour y répondre. Et alors, quelqu’un d’autre pourrait trouver une question différente trop difficile et il pourrait choisir d’ignorer cette question, pendant qu’un autre élève trouve encore une autre question difficile et il saute celle-là. En effet, nous n’aurions que choisir 20 des 25 questions à notre gré. De cette façon, le professeur fait l’examen plus facile pour nous tous.

Beaucoup de gens traitent les Dix Commandements de la loi de la même manière. Ils pensent que Dieu, après avoir donné les Dix Commandements, voulait dire: «Tenter cinq de votre choix à partir de ces Dix ». Mais non, ce n’était pas la façon dont ces lois ont été transmise. Ils devaient obéir et de respecter toutes les lois, et pas seulement certains d’entre eux selon leur choix. Seulement en gardant toute la loi auraient-ils obtenu «leur justice».

Mais pourquoi certaines personnes traitent la loi comme de cette façon-ci? Parce que la loi est très difficile à garder, d’autant plus que ce n’est pas juste pour un jour, mais pour toute votre vie. Ainsi, il est facile de se décevoir et de baisser nos standards d’obéissance. S’il vous plaît vérifiez de nouveau ces commandements et demandez-vous: «Puis-je obéir à ceux-ci? Tous? Tous les jours? Sans échec?.»  La raison pour laquelle nous devons nous poser cette question pour nous-mêmes, c’est parce que les Dix Commandements sont toujours en vigueur. Allah ne les a pas abandonnées alors que d’autres prophètes (y compris Isa al Masih et Muhammad (PSE) – voir ici) sont venus après Moïse. Puisque ce sont les commandes de base qui traitent de l’idolâtrie, l’adoration d’un Dieu unique, l’adultère, le vol, assassiner, le mensonge, etc, ils sont intemporels et nous devons tous se demander si nous leur obéissons.. Personne ne peut répondre à cette question pour une autre personne – il ne peut y répondre que pour lui-même. Et il en répondra à nouveau au Jour du Jugement devant Allah.

La question la plus importante devant Allah

Je vais donc poser une question, adapté de Deutéronome 06:25 il est personnelle et vous pouvez répondre par vous-même. Selon la façon dont vous répondez à cette déclaration de la loi, la loi agit sur vous de différentes façons. Alors réfléchissez bien, puis choisissez la réponse que vous pensez que c’est vrai pour vous. Cliquez sur la réponse qui s’applique à vous.

De Deutéronome 6:24-25 personnalisé pour vous

L’Éternel me l’avait ordonné d’obéir à tous ces décrets et de craindre l’Éternel, notre Dieu, afin que je puisse toujours prospérer et être gardé en vie, comme c’est le cas aujourd’hui. Et j’ai pris soin d’obéir à toute cette loi devant le Dieu Eternel, mon, comme il me l’a commandé, et ce sera ma justice. « 

Oui – c’est vrai pour moi.

Non – Je n’ai pas obéi à tous et ce n’est pas vrai pour moi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *