Le Masih enseigne sur la pureté intérieure

Nous avons vu que les paroles d’Isa al Masih (PSL) ont le pouvoir d’enseigner avec autorité, de guérir les personnes, et même de contrôler la nature.   Il choisit ses mots aussi pour exposer la condition de nos cœurs – il nous force à examiner notre être intérieur aussi bien que l’extérieur. Nous connaissons très bien la propreté extérieure, et pratiquons donc le wudu avant les prières et mangeons la viande halal.  Le prophète Muhammad (PSL), dit d’après le hadith

 “La pureté est la moitié de la foi…” (Muslim Ch. 1 Livre 002, Numéro 0432)

Mais le prophète Isa al Masih (PSL) veut que nous réfléchissions aussi à l’autre moitié – celle de notre pureté intérieure.  C’est primordial car bien que nous, les humains, voyons la pureté ou l’impureté extérieure chez les autres, pour Allah c’est différent – Il voit l’intérieur. Lorsqu’un des rois de Juda, qui visiblement suivait toutes les obligations religieuses, n’avait pas gardé son cœur pur, le prophète de l’époque est venu lui apporter ce message :

Car l’Eternel parcourt toute la terre du regard pour soutenir ceux dont le cœur est tourné vers lui sans partage. (2 Chroniques 16:9 du Zabur)

Comme le message le dit, la pureté intérieure se rapporte à nos ‘cœurs’ – c.-à-d. le ‘moi’ qui pense, sent, décide, se soumet ou désobéit, et contrôle sa langue.  Les prophètes du Zabur déclarent que la soif de nos cœurs est à la racine du péché.  Nos cœurs sont si importants qu’Isa al Masih (PSL) y attire l’attention par le contraste avec la propreté extérieure.  Voici ses enseignements sur la propreté ou pureté intérieure, rapportés dans l’Injil:

Nettoyer l’intérieur tout comme l’extérieur

(Dans le discours suivant ‘les pharisiens’ sont mentionnés. C’étaient les enseignants religieux de ce temps-là, très semblables aux imams d’aujourd’hui. Isa (PSL) mentionne de donner à Dieu un ‘dixième’ de ses biens : la dîme. C’était le sakat requis des Juifs.)

37 Pendant qu’il parlait, un pharisien l’invita à venir manger chez lui. Jésus entra dans la maison et se mit à table. 38 Le pharisien remarqua qu’il n’avait pas fait les ablutions rituelles avant le repas, et il s’en étonna.

39 Le Seigneur lui dit alors: —Vous pharisiens, vous nettoyez soigneusement l’extérieur de vos coupes et de vos plats, mais à l’intérieur, vous êtes remplis du désir de voler et pleins de méchanceté. 40 Fous que vous êtes! Est-ce que celui qui a créé l’extérieur n’a pas aussi fait l’intérieur? 41 Donnez aux pauvres ce que vous avez, et vous serez du même coup entièrement purs.

42 Mais malheur à vous, pharisiens, vous vous acquittez scrupuleusement de la dîme sur toutes les plus petites herbes, comme la menthe et la rue, et sur le moindre légume, mais vous négligez la droiture et l’amour de Dieu! Voilà ce qu’il fallait faire, sans laisser le reste de côté.

43 Malheur à vous, pharisiens, parce que vous aimez les sièges d’honneur dans les synagogues; vous aimez qu’on vous salue respectueusement sur les places publiques.

44 Malheur à vous! vous ressemblez à ces tombes que rien ne signale au regard et sur lesquelles on passe sans s’en douter. (Luc 11: 37-44)

Toucher un cadavre rendait le Juif impur selon la Loi. Quand Isa (PSL) dit qu’on passe sur ‘les tombes que rien ne signale’ il veut dire que l’on devient impur sans même le savoir parce que l’on néglige la pureté intérieure. C’est un piège facile pour un croyant de ne se soucier que de la pureté extérieure et d’oublier l’intérieure – et ainsi devenir aussi impur que l’incroyant qui ne respecte aucune obligation.

Le cœur souille la personne religieusement propre

Dans l’enseignement suivant, Isa al Masih (PSL) cite le prophète Esaïe (PSL) qui a vécu en 750 av. J.-C. et qui a écrit dans le Zabur. (Suivez le lien ici pour une chronologie d’Esaïe).

A cette époque, des pharisiens et des spécialistes de la Loi vinrent de Jérusalem; ils abordèrent Jésus pour lui demander: —Pourquoi tes disciples ne respectent-ils pas la tradition des ancêtres? Car ils ne se lavent pas les mains selon le rite usuel avant chaque repas.

—Et vous, répliqua-t-il, pourquoi désobéissez-vous à l’ordre de Dieu lui-même pour suivre votre tradition? En effet, Dieu a dit: Honore ton père et ta mère et Que celui qui maudit son père ou sa mère soit puni de mort. Mais vous, qu’enseignez-vous? Qu’il suffit de dire à son père ou à sa mère: «Je fais offrande à Dieu d’une part de mes biens avec laquelle j’aurais pu t’assister», pour ne plus rien devoir à son père ou à sa mère. Ainsi vous annulez la Parole de Dieu et vous la remplacez par votre tradition. Hypocrites! Esaïe vous a fort bien dépeints dans sa prophétie:

Ce peuple m’honore du bout des lèvres, mais, au fond de son cœur, il est bien loin de moi!

Le culte qu’il me rend n’a aucune valeur, car les enseignements qu’il donne ne sont que des règles inventées par les hommes.

10 Alors Jésus appela la foule et lui dit: —Ecoutez-moi et comprenez-moi bien: 11 Ce qui rend un homme impur, ce n’est pas ce qui entre dans sa bouche, mais ce qui en sort. …

15 Pierre intervint en disant: —Explique-nous la comparaison de tout à l’heure.

16 —Eh quoi! répondit Jésus, vous aussi, vous ne comprenez pas? 17 Ne saisissez-vous pas que tout ce qui entre par la bouche va dans le ventre, puis est évacué par voie naturelle? 18 Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c’est cela qui rend l’homme impur. 19 Car, c’est du cœur que proviennent les mauvaises pensées qui mènent au meurtre, à l’adultère, à l’immoralité, au vol, aux faux témoignages, aux blasphèmes. 20 Voilà ce qui rend l’homme impur. Mais manger sans s’être lavé les mains ne rend pas l’homme impur. (Matthieu 15:1-20)

Lors de cet entretien avec les maîtres de la loi juive, Isa al Masih (PSL) fait remarquer que nous élaborons vite nos obligations religieuses à partir de ‘traditions humaines’ plutôt qu’à partir du message de Dieu. Au temps d’Isa al Masih (PSL), les chefs Juifs négligeaient leur engagement devant Allah, de prendre soin de leurs parents âgés, en donnant leur argent à des causes religieuses plutôt qu’au soutien des parents. Les causes religieuses n’étaient autres que des traditions artificielles. Aujourd’hui c’est pareil. Un érudit déclare qu’une certaine chose est haram, tandis qu’un autre dit que c’est halal, et nous ne nous tournons pas vers le message des prophètes à ce propos.  Mais Allah se soucie très fort de l’impureté qui provient de nos cœurs. Cette impureté conduira à notre condamnation le jour du Jugement, bien plus vite que le non-respect de traditions humaines.

Beau au-dehors, mais à l’intérieur, rempli de désobéissance à Dieu

25 Malheur à vous, spécialistes de la Loi et pharisiens hypocrites! Vous nettoyez soigneusement l’extérieur de vos coupes et de vos assiettes, mais vous les remplissez du produit de vos vols et de ce que vos désirs incontrôlés convoitent. 26 Pharisien aveugle, commence donc par purifier l’intérieur de la coupe et de l’assiette, alors l’extérieur lui-même sera pur.

27 Malheur à vous, spécialistes de la Loi et pharisiens hypocrites! Vous êtes comme ces tombeaux crépis de blanc, qui sont beaux au-dehors. Mais à l’intérieur, il n’y a qu’ossements de cadavres et pourriture. 28 Vous de même, à l’extérieur, vous avez l’air de justes aux yeux des hommes, mais, à l’intérieur, il n’y a qu’hypocrisie et désobéissance à Dieu. (Matthieu 23:25-28)

Dans ce discours, Isa al Masih (PSL) affirme ce que nous avons tous compris : maintenir une piété apparente s’avère pratique courante chez les croyants, mais beaucoup d’entre nous sommes remplis d’avarice et de convoitise – même les chefs religieux. Nous devons acquérir la pureté intérieure – mais c’est beaucoup plus difficile. Allah jugera la pureté intérieure de très près. La question se pose donc : Comment purifier nos cœurs pour entrer dans le Royaume de Dieu le Jour du Jugement? Nous continuons dans l’Injil pour trouver une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *