Résurrection le premier fruit: Le fruit de la vie

Nous avons suivi attentivement les événements quotidiens de la semaine dernière du prophète Isa al Masih décrits dans l’Injil. À la fin des semaines, il a été crucifié le jour de la Pâque (un festival juif sacré). Puis il s’est reposé dans la mort pendant le Sabbat,  le 7ème jour de la semaine. Ces jours saints avaient été institués par Allah longtemps à travers le Prophète Moïse (PSL) dans le Torah. Nous lisons ces instructions ici:

L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes: Parle aux Israélites et dis-leur: Voici les fêtes que vous devez célébrer pour le Seigneur et à l’occasion desquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte.

Le sabbat

Durant six jours on fera son travail, mais le septième jour est un sabbat, un jour de repos; il y aura une assemblée cultuelle et vous ne ferez aucun travail ce jour-là, c’est un sabbat en l’honneur de l’Eternel partout où vous habiterez[a].

Voici les autres fêtes de l’Eternel pour lesquelles vous convoquerez le peuple pour qu’il me rende un culte aux dates fixées.Au soir du quatorzième jour du premier mois[b], à la nuit tombante, c’est la Pâque de l’Eterne (Leviticus 23:1-5)

N’est-il pas curieux que la crucifixion et le repos du Prophète Isa al Masih coïncident exactement avec deux fêtes saintes créées 1500 ans auparavant, comme le montre la chronologie? Pourquoi en est-il ainsi?

La mort d'Isa al Masih s'est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s'est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

La mort d’Isa al Masih s’est produite le jour du sacrifice de la Pâque (Jour 6) et son repos s’est pro-duit le jour du repos du Sabbat (Jour 7)

Cette coordination des événements qui arrivent au Prophète Isa al Masih avec les fêtes de la Torah continue. La récitation de la torah ci-dessus ne traitait que des deux premiers festivals. Le festival suivant a été appelé «premiers fruits» et la Torah a donné cette instruction au sujet de ce festival.

L’Eternel parla encore à Moïse en ces termes: 10 Dis aux Israélites: Quand vous serez dans le pays que je vais vous donner et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au prêtre la première gerbe de votre récolte[a]. 11 Le lendemain du sabbat, il fera devant moi le geste de présentation avec cette gerbe pour que vous obteniez ma faveur.

14 Avant ce jour où vous apporterez l’offrande à votre Dieu, vous ne mangerez ni pain, ni épis grillés ou grains nouveaux. C’est là une ordonnance en vigueur à perpétuité pour toutes les générations partout où vous habiterez. (Leviticus 23:9-11,14)

Ainsi, le lendemain du sabbat de la Pâque était un troisième jour saint. Chaque année, en ce jour, le Souverain Sacrificateur entrait dans le Saint Temple et agita la toute première récolte de céréales devant l’Eternel. Cela signifiait le début d’une nouvelle vie après la mort de l’hiver, dans l’attente d’une récolte abondante afin que les gens puissent manger et être satisfaits.

C’était exactement le même jour après le sabbat où Isa al Masih PSL s’était reposé dans la mort, le dimanche d’une nouvelle semaine (Nisan 16). L’Injil décrit des événements surprenants qui se sont passés le même jour ou le Souverain Sacrificateur est allé dans le Temple pour offrir ‘ le fruit de la nouvelle vie. Voici l’enregistrement:

Isa al Masih ressuscité d’entre les morts

Le dimanche matin de très bonne heure, les femmes se rendirent au tombeau emportant les huiles aromatiques qu’elles avaient préparées. Elles découvrirent que la pierre fermant l’entrée du sépulcre avait été roulée à quelque distance de l’ouverture. Elles pénétrèrent à l’intérieur, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Pendant qu’elles en étaient encore à se demander ce que cela signifiait, deux personnages vêtus d’habits étincelants se tinrent tout à coup devant elles. Elles étaient tout effrayées et baissaient les yeux vers le sol. Ils leur dirent alors: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n’est plus ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous disait quand il était encore en Galilée: «Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour.» 

Elles se souvinrent alors des paroles de Jésus. Elles revinrent du tombeau et allèrent tout raconter aux Onze, ainsi qu’à tous les autres disciples. 10 C’étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, la mère de Jacques. Quelques autres femmes, qui étaient avec elles, portèrent aussi la nouvelle aux apôtres; 11 mais ceux-ci trouvèrent leurs propos absurdes et n’y ajoutèrent pas foi.

12 Pierre, cependant, partit et courut au tombeau. En se penchant, il ne vit que des linges funéraires. Il s’en retourna, très étonné de ce qui s’était passé[a].

Jésus apparaît à quelques disciples[b]

13 Le même jour, deux de ces disciples se rendaient à un village nommé Emmaüs, à une douzaine de kilomètres de Jérusalem. 14 Ils s’entretenaient de tous ces événements. 15 Pendant qu’ils échangeaient ainsi leurs propos et leurs réflexions, Jésus lui-même s’approcha d’eux et les accompagna. 16 Mais leurs yeux étaient incapables de le reconnaître.

17 Il leur dit: De quoi discutez-vous en marchant?

Ils s’arrêtèrent, l’air attristé. 18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit: Es-tu le seul parmi ceux qui séjournent à Jérusalem qui ne sache pas ce qui s’y est passé ces jours-ci?

19 – Quoi donc? leur demanda-t-il.

– Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C’était un prophète qui agissait et parlait avec puissance, devant Dieu et devant tout le peuple. 20 Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré aux Romains pour le faire condamner à mort et clouer sur une croix. 21 Nous avions espéré qu’il était celui qui devait délivrer Israël. Mais hélas! Voilà déjà trois jours que tout cela est arrivé.

22 Il est vrai que quelques femmes de notre groupe nous ont fort étonnés. Elles sont allées au tombeau très tôt ce matin, 23 mais elles n’ont pas trouvé son corps et sont venues raconter qu’elles ont vu apparaître des anges qui leur ont assuré qu’il est vivant. 24 Là-dessus, quelques-uns de ceux qui étaient avec nous se sont aussi rendus au tombeau; ils ont bien trouvé les choses telles que les femmes les ont décrites; mais lui, ils ne l’ont pas vu.

Alors Jésus leur dit: 25 Ah! hommes sans intelligence! Vous êtes bien lents à croire tout ce que les prophètes ont annoncé. 26 Le Messie ne devait-il pas souffrir toutes ces choses avant d’entrer dans sa gloire?

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures.

28 Entre-temps, ils arrivèrent près du village où ils se rendaient. Jésus sembla vouloir continuer sa route. 29 Mais ils le retinrent avec une vive insistance en disant: Reste donc avec nous; tu vois: le jour baisse et le soir approche.

Alors il entra dans la maison pour rester avec eux. 30 Il se mit à table avec eux, prit le pain et, après avoir prononcé la prière de bénédiction, il le partagea et le leur donna. 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent … mais, déjà, il avait disparu. 32 Et ils se dirent l’un à l’autre: N’avons-nous pas senti comme un feu dans notre cœur pendant qu’il nous parlait en chemin et qu’il nous expliquait les Ecritures?

33 Ils se levèrent sur l’heure et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent les Onze réunis avec leurs compagnons.

34 Tous les accueillirent par ces paroles: Le Seigneur est réellement ressuscité, il s’est montré à Simon.

35 Alors les deux disciples racontèrent à leur tour ce qui leur était arrivé en chemin et comment ils avaient reconnu Jésus au moment où il avait partagé le pain.

Jésus apparaît aux Onze[c]

36 Pendant qu’ils s’entretenaient ainsi, Jésus se trouva au milieu d’eux et leur dit: Que la paix soit avec vous!

37 Mais ils furent saisis de crainte et d’effroi, croyant voir un esprit.

38 – Pourquoi êtes-vous troublés? leur dit-il. Pourquoi les doutes envahissent-ils votre cœur? 39 Regardez mes mains et mes pieds, et reconnaissez que c’est bien moi. Touchez-moi et regardez! Car un esprit n’a ni chair ni os. Or, vous voyez bien que j’en ai.

40 Tout en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds[d]. 41 Mais ils étaient si heureux qu’ils ne parvenaient pas à croire et restaient dans l’étonnement. Alors il leur demanda: Avez-vous quelque chose à manger?

42 Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. 43 Il le prit et le mangea sous leurs yeux.

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.»

45 Là-dessus, il leur ouvrit l’intelligence pour qu’ils comprennent les Ecritures.

46 – Vous voyez, leur dit-il, les Ecritures enseignent que le Messie doit souffrir, qu’il ressuscitera le troisième jour, 47 et qu’on annoncera de sa part à tous les peuples, en commençant par Jérusalem, qu’ils doivent changer pour obtenir le pardon des péchés. 48 Vous êtes les témoins de ces événements. (Luke 24:1-48)

La victoire d’Isa al Masih

Le prophète Isa al Masih PSL, ce jour saint des ‘Premiers Fruits’, a réalisé une grande victoire que ses ennemis et ses compagnons ne croyaient pas possible, il est revenu à la vie, victorieux de la mort. Comme l’explique l’Injil:

54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors se trouvera réalisée cette parole de l’Ecriture:

La victoire totale sur la mort a été remportée[a].
55 O mort, qu’est devenue ta victoire?
O mort, où est ton dard[b] ?

56 Le dard de la mort, c’est le péché, et le péché tire sa force de la Loi. (1 Corinthians 15:54-56)

Mais ce n’était pas seulement une victoire pour le prophète. C’était aussi une victoire pour vous et moi. Garantie par le timing du festival des premier fruits sa résurrection est le début d’une nouvelle vie pour nous aussi. L’Injil l’explique :

20 Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts.21 Car, tout comme la mort a fait son entrée dans ce monde par un homme, la résurrection vient aussi par un homme. 22 En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec Christ.23 Mais cette résurrection s’effectue selon un ordre bien déterminé: Christ est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson; ensuite, au moment où il viendra, ceux qui lui appartiennent ressusciteront à leur tour. 24 Puis viendra la fin, lorsque Christ remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir réduit à l’impuissance toute Domination, toute Autorité et toute Puissance hostiles.25 Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds[a]. 26 Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. (1 Corinthians 15:20-26)

Le prophète est ressuscité le même jour que le festival des “Premiers Fruits” afin que nous sachions que nous pouvons nous aussi participer à cette même résurrection de la mort. Le festival des Premiers Fruits étais une offrande d’une nouvelle vie dans ‘l’espoir d’une grande récolte au printemps. L’Injil nous dit que la résurrection d’Isa al Masih n’est que la première avant beaucoup d’autre.  Grace a sa mort la résurrection nous pouvons avoir une nouvelle vie remplit d’espoir, une vie “qui lui appartient”. Nous avons vu dans la Torah et le Coran que la mort est venue à cause d’Adam. L’Injil nous dit que, de manière parallèle, la vie de la résurrection est passé par Isa al Masih. Il est le premier fruit d’une nouvelle vie à laquelle nous sommes tous invités à participer.

Pâques: Célébrez la résurrection d’Isah al Masih

Aujourd’hui, la résurrection d’Isa al Masih est souvent appelée : Pâques, et le dimanche ou il est ressuscité est souvent référé comme le “dimanche de Pâques”. Mais cette célébration de la résurrection est apparu des centaines d’années après sa mort. Les mots et les fêtes utilisés pour se souvenir de la résurrection d’Isa al Masih ne sont pas importants. Ce qui est important, c’est la résurrection du Prophète en tant qu’aboutissement de la Fête des Premiers Fruits commencée des centaines d’années plus tôt au temps du Prophète Moussa. Cependant, que cela signifie pour vous et moi?

Vous pouvez voir le dimanche de la nouvelle semaine dans le calendrier:

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” - Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Isa al Masih a vaincu mort le jour des “Premiers fruits” – Une nouvelle vie victorieuse de la mort vous est offerte à vous et moi.

Le »Vendredi saint »

Cela répond également à notre question sur pourquoi le «Vendredi saint». Comme l’explique l’Injil:

Mais voici ce que nous constatons: après avoir été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges[a], Jésus se trouve maintenant couronné de gloire et d’honneur, à cause de la mort qu’il a soufferte. Ainsi, par la grâce de Dieu, c’est pour tous les hommes qu’il a connu la mort. (Hebrews 2:9)

Quand Isa al Masih PSL est mort le jour du Vendredi Saint, il l’a fait pour vous et moi, c’est pour le monde entier qu’il a donné sa vie. Si un jour aussi tragique porte le nome de  “Vendredi Saint” c’est parce que c’est un jour de réjouissance pour nous, car c’est le jour de notre salut. Quand il est revenu d’entre les morts le jour de la  “première fête des fruits”, il nous a offert une nouvelle vie, accessible à tous.

La résurrection d’Isa al Masih : reconnue.

Le prophète Isa al Masih est allé se montré a des tenons oculaire après sa résurrection. Pendant plusieurs jours ses compagnons ont été témoin de sa résurrection. Ces événements nous sont raconté dans lInjil, ici. Mais il est instructif de noter que même lors de sa première apparition à ses disciples:

… ils ont pensé que c’était une illusion tellement sa ré-surrection était quelque chose d’insensé (Luc 24: 10)

Le prophète lui-même a du se justifier:

27 Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Ecritures. (Luc 24: 27)

Et encore plus tard:

44 Puis il leur dit: Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes.» (Luc 24:44)

Comment pouvons-nous être sûrs que c’est vraiment le plan d’Allah, de nous donné la vie de la mort d’Isa al Masih? Seul Dieu peut connaître l’avenir, ainsi les Signes révélés des centaines d’années auparavant par les Prophètes dans la Toraj et à Zabur, ont été accomplis par Isa al Masih. Si ces prophéties ont été écrites, c’était pour nous donner de l’assurance sur la véracité, et la concordance avec le plan d’Allah, du sacrifice d’Isa al Masih.

ainsi, tu pourras reconnaître l’entière véracité des enseignements que tu as reçus. (Luc 1:4)

Si vous voulez vous informer sur ce sujet essentiel, du sacrifice et de la résurrection du Prophète Isa al Masih, des liens vers quatre articles différents sont disponibles si-dessous:

1.Cet article passe en revue les signes prophétisés dans la Torah (Loi de Moïse) pointant vers Isa al Masih.

2.Cet article passe en revue les signes dans «les prophètes et les psaumes». Le but de ces deux articles est de nous permettre de juger par nous-mêmes s’il est bien écrit que “ Le Masih souffrira et ressuscitera d’entre les morts le troisième jour » (Luc 24:46).

3.Cet article nous aidera à comprendre comment recevoir ce don de la vie de résurrection que Isa al Masih nous offre.

4.Cet article traite d’une certaine confusion au sujet de la crucifixion d’Isa al Masih, passant en revue ce que le Saint Coran et les différents savants islamiques ont écrit à ce sujet.

Jour 7 – Le repos du Sabbat

Le prophète Isa al Masih (PLS) avait été trahi et crucifié le jour de la Pâque, maintenant connu sous le nom de vendredi saint. La Pâque a commencé jeudi soir au coucher du soleil et s’est terminée le vendredi soir – le jour 6 de la semaine de Nisan. Le dernier événement de ce jour était l’enterrement du prophète mort. L’Injil rapporte comment les femmes qui ont suivi le prophète en ont été témoins.

55 Les femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph, elles regardèrent le tombeau et observèrent comment le corps de Jésus y avait été déposé. 56 Ensuite, elles retournèrent chez elles et préparèrent des huiles aromatiques et des parfums[a]. Puis elles observèrent le repos du sabbat, comme la Loi le prescrit. (Luke 23:55-56)

Les femmes voulaient préparer le corps du prophète mais le temps s’était écoulé et le sabbat commençait au coucher du soleil du vendredi soir. C’était le 7ème jour de la semaine et les Juifs n’étaient pas autorisés à travailler ce jour-là. Ce commandement provient du temps ou Allah a tout créé en 6 jours et s’est reposé le 7ème jour ( jour de Sabbat ). Comme la Torah le décrit :

Ainsi furent achevés le ciel et la terre avec toute l’armée de ce qu’ils contiennent.

Le septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu’il avait créé. Alors il se reposa[a] en ce jour-là de toutes les œuvres qu’il avait accomplies. (Genesis 2:1-2)

Alors les femmes, bien qu’elles voulaient préparer le corps d’Isa al Masih, obéissaient au règles de la Torah et se sont reposées durant le jour du Sabbat.

Mais les principaux sacrificateurs continuèrent leur travail le jour du sabbat. L’Injil enregistre leurs rencontres avec le gouverneur.

62 Le lendemain, le jour qui suivait la préparation du sabbat[a], les chefs des prêtres et des pharisiens se rendirent ensemble chez Pilate 63 pour lui dire: Excellence, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, pendant qu’il était encore en vie: «Après trois jours, je ressusciterai.» 64 Fais donc surveiller étroitement la tombe jusqu’à ce troisième jour: il faut à tout prix éviter que ses disciples viennent dérober le corps pour dire ensuite au peuple qu’il est ressuscité. Cette dernière supercherie serait encore pire que la première.

65 Pilate leur déclara: D’accord! Prenez un corps de garde[b] et assurez la protection de ce tombeau à votre guise.

66 Ils se rendirent donc au tombeau et le firent surveiller après avoir apposé les scellés sur la pierre en présence de la garde. (Matthew 27:62-66)

Alors que durant le jour du sabbat les principaux sacrificateurs travaillaient afin d’assurer une garde autour de la tombe d’Isa al Masih. Le corps du Prophète Isa al Masih PSL s’est reposé dans la mort pendant que les femmes se reposaient dans l’obéissance ce dernier jour de la semaine sainte. La Chronologie montre comment leurs repos reflète le 7ème jour de la Création écrit dans le Torah où Allah s’est reposé de sont travaille (création).

Le repos du Sabbat pour le Prophète Isa al Masih

Le repos du Sabbat pour le Prophète Isa al Masih

Le jour d’après une incroyable victoire s’est produit, comme nous pouvons le voir ici.

Jour 6 – Isa al Masih et le Vendredi saint

Notre ennemi juré, Shaytan, est entré dans Judas durant le Jour 5 pour trahir le prophète Isa al Masih PSL. Le lendemain soir au jour 6, le prophète a partagé son dernier souper avec ses compagnons (appelés aussi ses disciples). Lors de ce repas, il a expliqué et enseigné comment nous devrions nous aimer les uns les autres et il a parlé du grand amour que Dieu a pour nous. Tout est décrit ici de l’Injil. Puis il a prié pour tous les croyants (prière que vous pouvez lire ici). L’Injil décrit ce qui s’est passé après cela:

L’arrestation dans le jardin

Après avoir ainsi parlé, Jésus s’en alla avec ses disciples et traversa le torrent du Cédron. Il y avait là un jardin où il entra avec eux.

Or Judas, qui le trahissait, connaissait bien cet endroit, car Jésus s’y était souvent rendu avec ses disciples. Il prit donc la tête d’une troupe de soldats et de gardes fournis par les chefs des prêtres et les pharisiens, et il arriva dans ce jardin. Ces hommes étaient munis de lanternes, de torches et d’armes.

Jésus, qui savait tout ce qui allait lui arriver, s’avança vers eux et leur demanda: Qui cherchez-vous?

Ils lui répondirent: Jésus de Nazareth.

– Je suis Jésus, leur dit-il.

Au milieu d’eux se tenait Judas, celui qui le trahissait. Au moment même où Jésus leur dit: «Je suis Jésus», ils eurent un mouvement de recul et tombèrent par terre.

Une seconde fois, il leur demanda: Qui cherchez-vous?

– Jésus de Nazareth, répétèrent-ils.

– Je vous ai dit que je suis Jésus, reprit-il. Puisque c’est moi que vous venez chercher, laissez partir les autres.

Ainsi s’accomplit cette parole qu’il avait prononcée peu avant: «Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés.»

10 Simon Pierre, qui avait une épée, la dégaina, en donna un coup au serviteur du grand-prêtre et lui coupa l’oreille droite. Ce serviteur s’appelait Malchus.

11 Jésus dit à Pierre: Remets ton épée au fourreau. Ne dois-je pas boire la coupe du jugement[a] que le Père m’a destinée?

12 Alors la cohorte, son commandant et les gardes des Juifs s’emparèrent de Jésus 13 et le conduisirent enchaîné tout d’abord chez Hanne[b], le beau-père de Caïphe, qui était le grand-prêtre en exercice cette année-là. (Jean 18: 1-13)

Le prophète est allé dans le jardin juste à l’extérieur de Jérusalem pour prier. C’est Là, où Judas a amené des soldats pour l’arrêter. Si nous sommes confrontés à une arrestation, nous pourrions essayer de nous battre, nous enfuir ou de nous cacher. Mais le prophète Isa al Masih PSL ne s’est pas battu et n’a s’est pas enfui. Il a très clairement admis qu’il était bien le prophète qu’ils cherchaient. Sa confession claire (« je suis lui ») a effrayé les soldats et ses compagnons se sont échappés. Le prophète s’est soumis à l’arrestation et a été emmené à la maison d’Anne pour un interrogatoire.

La première interrogation

L’Injil montre comment le prophète a été interrogé:

19 De son côté, le grand-prêtre commença à interroger Jésus sur ses disciples et sur son enseignement.

20 Jésus lui répondit: J’ai parlé ouvertement devant tout le monde. J’ai toujours enseigné dans les synagogues et dans la cour du Temple, où tous les Juifs se réunissent. Je n’ai rien dit en secret. 21 Pourquoi donc m’interroges-tu? Demande à ceux qui m’ont écouté ce que j’ai dit. Ils savent fort bien ce que j’ai dit.

22 A ces mots, un des gardes qui se tenait à côté de lui le gifla en disant: C’est comme cela que tu réponds au grand-prêtre?

23 Jésus lui répondit: Si j’ai mal parlé, montre en quoi c’est mal. Mais si ce que j’ai dit est vrai, pourquoi me frappes-tu?

24 Hanne l’envoya enchaîné à Caïphe, le grand-prêtre. (Jean 18: 19-24)

Le prophète Isa al Masih PSL a été envoyé de l’ancien grand prêtre au grand prêtre de cette année pour une deuxième interrogation.

La deuxième interrogation

Cette fois là, il va être interrogé devant tous les dirigeants. L’Injil a enregistré cette autre interrogation :

53 Jésus fut conduit devant le grand-prêtre chez qui se rassemblèrent les chefs des prêtres, les responsables du peuple et les spécialistes de la Loi. 54 Pierre l’avait suivi à distance, jusqu’à l’intérieur de la cour du palais du grand-prêtre. Il était assis avec les gardes, près du feu, pour se réchauffer. 55 Les chefs des prêtres et le Grand-Conseil au complet cherchaient un témoignage contre Jésus pour pouvoir le condamner à mort. Mais ils n’en trouvaient pas. 56 Car il y avait beaucoup de gens pour apporter des faux témoignages contre lui, mais ces témoignages ne concordaient pas.

57 Finalement, quelques-uns se levèrent pour porter contre lui ce faux témoignage: 58 Nous l’avons entendu dire: «Je démolirai ce temple fait de main d’homme et, en trois jours, j’en reconstruirai un autre, qui ne sera pas fait par des mains humaines.»

59 Mais même là-dessus, leurs dépositions ne s’accordaient pas.

60 Alors le grand-prêtre se leva au milieu de l’assemblée et interrogea Jésus.

– Eh bien, demanda-t-il, tu n’as rien à répondre aux témoignages qu’on vient de porter contre toi?

61 Mais Jésus garda le silence et ne répondit pas.

Le grand-prêtre l’interrogea de nouveau et lui demanda: Es-tu le Messie, le Fils du Dieu béni?

62 Et Jésus lui répondit: Oui, je le suis! Et vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant[a] et venir en gloire avec les nuées du ciel[b].

63 Alors, le grand-prêtre déchira ses vêtements en signe de consternation et s’écria: Qu’avons-nous encore besoin de témoins! 64 Vous avez entendu le blasphème! Qu’en concluez-vous?

Tous, alors, le condamnèrent en le déclarant passible de mort. 65 Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, ils lui recouvrirent le visage et le frappèrent en lui disant: Hé! Fais le prophète! Qui c’est?

Les gardes saisirent Jésus et lui donnèrent des gifles. (Mark14: 53-65)

Les dirigeants juifs ont condamné le prophète Isa al Masih au supplice de la croix. Mais comme Jérusalem était gouvernée par Rome, une exécution ne pouvait être approuvée que par le gouverneur romain. Alors ils ont emmené le prophète au gouverneur romain Ponce Pilate. L’Injil rapporte aussi ce qui s’est passé au même moment à Judas Iscariot, celui qui l’avait trahi.

Qu’est-il arrivé à Judas le traître?

L’aube s’était levée. L’ensemble des chefs des prêtres et des responsables du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire condamner à mort. Ils le firent lier et le conduisirent chez Pilate, le gouverneur, pour le remettre entre ses mains.

En voyant que Jésus était condamné, Judas, qui l’avait trahi, fut pris de remords: il alla rapporter aux chefs des prêtres et aux responsables du peuple les trente pièces d’argent et leur dit: J’ai péché en livrant un innocent à la mort!

Mais ils lui répliquèrent: Que nous importe? Cela te regarde!

Judas jeta les pièces d’argent dans le Temple, partit, et alla se pendre.

Les chefs des prêtres ramassèrent l’argent et déclarèrent: On n’a pas le droit de verser cette somme dans le trésor du Temple, car c’est le prix du sang[a].

Ils tinrent donc conseil et décidèrent d’acquérir, avec cet argent, le «Champ-du-Potier» et d’en faire un cimetière pour les étrangers. Voilà pourquoi ce terrain s’appelle encore de nos jours «le champ du sang». (Matthieu 27: 1-8)

Isa al Masih interrogé par le gouverneur romain

11 Jésus comparut devant le gouverneur qui l’interrogea.

– Es-tu le roi des Juifs? lui demanda-t-il.

– Tu le dis toi-même, répondit Jésus.

12 Mais ensuite, quand les chefs des prêtres et les responsables du peuple vinrent l’accuser, il ne répondit rien.

13 Alors Pilate lui dit: Tu n’entends pas tout ce qu’ils disent contre toi?

14 Mais, au grand étonnement du gouverneur, Jésus ne répondit pas même sur un seul point.

15 A chaque fête de la Pâque, le gouverneur avait l’habitude de relâcher un prisonnier, celui que la foule désignait. 16 Or, à ce moment-là, il y avait sous les verrous, un prisonnier célèbre nommé Barabbas[a].

17 En voyant la foule rassemblée, Pilate lui demanda donc: Lequel de ces deux hommes voulez-vous que je vous relâche, Barabbas ou Jésus, qu’on appelle le Messie?

18 En effet, il s’était bien rendu compte que c’était par jalousie qu’on lui avait livré Jésus.

19 Pendant qu’il siégeait au tribunal, sa femme lui fit parvenir un message disant: Ne te mêle pas de l’affaire de ce juste, car cette nuit, j’ai été fort tourmentée par des rêves à cause de lui.

20 Cependant, les chefs des prêtres et les responsables du peuple persuadèrent la foule de réclamer la libération de Barabbas et l’exécution de Jésus.

21 Le gouverneur prit la parole et redemanda à la foule: Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche?

– Barabbas! crièrent-ils.

22 – Mais alors, insista Pilate, que dois-je faire de Jésus, qu’on appelle le Messie[b]?

Et tous répondirent: Crucifie-le!

23 – Mais enfin, reprit Pilate, qu’a-t-il fait de mal?

Eux, cependant, criaient de plus en plus fort: Crucifie-le!

24 Quand Pilate vit qu’il n’aboutissait à rien, mais qu’au contraire, l’agitation de la foule augmentait, il prit de l’eau et, devant la foule, se lava les mains en disant: Je ne suis pas responsable de la mort de cet homme. Cela vous regarde.

25 Et tout le peuple répondit: Que la responsabilité de sa mort retombe sur nous et sur nos enfants!

26 Alors Pilate leur relâcha Barabbas. Quant à Jésus, après l’avoir fait battre à coups de fouet, il le livra pour qu’on le crucifie. (Matthieu 27: 11-26)

La Crucifixion, la Mort et l’Enterrement du Prophète Isa al Masih

Dans l’Injil Il est écrit en détail comment le Prophète Isa al Masih a été crucifié. Voici le passage:

27 Les soldats du gouverneur traînèrent Jésus vers l’intérieur du palais et rassemblèrent toute la cohorte autour de lui. 28 Ils lui arrachèrent ses vêtements et le revêtirent d’un manteau écarlate. 29 Ils lui posèrent sur la tête une couronne tressée de rameaux épineux; dans sa main droite, ils placèrent un roseau en guise de sceptre. Ils s’agenouillèrent devant lui en disant sur un ton sarcastique: Salut, roi des Juifs!

30 Ils crachaient sur lui et, prenant le roseau, ils le frappaient à la tête. 31 Quand ils eurent fini de se moquer de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements et l’emmenèrent pour le crucifier.

La mort de Jésus

32 A la sortie de la ville, ils rencontrèrent un nommé Simon, originaire de Cyrène. Ils lui firent porter la croix de Jésus.

33 Ils arrivèrent à un endroit nommé Golgotha (c’est-à-dire: «le lieu du crâne»). 34 Là, ils donnèrent à boire à Jésus du vin mélangé avec du fiel[a]; mais quand il l’eut goûté, il refusa de le boire. 35 Après l’avoir cloué sur la croix, les soldats se partagèrent ses vêtements en les tirant au sort. 36 Puis ils s’assirent pour monter la garde.

37 Ils avaient fixé au-dessus de la tête de Jésus un écriteau sur lequel était inscrit, comme motif de sa condamnation: «Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs.» 38 Deux brigands furent crucifiés en même temps que lui, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.

39 Ceux qui passaient par là lui lançaient des insultes en secouant la tête, 40 et criaient: Hé, toi qui démolis le Temple et qui le reconstruis en trois jours, sauve-toi toi-même. Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix!

41 De même, les chefs des prêtres se moquaient de lui, avec les spécialistes de la Loi et les responsables du peuple, en disant: 42 Dire qu’il a sauvé les autres, et qu’il est incapable de se sauver lui-même! C’est ça le roi d’Israël? Qu’il descende donc de la croix; alors nous croirons en lui! 43 Il a mis sa confiance en Dieu. Eh bien, si Dieu trouve son plaisir en lui, qu’il le délivre[b] ! N’a-t-il pas dit: «Je suis le Fils de Dieu»?44 Les brigands crucifiés avec lui l’insultaient, eux aussi, de la même manière.

45 A partir de midi, et jusqu’à trois heures de l’après-midi, le pays entier[c] fut plongé dans l’obscurité.

46 Vers trois heures, Jésus cria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? ce qui veut dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné[d] ?

47 En entendant ces paroles, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient: Il appelle Elie!

48 L’un d’entre eux courut aussitôt prendre une éponge, qu’il imbiba de vinaigre et piqua au bout d’un roseau. Il la présenta à Jésus pour qu’il boive, 49 quand les autres lui dirent: Attends! On va bien voir si Elie vient le délivrer.

50 A ce moment, Jésus poussa de nouveau un grand cri et rendit l’esprit. 51 Et voici qu’au même instant, le rideau du Temple se déchira en deux, de haut en bas; la terre trembla, les rochers se fendirent. 52 Des tombes s’ouvrirent et les corps de beaucoup d’hommes fidèles à Dieu qui étaient morts ressuscitèrent. 53 Ils quittèrent leurs tombeaux et, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte où beaucoup de personnes les virent.

54 En voyant le tremblement de terre et tout ce qui se passait, l’officier romain et les soldats qui gardaient Jésus furent saisis d’épouvante et dirent: Cet homme était vraiment le Fils de Dieu[e]!

55 Il y avait aussi là plusieurs femmes qui regardaient de loin; c’étaient celles qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée[f], pour être à son service. 56 Parmi elles, Marie de Magdala, Marie, la mère de Jacques et de Joseph et la mère des fils de Zébédée.(Matthieu 27: 27-56)

La cote d’Isa al Masih “percée”

L’Évangile de Jean rapporte en un détail fascinant la crucifixion d’Isa al Masih. Il est y écrit:

31 Comme on était à la veille du sabbat, et de plus, d’un sabbat particulièrement solennel, les Juifs voulaient éviter que les cadavres restent en croix durant la fête. Ils allèrent trouver Pilate pour lui demander de faire briser les jambes[a] des suppliciés et de faire enlever les corps. 32 Les soldats vinrent donc et brisèrent les jambes au premier des criminels crucifiés avec Jésus, puis à l’autre. 33 Quand ils arrivèrent à Jésus, ils constatèrent qu’il était déjà mort et ils ne lui brisèrent pas les jambes. 34 L’un des soldats lui enfonça sa lance dans le côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.

35 Celui qui rapporte ces faits, les a vus de ses propres yeux et son témoignage est vrai. Il sait parfaitement qu’il dit la vérité pour que, vous aussi, vous croyiez. 36 En effet, tout cela est arrivé pour que se réalise cette parole de l’Ecriture: Aucun de ses os ne sera brisé[b]. 37 De plus, un autre texte déclare: Ils tourneront leurs regards vers celui qu’ils ont transpercé[c]. (Jean 19: 31-37)

John a vu les soldats romains percer le côte d’Isa al Masih avec une lance. Le sang et l’eau se sont séparés, indiquant que le prophète était mort d’une insuffisance cardiaque.

L’Injil décrit un dernier événement ce jour-là: l’enterrement.

Jésus mis au tombeau

57 Le soir venu, arriva un homme riche appelé Joseph, originaire de la ville d’Arimathée. Lui aussi était un disciple de Jésus. 58 Il alla demander à Pilate le corps de Jésus. Alors Pilate donna l’ordre de le lui remettre. 59 Joseph prit donc le corps, l’enroula dans un drap de lin pur 60 et le déposa dans le tombeau tout neuf qu’il s’était fait tailler pour lui-même dans le roc. Puis il roula un grand bloc de pierre devant l’entrée du tombeau et s’en alla. 61 Il y avait là Marie de Magdala et l’autre Marie, assises en face de la tombe. (Matthieu 27: 57-61)

Jour 6 – Vendredi saint

Chaque jour du calendrier juif commence au coucher du soleil. Ainsi le jour 6 de la semaine sainte a commencé avec le dernier repas du prophète et de ses disciples. À la fin de la journée, il avait été arrêté, jugé plusieurs fois, crucifié, percé d’une lance et enterré. On appelle souvent ce jour «le vendredi saint». Cela soulève la question suivante: comment un jour de trahison, de torture et de mort d’un prophète peut-il être qualifié de «bien» ou de “saint”? Pourquoi un Vendredi ”Saint’ et pas “vendredi damné”?

C’est une excellente question à laquelle nous répondons en continuant le récit de l’Injil dans les prochains jours. Mais on peut trouve un indice dans la chronologie. Nous remarquons que ce vendredi était le jour saint de Nisan 14, le même jour que celui de la Pâque. Le jour ou les Juifs ont sacrifié 1500 ans plus tôt, un agneau pour leur délivrance de la mort en Egypte.

Jour 6 - Vendredi - de la dernière semaine de la vie d'Isa al Masih comparé aux rituel de la Torah.

Jour 6 – Vendredi – de la dernière semaine de la vie d’Isa al Masih comparé aux rituel de la Torah.

La plupart des récits d’hommes se terminent à leur mort, mais l’Injil se poursuit afin que nous comprendrenons pourquoi ce jour peut être considéré comme le Vendredi saint. Le jour suivant était le sabbat (jour n° 7 de la semaine sainte).

Jour 5 – Shaytan/ Satan descend pour frapper Isa al Masih

Le prophète Isa al Masih PSL avait prophétisé les signes de son retour sur terre le quatrième jour de sa dernière semaine. L’Injil a ensuite raconté comment les chefs religieux voulaient l’arrêter. Shaytan (ou Iblis) a utilisé cela comme un moyen afin de frapper le prophète (son ennemi juré). Voici comment cela est raconté dans l’Injil.

On était à quelques jours de la fête «des Pains sans levain», appelée la Pâque. Les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi cherchaient un moyen de supprimer Jésus, mais ils avaient peur de la réaction du people.C’est alors que Satan entra dans le cœur de Judas surnommé l’Iscariot, l’un des Douze. Judas alla trouver les chefs des prêtres et les officiers de la garde du Temple[a] pour s’entendre avec eux sur la manière dont il leur livrerait Jésus. Ils en furent tout réjouis et convinrent de lui donner de l’argent. Il accepta et, dès lors, il chercha une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l’insu de la foule. (Luke 22:1-6)

Nous voyons que Satan/ Shaytan a profité de ce conflit pour «entrer» dans Judas pour qu’il puisse trahir le prophète. Ceci ne devrait pas nous surprendre. Le Saint Coran dit de Satan que :

Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré. (Al-Isra17:53; see also Az-zukhruf 43:62, Ya sin 36: 60, Al-Baqarah 2:168)

Vers la fin de l’Injil, Satan est décrit dans une vision :

Alors une bataille s’engagea dans le ciel: Michel[a] et ses anges combattirent contre le dragon, et celui-ci les combattit avec ses anges; mais le dragon ne remporta pas la victoire et lui et ses anges ne purent maintenir leur position au ciel. Il fut précipité, le grand dragon, le Serpent ancien[b], qu’on appelle le diable et Satan, celui qui égare le monde entier. Il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. (Revelation12:7-9)

Satan est aussi ton ennemi juré, représenté comme un dragon puissant avec suffisamment de ruse pour égarer le monde entier. Cet ennemi a pris le contrôle de Judas pour détruire le prophète Isa al Masih PSL. Comme le décrit l’Injil:

16 A partir de ce moment-là, il chercha une occasion favorable pour leur livrer Jésus. (Matthew 26:16)

Le lendemain (jour 6) c’était le festival de la Pâque que le prophète Musa PSL avait commencée 1500 ans auparavant. Comment Satan, à travers Judas, a t’il trouvé l’opportunité de trahir sont Isa al Masih en ce jour saint ? Nous verrons cela dans le prochain article.

Shaytan, le Grand Dragon, entre dans Judas pour frapper le Prophète Isa al Masih

Shaytan, le Grand Dragon, entre dans Judas pour frapper le Prophète Isa al Masih

Jours 3 et 4 – Isa al Masih prédit l’avenir et son retour

Après être entré dans la ville de Jérusalem le dimanche 9 de Nisan comme l’avaient prédit les prophètes Daniel et Zacharie, puis après être entré dans le Temple le lundi 10 de Nisan pour être choisi comme agneau d’Allah,  selon la prophétie faite par le Prophète Moussa  dans la Torah, le Prophète Isa al Masih PSL a été rejeté par les dirigeants juifs. Pendant qu’il nettoyait le Temple, ils ont commencé à comploter un plan pour mettre fin à sa vie. L’Injil décrit ce que le prophète Isa al Masih a fait ensuite:

Maudire le figuier

Et il les a laissés (les dirigeants juifs au Temple lundi 2, le 10 de Nisan) et est sorti de la ville où il a passé la nuit.

Tôt le matin (mardi 11 janvier, jour 3), alors que Jésus retournait en ville, il avait faim. Voyant un figuier près de la route, il y monta mais ne trouva rien d’autre que des feuilles. Alors, il dit à l’arbre: “Tu ne porteras plus jamais de fruits !”  à l’instant même le figuier devint sec. (Matthieu 21: 17-19)

Beaucoup se demandent : pour quelles raisons, Isa al Masih PSL a maudit et a desséché le figuier. L’Injil ne l’explique pas directement, cependant, les premiers prophètes peuvent nous aider à comprendre ce passage. Les prophètes de la Torah utilisaient souvent l’image d’un figuier qui flétrit lorsqu’ils avertissaient le peuple du jugement à venir.  Remarquez comment l’image du figuier desséché est utilisée par les prophètes précédents dans leurs avertissements:

12 Les vignes sont honteuses
et les figuiers s’étiolent,
le grenadier et le palmier, ainsi que le pommier,
tous les arbres des champs sont desséchés.
La joie est dans la honte parmi les hommes 

(Joel1:12)

Et je vous ai frappés par la rouille et la nielle,
et puis j’ai desséché[a] vos jardins et vos vignes; vos figuiers et vos oliviers
ont été dévorés par les criquets.
Malgré cela, vous ne revenez pas à moi,
l’Eternel le declare (Amos4:9)

19 Reste-t-il encore de la semence dans vos greniers? Même la vigne, le figuier, le grenadier et l’olivier n’ont rien produit. Mais à partir de ce jour-ci, je vous accorderai ma benediction (Haggai2:19)

Toute l’armée du ciel en pourriture tombera;
le ciel s’enroulera comme on enroule un livre,
tous les astres se décomposeront
comme se décomposent les feuilles de la vigne
ou celles du figuier (Isaiah 34:4)

13 Je leur ôterai leurs récoltes,
déclare l’Eternel,
et il n’y aura plus de raisin sur la vigne,
et il n’y aura plus de figues sur le figuier,
le feuillage est flétri!
Car je donnerai tout
à ceux qui passeront sur eux (Jeremiah8:13) 

Le prophète Osée PSL est allé plus loin, utilisant le figuier comme métaphore d’Israël et prononçant ensuite une malédiction:

10 «J’ai trouvé Israël
comme une grappe de raisins au milieu du désert,
et j’ai vu vos ancêtres
comme les premiers fruits sur un jeune figuier.
Mais eux, lorsqu’ils sont arrivés à Baal-Peor[a],
ils se sont consacrés à cette idole infâme
et ils sont devenus abominables comme l’objet de leur adoration.

11 La gloire d’Ephraïm fuira à tire-d’aile comme un oiseau.
Il n’y aura plus de naissances,
plus de grossesses
et plus de conceptions.
12 Et même s’ils élevaient des enfants,
je les en priverais avant que ceux-ci soient adultes.
Oui, quel malheur pour eux quand je me détournerai d’eux! 

16 Ephraïm est frappé
et sa racine est desséchée,
ils ne produiront plus de fruit,
et même si leurs femmes ont des enfants,
j’enverrai à la mort les enfants qu’ils chérissent.»
17 Oui, mon Dieu les rejettera,
car ils ne l’ont pas écouté,
et ils seront errants parmi les peuples étrangers (Hosea 9:10-12, 16-17, nb:  Ephraim = Israël)

Ces malédictions ont été accomplies quand Jérusalem a été détruite en 586 BCE (voir ici pour l’histoire des Juifs). Quand le prophète Isa al Masih a desséché le figuier, il prophétisait symboliquement une autre destruction à venir de Jérusalem et un exil juif de la terre.

Après avoir maudit le figuier, Isa al Masih a continué d’aller au Temple, enseignant le peuple et discutant les dirigeants juifs. Il a donné beaucoup d’avertissements sur le jugement d’Allah. L’Injil retranscrit les enseignements faits par Isa al Masih (conf : les enseignements complets d’Isa al Masih)

Le prophète prédit les signes de son retour

Le prophète Isa al Masih a ensuite conclu par une sombre prophétie de la destruction du Temple juif à Jérusalem. À cette époque, ce temple était l’un des bâtiments les plus impressionnants de tout l’Empire romain. Mais l’Injil rapporte qu’Isa al Masih prévoyait sa ruine. Cela a commencé par une discussion de son retour sur terre ainsi que les signes de son retour. L’Injil enregistre ses enseignements

Là-dessus, Jésus quitta la cour du Temple. Tandis qu’il s’éloignait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire remarquer l’architecture du Temple. Alors il leur dit: Oui, regardez bien tout cela! Vraiment, je vous l’assure: tout sera démoli: il ne restera pas une pierre sur une autre

Comme il était assis sur le mont des Oliviers, ses disciples s’approchèrent, le prirent à part, et lui demandèrent: Dis-nous: quand cela se produira-t-il et quel signe annoncera ta venue et la fin du monde? 

(Matthew24:1-3)

Le prophète a commencé par prédire la destruction complète du temple juif. Nous savons par l’histoire que cela s’est passé en 70 après. J-C. Puis le soir il a quitté le Temple et est allé sur Mont des Oliviers en dehors de la ville de Jérusalem. Comme la journée juive commence au coucher du soleil, c’était maintenant le début du 4ème jour de la semaine: mercredi 12 de Nisan, quand Isa al Masih a répondu à leur question et a enseigné sur la fin de l’air  et de son retour.

Jésus leur répondit: Faites bien attention que personne ne vous induise en erreur. Car plusieurs viendront sous mon nom en disant: «Je suis le Messie[a]!», et ils tromperont beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres. Attention! Ne vous laissez pas troubler par ces nouvelles, car cela doit arriver, mais ce ne sera pas encore la fin. En effet, on verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre[b] ; il y aura des famines et des tremblements de terre en divers lieux. Mais ce ne seront que les premières douleurs de l’enfantement.

Alors on vous persécutera et l’on vous mettra à mort. Tous les peuples vous haïront à cause de moi. 10 A cause de cela, beaucoup abandonneront la foi, ils se trahiront et se haïront les uns les autres.

11 De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. 12 Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira. 13 Mais celui qui tiendra bon jusqu’au bout sera sauvé. 14 Cette Bonne Nouvelle du royaume de Dieu sera proclamée dans le monde entier pour que tous les peuples en entendent le témoignage. Alors seulement viendra la fin.

15 Quand donc vous verrez l’abominable profanation[c] annoncée par le prophète Daniel s’établir dans le lieu saint – que celui qui lit comprenne! – 16 alors, que ceux qui sont en Judée s’enfuient dans les montagnes. 17 Si quelqu’un est sur son toit en terrasse, qu’il ne rentre pas dans sa maison pour emporter les biens qui s’y trouvent. 18 Que celui qui sera dans les champs ne retourne pas chez lui pour aller chercher son manteaux.

19 Malheur, en ces jours-là, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent! 20 Priez pour que votre fuite n’ait pas lieu en hiver, ni un jour de sabbat. 21 Car à ce moment-là, la détresse sera plus terrible que tout ce qu’on a connu depuis le commencement du monde[d] ; et jamais plus, on ne verra pareille souffrance.

22 Vraiment, si le Seigneur n’avait pas décidé de réduire le nombre de ces jours, personne n’en réchapperait; mais, à cause de ceux qu’il a choisis, il abrégera ce temps.

23 Si quelqu’un vous dit alors: «Le Messie est ici!» ou: «Il est là!» – ne le croyez pas. 24 De faux messies surgiront, ainsi que de faux prophètes. Ils produiront des signes extraordinaires et des prodiges au point de tromper même, si c’était possible, ceux que Dieu a choisis. 25 Voilà, je vous ai prévenus!

26 Si l’on vous dit: «Regardez, il est dans le désert!» n’y allez pas! Si l’on prétend: «Il se cache en quelque endroit secret!» n’en croyez rien. 27 En effet, quand le Fils de l’homme viendra, ce sera comme l’éclair qui jaillit du levant et illumine tout jusqu’au couchant. 28 Où que soit le cadavre, là s’assembleront les vautours[e].

29 Aussitôt après ces jours de détresse,

le soleil s’obscurcira,
la lune perdra sa clarté,
les étoiles tomberont du ciel;
les puissances célestes seront ébranlées[f].

30 C’est alors que le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel. Alors tous les peuples de la terre se lamenteront, et ils verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel[g] avec beaucoup de puissance et de gloire. 31 Il enverra ses anges rassembler, au son des trompettes éclatantes, ses élus des quatre coins du monde, d’un bout à l’autre de l’univers.

Ici, le prophète Isa al Masih regarda au-delà de la destruction à venir du Temple. Il a enseigné que la période de la destruction du Temple à son retour, serait caractérisée par le mal croissant, les tremblements de terre, les famines, les guerres, et la persécution de ses disciples. Cependant même dans ces conditions, il a prédit que l’Injil sera «prêché dans le monde entier» (v 14). Au fur et à mesure que le monde apprendra la vérité sur le Masih, il y aurait un nombre croissant de faux prophètes et de fausses déclarations à son sujet. Le vrai signe de son retour au milieu des guerres, du chaos et de la détresse serait des perturbations indiscutables du soleil, de la lune et des étoiles. D’une certaine manière, les astres seront assombris.

Nous pouvons remarquer que les guerres, la détresse et les tremblements de terre augmentent ce qui veut dire que le temps du retour d’Isa al Masih se rapproche. Mais il n’y a toujours pas de perturbations dans les cieux, donc son retour n’est pas imminent. Mais à quelle période sommes-nous? sommes-nous dans la find des temps?  Isa al Masih a continué son enseignement et nous donne la réponse :

32 Que l’exemple du figuier vous serve d’enseignement: quand ses rameaux deviennent tendres et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. 33 De même, quand vous verrez tous ces événements, sachez que le Fils de l’homme est proche, comme aux portes de la ville.

34 Vraiment, je vous assure que cette génération-ci ne passera pas jusqu’à ce que tout cela vienne à se réaliser. 35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront jamais. 

(Matthew24:32-35)

Rappelez-vous le figuier, symbole d’Israël, que le prophète Isa al Masih avait maudit et avait desséché la veille. Quand le Temple a été détruit en 70 EC, le flétrissement d’Israël s’est produit et la ville d’Israël est restée sèche et a flétrie pendant des milliers d’années. Le prophète nous a dit de chercher des pousses vertes et des feuilles qui sortaient du figuier – et nous saurions alors que le temps serait proche. Notre génération a vu un changement dans le «figuier» lorsque les Juifs sont retournés en Israël. Oui, cela a ajouté aux guerres, à la détresse et aux ennuis pour beaucoup de nos jours, mais cela ne devrait pas nous surprendre puisque le prophète l’a prévenu dans son enseignement. À bien des égards, il y a toujours une mort à cet «arbre», mais les feuilles du figuier commencent à verdir. Cela devrait nous mettre en alerte. Durant cette période nous devons essayer d’être attentifs et vigilants car le Prophète nous a prévenu qu’à son retour beaucoup seront insouciants et indifférents.

36 Quant au jour et à l’heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils[a]; personne, sauf le Père, et lui seul.

37 Lors de la venue du Fils de l’homme, les choses se passeront comme au temps de Noé; 38 en effet, à l’époque qui précéda le déluge, les gens étaient occupés à manger et à boire, à se marier et à marier leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans le bateau. 39 Ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que vienne le déluge qui les emporta tous.

Ce sera la même chose lorsque le Fils de l’homme viendra. 40 Alors deux ouvriers travailleront côte à côte dans un champ: l’un sera emmené, l’autre laissé. 41 Deux femmes seront en train de tourner la pierre de meule: l’une sera emmenée, l’autre laisse.

42 Tenez-vous donc en éveil, puisque vous ignorez quel jour votre Seigneur viendra. 43 Vous le savez bien: si le maître de maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il resterait éveillé pour ne pas le laisser pénétrer dans sa maison. 44 Pour cette même raison, vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à un moment que vous n’auriez pas imaginé que le Fils de l’homme viendra.

45 Quel est le serviteur fidèle et sensé à qui le maître a confié le soin de veiller sur l’ensemble de son personnel pour qu’il distribue à chacun sa nourriture au moment voulu? 46 Heureux ce serviteur que le maître, à son retour, trouvera en train d’agir comme il le lui a demandé! 47 Vraiment, je vous l’assure, son maître lui confiera l’administration de tout ce qu’il possède.

48 Mais si c’est un mauvais serviteur, qui se dit: «Mon maître n’est pas près de rentrer», 49 et se met à maltraiter ses compagnons de service, à manger et à boire avec les ivrognes, 50 son maître arrivera un jour où il ne s’y attendra pas et à un moment qu’il ne connaît pas. 51 Alors le maître le punira très sévèrement, et le traitera comme on traite les hypocrites. C’est là qu’il y aura des pleurs et d’amers regrets. (Matthew24:36-51)

Isa al Masih a continué d’enseigner dans l’Injil au sujet de son retour, pour en savoir plus le lien est ici.

Résumé du Jour 3 et Jour 4

La chronologie mise à jour montre comment le prophète Isa al Masih a maudit le figuier le troisième jour (mardi) avant de longs débats avec les dirigeants juifs. Cette action était symbolique et prophétisait le futur d’Israël. Puis, mercredi, jour 4, il a décrit les signes de son retour, le plus grand étant l’assombrissement de tous les corps célestes.

Les signes d'Isa al Masih les jours 3 et 4 de sa dernière semaine par rapport au calendrier de la Torah

Les signes d’Isa al Masih les jours 3 et 4 de sa dernière semaine par rapport au calendrier de la Torah

Il nous a tous averti de surveiller attentivement son retour. Puisque nous pouvons maintenant voir le figuier redevenir vert, nous devrions vivre avec soin et vigilance. L’Injil enregistre ensuite comment Shaytan (Iblis) est allé contre le prophète le jour 5, que nous regardons dans un prochain article.


le livre de Luc résume et décrit chaque jour de cette semaine, (Luc 21: 37)

Jour 2: Isa al Masih choisit par Allah à Al-Aqsa et au Dôme du Rocher

Pourquoi l’emplacement d’Al-Aqsa (Al-Masjid al-‘Aqṣā ou Bayt al-Maqdis) et du Dôme du Rocher (Qubbat al-Sakhrah) à Jérusalem est-il si spécial? Beaucoup d’événements sacrés s’y sont produits mais peu savent ce qui est arrivé au prophète Isa al Masih PSL dans ce lieu saint. Le Prophète venait d’entrer à Jérusalem au jour exact prophétisé des centaines d’années auparavant, se révélant être le Masih et une lumière pour les nations. Cette date, dans le calendrier juif, était un dimanche: le 9 de Nisan, c’était le 1er jour d’une semaine sainte. En raison des règles décrites dans la Torah, le jour suivant, le 10 de Nisan, était un jour unique dans le calendrier juif. Longtemps avant, que le jour 10 de Nisan soit décrit dans la Torah comme un jour spécial, le Prophète Moussa (PSL)  s’était préparé à affronter la 10ème plaie d’Egypte envoyé par Allah contre Pharaon:

L’Eternel parla à Moïse et à Aaron en Egypte. Il leur dit: 2 Ce mois-ci[a] sera pour vous le premier mois de l’année. 3 Donnez à toute la communauté d’Israël les instructions suivantes: le dixième jour de ce mois, que chaque maison ou chaque famille se procure un agneau. (Exodus 12:1-3)

Durant cette période Nisan était le premier mois de l’année juive. Depuis le prophète Moussa, tous les 10 de Nisan, chaque famille juive choisissait un agneau pour le prochain festival de la Pâque (cela ne pouvait se faire que ce jour-là). À l’époque du prophète Isa al Masih (PSL), les Juifs ont choisi les agneaux de la Pâque dans le temple de Jérusalem, le même endroit où 2000 ans avant la foi du prophète Ibrahim (PSL) avait été testé dans le sacrifice de son fils. Aujourd’hui, c’est l’emplacement de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher.  Al-Aqsa et Dôme du Rocher sont aujourd’hui à l’emplacement où était le Temple juif du temps du prophète Isa al Masih. À l’époque, au jour du Nisan 10 du calendrier juif, les Juifs choisissaient un agneau pour la Pâque pour chaque famille (les pauvres prenaient des colombes). Comme vous pouvez l’imaginer, il y avait beaucoup de monde let beaucoup de bruits lors des préparatifs de la Pâque. Il y avait aussi beaucoup de Juifs avec des habitudes et des langues étrangères car ils venaient d’autres pays. Tout cela a transformé le temple en un grand marché frénétique. L’Injil écrit ce que le prophète Isa al Masih a fait ce jour-là quand il a découvert que la maison de son père était utilisée comme place de commerce lors des préparatifs de la pâques. Lorsque le passage se réfère au «lendemain», c’est le lendemain de son entrée remarqué à Jérusalem, le 10e de Nisan – le jour exact où les agneaux et les colombes de la Pâque doivent être  choisis.

11 Une fois entré dans Jérusalem, Jésus se rendit au Temple et y observa attentivement tout ce qui s’y passait. Ensuite, comme il se faisait déjà tard, il quitta la ville avec les Douze pour se rendre à Béthanie.

 

12 Le lendemain, comme il sortait de Béthanie avec eux, il eut faim…15 Ils arrivèrent à Jérusalem. Jésus entra dans la cour du Temple et se mit à en chasser les marchands qui s’étaient installés dans l’enceinte sacrée ainsi que leurs clients[b]; il renversa les comptoirs des changeurs d’argent ainsi que les chaises des marchands de pigeons; 16 il ne laissa personne transporter des marchandises dans l’enceinte du Temple.
17 Puis, s’adressant à tous, il les enseigna en disant: N’est-il pas écrit: On appellera ma maison une maison de prière pour tous les peuples[c] ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de brigands[d] ! (Mark 11:11-17)

Le prophète Isa al Masih (PSL) est entré dans le Temple lundi (c’est à dire le deuxième jour de la semaine sainte du calendrier que nous utilisons), c’était le 10eme jours de Nisan pour le calendrier Juifs. En découvrant ce qu’il se passait dans le Temple de son père Isa al Masih a fait en sorte d’arrêté l’activité commerciale. L’achat et la vente, empêchait les personnes d’effectué leurs prières, c’était surtout dérangeant pour les autres étrangers qui ne venait que pour la Pâques, il ne pouvait alors pas aller prier dans le Temple. Un peu plus tôt dans les écritures, le prophète Isa al Masih avait été décrit comme une lumière pour ces nations, brisera la barrière entre la terre et le ciel. C’est ce qu’il a fait en arrêtant l’activité commerciale dans le Temple. Mais quelque chose d’invisible s’est également produit en même temps. Nous pouvons comprendre cela à partir du titre que le Prophète Yahia (PSL) avait donné à Isa al Masih. En l’annonçant, le prophète Yahia dit :

29 Le lendemain, Jean aperçut Jésus qui se dirigeait vers lui; alors il s’écria: Voici l’Agneau de Dieu[a], celui qui enlève le péché du monde (John 1:29)

Le prophète Isa al Masih est «l’Agneau de Dieu». Dans le sacrifice d’Ibrahim, Allah était celui qui avait choisi l’agneau pour Ibrahim à la place de son fils en l’attrapant dans un buisson. C’est pourquoi l’Aïd al-adha est célébrée aujourd’hui. Le Temple était à cet endroit où l’agneau avait été choisi – où al-Aqsa et le Dôme du Rocher sont aujourd’hui. Lorsque le prophète Isa al Masih est entré dans le temple le 10 ème jours de Nisan, il a été choisi par Allah comme son agneau de la Pâque. Il devait être au Temple ce jour précis pour être élu – et il l’était.

Le Mission d’Isa comme agneau de la Pâque

Isa est venu sur terre afin de devenir l’agneau ultime de la Pâque. Pourquoi a-t-il été choisi comme agneau de la Pâque? Isa nous donne la réponse à cette question dan son enseignement. Quand il a dit: «Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations», il citait le prophète Isaïe (PSL). Ci-dessous vous trouvez le passage complet (ce que le prophète Isaïe a dit est en rouge).

6 Et les étrangers qui s’attacheront
à l’Eternel pour le servir,
et pour l’aimer
et pour être ses serviteurs,
qui respecteront le sabbat
et ne le profaneront pas,
et qui s’attacheront à mon alliance,
7 je les ferai venir à ma montagne sainte
et je les réjouirai au Temple où l’on me prie,
et j’agréerai leurs holocaustes et autres sacrifices
offerts sur mon autel.
Car on appellera mon temple: «La Maison de prière pour tous les peuples[a].» (Isaiah 56:6-7)

Chronologie historique du prophète Isaïe (PSL) avec d'autres prophètes à Zabur

Chronologie historique du prophète Isaïe (PSL) avec d’autres prophètes à Zabur

La «montagne sacrée» sur laquelle Esaïe avait écrit, est le mont Moriah. C’est aussi l’endroit où le prophète Ibrahim a sacrifié l’agneau choisi par Allah à la place de son fils. La «maison de prière» était le Temple où Isa al Masih était entré au le 10 ème jour de Nisan. Pour les Juifs, le lieu et la date du festival alliaient le sacrifice d’Ibrahim et la Pâque de Musa.
Cependant, seuls les Juifs pouvaient faire des sacrifices au Temple et célébrer la Pâque. Mais Esaïe avait écrit que les «étrangers» (non Juifs) verraient un jour où «leurs holocaustes et leurs sacrifices seraient acceptés». En citant le prophète Esaïe, Isa a annoncé que son travail engendrerait une acceptation pour les non-Juifs. Il n’a pas expliqué à ce stade comment il ferait cela. Mais nous continuerons la lecture de ce passage pour apprendre qu’Allah avait un plan pour nous bénir tous.

Les jours de la semaine sainte

Après que les Juifs choisissent leurs agneaux le 10 ème jours de Nisan, voilà ce que la Torah leur ordonne de faire:

6 Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois: ce jour-là, tout l’ensemble de la communauté d’Israël immolera ces agneaux à la nuit tombante[a]. (Exodus 12:6)

Après la première Pâque qui a eu lieu du temps du prophète Moussa, les Juifs sacrifièrent leurs agneaux de Pâque tous les 14e jour de Nisan. Les Juifs devaient «prendre soin des agneaux» et devaient respecter les règles et le calendrier de la Torah pour les sacrifices . Dans la moitié inférieure de la phrase chronologique ci-dessous, nous avons ajouté les activités du prophète  (le nettoyage du Temple et sa sélection en tant qu’Agneau de la Pâque d’Allah)
du deuxième jours de la semaine sainte.

Activités du Prophète Isa al Masih lundi - Jour 2 - comparé à la réglementation en Torah

Activités du Prophète Isa al Masih lundi – Jour 2 – comparé à la réglementation en Torah

Lorsque le prophète Issa al Masih PSL est entré et a nettoyé le Temple, cela a également eu un impact sur les hommes. L’Injil continue en déclarant:

18 Les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi apprirent ce qui s’était passé et ils cherchèrent un moyen de le faire mourir. En effet, ils craignaient son influence, car son enseignement faisait une vive impression sur la foule. (Mark 11:18)

En nettoyant le Temple, Isa al Masih PSL a été la cible des dirigeants juifs qui voulaient le tuer. Nous suivons comment les intrigues des autorités, les actions du prophète et les règlements de Torah sont liés en regardant les événements des jours 3 et 4 de la semaine sainte.

Isa al Masih: La lumière des nations

Le prophète Isa al Masih PSL venait d’entrer à Jérusalem. Il est entré dans la ville sur un âne comme l’avait prophétisé le prophète Zacharie PSL 500 ans plus tôt. Daniel PSL aussi avait prophétisé le jour exact de la venue de Jésus à Jérusalem 550 ans plus tôt. Les Juifs arrivaient de nombreux pays pour le festival de la pâque. Jérusalem était alors rempli de pèlerins juifs (comme La Mecque au moment du Hajj). Par conséquent, l’arrivée du prophète avait fait du bruit parmi les Juifs. Mais il n’y a pas que les Juifs qui ont remarqué l’arrivée d’Isa al Masih. Dans L’Injil nous pouvons voir ce qui s’est passée juste après l’entrée d’Isa al Masih à Jérusalem.

20 Parmi ceux qui étaient venus à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête, il y avait aussi quelques personnes non juives[a]. 21 Elles allèrent trouver Philippe qui était de Bethsaïda en Galilée et lui firent cette demande: Nous aimerions voir Jésus. 22 Philippe alla le dire à André, puis tous deux allèrent ensemble le dire à Jésus.

(Jean12:20-22)

Une barrière entre les Grecs et les Juifs à l’époque du Prophète

Une barrière entre les Grecs et les Juifs à l’époque du ProphèteIl était extrêmement inhabituel pour les païens (c’est-à-dire les personnes qui priaient les idoles et les non-Juifs) de participer aux festivals juifs. Les Grecs et les Romains de l’époque, puisqu’ils étaient polythéistes, étaient considérés comme impurs et ils étaient rejetés par les Juifs. De plus la plupart des Grecs considéraient la religion juive comme quelque chose d’insensé, il en va de même pour les festivals juifs. À cette époque, seuls les Juifs étaient des monothéistes. Donc ces peuples restaient régulièrement séparés les uns des autres. Puisque la société des non juifs, était beaucoup plus grande que la société juive, les Juifs vivaient dans une sorte d’isolement. Leur religion différente, leur régime halal, leur livre exclusif avec des prophètes humains a créé une barrière culturelle entre les non-juifs et les Juifs. De plus, les peuples étaient hostiles entre eux.

De nos jours, le polythéisme et l’idolâtrie sont rejetés par une grande partie du monde. Il est donc facile pour d’oublier combien cela était différent au temps d’Isa al Masih. En fait, pendant la période du prophète Ibrahim PSL, presque tout le monde était des polythéistes. De même, au temps du prophète Moussa, toutes les autres nations adoraient les idoles. Le Pharaon lui-même prétendait être l’un des dieux. Les israélites monothéistes étaient noyés dans un océan de cultes et d’idoles que toutes les nations environnantes priaient. Mais le prophète Isaïe PSL (750 avant notre ère) a prophétisé que dans le futur un changement s’effectuera pour toutes les nations. Il avait écrit:

1 Et vous peuples lointains, prêtez-moi attention!
J’ai été appelé par l’Eternel dès le sein maternel,
et il a mentionné mon nom dès avant ma naissance.

5 Et maintenant, voici ce que dit l’Eternel,
celui qui m’a formé dès le sein de ma mère
pour que je sois son serviteur,
pour ramener Jacob à lui
et pour rassembler Israël auprès de lui.
Je serai honoré aux yeux de l’Eternel
et mon Dieu est la source de ma force.
6 Et il a dit aussi: «Tu ne seras pas seulement mon serviteur
pour rétablir les tribus de Jacob
et ramener ceux que j’ai préservés du peuple d’Israël.
Car je t’établirai pour être la lumière des autres peuples
afin que mon salut parvienne aux extrémités de la terre (EsaÏe 49:1,5-6)

 

4 Prête-moi attention, mon peuple!
Vous, ma nation, tendez vers moi l’oreille,
car je promulguerai la Loi,
et je proclamerai mon droit
pour éclairer les peuples. (EsaÏe 51: 4)

car sur toi s’est levée la gloire du Seigneur.
2 Voici que les ténèbres couvrent la terre
et une nuée sombre[a] couvre les peuples,
mais, sur toi, l’Eternel se lèvera lui-même comme un soleil
et l’on verra sa gloire apparaître sur toi.
3 Des peuples marcheront à ta lumière[b],
et des rois à cette clarté qui s’est levée sur toi. (EsaÏe 60:1-3)

Ainsi, le prophète Isaïe avait prédit que le « serviteur » du Seigneur, bien que Juif (« les tribus de Jacob ») serait une « lumière pour les païens » (tous les non-juifs) et que cette lumière atteindrait les extrémités de la terre. Mais comment cela a bien pu arriver avec cette barrière entre les Juifs et les païens qui existe depuis des centaines d’années?

Ce jour-là, quand le prophète Isa est entré à Jérusalem, la lumière a commencé à attirer les premiers païens. Comme nous le voyons dans les écritures certains s’approchaient du prophète. Durant cette fête juive, se trouvaient des Grecs qui s’étaient rendus à Jérusalem pour en apprendre un peu plus sur le prophète Isa al Masih PSL. Mais à leur arrivé à Jérusalem, ils ont dû se poser beaucoup de questions comme : seraient-ils considérés haram par les Juifs? Allaient -ils être en mesure de voir le prophète? Dans le doute ils ont posé leurs questions aux compagnons du prophète qui ont demandé à Isa. Que dirait-il? Permettrait-il à ces païens, qui savaient si peu de choses sur sa religion à le rencontrer? L’Injil continue et nous explique:

23 Celui-ci leur répondit: L’heure est venue où le Fils de l’homme va entrer dans sa gloire. 24 Vraiment, je vous l’assure: si le grain de blé que l’on a jeté en terre ne meurt pas, il reste un grain unique. Mais s’il meurt, il porte du fruit en abondance. 25 Celui qui s’attache à sa propre vie la perdra, mais celui qui fait peu de cas de sa vie en ce monde la gardera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un veut être à mon service, qu’il me suive. Là où je serai, mon serviteur y sera aussi. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur.

 

27 A présent, je suis troublé. Que dirai-je? Père, délivre-moi de cette heure? Mais c’est précisément pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure! 28 Père, manifeste ta gloire.

 

Alors une voix se fit entendre, venant du ciel: J’ai déjà manifesté ma gloire et je la manifesterai à nouveau.

29 La foule qui se trouvait là et qui avait entendu le son de cette voix crut que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient: Un ange vient de lui parler.

 

30 Mais Jésus leur déclara: Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, c’est pour vous. 31 C’est maintenant que va avoir lieu le jugement de ce monde. Oui, maintenant le dominateur de ce monde va être expulsé. 32 Et moi, quand j’aurai été élevé au-dessus de la terre, j’attirerai tout homme à moi.

 

33 Par cette expression, il faisait allusion à la manière dont il allait mourir. 34 La foule répondit: La Loi nous apprend que le Messie vivra éternellement. Comment peux-tu dire que le Fils de l’homme doit être élevé au-dessus de la terre? Au fait: qui est donc ce Fils de l’homme?

 

35 Jésus leur dit alors: La lumière est encore parmi vous, pour un peu de temps: marchez tant que vous avez la lumière, pour ne pas vous laisser surprendre par les ténèbres, car celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va. 36 Tant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin de devenir vous-mêmes des enfants de lumière.

 

Les Juifs restent incrédules

 

37 Malgré le grand nombre de signes miraculeux que Jésus avait accomplis devant eux, ils ne croyaient pas en lui.
38 Ainsi s’accomplit ce que le prophète Esaïe avait prédit:

 

Seigneur, qui a cru à notre message
et à qui la puissance du Seigneur a-t-elle été révélée[a] ?

 

39 Pourquoi ne pouvaient-ils pas croire? C’est encore Esaïe qui nous en donne la raison quand il dit:

 

40 Dieu les a aveuglés,
il les a rendus insensibles,
afin qu’ils ne voient pas de leurs yeux,
qu’ils ne comprennent pas avec leur intelligence,
qu’ils ne se tournent pas vers lui
pour qu’il les guérisse[b] .

 

41 Esaïe a dit cela parce qu’il avait vu la gloire de Jésus et qu’il parlait de lui.

 

42 Et pourtant, même parmi les dirigeants, beaucoup crurent en lui; mais, à cause des pharisiens, ils n’osaient pas le reconnaître ouvertement de peur d’être exclus de la synagogue. 43 Car ils tenaient davantage à la gloire qui vient des hommes qu’à celle qui vient de Dieu.

 

44 Jésus déclara à haute voix: Si quelqu’un met sa confiance en moi, ce n’est pas en moi seulement qu’il croit, mais encore en celui qui m’a envoyé. 45 Qui me voit, voit aussi celui qui m’a envoyé. 46 C’est pour être la lumière que je suis venu dans le monde, afin que tout homme qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. 47 Si quelqu’un entend ce que je dis, mais ne le met pas en pratique, ce n’est pas moi qui le jugerai; car je ne suis pas venu pour juger le monde mais pour le sauver.

 

48 Celui donc qui me méprise et qui ne tient pas compte de mes paroles a déjà son juge: c’est cette Parole même que j’ai prononcée; elle le jugera au dernier jour. 49 Car je n’ai pas parlé de ma propre initiative: le Père, qui m’a envoyé, m’a ordonné lui-même ce que je dois dire et enseigner. 50 Or je le sais bien: l’enseignement que m’a confié le Père c’est la vie éternelle. Et mon enseignement consiste à dire fidèlement ce que m’a dit le Père.

(Jean 12: 23-50)

Cet échange entre Jésus et la foule est intense, à un moment de la discussion il y une voix venant du ciel. Le Prophète a dit qu’il serait «élevé au-dessus de la terre» et que tout «tous les hommes» pourront aller vers lui et pas seulement les Juifs. Beaucoup des Juifs, même s’ils n’adoraient qu’un seul Dieu, ne comprenaient pas ce que le prophète disait. Le prophète Isaïe avait dit que c’était à cause de leur cœur dur – leur refus de se soumettre à Allah – c’est la racine de la foi. Il y en avait qui croyait si silencieusement à cause de la peur.

Le prophète Isa al Masih a affirmé avec audace qu’il était «venu dans le monde comme une lumière» (v.46) les prophètes précédents avaient écrit qu’il brillerait sur toutes les nations. Le jour où il est entré à Jérusalem, la lumière a commencé à briller sur les païens . Cette lumière se répandrait-elle sur toutes les nations? Que voulait dire le prophète par «être élevé»? La semaine prochaine nous continuerons à étudier les écritures pour trouver des réponses à ces questions.

La frise chronologique ci-dessous nous montre chaque jour de cette semaine ( la semaine de la Passion). Le dimanche, le premier jour de la semaine, Isa a accompli trois prophéties différentes données par trois prophètes. D’abord il est entré dans Jérusalem au-dessus d’un âne comme prophétisé par Zacharie. Deuxièmement, il l’a fait dans le temps prophétisé par Daniel. Troisièmement, comme Isaïe l’avait prédit il brillerait comme une lumière pour les nations et toucherait les peuples du monde entire.

Evénements de la Semaine de la Passion - Jour 1 - Dimanche

Evénements de la Semaine de la Passion – Jour 1 – Dimanche

Isa al-Masih déclare Jihad – d’une manière surprenante, à un ennemi différent, à l’heure exacte

Le prophète Isa al-Masih (PSL) avait montrée sa mission en ressuscitant Lazare à la vie  et maintenant il allait à Jérusalem (Al Quds). La façon dont il arrivait avait été prophétisé des centaines d’années auparavant. L’injil explique:

12 Le lendemain, une foule immense était à Jérusalem pour la fête. On apprit que Jésus était en chemin vers la ville.

13 Alors les gens arrachèrent des rameaux aux palmiers et sortirent à sa rencontre en criant:

– Hosanna[a] ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Vive le roi d’Israël[b] !

14 Jésus trouva un ânon et s’assit dessus, selon cette parole de l’Ecriture:

15 Sois sans crainte, communauté de Sion,
car ton roi vient,
monté sur un ânon[c] .

16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais quand Jésus fut entré dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses avaient été écrites à son sujet et qu’elles lui étaient arrivées.

17 Tous ceux qui étaient avec Jésus lorsqu’il avait appelé Lazare à sortir du tombeau et l’avait ressuscité, témoignaient de ce qu’ils avaient vu. 18 D’ailleurs, si les foules venaient si nombreuses au-devant de lui, c’était aussi parce qu’elles avaient entendu parler du signe miraculeux qu’il avait accompli.

19 Alors les pharisiens se dirent les uns aux autres: Vous le voyez: vous n’arriverez à rien, tout le monde le suit!

(John12:12-19)

L’entrée de Isa al-Masih-selon Dawud

À partir de Dawud (PSL), les anciens rois Juifs montaient chaque année leur cheval Royal et conduisaient une procession de personnes à Jérusalem. Isa al-Masih a ré-adopté cette tradition quand il est entré à Jérusalem à cheval sur un âne le jour où nous savons que le dimanche des rameaux.  Le peuple a chanté la même chanson de la Zabur pour Isa al-Masih comme ils l’ont fait pour Dawud:

25 De grâce, ô Eternel, accorde le salut[a]!
De grâce, ô Eternel, accorde la victoire!
26 Oui, béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel!
Nous vous bénissons tous de la maison de l’Eternel[b]!
27 L’Eternel est Dieu et il nous éclaire[c].
Entrez dans le cortège, des rameaux dans les mains,
allez jusqu’aux coins de l’autel[d](Psalm118:25-27)

Les gens ont chanté cette chanson ancienne écrite pour les rois parce qu’ils savaient  Isa avait ressuscité Lazare, et donc ils étaient excités à son arrivée à Jérusalem. Le mot qu’ils ont crié, ‘Hosanna’signifiait ‘Sauve’ – exactement comme Psaume 118:25 avait écrit bien avant.  Qu’est-ce qu’il allait leur sauver?  Nous nous tournons vers le prophète Zacharie.

L’entrée prophétisée par Zacharie

Bien qu’Isa al-Masih ait ré-édicté ce que les anciens rois avaient fait des centaines d’années plus tôt, il l’a fait différemment. Le prophète Zacharie PSL, celui qui avait prophétisé le nom de la prochaine, avait également prophétisé que le marais entrerait Jérusalem monté sur un âne. La chronologie montre le prophète Zacharie dans l’histoire, avec d’autres prophètes qui ont prédit les événements du dimanche des rameaux.

es prophètes qui prévoyaient l'entrée d'Isa à Jérusalem le dimanche des rameaux

es prophètes qui prévoyaient l’entrée d’Isa à Jérusalem le dimanche des rameaux

Une partie de cette prophétie a été citée dans l’Évangile de Jean ci-dessus (en texte bleu).  La prophétie complète de Zacharie est ici:

Tressaille d’allégresse,
ô communauté de Sion!
Pousse des cris de joie,
ô communauté de Jérusalem!
Car ton roi vient vers toi,
il est juste et sauvé[a],
humilié[b], monté sur un âne,
sur un ânon, le petit d’une ânesse[c].
10 Je ferai disparaître du pays d’Ephraïm tous les chariots de guerre
et, de Jérusalem, les chevaux de combat;
l’arc qui sert pour la guerre sera brisé.
Ce roi établira la paix parmi les peuples,
sa domination s’étendra
d’une mer jusqu’à l’autre,
et depuis le grand fleuve[d]
jusqu’aux confins du monde. 11 Pour ce qui te concerne, à cause de l’alliance conclue avec toi par le sang[e],
je vais faire sortir tes captifs de la fosse
où il n’y a pas d’eau. 
(Zechariah9:9-11)

Ce roi prophétisé par Zacharie serait différent des autres rois. Il ne deviendrait pas roi en utilisant des “chars”, « Bataille » et « arcs de guerre ». En fait, ce roi enlèverait ces armes et ferait plutôt “proclamer la paix aux Nations”.  Cependant, ce roi aurait encore à lutter pour vaincre un ennemi.  Il aurait à lutter comme dans le plus grand jihad.

C’est clair quand nous reconnaissons l’ennemi la prophétie a dit que ce roi devait faire face.  Normalement, l’ennemi d’un roi est un autre roi d’une nation adverse, ou une autre armée, ou la rébellion de son peuple, ou des gens qui sont contre lui.  Mais le prophète Zacharie a écrit que le roi a révélé sur un «âne» et «proclamer la paix» allait “libérer les prisonniers de la fosse sans eau” (v11).  La “fosse” était la façon hébraïque de se référer à la tombe, ou la mort.  Ce roi allait libérer ceux qui étaient prisonniers, pas des dictateurs, des politiciens corrompus ou pris au piège dans les prisons de l’homme, mais ceux qui étaient des “prisonniers” de la mort.[1]

Quand nous parlons de sauver des gens de la mort, nous entendons sauver quelqu’un pour que la mort soit mise à pied.  Nous pouvons, par exemple, sauver quelqu’un qui se noie, ou de fournir des médicaments qui sauve la vie de quelqu’un.  Cette “épargne” ne fait que reporter la mort parce que la personne qui est sauvé mourra plus tard.  Mais Zacharie ne prophétise pas sur sauver les gens «de la mort», mais sur un roi qui sauverait ceux emprisonnés par la mort – ceux qui sont déjà morts.  Le roi à venir sur un âne prophétisé par Zacharie était de faire face et de vaincre la mort elle-même – libérant ses prisonniers. Cela nécessiterait une lutte énorme – un jihad qui n’avait jamais été vu auparavant. Les savants se réfèrent parfois au “plus grand jihad” de nos luttes internes et au “jihad moindre” de nos luttes extérieures.  En affrontant le “fosse” ce roi irait à travers ces deux luttes ou Jihads.

Quelles armes le roi va-t-il utiliser dans ce djihad ou lutter avec la mort?  Le prophète Zacharie a écrit que ce roi ne prendrait que « le sang de mon alliance avec vous » à sa bataille dans la fosse.  Son propre sang serait l’arme avec laquelle il serait confronté à la mort.

En entrant Jérusalem sur l’âne Isa s’est déclaré être ce roi – le Masih

Pourquoi Isa Al-meriem PSL pleure avec tristesse

Le dimanche des rameaux quand Isa Al-Masih entra dans Jérusalem (aussi connu comme l’entrée triomphante) les chefs religieux s’y opposèrent.  L’Évangile de Luc décrit la réponse d’Isa Al-Masih à leur opposition.

41 Quand il fut arrivé près de la ville et qu’il la vit, il pleura sur elle: 42 Ah, dit-il, si seulement tu avais compris, toi aussi, en ce jour, de quoi dépend ta paix! Mais, hélas, à présent, tout cela est caché à tes yeux. 43 Des jours de malheur vont fondre sur toi. Tes ennemis t’entoureront d’ouvrages de siège, t’encercleront et te presseront de tous côtés. 44 Ils te détruiront complètement, toi et les habitants qui seront dans tes murs, et ils ne laisseront pas chez toi une pierre sur une autre. Pourquoi? Parce que tu n’as pas su reconnaître le moment où Dieu est intervenu pour toi. (Luke19:41–44)

Isa Al-Masih a dit spécifiquement que les dirigeants devraient avoir “reconnu le temps de la venue de Dieu” sur “ce jour”.  Qu’est-ce qu’il voulait dire?  Qu’ont-ils manqué?

Les prophètes avaient prophétisé “le jour”

Des siècles avant le prophète Daniel (PSL) avait prophétisé que le Masih viendrait 483 ans après le décret de reconstruire Jérusalem.  Nous avions calculé l’année attendue de Daniel pour être 33 annonce – l’année où Isa al-Masih entra à Jérusalem sur un âne.  Prédire l’année de l’entrée, des centaines d’années avant que cela ne se produise, est étonnant.  Mais le temps peut être calculé à la journée. (veuillez Avis ici d’abord que nous construisons sur elle).

Le prophète Daniel avait prédit 483 ans à l’aide d’une année de 360 jours avant la révélation de la Masih. En conséquence, le nombre de jours est:

483 ans * 360 jours/ ans = 173 880 jours

En termes de calendrier international moderne avec 365,2422 jours/an c’est 476 ans avec 25 jours supplémentaires. (173 880/365.24219879 = 476 reste 25)

Quand a été le décret pour restaurer Jérusalem qui a commencé ce compte à rebours? Il a été donné:

In the month of Nisan in the twentieth year of King Artaxerxes … (Nehemiah 2:1)

Durant le mois de Nisân, la vingtième année[a] du règne de l’empereur Artaxerxès, je pris du vin qui était devant l’empereur pour lui en servir. Jamais auparavant, je n’avais paru triste en sa présence. (Nehemiah 2:1)

Quel jour en Nisan (un mois dans le calendrier juif) n’est pas donné, mais Nisan 1 est probable car il a commencé la nouvelle année, donnant la raison pour le roi de parler à Néhémie dans la célébration. Nisan 1 serait également marquer une nouvelle lune depuis des mois étaient lunaires (comme le calendrier islamique). De nouvelles lunes ont été déterminées dans la manière traditionnelle musulmane-avec des hommes reconnus observant le nouveau croissant (Hilal) de la lune. Avec l’astronomie moderne nous savons quand cette nouvelle lune marquant Nisan 1, 444 av. J.-C. a d’abord été visible. La difficulté est de savoir si le premier croissant a été effectivement vu par les observateurs ce jour-là ou si elle a été manquée et le début de Nisan a été retardé d’un jour. Les calculs astronomiques placent la lune de croissant de Nisan 1 de la 20e année de l’empereur Perse Artaxerxès à 22 h le 4 mars 444 av. J.-C. dans le calendrier moderne [2].  Si l’aspect du croissant était manqué, Nisan 1 aurait été le jour suivant le 5 Mars 444 av. J.-C. Quoi qu’il en soit, le décret perse de restauration de Jérusalem aurait été émis le 4 mars ou le 5 Mars 444 av. J.-C.

Ajouter les 476 années de temps prophétisé de Daniel à cette date nous amène à mars 4 ou 5, 33 apr. J.-C.. (Il n’y a pas d’année 0, le calendrier moderne allant de No.1 av. J.-C. à 1 annonce en un an si l’arithmétique est -444 + 476 + 1 = 33).  En ajoutant les 25 jours restants du temps prophétisé de Daniel à mars 4 ou 5, 33 annonce nous donne mars 29 ou 30, 33 apr. J.-C., illustré dans la chronologie ci-dessous.  Mars 29, 33 apr. J.-C., a été dimancheDimanche des rameaux – le jour même où Isa PSL est entré à Jérusalem sur l’âne, prétendant être le “Masih”. Nous le savons parce que le vendredi à venir était la Pâque-et la Pâque a toujours été le 14 Nisan. Nisan 14 en 33 apr. J.-C. était le 3 avril. Étant 5 jours avant le vendredi 3 avril, le dimanche des rameaux était le 29 Mars.

En entrant à Jérusalem le 29 mars 33 apr. J.-C., assis sur un âne, le prophète Isa PSL a rempli à la fois la prophétie de Zacharie et la prophétie de Daniel-à la journée. Ceci est illustré dans la chronologie ci-dessous.

Daniel avait prédit 173 880 jours avant de révéler de la Masih; Néhémie avait commencé le temps. Il a conclu le 29 mars, 33 apr. J.-C. quand Isa est entré à Jérusalem le dimanche des rameaux

Daniel avait prédit 173 880 jours avant de révéler de la Masih; Néhémie avait commencé le temps. Il a conclu le 29 mars, 33 apr. J.-C. quand Isa est entré à Jérusalem le dimanche des rameaux

Ces nombreuses prophéties remplies sur un jour montre les signes clairs qu’Allah a utilisé pour révéler son plan sur le Masih. Mais le lendemain, le lundi 30 mars 33 apr. J.-C., Isa al-Masih a rempli une autre prophétie du prophète Musa PSL. Ce faisant, il a mis en branle les événements qui conduiraient à son djihad avec le «PIT»-sa mort ennemie. On regarde ça ensuite.


[1] Quelques exemples sur la façon dont “Fosse” signifiait la mort pour les prophètes:

15 Mais te voilà précipité dans le séjour des morts,
dans les profondeurs de l’abîme! (Isaiah14:15)

18 Personne ne te loue dans le séjour des morts
et ce n’est pas la mort qui te célébrera.
Ceux qui sont descendus dans la tombe ne comptent plus
sur ta fidélité. (Isaiah38:18)

22 De la fosse, il s’approche
et sa vie est livrée aux anges de la mort. (Job33:22)

Ils te feront descendre dans la fosse, et tu mourras de mort violente, au cœur des mers. (Ezekiel28:8)

23 Ses tombes, on les a mises
tout au fond de la fosse
et sa population est assemblée autour de son tombeau.
Tous sont tombés,
blessés à mort sous les coups de l’épée,
eux qui répandaient la terreur dedans le monde des vivants. (Ezekiel32:23)

Eternel, mon Dieu,
je t’ai appelé à mon aide, et tu m’as guéri: (Psalm 30:3)

[2] Pour les conversions entre des calendriers anciens et modernes (par exemple Nisan 1 = Mars 4, 444 av. J.-C.) et des calculs de nouvelles lunes anciennes j’utilise le travail du Dr. Harold W. Hoehner, Aspects chronologiques de la vie du Christ.  1977. 176pp.

Le Prophète Isa al Masih (PSL) sauve un traître «perdu»

Le Prophète Isa al Masih (PBUH) à ramener Lazare à la vie – révélant le but de sa mission: détruire la mort elle-même. À présent, il se rend à Jérusalem pour compléter sa mission. Sur le chemin, il a traversé Jéricho (qui existe encore aujourd’hui en Palestine Cisjordanie). En raison de ses nombreux miracles et enseignements, une grande foule est venue le voir. Parmi cette foule il y avait un homme riche qui était méprisé par les autres: Zachée.

Sa richesse lui venait des taxes qu’il collectait pour les Romains qui occupaient la Judée. Zachée était un percepteur d’impôts.  Il avait pris l’habitude de recueillir plus de taxes auprès des gens que nécessaire afin de conserver le supplément d’argent et de s’enrichir. Il était très méprisé par les Juifs parce que, bien qu’étant Juif lui-même, il travaillait pour Romains. Il avait trahi son propre peuple et été considéré comme un traître.

Zachée, était petit de taille, il n’arrivait pas à voir le Prophète Isa al Masih (PSL) dans la foule, et personne ne voulait l’aider. The Injil raconte comment il a rencontré le Prophète:

« 1 Jésus entra dans la ville de Jéricho et la traversa. Or, il y avait là un nommé Zachée. Il était chef des collecteurs d’impôts, et riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était petit. Alors il courut en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là.

Lorsque Jésus fut parvenu à cet endroit, il leva les yeux et l’interpella: Zachée, dépêche-toi de descendre, car c’est chez toi que je dois aller loger aujourd’hui.

Zachée se dépêcha de descendre et reçut Jésus avec joie.

Quand les gens virent cela, il y eut un murmure d’indignation. Ils disaient: Voilà qu’il s’en va loger chez ce pécheur!

Mais Zachée se présenta devant le Seigneur et lui dit: Seigneur, je donne la moitié de mes biens aux pauvres et, si j’ai pris trop d’argent à quelqu’un, je lui rends quatre fois plus.

Jésus lui dit alors: Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison, parce que cet homme est, lui aussi, un fils d’Abraham. 10 Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » ( Luc 19:1-10)

Le peuple n’a pas aimé ce que le prophète avait fait – aller dans la maison de Zachée. Zachée était mauvais et tout le monde le savait. Mais Zachée a reconnu qu’il était pécheur. La plupart d’entre nous cachent nos péchés, les couvrent ou prétendent que nous n’avons pas de péchés. Mais pas Zachée. Il savait que sa vie était mauvaise qu’il était un traître. Pourtant, quand il a fait le premier pas pour rencontrer le Prophète, la réponse d’Isa al Masih (PSL) était si chaleureuse que cela a surpris la foule qui suivait Isa al Masih (PSL).

Isa al Masih (PSL) voulait que Zachée se repente, s’éloigne du péché et se tourne vers lui comme «Masih» . Quand Zacée s’est repenti, il a constaté que le Prophète (PSL) l’a pardonné, déclarant qu’il était « perdu » mais qu’il a été «sauvé».

Que pensez-vous de vous et moi? Nous n’avons probablement pas fait des choses aussi honteuses que Zachée. Mais parce que nous ne sommes pas si mauvais, nous pensons que, comme Adam, nous pouvons cacher et dissimuler les «petits» péchés et les petites «erreurs» que nous faisons chaque jour. Nous nourrissons l’espoir de pouvoir faire assez de bonnes actions pour payer nos mauvaises actes. C’est exactement ce à quoi pensait la foule qui venait voir le prophète. Par conséquent, Isa n’a souper dans aucun de ses foyers, ou n’a déclaré que l’un d’entre eux était «sauvé», cela est seulement arrivé à Zachée.

Il est beaucoup mieux d’admettre nos péchés devant Allah et de ne pas essayer de les cacher. Alors que nous chercherons la miséricorde d’Isa al Masih, nous trouverons que le pardon et la misericord nous seront accordés au-delà de ce que nous pouvons imaginer.

Mais comment pendant ce moment précis les actions mauvaises de Zachée ont-elles pu être effacées.? Comment peut-il savoir qu’il a été pardonné et qu’il a désormais un accès gratuit au paradis avant le jour du jugement dernier ? Nous allons suivre Isa al Masih (PSL) alors qu’il continue de compléter sa mission à Jérusalem.

La Mission d’Isa al Masih montrée à travers la résurrection de Lazare

Isa al Masih (PSL) enseignait, guérissait et faisait beaucoup de miracles. Mais une question restait encore dans l’esprit de ses disciples, des personnes qui l’accompagnaient et même de ses ennemis: pourquoi était-il venu? Beaucoup de prophètes le précèdent et ont fait de puissants miracles, y compris le Prophète Musa (PSL). Nous savons que Musa avait déjà donné la loi, et Isa lui-même a dit qu’il «n’était pas venu abolir la loi». Alors, pourquoi était-il envoyé par Allah?

L’ami du Prophète (PSL) est devenu très malade. Ses disciples s’attendaient à ce que le Prophète Isa al Masih (PSL guérisse son ami, car il a soigné beaucoup d’autres. Mais Isa al Masih (PSL) n’a volontairement pas guéri son ami et a révélé sa mission. L’Injil nous le montre de cette façon:

La mort d’un ami de ISA AL MASIH

JeaN 11:1-44 

11 Dans le village de Béthanie vivaient deux sœurs, Marthe et Marie, ainsi que leur frère Lazare.

2 Marie était cette femme qui, après avoir répandu une huile parfumée sur les pieds du Seigneur, les lui essuya avec ses cheveux[a]. Lazare, son frère, tomba malade.

3 Les deux sœurs envoyèrent donc quelqu’un à Jésus pour lui faire dire:

—Seigneur, ton ami est malade.

4 Quand Jésus apprit la nouvelle, il dit:

—Cette maladie n’aboutira pas à la mort, elle servira à glorifier Dieu; elle sera une occasion pour faire apparaître la gloire du Fils de Dieu.

5 Or Jésus était très attaché à Marthe, à sa sœur et à Lazare.

6Après avoir appris qu’il était malade, il resta encore deux jours à l’endroit où il se trouvait.

7 Puis il dit à ses disciples:

—Retournons en Judée.

8 —Maître, lui dirent-ils, il n’y a pas si longtemps, ceux de la Judée voulaient te tuer à coup de pierres, et maintenant tu veux retourner là-bas?

9 —N’y a-t-il pas douze heures dans une journée? répondit Jésus. Si l’on marche pendant qu’il fait jour, on ne bute pas contre les obstacles, parce qu’on voit clair.

10Mais si l’on marche de nuit, on trébuche parce qu’il n’y a pas de lumière.

11 Après avoir dit cela, il ajouta:

—Notre ami Lazare s’est endormi; je vais aller le réveiller.

12 Sur quoi les disciples lui dirent:

—Seigneur, s’il dort, il est en voie de guérison.

13 En fait, Jésus voulait dire que Lazare était mort, mais les disciples avaient compris qu’il parlait du sommeil ordinaire.

14 Alors il leur dit clairement:

—Lazare est mort,

15et je suis heureux, à cause de vous, de n’avoir pas été là-bas à ce moment-là. Car cela contribuera à votre foi. Mais maintenant, allons auprès de lui.

16 Thomas, surnommé le Jumeau, dit alors aux autres disciples:

—Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui.

17 A son arrivée, Jésus apprit qu’on avait enseveli Lazare depuis quatre jours déjà.

18Béthanie était à moins de trois kilomètres de Jérusalem,

19aussi beaucoup de gens étaient-ils venus chez Marthe et Marie pour leur présenter leurs condoléances à l’occasion de la mort de leur frère.

La résurrection et la vie

20 Quand Marthe apprit que Jésus approchait du village, elle alla à sa rencontre. Marie, elle, resta à la maison.

21 Marthe dit à Jésus:

—Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

22Mais je sais que maintenant encore, tout ce que tu demanderas à Dieu, il te l’accordera.

23 —Ton frère reviendra à la vie, lui dit Jésus.

24 —Je sais bien, répondit Marthe, qu’il reviendra à la vie au dernier jour, lors de la résurrection des morts.

25 —Je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt.

26Et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

27 —Oui, Seigneur, lui répondit-elle, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui devait venir dans le monde.

28 Là-dessus, elle partit appeler sa sœur Marie, et, l’ayant prise à part, elle lui dit:

—Le Maître est là, et il te demande.

29 A cette nouvelle, Marie se leva précipitamment et courut vers Jésus.

30Il n’était pas encore entré dans le village: il était resté à l’endroit où Marthe l’avait rencontré.

31Ceux qui se trouvaient dans la maison avec Marie pour la consoler la virent se lever brusquement et sortir. Ils la suivirent, pensant qu’elle allait au tombeau pour y pleurer.

32 Marie parvint à l’endroit où était Jésus. Dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit:

—Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

33 En la voyant pleurer, elle et ceux qui l’accompagnaient, Jésus fut profondément indigné[b] et ému.

34 —Où l’avez-vous enterré? demanda-t-il.

—Viens, Seigneur, lui répondirent-ils, tu verras.

35 Jésus pleura.

36 Alors tous dirent:

—Voyez, comme il l’aimait.

37 Quelques-uns remarquaient:

—Il a bien rendu la vue à l’aveugle, n’aurait-il pas pu empêcher que Lazare meure?

La victoire sur la mort

38 Une fois de plus, Jésus fut profondément bouleversé. Il arriva au tombeau. C’était une grotte dont l’entrée était fermée par une pierre[c].

39 —Enlevez la pierre, dit Jésus.

Marthe, la sœur du mort, dit alors:

—Seigneur, il doit déjà sentir. Cela fait quatre jours qu’il est là.

40 Jésus lui répondit:

—Ne t’ai-je pas dit: Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?

41 On ôta donc la pierre. Alors Jésus, tournant son regard vers le ciel, dit:

—Père, tu as exaucé ma prière et je t’en remercie.

42Pour moi, je sais que tu m’exauces toujours, mais si je parle ainsi, c’est pour que tous ceux qui m’entourent croient que c’est toi qui m’as envoyé.

43 Cela dit, il cria d’une voix forte:

—Lazare, sors de là!

44 Et voici que le mort sortit du tombeau: il avait les pieds et les mains entourés de bandes de lin, le visage recouvert d’un linge.

Jésus dit à ceux qui étaient là:

—Déliez-le de ces bandes et laissez-le aller!

Les sœurs espéraient que Isa al Masih (PSL) viendrait rapidement guérir leur frère. Isa al Masih(PSL) a retardé son voyage pour permettre à Lazare de mourir, et personne ne pouvait comprendre pourquoi il a fait cela. Mais nous pouvons lire  et nous pouvons voir dans son cœur qu’il était en colère. Mais contre qui était-il en colère? Les sœurs? La foule? Les disciples? Lazare? Non, il était en colère contre la mort elle-même. En outre, ce n’est qu’une des deux fois où il est écrit que Isa al Masih a pleuré. Pourquoi pleurait-il? C’est parce qu’il a vu son ami détenu par la mort. La mort a engendré la colère et les pleures du prophète.

La guérison des personnes des maladies, si bonnes qu’elles soient, ne fait que retarder leurs mort. Guéri ou non, la mort détient finalement toutes les personnes, bonnes ou mauvaises, hommes ou femmes, anciennes ou jeunes, religieuses ou non. Cela est vrai depuis le temps  d’Adam, qui, selon la Torah et le Coran, est devenu mortel à cause de sa désobéissance. Tous ses descendants, vous et moi inclus, sont détenus en otage par un ennemi: la mort. Contre la mort nous sentons qu’il n’y a pas de réponse, pas d’espoir. Quand il n’y a que la maladie, l’espoir reste, c’est pourquoi les sœurs de Lazare avaient l’espoir de guérison. Mais avec la mort, elles n’éprouvaient aucun espoir. C’est aussi vrai pour nous. Dans l’hôpital, il y a de l’espoir, mais à l’enterrement il n’y en a pas. La mort est notre ennemi final. C’est l’ennemi que Isa al Masih (PSL) est venu vaincre et c’est pourquoi il a déclaré aux soeurs que:

 « Je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. » (Jean 11:25)

Isa al Masih (PSL) est venu détruire la mort et donner sa vie à tous ceux qui le voulaient. Il a montré son autorité grâce à cette mission en délivrant publiquement Lazare de la mort. C’est une offre, il veut faire de même pour toutes les autres personnes qui veulent la vie au lieu de la mort.

Réponses au Prophète:

Bien que la mort est l’ennemi de tout le monde, beaucoup d’entre nous sont pris au piège d’«ennemis» plus petits, résultant de conflits (politiques, religieux, ethniques, etc.) qui continuent. n

Nous sommes entourés de ces ennemis tout le temps. Cela était vrai aussi à l’époque d’Isa al Masih. D’après les réponses des témoins à ce miracle, nous pouvons voir que les préoccupations principales des différentes personnes vivant à cette époque étaient sous l’emprise de  ces petits « ennemis ». Voici les différentes réactions trouvées.

 Le complot contre le Maître de la vie

45 En voyant ce que Jésus avait fait, beaucoup de ceux qui étaient venus auprès de Marie crurent en lui.

46Quelques-uns, cependant, s’en allèrent trouver les pharisiens et leur rapportèrent ce que Jésus avait fait.

47 Alors, les chefs des prêtres et les pharisiens convoquèrent le Grand-Conseil.

—Qu’allons-nous faire? disaient-ils. Cet homme accomplit trop de signes miraculeux;

48si nous le laissons faire de la sorte, tout le monde va croire en lui. Alors les Romains viendront et détruiront notre Temple et notre nation.

49 L’un d’eux, qui s’appelait Caïphe, et qui était grand-prêtre cette année-là, prit la parole:

—Vous n’y entendez rien, leur dit-il.

50Vous ne voyez pas qu’il est de notre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, pour que la nation ne disparaisse pas tout entière?

51 Or ce qu’il disait là ne venait pas de lui; mais il était grand-prêtre cette année-là, et c’est en cette qualité qu’il déclara, sous l’inspiration de Dieu, qu’il fallait que Jésus meure pour son peuple.

52Et ce n’était pas seulement pour son peuple qu’il devait mourir, c’était aussi pour rassembler tous les enfants de Dieu dispersés à travers le monde et les réunir en un seul peuple.

53 C’est ce jour-là que les chefs des Juifs prirent la décision de faire mourir Jésus.

54Jésus cessa donc de se montrer en public. Il partit de là et se retira dans la région voisine du désert, dans une ville nommée Ephraïm[d]. Il y passa quelque temps avec ses disciples.

55 Comme la fête de la Pâque approchait, beaucoup de gens de tout le pays montaient à Jérusalem avant la fête pour se soumettre aux cérémonies rituelles de purification.

56 Ils cherchaient donc Jésus et se demandaient entre eux, dans la cour du Temple:

—Qu’en pensez-vous? Croyez-vous qu’il viendra à la fête?

57 Or, les chefs des prêtres et les pharisiens avaient donné des instructions: si quelqu’un savait où se trouvait Jésus, il devait les prévenir pour qu’on l’arrête.

(Jean 11:45-57)

Alors, la tension a augmenté. Le Prophète Isa al Masih (PSL) avait déclaré qu’il était «la vie» et «la résurrection» et qu’il vaincrait la mort elle-même. Les dirigeants ont répondu à ce qu’il a dit en complotant pour le faire mourir. Beaucoup de gens l’ont cru, mais beaucoup d’autres ne savaient pas quoi croire. À ce stade, il serait utile de se demander si nous étions témoins de l’élévation de Lazare ce que nous aurions choisi de faire. Serions-nous comme les pharisiens, concentrés sur un conflit qui sera bientôt oublié dans l’histoire et perdre le cadeau de la vie que Isa al Masih (PSL) nous offre? Ou voudrions-nous « croire » en lui et mettre notre espoir dans son offre de résurrection, même si nous ne comprenions pas tout cela? Les différentes réponses que l’Injil rapporte de l’époque sont les mêmes qu’aujourd’hui.

Ces reponses ont grandi à mesure que le festival de la Pâque approchait: la même fête que le Prophète Musa (PSL) avait commencé 1500 ans plus tôt en signe de mort. L’Injil continue en montrant comment le prophète Isa al Masih (PSL) a décidé d’accomplir sa mission et a vaincu notre ennemis à tous : la mort.