Isa al Masih enseigne sur … l’entrée au paradis

La sourate Al-Kahf (Sourate 18 – La caverne) déclare que ceux qui accomplissent des « bonnes œuvres » entreront au Paradis:

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront pour résidence les Jardins du «Firdaws» (Paradis). (Sourate Al-Kahf 18:107)

En fait, la Sourate Al-Jathiyah (Sourate 45 – L’agenouillée) nous répète que ceux qui font de « bonnes actions » seront accueillis dans la miséricorde du Paradis.

Ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, leur Seigneur les fera entrer dans Sa miséricorde. Voilà le succès évident. (Sourate Al-Jathiyah 45:30)

Espérez-vous entrer au ciel (paradis) un jour? Quelles sont les conditions d’admission? Un jour un ‘enseignant’ Juif interprète compétent dans tous les aspects de la loi sharia du prophète Musa (PSL) pose la question à Isa al Masih (PSL). La réponse d’Isa al Masih (PSL) est inattendue. La conversation nous est rapportée dans l’Injil.  Pour bien comprendre l’effet de la parabole d’Isa sur cet enseignant, il faut savoir que les ‘Samaritains’ étaient méprisés par les Juifs de ce temps-là. Ils les considéraient impurs. Inversement les Samaritains haïssaient les Juifs. L’inimitié et la tension entre Samaritains et Juifs de ce temps-là, seraient comparables à celles d’aujourd’hui entre Israéliens Juifs et Palestiniens, ou entre Sunnites et Shiites.  Puisque leur hostilité était tout aussi férocement politique et religieuse que le conflit entre sunnites et Shiites aujourd’hui, nous pouvons peut-être apprendre quelque chose de cette histoire.

La parabole de la vie éternelle et du bon prochain

25 Un enseignant de la Loi se leva et posa une question à Jésus pour lui tendre un piège. —Maître, lui dit-il, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle?

26 Jésus lui répondit: —Qu’est-il écrit dans notre Loi?

27 Comment la comprends-tu?     Il lui répondit:     —Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton énergie et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même.

28 —Tu as bien répondu, lui dit Jésus: fais cela, et tu auras la vie.

29 Mais l’enseignant de la Loi, voulant se donner raison, reprit: —Oui, mais qui donc est mon prochain?

30 En réponse, Jésus lui dit: —Il y avait un homme qui descendait de Jérusalem à Jéricho, quand il fut attaqué par des brigands. Ils lui arrachèrent ses vêtements, le rouèrent de coups et s’en allèrent, le laissant à moitié mort.

31 Or il se trouva qu’un prêtre descendait par le même chemin. Il vit le blessé et, s’en écartant, poursuivit sa route.

32 De même aussi un lévite arriva au même endroit, le vit, et, s’en écartant, poursuivit sa route.

33 Mais un Samaritain qui passait par là arriva près de cet homme. En le voyant, il fut pris de pitié.

34 Il s’approcha de lui, soigna ses plaies avec de l’huile et du vin, et les recouvrit de pansements. Puis, le chargeant sur sa propre mule, il l’emmena dans une auberge où il le soigna de son mieux.

35 Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, les remit à l’aubergiste et lui dit: «Prends soin de cet homme, et tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai moi-même quand je repasserai.»

36 Et Jésus ajouta: —A ton avis, lequel des trois s’est montré le prochain de l’homme qui avait été victime des brigands?

37 —C’est celui qui a eu pitié de lui, lui répondit l’enseignant de la Loi. —Eh bien, va, et agis de même, lui dit Jésus. (Luc 10:25-37)

Quand l’enseignant de la Loi répond ‘Tu aimeras le Seigneur ton Dieu’ et ‘ton prochain comme toi-même’ il cite de la loi sharia de Musa (PSL). Isa dit qu’il a bien répondu mais cela soulève la question de qui est son prochain. Isa al Masih (PSL) raconte alors la parabole du bon prochain.

Dans la parabole on s’attend à ce que les personnes religieuses (le prêtre et le Lévite) aident l’homme qui a été roué de coups, mais ils l’ignorent et l’abandonnent à son sort. La religion n’a pas fait d’eux de bons prochains. A leur place, la personne la plus inattendue, celui qu’on prend pour ennemi – c’est lui qui aide le blessé.

Par cette parabole, Isa al Masih (PSL) ordonne d’«aller, et agir de même». Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’ai d’abord pensé avoir mal compris la parabole, ensuite j’étais tenté de l’ignorer et faire semblant de ne l’avoir jamais lue.

Mais réfléchissez à tous les combats, les meurtres, la peine et la misère qui arrivent autour de nous parce que la grande majorité choisissent d’ignorer cet ordre. Si nous vivions comme le Samaritain, nos villes et nos pays seraient en paix plutôt que pleins de querelles. Et nous aurions l’assurance d’entrer au paradis. A l’heure actuelle, très peu ont l’assurance d’avoir la vie éternelle – même s’ils mènent une vie religieuse, comme l’enseignant de la Loi qui parle à Isa (PSL).

Avez-vous l’assurance de la vie éternelle?

Mais est-ce même possible de devenir un Prochain de ce genre? Comment y parvenir? Admettons honnêtement que d’être un Prochain comme Il l’ordonne est une tâche trop difficile.

Nous apercevons ici une lueur d’espoir car lorsque nous voyons que c’est impossible pour nous, c’est alors que nous devenons ‘pauvres en esprit’ – ce qu’Isa al Masih (PSL) enseigne aussi, condition nécessaire pour entrer au ‘Royaume de Dieu ».

Peut-être, au lieu d’ignorer la parabole ou se donner des excuses, il nous incomberait de l’utiliser à bon escient, de s’examiner et reconnaître que c’est impossible pour nous – trop difficile. Puis, dans notre état de faiblesse, nous pouvons demander de l’aide à Allah. Isa al Masih (PSL) le promet dans le Sermon sur la montagne

7—Demandez, et vous recevrez; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.

Car celui qui demande reçoit; celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.

Qui de vous donnera un caillou à son fils quand celui-ci lui demande du pain?

10 Ou bien, s’il lui demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent?

11 Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père céleste donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. (Matthieu 7:7-11)

Nous avons l’autorisation du Masih de demander de l’aide – et l’aide nous est promise.  Vous pourriez prier Allah par exemple comme suit :

Allah notre créateur, Tu as envoyé les prophètes pour nous enseigner le droit chemin. Isa al Masih (PSL) enseigne que je dois aimer et aider même ceux qui se considèrent mon ennemi, et que sans le faire je ne peux obtenir la vie éternelle. Mais j’avoue que c’est impossible de le faire. Veuille m’aider et me changer pour que je puisse suivre ce chemin et avoir la vie éternelle. Sois miséricordieux envers moi, qui suis Pécheur.

C’est avec l’encouragement et la permission de Masih que je te prie, O Dieu.

(Ce qui importe ne sont pas les mots exacts – mais que nous confessions nos besoins et demandions sa miséricorde)

L’Injil relate une occasion où Isa al Masih (PSL), lui-même, rencontre un Samaritain. L’histoire de cette rencontre, et ce que nous pouvons en tirer pour devenir plus comme le bon Prochain, sera le sujet de l’article suivant.

L’Injil corrompu! Qu’est-ce que dit le Coran?

J’ai beaucoup d’amis Musulmans, et parce que je suis aussi un croyant en Allah et un disciple de l’Injil (l’Évangile), j’ai des conversations régulières avec mes amis Musulmans quant aux convictions et à la foi. Dans un sens, nous avons beaucoup en commun, bien plus qu’avec mes amis Occidentaux séculaires qui ne croient pas en Allah ou pensent que la religion n’a pas de place dans leurs vies. Pourtant, presque sans exception, dans mes conversations j’entends la revendication que la Taurat (Thora), Zabur et l’injil ( = la Bible ou al kitab) est corrompue ou a été changée, de sorte que le message qu’on lis aujourd’hui est débauché et plein d’erreurs de ce qui a été d’abord inspiré et écrit par les prophètes et les disciples de Allah. Ceci n’est pas une petite revendication, puisque cela signifie que nous ne pouvons pas nous fier à la Bible (al kitab) d’aujourd’hui pour révéler la vérité de Allah. Je lis et étudie la Bible et le Saint Coran et j’ai commencé à étudier le Sunnah. Ce que je constate de l’ébranlement sur cet esprit de doute envers la Bible, si commune parmi mes amis Musulmans, je ne trouve pas dans le Coran. En fait, je suis surpris par comment sérieusement le Coran traite toute la Bible ( = al kitab). Je veux brièvement montrer ce que je veux dire avec quelques ayat dans mon coran français.

Ce que le Saint Coran dit à propos de la Bible (al kitab)

Dis: « O gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l’Evangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur. »  » Et certes, ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d’entre eux en rébellion et en mécréance. Surah 5:68 Maida (La Table Servie) (voir ausii 4:136)

Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t’est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent.. Surah 10:94 Yunus (Jonas)

Je note que cela déclare que la révélation donnée aux ‘Gens du Livre’ (les Chrétiens et les Juifs) est venue de Dieu. Maintenant mes amis Musulmans disent que cela s’applique à la révélation originale donnée, mais que depuis, l’original a été corrompu et ne s’applique pas aux Écritures d’aujourd’hui. Mais le 2ème passage affirme aussi ceux qui lisent (le sens est présent et non passé comme dans avait lu) les Écritures juives. Il ne parle pas de la révélation originale, mais les Écritures à partir du temps où le Coran a été révélé. Il a été révélé au Prophète Mohamet (PBSL) pour la durée des années environ 600 A.D. Donc ce passage autorise l’Écriture juive comme elle existait en 600 A.D.  D’autres passages sont semblables. Réfléchissez:

Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. Surah 16:43 An-Nahl (the Bee)

Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez-donc aux érudits du Livre, si vous ne savez pas. -Surah 21:7 Al-Anbiya’ (Les Prophetes)

Ceux-ci parlent des apôtres qui ont précédé le Prophète Mohamet (PBSL). Mais, crucialement, ils affirment que les messages donnés par Allah à ces apôtres/prophètes étaient toujours dans la possession (en 600AD) de leurs disciples. La révélation, originalement donné n’avait pas été corrompue au temps de Mohamet (PBSL).

Le Coran dit que les paroles d’Allah ne peut pas être changé

Mais dans un autre sens plus forts, la possibilité que la Bible (al kitab) soit corrompue ou changé n’est pas soutenue par le Coran. Gardez Maida 5:68 en tête (la Loi … l’Évangile … est la révélation venue du Seigneur) et considérez les versets suivants:

Certes, des messagers avant toi (Mohamet) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance …, jusqu’à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d’Allah, et il t’est déjà parvenu une partie de l’histoire des Envoyés. Surah 6:34 Al-An‘am (Les bestiaux)

Et la parole de ton Seigneur s’est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l’Audient, l’Omniscient. Surah 6:115 Al-An‘am (Les bestiaux)

Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime. – Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah -. Voilà l’énorme succès! Surah 10:64 Yunus (Jonas)

Et récite ce qui t’a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouvera, en dehors de Lui, aucun refuge. Surah 18:27 Al-Kahf (la caverne)

Ainsi, si on est d’accord que les prophètes qui précèdent Mohamet (PSL) ont reçu une révélation de Allah (comme Maida 5:68 a dit) et puisque ces passages disent clairement, à plusieurs reprises que personne ne peut changer les Paroles de Allah, comment alors peut-on croire que la Bible (al kitab) à été corrompue par les hommes (c’est-à-dire que les mots de la Bible ont été changés)? Une négation du Coran lui-même serait exigée afin de croire que la Bible (al kitab) a été corrompue ou changée.

En fait, cette idée de juger les différentes sortes de révélation de Allah comme mieux ou pire que d’autres, bien que largement cru, n’est pas soutenue dans le Coran.

Dites: “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on n’a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis”. Surah 2:136 Al-Baqara (La vache)

J’encourage des Chrétiens à étudier le Coran et j’encourage des Musulmans à étudier la Bible (al kitab). C’est dur. Ca prend du temps. Vous viendrez a des passages qui seront durs a comprendre et encore plus dur à accepter.  Mais si vous êtes comme moi et que vous reconnaissez que vous avez un besoin de comprendre la droiture d’une façon plus profonde, si pour nulle autre raison que d’être bien préparé pour le Jour du Jugement, donc je vous encourage à jeter un bon coup d’oeil ‘au Livre’.  J’espère que vous allez continuer à explorer quelques-uns des articles et des leçons sur ce site afin que vous puissiez se renseigner sur l’injil.  Peut-être un bon point de départ est l’article sur ce que les haddiths et le Prophète Muhammad (PSL) pensé et utilisé de la Thora, Zabour et l’Injil (les livres qui composent al kitab = la Bible). Le lien vers cet article est ici. Si vous avez un intérêt scientifique dans la façon dont la fiabilité de tous les livres anciens sont déterminés, et si la Bible est considérée comme fiable ou corrompues à partir de ce point de vue scientifique voir l’article ici.

انقر هنا لقراءة هذا المقال باللغة العربية

Read this article in English