« Le Coran a remplacé la Bible? » Qu’est-ce qu’en dit le Coran?

Même si nous reconnaissons que le Coran et la Sunna tous les deux confirment que la Bible/al kitab (Thora, Zabour et l’Injil) n’a pas été modifiée ou corrompue (comme je l’ai démontré ici et ici), il laisse toujours ouverte la question de savoir si la Bible (c.-à- al kitab) a été remplacée, voir supplantée, ou annulé par le Coran. Qu’est-ce que le Coran lui-même dit au sujet de cette idée?

Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui… Sourate 5:48 Al-Maidah (La Table)

Et avant lui, il y avait le Livre de Moïse, comme guide et comme miséricorde. Et ceci est [un livre] confirmateur, en langue arabe, pour avertir ceux qui font du tort et pour faire la bonne annonce aux bienfaisants. Sourate 46:12 Al-Ahqaf (Les Dunes)

Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, … Sourate 6:92 Al-Anam (Les bestiaux)

Et ce que Nous t’avons révélé du Livre est la Vérité confirmant ce qui l’a précédé. Certes Allah est Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur Ses serviteurs. Sourate 35:31 Al-Fatir (Le Crèateur)

Ces passages parlent du Coran comme ayant confirmé les textes biblique (non pas comme l’ayant remplacé, annulée ou supplantée) le message antérieur de la Bible (c.-à- al kitab). En d’autres termes, ces versets n’enseignent pas que les croyants doivent mettre de côté la révélation précédente et seulement étudier la révélation proclamée dans le Coran. Les croyants sont tenus, donc, à étudier et à obéir à cette révélation antérieure, celle de la Bible/al kitab.

Ceci est également confirmé par les versets qui nous disent qu’il n’y a «aucune distinction» entre les différentes révélations. Voici deux versets qui portent le message que je viens de mentionner.

Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): ‹Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers›. Et ils ont dit: ‹Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour›. Sourate 2:285 Al-Baqarah (La Vache)

Dites: ‹Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on n’a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis›. Sourate 2:136 Al-Baqarah (La Vache)

Le premier aya nous dit qu’il n’y a pas de distinction entre les apôtres – ils devraient tous être écoutés et le second dit qu’il n’y a pas de différence entre les révélations données par les différents prophètes – ils devraient tous être acceptés. Dans aucun de ces versets y-a-t-il de suggestion que la révélation antérieure doit être écartée parce que la révélation actuelle l’a remplacée.

Et ce modèle correspond à l’exemple et l’enseignement de Isa al Masih (PSL). Lui-même ne dit JAMAIS que les premières révélations de la Thora, ou du Zabur ont été annulées. En fait, il a enseigné le contraire. Notez le respect et l’attention constante et permanente qu’il porte à la Thora de Moïse dans son propre enseignement dans l’Injil

»Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. En effet, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre n’auront pas disparu, pas une seule lettre ni un seul trait de lettre ne disparaîtra de la loi avant que tout ne soit arrivé. Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire de même sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera aux autres, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.  En effet, je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. (Matthieu 5:17-20)

En effet, pour bien comprendre son enseignement, il faut constater qu’il a enseigné à ses disciples d’aller d’abord à la Thora, puis au Zabour. Voici ce qu’Il a enseigné à ses propres disciples:

Puis, en commençant par les écrits de Moïse et continuant par ceux de tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. (Luc 24:27)

Puis il leur dit: «C’est ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous: il fallait que s’accomplisse tout ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les psaumes.» (Luc 24:44)

Notez , s’il vous plaît que dans l’enseignement de Jésus à ses disciples l’un des aspects les plus frappants est son insistance que l’on doit fonder sa compréhension sur la base de l’enseignement de la Thora et du Zabour.

Isa al Masih (PSL) n’a pas tenté de contourner la révélation antérieure. Tout au contraire, il a commencé à partir de ces écritures-là et dans son enseignement, et ses conseils. C’est pourquoi, moi-aussi, je suis aussi son exemple en commençant par la Thora pour établir une bonne base pour la compréhension de l’injil.