Isa al Masih (PSL) tenté par Shaytan

Nous avons vu comment le prophète Yahya (PSL) est venu préparer les gens à l’arrivée du Masih. Son message était simple mais puissant: tous doivent se repentir. L’Injil relate ensuite que le prophète Isa (PSL) a été baptisé par Yahya (PSL). C’est une déclaration que le ministère public d’Isa (PSL) en tant que Masih allait débuter. Mais avant de commencer, le prophète Isa (PSL) devait être éprouvé et tenté par l’ennemi juré de nous tous – par Shaytan (ou Satan ou diable ou Iblis) lui-même.

L’Injil décrit cette épreuve en détail en indiquant trois tentations spécifiques auxquelles Shaytan a soumis Isa (PSL). Regardons-les à tour de rôle. (Dans les tentations vous remarquerez que Shaytan s’adresse à Isa avec ce titre particulier ‘Fils de Dieu’. Pour en comprendre le sens veuillez voir l’article ici).

La tentation du pain

Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.

Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Matthieu 4:1-4)

Nous voyons ici un parallèle avec la tentation à laquelle Adam et Eve ont été soumis par Shaytan au paradis. Vous vous rappelez peut-être que dans cette tentation le fruit défendu était ‘…bon à manger…’ et c’est une des raisons pour laquelle il était si attirant. Ici, Isa (PSL) avait jeûné si longtemps (et ce jeûne ne prenait pas fin – pas de iftar – ou rupture du jeûne chaque soir), que la pensée du pain était naturellement tentante. Mais le résultat diffère d’Adam puisque le prophète Isa al Masih (PSL) résiste à la tentation tandis qu’Adam ne l’a pas fait.

Mais pourquoi n’avait-il pas le droit de manger pendant ces 40 jours? L’injil ne nous le dit pas précisément, mais le Zabur avait prédit que le Serviteur à venir serait un représentant pour la nation juive d’Israël. La nation d’Israël, sous le prophète Musa (PSL), avait erré pendant 40 ans dans le désert ne mangeant que la nourriture céleste appelée manne (tout en se plaignant qu’il n’y avait rien d’autre à manger). Les 40 jours de jeûne et de méditation de la Parole de Dieu comme nourriture spirituelle sont une reconstitution symbolique de ce moment-là dans le désert afin qu’il puisse prétendre au titre de Serviteur promis.

La tentation à éprouver Dieu.

La deuxième tentation est tout aussi difficile. L’Injil nous dit que :

Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit:

“Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet;

Et ils te porteront sur les mains,

De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.”

Jésus lui dit: “Il est aussi écrit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.” (Matthieu 4:5-7)

Ici, Shaytan cite le Zabur pour tenter Isa (PSL). Il est donc évident que dans son opposition à Allah, il a étudié les écrits sacrés pour qu’il puisse concevoir des moyens de s’y opposer. Il connaît très bien les livres et est expert pour les tordre.

Je reproduis le passage complet du Zabur duquel Shaytan ne cite qu’une petite partie. (J’ai souligné la partie qu’il cite).

10 Aucun malheur ne t’arrivera,

Aucun fléau n’approchera de ta tente.

11 Car il ordonnera à ses anges

De te garder dans toutes tes voies;

12 Ils te porteront sur les mains,

De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.

13 Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic,

Tu fouleras le lionceau et le dragon.

14 Puisqu’il m’aime, je le délivrerai;

Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. (Psaumes 91:10-14)

Vous constatez que le passage du Zabur concerne un ‘il’, qui d’après Shaytan se réfère au Masih. Mais le passage ne dit pas directement qu’il s’agit du ‘Masih’ ou ‘Christ’, alors comment Shaytan le sait-il?

Vous remarquerez que la personne dont il est question dans le passage du Zabur ‘marcheras sur’ le ‘lion’ et ‘l’aspic’ (v.13). Le ‘lion’ fait référence à la tribu de Juda des Israélites car dans la Thora, bien avant l’inspiration du Zabur, le prophète Jacob (PSL) avait déclaré :

9 Juda est un jeune lion.

Tu reviens du carnage, mon fils!

Il ploie les genoux, il se couche comme un lion,

Comme une lionne: qui le fera lever?

10 Le sceptre ne s’éloignera point de Juda,

Ni le bâton souverain d’entre ses pieds,

Jusqu’à ce que vienne celui à qui appartient le sceptre,

Et que les peuples lui obéissent. (Genèse 49:9-10)

Jacob (PSL), en tant que prophète, avait stipulé il y a longtemps (soit environ 1700 av. J.-C.) que Juda était semblable à un lion d’où viendrait ‘celui’ qui règne. En déclarant qu’’il’ marchera sur le lion, le Zabur renforce cette prophétie antérieure de ‘celui’ qui règnera sur Juda (c.-à-d. ‘marchera sur le lion’), et réclamera ‘l’obéissance des peuples’.

Le passage du Zabur déclare aussi que ce ‘il’ ‘marchera sur l’aspic’. C’est une référence directe à la Première Promesse faite par Allah dans le Signe d’Adam que la descendance de la femme écrasera le serpent.

 L’Eternel Dieu dit au serpent…

“… Je placerai l’inimitié entre toi et entre la femme,

entre ta semence et entre sa semence.

Lui, il te visera la tête et toi tu lui viseras le talon.” (Genèse 3:15)

Le passage dans le Zabur faisait donc référence aux deux prophéties antérieures de la Thora : un ‘il’ viendrait, il inspirerait l’obéissance et écraserait Shaytan (le serpent).  A partir de ces deux références Shaytan sait que l’extrait du Zabur se rapporte au Masih même si le nom ‘Masih’ n’y est pas mentionné, et c’est pourquoi il l’utilise pour tenter le prophète Isa (PSL) à mettre Dieu à l’épreuve. Cette prophétie du Zabur (ainsi que les deux précédentes de la Thora) s’accomplit, pas par Isa (PSL) sautant du haut du temple pour attirer l’attention sur lui-même, mais en suivant le plan révélé dans la Thora et le Zabur.

La tentation d’adorer

Ensuite Shaytan tente Isa avec tout ce qu’il possède – tous les royaumes du monde. L’Injil dit que :

8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.

10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

11 Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servirent. (Matthieu 4:8-11)

‘Masih’signifie ‘oint’ pour régner. Tout comme le Zabur avait stipulé concernant le Masih :

“C’est moi qui ai oint mon roi

Sur Sion, ma montagne sainte!” (Psaumes 2:6)

Le Masih avait le droit de régner. Shaytan tente donc Isa (PSL) par ce qui lui revient à juste titre, mais en prenant le mauvais raccourci. Et il tente Isa (PSL) de l’adorer pour y parvenir – ce qui est abominable (shirk)! Néanmoins, Isa résiste à la tentation de Shaytan, en citant (encore une fois) la Thora. Isa considère la Thora comme un livre très important et le connait manifestement très bien.

Isa – quelqu’un qui nous comprend

Cette période de tentation d’Isa (PSL) est très importante pour nous. L’Injil déclare au sujet d’Isa :

car, du fait qu’il a souffert lui-même et qu’il a été tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés. (Hébreux 2:18)

Et

 Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hébreux 4: 15-16)

Souvenez-vous que Harun (PSL) en tant que souverain sacrificateur a apporté des sacrifices afin que les Israélites puissent recevoir le pardon. Maintenant Isa (PSL) de manière semblable est considéré comme un souverain sacrificateur qui peut compatir avec nous et nous comprendre – nous aidant même lors de tentations, précisément parce qu’il a lui-même été tenté – et cependant n’a pas péché. Nous pouvons donc avoir l’assurance devant Allah avec Isa (PSL) agissant comme notre souverain sacrificateur parce qu’il a subi les tentations les plus difficiles mais n’a jamais cédé et péché. C’est quelqu’un qui nous comprend et peut nous aider avec nos tentations et les péchés. La question qui mérite d’être posée est : Allons-nous Le laisser agir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *