Le royaume de Dieu: beaucoup sont invités mais…

La sourate As-Sajdah (Sourate 32 – La prosternation) décrit ceux qui prient avec ferveur en prosternation et dit ensuite de leur récompense

 Aucun être ne sait ce qu’on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu’ils œuvraient! (Sourate As-Sajdah 32:17)

Dans la sourate Ar-Rahman (sourate 55 – Le tout miséricordieux), des ayahs 33 jusqu’à 77, nous pouvons voir posé 31 fois la question suivante:

 Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous? (Sourate Ar-Rahman 55:13-77)

Si de tels délices sont réservés aux justes, nous penserions que personne ne renierait de si belles faveurs de la part du Seigneur. Cela semblerait terriblement stupide. Mais le Prophète Isa al Masih PSL a enseigné une parabole pour nous apprendre que nous sommes en danger réel de nous priver des bienfaits du Seigneur qui ont été mis de côté pour nous. Commençons par un petit examen.

Nous avons vu que le prophète Isa al Masih (PSL) possède une Parole d’autorité telle que les maladies et même la nature lui obéissent.  Il parle également en détail sur le Royaume de Dieu.  Souvenez-vous que plusieurs prophètes du Zabur avaient écrit au sujet d’un Royaume de Dieu futur.  Isa (PSL) s’appuie sur leurs prophéties pour enseigner que le Royaume est ‘proche’.

D’abord il enseigne le Sermon sur la montagne, où il explique comment les citoyens futurs de ce Royaume de Dieu sont censés se comporter les uns envers les autres. Il enseigne un principe radical d’aimer même son ‘ennemi’. Pensez à toute la misère, la mort, l’injustice et l’horreur vécues aujourd’hui (il suffit d’écouter les nouvelles) car tant de gens n’écoutent pas son enseignement sur l’amour.  Si la vie dans le Royaume de Dieu doit être différente de la vie d’enfer endurée parfois dans ce monde, alors nous devons nous comporter différemment les uns envers les autres – avec amour.

La parabole du grand festin

Étant donné que si peu vivent d’après l’enseignement du prophète Isa al Masih (PSL) on pourrait croire que très peu de personnes soient invitées dans le Royaume de Dieu. Mais ce n’est pas le cas.  Le prophète Isa al Masih (PSL) enseigne la parabole d’un grand banquet pour illustrer jusqu’où s’étend l’invitation au Royaume.  L’Injil rapporte son enseignement:

A ces mots, l’un des convives dit à Jésus: —Qu’il est heureux celui qui prendra part au banquet dans le royaume de Dieu!

16 Jésus lui répondit: —Un jour, un homme avait organisé une grande réception. Il avait invité beaucoup de monde.

17 Lorsque le moment du festin arriva, il envoya son serviteur dire aux invités:     «Venez maintenant, tout est prêt.»

18 Mais ceux-ci s’excusèrent tous l’un après l’autre. Le premier lui fit dire: «J’ai acheté un champ et il faut absolument que j’aille le voir. Excuse-moi, je te prie.»

19 Un autre dit: «Je viens d’acquérir cinq paires de bœufs, et je m’en vais les essayer. Excuse-moi, je te prie.»

20 Un autre encore dit: «Je viens de me marier, il m’est donc impossible de venir.»

21 Quand le serviteur fut de retour auprès de son maître, il lui rapporta toutes les excuses qu’on lui avait données. Alors le maître de la maison se mit en colère et dit à son serviteur: «Dépêche-toi! Va-t’en sur les places et dans les rues de la ville et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles, les paralysés…!»

22 Au bout d’un moment, le serviteur vint dire: «Maître, j’ai fait ce que tu m’as dit, mais il y a encore de la place.»

23 «Eh bien, lui dit le maître, va sur les chemins, le long des haies, fais en sorte que les gens viennent, pour que ma maison soit pleine.

24 Une chose est sûre: pas un seul des premiers invités ne goûtera à mon festin.» (Luc 14:15-24)

Nos conventions sont renversées – plusieurs fois – dans cet enseignement.  Tout d’abord nous pourrions supposer qu’Allah n’invite pas beaucoup de personnes dans son Royaume (c.-à-d. le festin dans la Maison) parce qu’il ne trouve pas beaucoup de personnes dignes, mais cette hypothèse s’avère fausse. L’invitation au Festin s’adresse à beaucoup, beaucoup de personnes. Le Maître (Allah dans cette parabole) souhaite que le Festin soit rempli. C’est encourageant.

Nous apprenons très vite qu’il y a un autre tournant inattendu dans Son enseignement. Très peu des invités veulent vraiment venir; ils trouvent des excuses pour ne pas devoir y aller! Et voyez comme elles sont irraisonnables! Qui achèterait des bœufs sans les essayer a priori? Qui achèterait un champ avant de l’inspecter? Ces excuses révèlent les vraies intentions du cœur des invités – ils n’avaient pas l’intention d’entrer dans le Royaume de Dieu mais avaient d’autres intérêts à la place.

Et quand nous pensons que la volonté du Maître sera frustrée car personne ou peu n’assistent au festin il y a encore une nouvelle tournure.  Maintenant les personnes ‘douteuses’, celles que nous rejetons tous en pensée les estimant indignes d’être invités à une grande réception, celles qui sont «sur les places et dans les rues de la ville» et « sur les chemins, le long des haies » , qui sont «pauvres, estropiés, aveugles et paralysés » – les personnes que fréquemment nous évitons – elles reçoivent des invitations au festin. Les invitations à ce festin s’étendent beaucoup plus loin, et recouvrent plus de personnes que vous et moi aurions cru possible.  Le Maître du Festin les veut présents et invitera même ceux que nous n’inviterions pas chez nous.

Et ces personnes viennent!  Ils n’ont pas d’autres intérêts qui font concurrence comme les champs ou les bœufs pour les distraire de leur amour; alors ils viennent au festin. Le Royaume de Dieu est rempli et la volonté du Maître est accomplie!

Le prophète Isa al Masih (PSL) raconte cette parabole pour nous faire poser la question : « Est-ce que j’accepterais une invitation au Royaume de Dieu si j’en recevais une? »  Ou est-ce qu’un intérêt ou un amour faisant concurrence vous pousserait à faire des excuses et refuser l’invitation? En vérité vous êtes invité à ce Festin du Royaume, mais la triste réalité est que la plupart d’entre nous refuserons l’invitation pour une raison ou une autre. Nous ne dirions jamais ‘non’ ouvertement alors nous offrons des excuses pour dissimuler notre refus. Au fond de nous nous avons d’autres ‘amours’ qui sont à la racine de notre rejet. Dans cette parabole la racine du rejet est l’amour d’autres choses.  Les premiers invités aimaient les choses de ce monde plus que le Royaume de Dieu (représentées par le ‘champ’, ‘les bœufs’ et ‘le mariage’).

La parabole du maître religieux injustifié

Certains d’entre nous aimons les choses du monde plus que le Royaume de Dieu et par conséquent refuserons l’invitation. D’autres parmi nous ont confiance en leur vertu. Le prophète Isa al Masih (PSL) a également enseigné à ce propos dans une autre histoire :

9 Il raconta aussi une parabole pour ceux qui étaient convaincus d’être justes et méprisaient les autres:

10 —Deux hommes montèrent au Temple pour prier: un pharisien et un collecteur d’impôts.

11 Le pharisien, debout, faisait intérieurement cette prière:     «O Dieu, je te remercie de ne pas être avare, malhonnête et adultère comme les autres hommes, et en particulier comme ce collecteur d’impôts là-bas.

12 Moi, je jeûne deux jours par semaine, je donne dix pour cent de tous mes revenus.»

13 Le collecteur d’impôts se tenait dans un coin retiré, et n’osait même pas lever les yeux au ciel. Mais il se frappait la poitrine et murmurait: «O Dieu, aie pitié du pécheur que je suis!»

14 Je vous l’assure, c’est ce dernier et non pas l’autre qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s’élève sera abaissé; celui qui s’abaisse sera élevé. (Luc 18: 9-14)

Nous rencontrons ici un pharisien (un maître religieux comme un imam) qui semble parfait dans ses efforts et mérites religieux. Son jeûne et sakat étaient même plus qu’exigé. Mais il place sa confiance en ses propres mérites. Ce n’est pas ce dont le prophète Ibrahim (PSL) avait fait preuve autrefois lorsqu’il a obtenu justice en faisant humblement confiance en la promesse d’Allah.  En fait le collecteur d’impôts (profession immorale de ce temps-là) demande humblement miséricorde et, confiant qu’il a obtenu cette miséricorde librement, il rentre ‘justifié’ – en règle avec Dieu – tandis que le pharisien, que nous supposons ‘en règle avec Dieu’, est desservi par sa suffisance.

Alors encore une fois le prophète Isa al Masih (PSL) parle avec autorité et demande, à vous et à moi, si nous désirons vraiment le Royaume de Dieu, ou si ce n’est qu’un intérêt parmi tant d’autres. Il nous demande aussi où nous plaçons notre confiance – en notre mérite ou dans la miséricorde de Dieu.

Il est important de se poser honnêtement ces questions parce que sinon nous ne reconnaîtrons pas l’enseignement qu’il nous donne – notre besoin de pureté intérieure.

Le Royaume à Venir

La dernière sourate du Coran, la sourate An-Nas (114 – Les humains) déclare que

Dis: « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. Le Souverain des hommes » (Sourate An-Nas 114:1-2)

Allah est le Souverain ou le Roi de l’humanité.  S’il est un Roi alors il doit y avoir un Royaume.  Mais alors qu’est ce qu’est le Royaume de Dieu? La sourate al-Kawthar (sourate 108 – L’abondance) nous donne une réponse.

Nous t’avons certes, accordé l’Abondance.  (Sourate al-Kawthar 108: 1)

Puisque le Roi accorde l’abondance, Son Royaume doit surement être abondant.  Mais de quel genre d’abondance dispose le royaume de Dieu?  La réponse a été révélée aux prophètes.

Dans l’article dernier nous avons vu comment le prophète Esaïe (psl) a annoncé la venue du Fils de la vierge ce qui a été accompli à la naissance d’Isa al Masih (psl) plusieurs centaines d’années plus tard. Cependant, d’autres prophéties dans Zabur ont aussi prédit un temps de paix et de bénédiction à venir. Je vais les observer maintenant.

Nous avons vu dans L’histoire des Israélites, que le prophète et roi Dawud (psl) a été le premier d’une lignée de rois établis par Allah pour régner depuis Jérusalem. Cependant, après les rois Dawud et Suleiman (psl) la plupart des rois ont été méchants. Vivre dans leur royaume était comme vivre sous l’autorité des nombreux mauvais dictateurs aujourd’hui; il y avait beaucoup de guerre et de combats entre personnes et nations – tout comme aujourd’hui; il y avait beaucoup de corruption et d’exploitation des riches sur les pauvres – tout comme aujourd’hui; il y avait beaucoup de mort et de misère tout autour – tout comme aujourd’hui. Mais les prophètes de Zabur ont dit qu’un jour – dans l’avenir – un nouveau règne serait établi. Ce serait un royaume caractérisé par la justice, la miséricorde, l’amour, la paix et une grande tranquillité. Considérez comment le prophète Esaïe (psl) prédit la vie sous ce règne. Il (Allah) sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples.

Ceux-ci mettront en pièces leurs épées pour en faire des socs de charrue, et leurs lances pour en faire des serpes. Aucune nation ne prendra plus les armes contre une autre et l’on n’apprendra plus à faire la guerre. (Esaïe 2:4)

Plus de guerre! Ce n’est certainement pas le cas dans le monde aujourd’hui. Mais plus que la paix entre les nations, les prophéties prédisent même un changement dans l’écologie naturelle.

Le loup habitera avec l’agneau et la panthère se couchera avec le chevreau; le veau, le jeune lion et le bétail qu’on engraisse vivront ensemble, et un jeune garçon les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même enclos, et le lion mangera de la paille comme le bœuf. Le nouveau-né s’amusera sur le nid de la vipère et le petit enfant mettra sa main dans la grotte du cobra. On ne commettra ni mal ni destruction sur toute ma montagne sainte, car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, tout comme le fond de la mer est recouvert par l’eau. (Esaïe 11:6-9)

Ceci n’a certainement jamais (encore) eu lieu. Mais les prophéties s’étendent encore davantage à la durée de vie et à la sécurité personnelle.

« Il n’y aura plus de nouveau-né qui vive quelques jours seulement, ni de vieillard qui meure avant d’avoir terminé tout son parcours.

Celui qui mourra à 100 ans sera considéré comme jeune et celui qui n’atteindra pas 100 ans sera considéré comme maudit.

Ils reconstruiront des maisons et les habiteront, ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne construiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, ils ne feront pas des plantations pour qu’un autre en mange, … ceux que j’ai choisis jouiront du fruit de leur travail. Ils ne se fatigueront pas pour rien et ils n’auront pas des enfants qui soient pour eux une source d’inquiétude. En effet, ils formeront une lignée de personnes bénies de l’Eternel et leur progéniture sera avec eux. Alors, avant même qu’ils ne fassent appel à moi, je leur répondrai; avant même qu’ils n’aient fini de parler, je les exaucerai. Le loup et l’agneau brouteront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille … » dit l’Eternel. (Esaïe 65:20-25)

La sécurité, la paix, la réponse immédiate aux prières… Aucune de ces prophéties ne s’est accomplie – encore. Mais elles ont été Parlées et Écrites. Beaucoup pensent qu’il y a peut-être une erreur dans ces prophéties généreuses – mais l’accomplissement littéral du Signe du fils de la vierge devrait nous faire prendre ces prophéties au sérieux – et rechercher leur accomplissement.

Le royaume de Dieu

Peut-être qu’en allant plus loin dans notre réflexion nous comprenons pourquoi elles n’ont pas encore eu lieu. Ces prophéties ont été déclarées dans le contexte du royaume de Dieu – le règne de Dieu dans la vie et les affaires des gens. Lisez une autre prophétie de Zabur sur la venue du royaume de Dieu.

Toutes tes œuvres te loueront, Eternel, et tes fidèles te béniront; ils diront la gloire de ton règne, ils proclameront ta puissance, pour faire connaître aux hommes ta puissance et la splendeur glorieuse de ton règne. Ton règne est un règne éternel, et ta domination subsiste dans toutes les générations. L’Eternel soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous ceux qui sont courbés. (Psaume 145:10-14)

Ce message a été donné par le roi et prophète Dawud (psl) environ 1000 av. J.-C. (veuillez suivre le lien ici pour voir quand Dawud & d’autres prophètes de Zabur ont vécu). Cette prophétie prévoit un Jour où, ce que Zabour a appelé, le royaume de Dieu sera visiblement établi. Ce royaume aura gloire et splendeur, et ne sera pas temporaire comme les royaumes humains – il sera éternel. Ceci n’a pas encore été accompli et c’est pourquoi nous n’avons pas encore vu l’accomplissement des autres prophéties de paix – parce que cette paix vient avec le royaume de Dieu.

Un autre prophète dans Zabur, Daniel (psl) qui a vécu environ 550 av. J.-C. à Babylone faisant partie de l’exil israélite, a expliqué un peu plus comment le royaume serait établi. Daniel est encerclé en rouge dans la ligne du temps ci-dessous.

Timelines for Daniel - francais


Quand le prophète Daniel (psl) a vécu par rapport à d’autres prophètes de Zabour

Daniel (psl) a travaillé au gouvernement babylonien, montant au rang de Premier ministre. Tôt dans sa carrière il a interprété des rêves envoyés par Allah au roi babylonien du jour pour prophétiser le déroulement de royaumes à venir à travers l’histoire. Voici comment Daniel interprète le rêve pour ce roi de Babylone.

… le Dieu du ciel t’a donné (c.-à-d. le roi de Babylone en 550 av. J.-C.) la royauté, la puissance, la force et la gloire. Il a placé sous ta domination, où qu’ils habitent, les hommes, les bêtes sauvages et les oiseaux. … Après toi surgira un autre royaume, inférieur au tien, puis un troisième royaume, qui sera en bronze et qui dominera sur toute la terre. Il y aura un quatrième royaume, solide comme du fer. En effet, le fer pulvérise et écrase tout. Tout comme le fer brise tout, il pulvérisera et écrasera les autres. …A l’époque de ces rois, le Dieu du ciel fera surgir un royaume qui ne sera jamais détruit et qui ne passera pas sous la domination d’un autre peuple; il pulvérisera tous ces royaumes-là et y mettra fin, tandis que lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans aucune intervention extérieure…. Daniel 2: 36-45

Ce royaume commence petit (‘la pierre que tu as vue se détacher de la montagne’) mais finira par un règne pour l’éternité, tout comme la prophétie de Dawud (psl) dans le psaume 145 que nous avons vu ci-dessus. Alors pourquoi est-ce qu’Allah établi Son royaume si lentement? Pourquoi est-ce que cela prend si longtemps? Pourquoi est-ce qu’il n’a pas encore été accompli? Quand vous y réfléchissez, tout royaume quel qu’il soit détient les composants suivants:

• Un roi ou chef d’État
• Des citoyens
• Une constitution ou une loi
• La nature

Prenons par exemple le Canada, où je vis, comme royaume. Le Canada a un chef d’Etat – qui aujourd’hui est Stephen Harper notre Premier ministre élu. Le Canada a des citoyens – dont je fais partie. Le Canada a aussi une constitution ou loi qui détermine les droits et les responsabilités de tous ses citoyens. Le Canada a aussi une nature; dans ce cas il se situe dans une certaine partie de la terre qui lui donne une certaine taille physique, un certain climat, certaines ressources naturelles, etc. Tous les pays et royaumes, passés de présents, possèdent ces quatre composants.

Vous et moi sommes invités au royaume de Dieu

C’est aussi vrai pour le royaume de Dieu. Nous avons déjà vu dans les prophéties ci-dessus que ce royaume aura une nature spéciale (glorieuse et éternelle) et une constitution spéciale (de paix, d’équité, d’harmonie dans la nature, etc.). Ce sont les autres deux composants qui rendent le royaume de Dieu possible: son Roi et ses citoyens. J’observe d’abord le Roi dans l’article suivant. En attendant vous voudrez peut-être vous demandez si vous voulez être un citoyen dans ce Royaume de Dieu – même y aspirer comme une personne assoiffée. Voici comment le prophète Esaïe (psl), à travers son message, invite tous les gens qui veulent être citoyens dans Ce Royaume.

“ Vous tous qui avez soif, venez vers l’eau, même celui qui n’a pas d’argent! Venez, achetez et mangez, … sans argent, sans rien payer! Pourquoi dépensez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Ecoutez-moi vraiment et vous mangerez ce qui est bon, vous savourerez des plats succulents. Tendez l’oreille et venez à moi, écoutez donc et vous vivrez! Je conclurai avec vous une alliance éternelle pour vous assurer les grâces promises à David. … Recherchez l’Eternel pendant qu’il se laisse trouver! Faites appel à lui tant qu’il est près! (Esaïe 55:1-6)

Allah invite tous ceux qui ont ‘soif’ de son royaume, d’y venir, et l’amour donné au roi ancien Dawud (psl) sera aussi offert par extension à tous ceux qui viennent le recevoir. Si vous avez une invitation pour venir à quelque chose cela veut dire que vous ne l’avez pas encore obtenu. Mais le fait qu’Allah nous invite, signifie qu’Il veut que nous devenions citoyens de son royaume et vivions sous ce règne de paix. Donc à ce point nous avons beaucoup de questions à propos du ‘comment’ et ‘quand’ de la venue du royaume, lesquelles nous aborderons dans d’autres articles sur le Zabour. Mais il y a une question à laquelle vous seul pouvez répondre: ‘Est-ce que je veux faire partie de ce Royaume?’