Quel est le message d’«al Kitab»: le Livre?

Al Kitab (La Bible) signifie littéralement «Le Livre». La Bible est un regroupement de récits historiques. Ce sont les premières écritures à avoir été mises sous forme de livre tel que nous le connaissons aujourd’hui. La Bible est un livre classique mondial qui inclut dans son champ d’application tous les peuples et nations de la terre. En tant que tel, ce grand livre a été traduit dans presque toutes les langues du monde. La Bible a eu une profonde influence sur de nombreuses nations et est encore aujourd’hui le livre anglais le plus lu. Mais ce livre est aussi très dense, avec une histoire complexe. Nous avons réalisé que beaucoup d’entre nous ne connaissent pas ou ne comprennent pas le thème de ce livre. Cet article reprend une phrase du livre de la Bible pour expliquer l’histoire de ce livre classique et l’œuvre du prophète Isa al Masih (PSL) sur la terre.

La Bible a été donnée pour aborder un problème réel dans notre vie.  Ce problème est expliqué dans la Sourate al-Mujadila (Sourate 58 – La Discussion) dans la perspective du Jour du Jugement dernier:

Le jour où Allah les ressuscitera tous, puis les informera de ce qu’ils ont fait Allah l’a dénombré et ils l’auront oublié. Allah est témoin de toute chose. Ne vois-tu pas qu’Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre? Pas de conversation secrète entre trois sans qu’Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu’Il n’y ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu’Il ne soit avec eux, là où ils se trouvent. Ensuite, Il les informera au Jour de la Résurrection, de ce qu’ils faisaient, car Allah est Omniscient. (Sourate al-Mujadila 58:6-7)

La Sourate al-Mujadila nous dit qu’il n’y a pas de secret qu’Allah ne sait rien de nous et qu’il utilisera cette connaissance pour nous juger. 

La Sourate al-Qiyamah (Sourate 75 – La Résurrection) appelle ce jour le «Jour de la Résurrection» et nous prévient également comment l’homme sera amené à répondre de sa vie.

L’homme, ce jour-là, dira: «Où fuir?» Non! Point de refuge! Vers ton Seigneur sera, ce jour-là, le retour. L’homme sera informé ce jour-là de ce qu’il aura avancé et de ce qu’il aura remis à plus tard. Mais l’homme sera un témoin perspicace contre lui-même, quand même il présenterait ses excuses. (Sourate al-Qiyamah 75:10-15)

Alors, que devons nous faire s’il y a des intentions et des actions dans notre vie dont nous avons honte? Le message de la Bible s’adresse à ceux qui ont cette préoccupation…

Le message du Livre

Nous avons examiné la dernière semaine du prophète Isa al Masih PSL.  L’Injil rapporte qu’il a été crucifié le jour 6 – Vendredi Saint, et qu’il a été ressuscité le dimanche suivant.  Cela était prévu tant dans le Torah que dans les Psaumes et les Prophètes.  Mais pourquoi cela s’est-il produit et qu’est-ce que cela signifie pour vous et moi aujourd’hui ?   Ici, nous cherchons à comprendre ce qu’offre le prophète Isa al Masih et comment nous pouvons le recevoir.  Cela nous aidera même à comprendre la rançon d’Ibrahim décrite dans la sourate As-Saffat (sourate 37), la sourate al Fatihah (Sourate 1 – L’ouvreur) lorsque ca demande à Allah de «Guide-nous dans le droit chemin», aussi de comprendre pourquoi «musulman» signifie «celui qui soumet», et pourquoi les observances religieuses telles que wudu, Zakat et manger halal sont bonnes mais insuffisantes en elles-mêmes pour le Jour du Jugement.

Mauvaises nouvelles: ce que les prophètes disent de notre relation avec Allah

La Torah enseigne que lorsqu’Allah a créé l’humanité, Il a créé l’humanité.

 27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. Il créa l’homme et la femme. (Genèse 1:27)

« Image » n’est pas utilisé dans un sens physique, mais plutôt dans le sens où nous avons été amenés à Le refléter dans la manière dont nous fonctionnons. Nous avons été créés pour être en relation avec Lui.  Nous pouvons visualiser cette relation dans la diapositive ci-dessous. Le Créateur, en tant que règle infinie, est placé au sommet tandis que l’homme et la femme sont placés au bas du diapo car nous sommes des créatures finies. La relation est indiquée par la flèche de connexion.

Crée à l’image de Dieu, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur
Crée à l’image d’Allah, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Allah est parfait, il est saint. C’est pour cela que le Zabur dit:

Eternel, le matin tu entends ma voix, le matin je me tourne vers toi et j’attends, car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. Le mal n’a pas sa place auprès de toi, (Psaume 5:4-5)

Adam a commis un seul acte de désobéissance; un seul et à cause de sa sainteté Dieu a dû le juger.  La Torah et le Coran indiquent qu’Allah l’a rendu mortel et l’a expulsé de Sa présence.  La même situation existe pour nous.  Quand nous péchons ou désobéissons de quelque manière que ce soit, nous déshonorons Allah puisque nous n’agissons pas selon l’image par laquelle nous avons été faits.  Notre relation est brisée, c’est comme si  une barrière aussi solide qu’un mur de roche s’interposait entre nous et notre Créateur.

Nos péchés créent une barrière entre nous et Dieu
Nos péchés créent une barrière entre nous et Allah

Percer la barrière du péché par des bonnes oeuvres religieuses

Beaucoup d’entre nous tentent de percer cette barrière entre nous et Allah par des actes religieux ou des œuvres qui pourraient gagner assez de mérite pour briser la barrière.  Prières, jeûne, Hadj, aller à la mosquée, zakat, aumône à la charité sont les moyens par lesquels nous cherchons à gagner du mérite pour percer la barrière comme illustré ci-dessous.  En faisant cela, notre espoir est que le mérite religieux annulera certains péchés.  Si nos nombreuses actions gagnent assez de mérite, nous espérons effacer tous nos péchés et recevoir la miséricorde et le pardon.

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Dieu
Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Allah

Mais de quel mérite avons-nous besoin pour annuler le péché? Quelle est notre assurance que nos actes seront suffisants pour annuler le péché et percer la barrière qui s’est dressée entre nous et notre Créateur?  Est-ce que nous savons si nos efforts pour les bonnes intentions seront suffisantes? Nous n’avons aucune assurance et nous essayons donc de faire tout ce que nous pouvons et espérons que ce sera suffisant au Jour du Jugement Dernier.

En plus des actions religieuses et des bonnes oeuvres, et les efforts pour les bonnes intentions, nous accomplissons diligemment le wudu avant les prières. Nous travaillons dur pour rester loin des gens, des objets et de la nourriture qui nous rendent impurs.  Mais le prophète Isaïe l’a révélé:

Il n’y a personne qui fasse appel à ton nom, qui se réveille pour s’attacher à toi. C’est que tu t’es caché à nous et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes. (Isaïe 64:6)

Le prophète nous dit que même si nous évitons tout ce qui nous rend impur, nos péchés rendront nos  » actes justes  » aussi inutiles que des  » chiffons sales  » pour nous rendre propres.  Alors ça c’est une mauvaise nouvelle…  Mais attendez ça devient encore pire.

La pire des nouvelles: le pouvoir du péché et de la mort

Le Prophète Musa PSL a clairement établi la norme dans sa loi selon laquelle l’obéissance totale était requise.  La loi n’a jamais dit quelque chose comme « essayer de suivre la plupart des ordres ».  En fait, la Loi a déclaré à maintes reprises que la seule chose qui assure le paiement du péché c’est la mort.  Nous avons vu au temps de Nouh PSL et même avec l’épouse de Lut PSL que la mort résultait du péché.

L’Injil résume cette vérité de la manière suivante:

Car le salaire du péché, c’est la mort… (Romains 6:23)

« Mort » signifie littéralement « séparation ».  Lorsque notre âme se sépare de notre corps, nous mourons physiquement.  De même, nous sommes maintenant séparés de Dieu spirituellement et nous sommes morts et impurs à ses yeux.

Cela fait apparaître le problème de « l’espoir » qui est que le mérite peut payer le péché. Le problème est que nos efforts, nos mérites, bonnes intentions et nos actes, bien qu’ils ne soient pas mauvais, sont insuffisants parce que le paiement requis (le « salaire ») pour nos péchés est la « mort ». Seule la mort transpercera ce mur.  Nos efforts pour gagner du mérite ont le même effet que  si on essayait de guérir le cancer (qui entraîne la mort) en mangeant des aliments halal.  Manger halal n’est pas mauvais, mais cela ne guérira pas le cancer. Pour le cancer, vous avez besoin d’un traitement totalement différent qui met les cellules cancéreuses à mort.

Ainsi, même dans nos efforts et bonnes intentions pour générer le mérite religieux, nous sommes en fait morts et impurs comme un cadavre aux yeux de notre Créateur.

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals
Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Le Prophète Ibrahim PSL nous montre le Droit Chemin!

C’était différent avec le Prophète Ibrahim PSL. Il a été « crédité par sa vertu », non pas en raison de son mérite, mais parce qu’il croyait et faisait confiance à la promesse que Dieu lui avait faite.  Il a fait confiance à Dieu pour faire le paiement requis, plutôt que de le gagner lui-même. Nous avons vu dans son grand sacrifice que la mort (le paiement pour le péché) a été payée, pas par son fils, mais par un agneau fourni par Dieu.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse de Dieu, et c'est Dieu lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.
Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse d’Allah, et c’est Allah lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Le Coran en parle d’Ibrahim dans la sourate As-Saffat (Sourate 37 – Les Rangés) où il est dit:

Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse.
Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:
«Paix sur Abraham». (Sourate As-Saffat 37:107-109)

Allah a «rançonnâmes» (payé le prix) et Ibrahim a reçu la bénédiction, qui inclus la «paix».

Bonnes nouvelles: Le travail d’Isa al Masih est fait en notre nom!

Les exemples de ces prophètes sont là pour nous montrer la Droit chemin, en réponse de la demande de la Sourate Al-Fatihah (Sourate 1 – L’ouverture).

Maître du Jour de la rétribution
C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. (Sourate al-Fatihah 1:4-7)

L’Injil explique qu’il s’agissait d’illustrations pour montrer comment Allah paierait pour le péché et fournirait un remède à la mort et à l’impureté d’une manière simple mais puissante.

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.   (Romains 6:23)

Jusqu’à présent, tout cela a été une  » mauvaise nouvelle « .  Mais l’injil signifie littéralement ‘bonne nouvelle‘ et en déclarant que le sacrifice de la mort d’Isa est suffisant pour percer cette barrière entre nous et Dieu et pardonner nos erreurs, nous pouvons voir pourquoi c’est une bonne nouvelle.

Le sacrifice d'Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l'agneau d'Ibrahim l'avait fait.
Le sacrifice d’Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l’agneau d’Ibrahim l’avait fait

Le prophète Isa al Masih a été sacrifié puis ressuscité des morts comme promis, il nous offre maintenant sa nouvelle vie.  Nous n’avons plus besoin de rester prisonniers de la mort du péché.

Par son sacrifice et sa résurrection, Isa al Masih est devenu une porte à travers la barrière du péché qui nous sépare de Dieu.  C’est pourquoi le prophète a dit:

 C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.   (Jean 10:9-10)

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.
Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort

Grâce à cette porte, nous pouvons maintenant regagner la relation que nous avions avec notre Créateur avant que notre péché étaient devenus une barrière, et nous pouvons être assurés de recevoir la miséricorde et le pardon de nos péchés..

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.
Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur

Comme le déclare l’Injil:

En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces prescriptions en pratique vivra par elles.Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: «Ne dis pas dans ton cœur: ‘Qui montera au ciel?’ ce serait en faire descendre Christ;   (1Timothée 2:5-6)

Le cadeau de Dieu pour nous

Le prophète s’est « donné » pour « tous les peuples ».  Donc ça doit t’inclure aussi bien que moi.  Par sa mort et sa résurrection, il a payé le prix d’être un « médiateur » et nous offre la vie, mais, comment cette vie nous est-elle donnée?

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.  (Romains 6:23)

Remarquez comment il nous est donné. Il est offert comme ‘le don gratuit’.  Pensez aux dons.  Quel que soit le don, s’il s’agit vraiment un don, c’est quelque chose pour lequel vous ne travaillez pas et que vous ne gagnez pas au mérite.  Si vous le méritez, le don ne serait plus un don mais ce serait un salaire !  De la même manière, vous ne pouvez pas mériter ou gagner le sacrifice d’Isa al Masih.  Il vous est offert comme don.  C’est aussi simple que cela.

Quel est son don?  C’est la « vie éternelle ».  Cela signifie que le péché qui nous a amené la mort, vous et moi, est maintenant payé.  Dieu nous aime tant que ça. C’est aussi puissant que ça.

Alors, comment obtenons-nous la vie éternelle, vous et moi?  Encore une fois, pensez aux dons. Si quelqu’un veut vous offrir un don, vous devez le « recevoir ». Chaque fois qu’un don est offert, il n’y a que deux alternatives. Soit le don est refusé (« Non merci »), soit il est reçu (« Merci pour votre don. Je vais le prendre »). C’est pourquoi ce don doit aussi être reçu. On ne peut se contenter de croire mentalement en elle, de l’étudier ou de la comprendre. Pour être utile, tout dons qui vous est offert doit être « reçu ».

12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu, 13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu. (Jean 1:12-13)

En fait, l’Injil dit de Dieu que

Dieu notre Sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés…. (1Timothée 2:3-4)

Il est un Sauveur et Son désir est que « tout le monde » reçoive son don et soit sauvé du péché et de la mort.  Si c’est Sa volonté, alors recevoir son don serait simplement se soumettre à Sa volonté (le sens même du mot ‘musulman’ celui qui se soumet).
Alors, comment recevrons-nous ce cadeau?  L’Injil dit que:

12 Ainsi, il n’y a aucune différence entre le Juif et le non-Juif, puisqu’ils ont tous le même Seigneur, qui se montre généreux pour tous ceux qui font appel à lui.  (Romains 10:12)

Remarquez que cette promesse s’adresse à « tout le monde ».  Depuis qu‘il est ressuscité d’entre les morts, Isa al Masih est encore en vie aujourd’hui. Donc, si vous l’appelez, il vous entendra et vous donnera son don.  Tu l’appelles et tu lui demandes.  Peut-être n’avez-vous jamais fait cela.  Vous trouverez ci-dessous un guide qui peut vous aider. Ce n’est pas un chant magique. Ce ne sont pas les mots spécifiques qui donnent le pouvoir.  C’est la confiance comme Ibrahim avait que nous plaçons en lui pour ce don, pour nous donner la vie éternelle avec Lui.  Comme nous lui faisons confiance, il nous entendra et répondra.  L’Injil est puissant et pourtant si simple.  N’hésitez pas à suivre ce guide si vous le trouvez utile.

Cher Prophète et Seigneur Isa al Masih.  Je comprends qu’avec mes péchés je suis séparé d’Allah mon Créateur.  Bien que je puisse faire de mon mieux, mes efforts ne percent pas cette barrière.  Mais je comprends que ta mort était un sacrifice pour laver tous mes péchés et me purifier.  Je sais que tu es ressuscité d’entre les morts après ton sacrifice, alors je crois que ton sacrifice était suffisant.  Je te demande de me purifier de mes péchés et de servir de médiateur avec mon Créateur pour que je puisse avoir la vie éternelle.  Je ne veux pas vivre une vie esclave du péché, alors s’il te plaît, libéres-moi du péché.  Merci, Isa le Masih, d’avoir fait tout cela pour moi et continues à me guider dans ma vie pour que je puisse te suivre comme mon Seigneur.

Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux.

La naissance du Masih: Prédit par les prophètes et annoncé par Jibril

Nous avons complété notre survol de la Torah, la Zabur ainsi que les livres des prophètes de l’ancien Israël. Nous avons vue dans notre conclusion de la Zabur qu’il y avait une série d’accomplissement de promesses à venir.

Mais plus de quatre cents ans se sont écoulés après la fin de la Zabur. Nous avons vue que plusieurs événements politiques et religieux se sont passés dans cette attente d’accomplissement de la promesse, mais il n’y eu pas de nouveau message de prophète. Les Israélites, sous le règne d’Hérode le Grand, ont continué le développement du temple et en firent une structure magnifique qui attira des personnes de tout l’empire romains afin d’y venir y adorer, donner des sacrifices et faire des prières. Par contre, les cœurs des gens du peuple étaient devenus durs malgré leurs attitudes religieuses et leur éloignement à l’idolâtrie qui les avait affecté au temps des prophètes. Comme plusieurs d’entre nous aujourd’hui, au travers des actes religieux et des prières les coeurs des gens ont besoin d’être changés. Donc, vers la fin du règne d’Hérode le Grand, vers 5 Avant JC, un messager particulier fut envoyé pour annoncer une grande nouvelle.

Sourate Maryam (Sourate 19 – Marie) donne ce résumé du message à Marie

Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient.

Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait.

Elle dit: «Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point].»

Il dit: «Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur».

Elle dit: «Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et que je ne suis pas prostituée?»

Il dit: «Ainsi sera-t-il! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée».  (Sourate Maryam 19:16-21)

Jibril annonce la venue de Jean le Baptiste (Yahya – PSL)

Ce messager fut Jibril, aussi connu dans al kitab (Bible) comme l’archange Gabriel. Jusqu’à présent il avait été envoyé seulement au prophète Daniel (PSL) au sujet du message sur la venue du Masih (voir ici). Maintenant Jibril (ou Gabriel) est apparu à un prêtre nommé Zechariah (ou Zacharie) alors qu’il été en charge des prières dans le temple. Lui et sa femme Elizabeth étaient tous les deux avancés en age et n’avaient pas d’enfant. Mais Jibril lui apparu avec le message suivant qui a été inscrit dans l’Injil (Évangile):

 Mais l’ange lui dit:  » Ne crains point, Zacharie, car ta prière a été exaucée: ta femme Elisabeth t’enfantera un fils que tu appelleras Jean. Et ce sera pour toi joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance; car il sera grand devant le Seigneur, il ne boira ni vin ni rien qui enivre, et il sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère; il ramènera beaucoup des enfants d’Israël au Seigneur leur Dieu; et lui-même marchera devant lui, avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les coeurs des pères vers les enfants et les indociles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.  »

Zacharie dit à l’ange:  » A quoi le reconnaîtrai-je? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.  »

L’ange lui répondit:  » Je suis Gabriel, qui me tiens devant Dieu; j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette heureuse nouvelle. Et voici: tu seras muet et ne pourras parler jusqu’au jour où ces choses arriveront, parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront en leur temps.  » (Luc 1 : 13-20)

La Zabur c’est terminé avec la promesse d’un préparateur qui viendra et qui sera comme Élie (PSL). Jibril rappelle cette promesse en disant que le fils de Zechariah (ou Zacharie – PSL) aura ‘’l’esprit et la puissance d’Élie’’. Il arrive pour ‘’préparer au Seigneur un peuple bien disposé’’. Cette annonce signifie que la promesse du préparateur n’a pas été oublié – elle se réalisera par la naissance et la vie du fils de Zechariah (ou Zacharie) et d’Elizabeth. Par contre Zechariah ne cru pas le message et fut frappé de mutisme.

Jibril annonce une naissance qui se fera par une vierge.

L’arriver du préparateur signifie que celui dont le chemin doit être préparé – le Masih, Christ ou Messie – arrivera prochainement. Assurément, quelques mois plus tard, Jibril (ou Gabriel) fut envoyé à une jeune vierge nommé Marie avec l’annonce suivante qui a été inscrite dans l’Injil (Évangile).

(Gabriel) Étant entré où elle était, il lui dit:  » Salut, pleine de grâce! Le Seigneur est avec toi; »

Mais à cette parole elle fut fort troublée, et elle se demandait ce que pouvait être cette salutation. L’ange lui dit:  » N’aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce devant Dieu. Tu vas être enceinte ; tu mettras au monde un fils et tu l’appelleras Jésus. Il sera grand et sera appelé fils du Très-Haut; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; il règnera éternellement sur la maison de Jacob, et son règne n’aura point de fin.  »

Marie dit à l’ange:  » Comment cela sera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme?  »

L’ange lui répondit:  » L’Esprit-Saint viendra sur toi, et la vertu du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et ce mois-ci est le sixième pour elle que l’on appelait stérile, car rien ne sera impossible pour Dieu.  »

Marie dit alors:  » Voici la servante du Seigneur: qu’il me soit fait selon ta parole!  » Et l’ange la quitta. (Luc 1:28-38)

Dans sa proclamation Jibril lui même utilise le titre troublant de ‘’fils de Dieu’’. J’en parle plus en profondeur dans cet article ici. Dans le présent article nous continuons sur le récit de la naissance.

La naissance du prophète Yahya (Jean le Baptiste – PSL)

Les événements arrivèrent exactement comme annoncés dans la Zabur. Le prophète Malachie avait prédit que le préparateur arriverait avec la puissance d’Élie et maintenant Jibril a annoncé sa naissance. L’Injil continu comme suit:

Cependant le temps s’accomplit où Elisabeth devait enfanter, et elle mit au monde un fils. Ses voisins et ses parents, ayant appris que le Seigneur avait manifesté sa miséricorde envers elle, se réjouissaient avec elle. Or, le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant, et ils le nommaient Zacharie d’après le nom de son père. Alors sa mère, prenant la parole:  » Non, dit-elle, mais il s’appellera Jean.  »

Ils lui dirent:  » Il n’y a personne de votre parenté qui soit appelé de ce nom.  »

Et ils demandaient par signes à son père comment il voulait qu’on le nommât. S’étant fait donner une tablette, il écrivit:  » Jean est son nom;  » et tous furent dans l’étonnement. A l’instant sa bouche s’ouvrit et sa langue se délia; et il parlait, bénissant Dieu. La crainte s’empara de tous les habitants d’alentour, et partout dans la montagne de Judée on racontait toutes ces choses. Tous ceux qui en entendirent parler les recueillirent dans leur coeur, et ils disaient:  » Que sera donc cet enfant?  » Et en effet la main du Seigneur était avec lui. (Luc 1 : 57-66)

La naissance de Isa al Masih (Jésus Christ – PSL)

Le prophète Ésaïe (PSL) a prédit une prophétie unique (expliqué en détail ici) qui dit que:

La jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. (Ésaïe 7:14)

Maintenant l’ange Jibril a annoncé la naissance d’un enfant à Marie alors qu’elle été encore une jeune fille vierge. – c’est un accomplissement direct d’une prophétie donnée il y a longtemps. Regardons comment l’Injil (Évangile) a inscrit la naissance de Isa al Masih (Jésus – PSL).

Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s’appelle Bethléem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David, pour se faire recenser avec Marie son épouse, qui était enceinte. Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter s’accomplit, et elle mit au monde son fils premier-né, l’emmaillota et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.

Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et qui veillaient la nuit sur leur troupeau. Un ange du Seigneur parut auprès d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de clarté, et ils furent saisis d’une grande crainte. Mais l’ange leur dit:  » Ne craignez point, car je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple une grande joie: il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Et voici ce qui vous en sera le signe: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche.  »

Tout à coup se joignit à l’ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant:

 » Gloire, dans les hauteurs, à Dieu! Et, sur terre, paix chez les hommes de bon vouloir!  »

Lorsque les anges, s’en allant au ciel, les eurent quittés, les bergers se dirent entre eux:  » Passons donc jusqu’à Bethléem, et voyons cet événement qui est arrivé, et que le Seigneur nous a fait connaître.  »

Ils s’y rendirent en toute hâte, et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche. Après avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui les entendirent furent dans l’admiration de ce que leur avaient dit les bergers. Quant à Maire, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur. Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu’il avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été dit. Les huit jours étant accomplis pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom que l’ange avait donné avant qu’il eût été conçu dans le sein maternel. (Luc 2 :4-21)

Le rôle de c’est deux grands prophètes

Deux grands prophètes naquirent à quelques mois d’intervalle l’un de l’autre, tout en réalisant des prophéties spécifiques donnés plusieurs centaines d’années précédemment! Qu’allait être leur vie ainsi que leur message? Zacharie (ou Zechariah – PSL), le père de Jean le Baptiste (Yahya) – PSL) prophétisa sur les deux enfants ce qui suit:

Et Zacharie, son père, fut rempli de l’Esprit-Saint, et il prophétisa, en disant: » Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, parce qu’il a visité et racheté son peuple. et qu’il a suscité pour nous une corne de salut, dans la maison de David, son serviteur,- ainsi qu’il l’a promis par la bouche de ses saints prophètes, dès les temps anciens, -pour nous sauver de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent, afin d’exercer sa miséricorde envers nos pères et de se souvenir de son pacte saint, du serment qu’il fit à Abraham, notre père, de nous accorder que, sans crainte, affranchis de la main de nos ennemis, nous le servions, avec sainteté et justice devant lui, tous les jours de notre (vie).

Quant à toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu marcheras devant la face du Seigneur pour lui préparer les voies, afin d’apprendre à son peuple à reconnaître le salut dans la rémission de leurs péchés, par l’effet de la tendre miséricorde de notre Dieu, par laquelle nous visitera une lumière d’en haut pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix. » (Luc 1: 67-79)

Zacharie (PSL), fit une citation inspirée qui fit le lien entre la naissance de Isa (Jésus) avec une promesse donnée à Dawud (PSL –voir la promesse ici) ainsi qu’a Ibrahim (PSL –voir la promesse ici). Le plan d’Allah qui a été annoncé à travers les siècles arrive maintenant à son climax. Mais qu’implique ce plan? Est-ce qu’il s’agit d’une délivrance face aux ennemies romains? Est-ce l’arrivé d’une nouvelle loi qui remplacera celle instaurée par le prophète Musa (PSL)? Ou encore une nouvelle religion ou un system politique? Rien de tout cela n’est mentionné (ce sont des choses que les humains veulent instaurer). À la place de tout cela le plan spécifie que nous le servirons sans crainte avec sainteté et justice par la rémission des péchés, motivé par la miséricorde de Dieu pour ceux qui sont assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort afin de diriger nos pas dans la voie de la paix. Depuis Adam nous avons été condamné à la mort en essayant d’atteindre la justification et le pardon de nos péchés. Ce plan est assurément mieux que tous les plans de guerres ou les system de pensées/d’agissements que nous pouvons concevoir. Et en face d’Adam, Eve et Shaytan, Allah avait prononcé un plan qui centré sur un «descendance» de «la femme».  Ce plan répondra à nos besoins les plus profonds et non ceux qui sont en surface. Mais comment se déroulera ce plan avec le préparateur et le Masih? Cherchons des réponses en continuant d’apprendre sur la bonne nouvelle qui se trouve dans l’Injil.

L’introduction de Zabour

Dawood ou Dawud (aussi David – PSL) est très important parmi les prophètes. Le prophète Ibrahim (PSL) a commencé une nouvelle dispensation (c’est à dire la façon dont Allah a trait aux personnes) avec la promesse d’une descendance et une grande nation – et a ensuite donné le grand sacrifice. Le Prophète Musa (PSL) a libéré les Israélites de l’esclavage – à travers le sacrifice de la Pâque – et leur a donné une Loi afin qu’ils puissent être une nation. Mais ce qui manquait, était un roi qui régnerait de manière qu’ils recevraient des bénédictions au lieu des malédictions d’Allah. Dawood (PSL) était ce roi et prophète. Il a commencé une autre dispensation – celle des rois régnants de Jérusalem.

Qui était le roi Dawood (David – PSL)?

Vous pouvez le voir dans les délais fixés dans l’Histoire des Israélites, que Dawood (PSL) a vécu environ 1000BC, mille ans après Ibrahim (PSL) et 500 ans après Musa (PSL). Dawood (PSL) a commencé comme berger, gardait les moutons de sa famille. Le grand ennemi des Israélites – Goliath – qui était un géant en taille – a dirigé une armée pour conquérir les Israélites, et les Israélites étaient découragés et vaincus. Dawood (PSL) cependant, défi Goliath et le tua dans la bataille. Il était si remarquable, qu’un jeune garçon berger pouvait tuer un soldat géant, que Dawood (PSL) est devenu célèbre. Alors les Israélites ont vaincu leurs ennemis. Le Coran nous rappelle cette bataille entre Dawood (PSL) et Goliath dans l’Ayah suivant

Ils les mirent en déroute, par la grâce d’Allah. Et David tua Goliath; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu’Il voulut. Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes. (Surat 2:251 – La Vache)

La célébrité de Dawood, en tant que guerrier, a augmenté après cette bataille. Cependant, il est devenu roi, seulement après des expériences longues et difficiles parce qu’il avait beaucoup d’ennemis, autant à l’étranger et parmi les Israélites, qui s’opposaient à lui. Les livres de 1er et 2ième Samuel, dans la Bible (Kitab al) racontent ces luttes et victoires de Dawood (PSL). Samuel (PSL) était le prophète qui a oint Dawood (PSL), comme roi – en tant que prophétie pour l’avenir, parce que les années d’onction ont eu lieu avant que Dawood (PSL) a prit règne, lorsque ses ennemis étaient plus puissants que lui.

Dawood (PSL) était aussi célèbre comme musicien qui composait de beaux chants et de poèmes à Allah. Ceci est mentionné dans le Coran dans l’Ayat suivant

Endure ce qu’ils disent; et rappelle-toi David, Notre serviteur, doué de force [dans l’adoration] et plein de repentir [à Allah]. Nous soumîmes les montagnes à glorifier Allah, soir et matin, en sa compagnie, de même que les oiseaux assemblés en masse, tous ne faisant qu’obéir à lui [Allah]. Et Nous renforçâmes son royaume et lui donnâmes les sagesse et la faculté de bien juger. (Surat 38:17-20 -Sad)

Ces Ayat affirment la force du guerrier de Dawood (PSL), mais aussi les « adorations », qui étaient aussi belles que les chants des oiseaux à leur Créateur. Et comme roi, il a été «donné» la sagesse par Allah lui-même. Ces chants et poèmes de Dawood (PSL) ont été enregistrés et forment le premier livre du Zabur (ou Zabour) – ce qui est connu comme les Psaumes. Parce que la sagesse de ses paroles lui avait été donnée par Allah, ces enregistrements de Dawood (PSL) étaient aussi Saints et inspirés comme la Thora. Le Coran l’explique comme ceci:

Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu’à d’autres. Et à David nous avons donné le ‹Zabour›. (Surat 17:55 – Le voyage nocturne)

Suleiman – en continuant le Zabour

Mais ces écrits inspirés ne se termine pas avec Dawood (PSL) qui mourut à un âge avancé comme roi. Son fils et héritier était Suleiman (ou Salomon – PSL), a aussi été inspiré par Allah pour sa sagesse. Le Coran le décrit ainsi:

Et à David Nous fîmes don de Salomon, – quel bon serviteur! – Il était plein de repentir. (Surat 38:30 – Sad)

Et

Et David, et Salomon, quand ils eurent à juger au sujet d’un champ cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement. Nous la fîmes comprendre à Salomon. Et à chacun Nous donnâmes la faculté de juger et le savoir. Et Nous asservîmes les montagnes à exalter Notre Gloire en compagnie de David, ainsi que les oiseaux. Et c’est Nous qui sommes le Faiseur. (Surat 21:78-79 – Les prophétes)

 

Nous avons effectivement donné à David et à Salomon une science; et ils dirent: ‹Louange à Allah qui nous a favorisés à beaucoup de Ses serviteurs croyants›. (Surat 21:15 – Les fourmis)

Alors Suleiman (PSL), a continué d’ajouter des livres inspirés de sagesse au Zabour. Ses livres sont appelées Proverbes, Écclésiaste et Cantique des Cantiques.

Zabour continue avec d’autres prophètes

Mais, avec le décès de Suleiman (PSL), les rois successifs n’ont pas suivi la Thora. Ainsi, aucun des rois qui ont suivi ont été donnés des messages inspirés. Seulement Dawood et Suleiman (PBUT), de tous les rois d’Israël, avaient écrits inspirés par Allah – ils étaient tous les deux rois et prophètes. Au lieu, Allah a envoyé d’autres prophètes pour avertir les rois malfaisants qui suivirent Suleiman (PSL). Yunus (ou Jonah) le grand prophète, avalé par un grand poisson était un de ces prophètes (Sourah 37:139-144). Cela a duré environ 300 ans – tant de prophètes ont été envoyés. Leurs avertissements, les écrits et les prophéties ont été ajoutées également aux livres inspirés du Zabour. Comme expliqué ici, les Israélites ont finalement été conquis et déportés par les Babyloniens à Babylone et ensuite retournèrent à Jérusalem, sous Cyrus, le fondateur de l’Empire de Perse. À travers ce temps, les prophètes ont continué à être envoyés et donner des messages – et ces messages ont été écrits en succédant les livres de Zabour.

Zabour – anticipant la venue du Masih

Tous ces prophètes sont importants pour nous, parce que, au milieu de leurs avertissements, ils ont aussi posé les fondations de l’Injil. En fait, le titre «Masih » est introduit par Dawood (PSL) au début des Psaumes (la partie de Zabour qu’il a écrit) et les prophètes plus tard, prophétisaient en détail au sujet de la Masih à venir. Cela était particulièrement important étant donné l’échec des Rois suivant de suivre la Thora et l’échec des Israélites d’obéir aux Commandements. La promesse, l’espoir et désir ardent de la Masih à venir, a été prophétisé dans le contexte de l’échec du peuple ce jour-là. Comme prophètes, ils étaient tournés vers l’avenir, tout comme Musa (PSL) avait demandé dans la Thora. Et ces prophéties nous parlent de notre époque d’aujourd’hui, pour ceux d’entre nous, qui ont également échoué dans différentes manières. Le Masih était d’être une lueur d’espoir au milieu de l’échec.

Comment Isa al Masih (PSL) a considéré et a utilisé le Zabour

En fait, le prophète Isa al Masih lui-même, a utilisé le Zabour pour aider ses compagnons et les partisans à comprendre l’Injil et le rôle de la Masih. Il est écrit à propos de lui, que

Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Écritures. Luc 24:27

La phrase «tous ceux des prophètes» fait référence à ces prophètes de Zabour qui suivirent la Thora de Musa (PSL). Isa al Masih (PSL) craignais que ses compagnons compris comment ils ont enseigné et prophétisé à son sujet. Il est dit qu’Isa al Masih (PSL) a ensuite continué à leur enseigner en disant:

Puis il leur dit: —Voici ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous: «Il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes. » Là-dessus, il leur ouvrit l’intelligence pour qu’ils comprennent les Écritures. Luc 24:44-45

Quand il fait référence ici «les Prophètes et les Psaumes» cela signifie que le premier livre de Zabour que Dawood a écrit (les Psaumes) et ensuite les derniers livres qui ont été inclus (‘les Prophètes’). Ce qui était nécessaire pour les compagnons de Isa al Masih (PSL) était qu’il «leur ouvrit l’intelligence» et alors seulement seraient-ils en mesure de ‘comprendre les Écritures’ (c’est à dire les Livres Inspirés de la Thora et de Zabour). Notre objectif dans la prochaine série d’articles est de suivre ce qu’Isa al Masih (PSL) a montré à partir de ces livres, nous aussi nous pouvons ouvrir nos esprits et ensuite comprendre l’Injil.

Dawood (PSL) et les prophètes de Zabour dans une chronologie historique

L’image ci-dessous résume la plupart (mais pas tous, car il n’y a pas assez de place pour tous) de ces prophètes. La largeur des barres indique la durée de vie de chaque prophète particulier. Le code de couleur de la chronologie suit l’état des Israélites de la même manière que lorsque nous avons suivi leur histoire depuis les Bénédictions et les Malédictions de Musa. Mais dans ce schéma, nous nous concentrons uniquement sur Dawood (PSL) et lorsque les autres prophètes de Zabour vécu.Timeline for Dawood - francais

Nous continuons avec la prophétie du fils de la vierge.

 

L’Injil corrompu! Qu’est-ce que dit le Coran?

J’ai beaucoup d’amis Musulmans, et parce que je suis aussi un croyant en Allah et un disciple de l’Injil (l’Évangile), j’ai des conversations régulières avec mes amis Musulmans quant aux convictions et à la foi. Dans un sens, nous avons beaucoup en commun, bien plus qu’avec mes amis Occidentaux séculaires qui ne croient pas en Allah ou pensent que la religion n’a pas de place dans leurs vies. Pourtant, presque sans exception, dans mes conversations j’entends la revendication que la Taurat (Thora), Zabur et l’injil ( = la Bible ou al kitab) est corrompue ou a été changée, de sorte que le message qu’on lis aujourd’hui est débauché et plein d’erreurs de ce qui a été d’abord inspiré et écrit par les prophètes et les disciples de Allah. Ceci n’est pas une petite revendication, puisque cela signifie que nous ne pouvons pas nous fier à la Bible (al kitab) d’aujourd’hui pour révéler la vérité de Allah. Je lis et étudie la Bible et le Saint Coran et j’ai commencé à étudier le Sunnah. Ce que je constate de l’ébranlement sur cet esprit de doute envers la Bible, si commune parmi mes amis Musulmans, je ne trouve pas dans le Coran. En fait, je suis surpris par comment sérieusement le Coran traite toute la Bible ( = al kitab). Je veux brièvement montrer ce que je veux dire avec quelques ayat dans mon coran français.

Ce que le Saint Coran dit à propos de la Bible (al kitab)

Dis: « O gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l’Evangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur. »  » Et certes, ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d’entre eux en rébellion et en mécréance. Surah 5:68 Maida (La Table Servie) (voir ausii 4:136)

Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t’est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent.. Surah 10:94 Yunus (Jonas)

Je note que cela déclare que la révélation donnée aux ‘Gens du Livre’ (les Chrétiens et les Juifs) est venue de Dieu. Maintenant mes amis Musulmans disent que cela s’applique à la révélation originale donnée, mais que depuis, l’original a été corrompu et ne s’applique pas aux Écritures d’aujourd’hui. Mais le 2ème passage affirme aussi ceux qui lisent (le sens est présent et non passé comme dans avait lu) les Écritures juives. Il ne parle pas de la révélation originale, mais les Écritures à partir du temps où le Coran a été révélé. Il a été révélé au Prophète Mohamet (PBSL) pour la durée des années environ 600 A.D. Donc ce passage autorise l’Écriture juive comme elle existait en 600 A.D.  D’autres passages sont semblables. Réfléchissez:

Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. Surah 16:43 An-Nahl (the Bee)

Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez-donc aux érudits du Livre, si vous ne savez pas. -Surah 21:7 Al-Anbiya’ (Les Prophetes)

Ceux-ci parlent des apôtres qui ont précédé le Prophète Mohamet (PBSL). Mais, crucialement, ils affirment que les messages donnés par Allah à ces apôtres/prophètes étaient toujours dans la possession (en 600AD) de leurs disciples. La révélation, originalement donné n’avait pas été corrompue au temps de Mohamet (PBSL).

Le Coran dit que les paroles d’Allah ne peut pas être changé

Mais dans un autre sens plus forts, la possibilité que la Bible (al kitab) soit corrompue ou changé n’est pas soutenue par le Coran. Gardez Maida 5:68 en tête (la Loi … l’Évangile … est la révélation venue du Seigneur) et considérez les versets suivants:

Certes, des messagers avant toi (Mohamet) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance …, jusqu’à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d’Allah, et il t’est déjà parvenu une partie de l’histoire des Envoyés. Surah 6:34 Al-An‘am (Les bestiaux)

Et la parole de ton Seigneur s’est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l’Audient, l’Omniscient. Surah 6:115 Al-An‘am (Les bestiaux)

Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime. – Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah -. Voilà l’énorme succès! Surah 10:64 Yunus (Jonas)

Et récite ce qui t’a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouvera, en dehors de Lui, aucun refuge. Surah 18:27 Al-Kahf (la caverne)

Ainsi, si on est d’accord que les prophètes qui précèdent Mohamet (PSL) ont reçu une révélation de Allah (comme Maida 5:68 a dit) et puisque ces passages disent clairement, à plusieurs reprises que personne ne peut changer les Paroles de Allah, comment alors peut-on croire que la Bible (al kitab) à été corrompue par les hommes (c’est-à-dire que les mots de la Bible ont été changés)? Une négation du Coran lui-même serait exigée afin de croire que la Bible (al kitab) a été corrompue ou changée.

En fait, cette idée de juger les différentes sortes de révélation de Allah comme mieux ou pire que d’autres, bien que largement cru, n’est pas soutenue dans le Coran.

Dites: “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on n’a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis”. Surah 2:136 Al-Baqara (La vache)

J’encourage des Chrétiens à étudier le Coran et j’encourage des Musulmans à étudier la Bible (al kitab). C’est dur. Ca prend du temps. Vous viendrez a des passages qui seront durs a comprendre et encore plus dur à accepter.  Mais si vous êtes comme moi et que vous reconnaissez que vous avez un besoin de comprendre la droiture d’une façon plus profonde, si pour nulle autre raison que d’être bien préparé pour le Jour du Jugement, donc je vous encourage à jeter un bon coup d’oeil ‘au Livre’.  J’espère que vous allez continuer à explorer quelques-uns des articles et des leçons sur ce site afin que vous puissiez se renseigner sur l’injil.  Peut-être un bon point de départ est l’article sur ce que les haddiths et le Prophète Muhammad (PSL) pensé et utilisé de la Thora, Zabour et l’Injil (les livres qui composent al kitab = la Bible). Le lien vers cet article est ici. Si vous avez un intérêt scientifique dans la façon dont la fiabilité de tous les livres anciens sont déterminés, et si la Bible est considérée comme fiable ou corrompues à partir de ce point de vue scientifique voir l’article ici.

انقر هنا لقراءة هذا المقال باللغة العربية

Read this article in English