Le jour du Jugement Dernier : Al-Humazah et le Masih

La sourate Al-Humazah (sourate 104 – Les calomniateurs) nous met ainsi en garde contre le Jour du Jugement dernier :

Malheur à tout calomniateur diffamateur,qui amasse une fortune et la compte,pensant que sa fortune l’immortalisera.Mais non! Il sera certes, jeté dans la Hutamah.Et qui te dira ce qu’est la Hutamah?Le Feu attisé d’Allah

Al-Humazah 104:1-6

La sourate Al-Humazah dit qu’un Feu de la colère d’Allah nous attend, surtout si nous avons été avides et que nous avons mal parlé des autres. Pour ceux qui ont été continuellement généreux envers tous ceux qui ont demandé de l’aide, qui n’ont jamais envié la richesse d’une personne riche, qui n’ont jamais parlé mal d’une autre personne, et qui n’ont jamais eu de dispute avec quelqu’un au sujet de l’argent, peut-être peuvent-ils garder espoir. Ces personnes espèrent ne pas être brisés en morceaux et ne pas subirent la colère de Dieu ce jour-là…

Mais qu’en est-il du reste d’entre nous ?

Le prophète Isa al Masih PSL est venu en particulier pour ceux qui craignaient la colère de Dieu à venir sur eux.  Comme il l’a dit dans l’Injil :

13 Car personne n’est monté au ciel, sauf celui qui en est descendu : le Fils de l’homme[e].14 Dans le désert, Moïse a élevé sur un poteau le serpent de bronze. De la même manière, le Fils de l’homme doit, lui aussi, être élevé 15 pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui aient la vie éternelle.

16 Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle.17 En effet, Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que celui-ci soit sauvé par lui. 18 Celui qui met sa confiance en lui n’est pas condamné, mais celui qui n’a pas foi en lui est déjà condamné, car il n’a pas mis sa confiance en la personne du Fils unique de Dieu. 19 Et voici en quoi consiste sa condamnation : c’est que la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres, parce que leurs actes sont mauvais. 20 En effet, celui qui fait le mal déteste la lumière ; il se garde bien de venir à la lumière de peur que ses actes soient révélés. 21 Mais celui qui a une conduite conforme à la vérité vient à la lumière pour qu’on voie clairement qu’il accomplit ses actes dans la communion avec Dieu.

Jean 3:13-21

Isa al Masih PSL revendique une grande autorité en affirmant qu’il est «venu du ciel ».  Dans une conversation avec un Samaritain (expliquée plus en détail ici), le Prophète a affirmé être « l’eau de vie ».

10 Jésus lui répondit : Si tu savais quel don Dieu veut te faire et qui est celui qui te demande à boire, c’est toi qui lui aurais demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive[b].

11 – Mais, Maître, répondit la femme, non seulement tu n’as pas de seau, mais le puits est profond ! D’où la tires-tu donc, cette eau vive ? 12 Tu ne vas pas te prétendre plus grand que notre ancêtre Jacob, auquel nous devons ce puits, et qui a bu lui-même de son eau ainsi que ses enfants et ses troupeaux ?

13 – Celui qui boit de cette eau, reprit Jésus, aura de nouveau soif. 14 Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Bien plus : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable qui jaillira jusque dans la vie éternelle.

Jean 4:10-14

Sa parole divine et son autorité ont été démontrées bien avant la venue d’Isa al Masih PSL, dans la Torah du prophète Moussa, où il démontre l’autorité de la parole de Dieu dès la création du monde en six jours.  Ensuite, le Zabour et les prophètes qui lui ont succédé ont prophétisé des détails de sa venue qui montraient que sa venue était planifiée depuis le ciel.  Mais que voulait dire le prophète lorsqu’il a déclaré qu’il « doit être élevé » afin que « tous ceux qui croient en lui aient la vie éternelle » ?  C’est ce que nous expliquons ici

Qui était Yusuf ? Quel était son signe ?

La sourate Yusuf (sourate 12 – Joseph) raconte l’histoire de Hazrat Yusuf/Joseph. Yusuf était le fils de Hazrat Yaqub (Jacob), le fils de Hazrat Ishaq (Isaac), le fils de Hazrat Ibrahim (Abraham). Yaqub avait douze fils, dont l’un était Yusuf.  Les onze frères de Yusuf ont comploté contre lui, et leurs plans contre lui forment le récit de Yusuf.  Cette histoire a été enregistrée pour la première fois dans la Torah de Moussa il y a plus de 3500 ans. Vous pouvez trouver le récit complet de la Torah ici et le récit de la sourate Yusuf (sourate 12 – Joseph) ici.  La sourate Yusuf nous dit qu’il ne s’agissait pas d’une simple histoire.

Il y avait certainement, en Joseph et ses frères, des exhortations pour ceux qui interrogent,

Surah Yusuf 12:7

Quelle est l’histoire de Yusuf et de ses frères  ?  Nous passons en revue l’histoire de la Torah et de la sourate concernant Yusuf pour comprendre les « signes » cachés derrière ce récit.  

Se prosterner devant qui… ?

Un signe clair est le rêve que Yusuf a raconté à son père Yaqub où :

Quand Joseph dit à son père: «O mon père, j’ai vu [en songe], onze étoiles, et aussi le soleil et la lune; je les ai vus prosternés devant moi».

Surah Yusuf 12:4

A la fin de l’histoire, nous voyons en effet que :

Et il éleva ses parents sur le trône, et tous tombèrent devant lui, prosternés. Et il dit: «O mon père, voilà l’interprétation de mon rêve de jadis. Allah l’a bel et bien réalisé… Et Il m’a certainement fait du bien quand Il m’a fait sortir de prison et qu’Il vous a fait venir de la campagne, [du désert], après que le Diable ait suscité la discorde entre mes frères et moi. Mon Seigneur est plein de douceur pour ce qu’Il veut. Et c’est Lui l’Omniscient, le Sage.

Surah Yusuf 12:100

Dans tout le Coran, la « prosternation » est mentionnée à plusieurs reprises.  Mais ils font tous référence à la prosternation devant le Dieu Tout-Puissant, dans la prière, dans la Kaaba, ou devant les miracles d’Allah (comme les sorciers d’Égypte avec Moussa).  Il y a une exception : la « prosternation » devant un homme (Yusuf).  Le seul autre incident similaire est celui où les anges reçoivent l’ordre de se « prosterner » devant Hazrat Adam (Ta-Ha 116 et Al-Araf 11).  Mais les anges n’étaient pas des humains. La règle générale concernant les humains est que ceux-ci ne se prosternent que devant le Seigneur.

O vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien. Peut-être réussirez vous

!Al-Haj 22:77

Qu’est-ce qui a poussé Yusuf à faire cette exemption pour que son père Yaqub et ses frères se prosternent devant lui ?

Le fils de l’homme

Chronologie montrant le prophète Daniel et d’autres prophètes de Zabour.

De même, dans la Bible, il nous est ordonné de ne nous prosterner que devant l’Éternel ou de l’adorer, mais il y a aussi une exemption.  Le prophète Daniel a reçu une vision qui attendait avec impatience le moment où le Royaume de Dieu serait établi et dans sa vision, il a vu un « Fils de l’Homme ».

13 Je regardai encore dans mes visions nocturnes :Sur les nuées du ciel,
je vis venir quelqu’un |semblable à un fils d’homme.
Il s’avança jusqu’au vieillard |âgé de nombreux jours
et on le fit approcher devant lui[h].
14 On lui donna la souveraineté, |et la gloire et la royauté,
et tous les peuples, toutes les nations, |les hommes de toutes les langues |lui apportèrent leurs hommages.
Sa souveraineté est éternelle,
elle ne passera jamais,
et quant à son royaume, |il ne sera jamais détruit[i].

Daniel 7:13-14

Dans cette vision, les gens se prosternèrent devant le « fils de l’homme », comme la famille de Yusuf s’est prosternée devant Yusuf. Dans cette vision, les gens se prosternèrent devant le « fils de l’homme », comme la famille de Yusuf s’est prosternée devant Yusuf. 

« Fils de l’homme » est le titre que le prophète Isa al Masih PSL a le plus souvent utilisé pour lui-même.  Il a fait preuve d’une grande autorité dans l’enseignement, la guérison et la protection de la nature pendant qu’il marchait sur la terre. Mais il n’est pas venu « sur les nuages du ciel » comme l’avait prédit la vision de Daniel.  En effet, cette vision était tournée vers l’avenir, au-delà de sa première venue, vers sa seconde venue, son retour sur terre pour détruire le Dajjal (comme l’avait prédit Hazrat Adam) et établir le Royaume de Dieu. 

Sa première venue, née de la Vierge Marie, était de racheter les gens pour qu’ils deviennent citoyens du Royaume de Dieu.  Mais même alors, il a parlé de la façon dont lui, le Fils de l’Homme, distinguerait les gens à son retour sur les nuages.  Il prévoyait que toutes les nations viendraient devant lui en se prosternant, tout comme les frères de Yusuf qui se sont prosternés devant Yusuf.  Voici ce que le Masih a enseigné :

31 Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous ses anges, il prendra place sur son trône glorieux. 32 Tous les peuples de la terre seront rassemblés devant lui. Alors il les divisera en deux groupes – tout comme le berger fait le tri entre les brebis et les boucs. 33 Il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. 34 Après quoi, le roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez, vous qui êtes bénis par mon Père : prenez possession du royaume qu’il a préparé pour vous depuis la création du monde. 35 Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire. J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli chez vous. 36 J’étais nu, et vous m’avez donné des vêtements. J’étais malade, et vous m’avez soigné. J’étais en prison, et vous êtes venus à moi. »

37 Alors, les justes lui demanderont : « Mais, Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ? Ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? 38 Ou quand t’avons-nous vu étranger et t’avons-nous accueilli ? Ou nu, et t’avons-nous vêtu ? 39 Ou malade ou prisonnier, et sommes-nous venus te rendre visite ? »

40 Et le roi leur répondra : « Vraiment, je vous l’assure : chaque fois que vous avez fait cela à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi-même que vous l’avez fait. »

41 Puis il se tournera vers ceux qui seront à sa gauche : « Retirez-vous loin de moi, vous que Dieu a maudits, et allez dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. 42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez rien donné à manger. J’ai eu soif, et vous ne m’avez rien donné à boire. 43 J’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli chez vous. J’étais nu, et vous ne m’avez pas donné de vêtements. J’étais malade et en prison, et vous n’avez pas pris soin de moi. »

44 Alors, ils lui demanderont à leur tour : « Mais, Seigneur, quand t’avons-nous vu souffrant de la faim ou de la soif ; quand t’avons-nous vu étranger, nu, malade ou en prison, et avons-nous négligé de te rendre service ? »

45 Alors il leur répondra : « Vraiment, je vous l’assure : chaque fois que vous n’avez pas fait cela à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous avez manqué de le faire. »

46 Et ils s’en iront au châtiment éternel. Tandis que les justes entreront dans la vie éternelle.

Matthew 25: 31-46

Hazrat Yusuf et Isa al Masih

Outre l’exemption qui permettait aux autres humains de se prosterner devant eux, Hazrat Yusuf et Isa al Masih ont subi un schéma similaire.  Remarquez à quel point leur vie était semblable.

Événements dans la vie de Hazrat Yusuf Événements dans la vie d’Isa al Masih
Ses frères, qui sont devenus les 12 tribus d’Israël, haïssaient Yusuf et l’ont rejeté. Les Juifs en tant que nation de tribus ont détesté Isa al Masih et l’ont rejeté en tant que Masih.
Yusuf fait part de la future prosternation de ses frères en Israël (nom de Yaqub donné par Dieu) Isa al Masih prédit la future prosternation de ses frères (compagnons juifs) en Israël (Marc 14:62)
Yusuf est envoyé par Yaqub son père à ses frères mais ceux-ci le rejettent et complotent contre lui pour lui ôter la vie Isa al Masih est envoyé par son père à ses frères les Juifs, mais « les siens ne l’ont pas reçu ». (Jean 1:11) et ils ont « comploté pour lui ôter la vie » (Jean 11:53)
Ses frères le jettent dans une fosse dans la terre Isa al Masih descend dans la fosse de la terre.
Yusuf est vendu et remis à des étrangers pour être éliminé Isa al Masih est vendu et remis à des étrangers pour être éliminé
Il est emmené au loin pour que ses frères et son père le croient mort Le pays d’Israël et ses frères juifs pensent qu’Isa al Masih est toujours mort
Yusuf est humble comme un serviteur Isa al Masih a pris « la nature même d’un serviteur » et s’est « humilié » jusqu’à la mort (Philippiens 2:7)
Yusuf est faussement accusé de péché Les Juifs l’ont faussement « accusé de beaucoup de choses » (Marc 15:3)
Yusuf est envoyé comme esclave en prison, où il a prévu la libération de certains des captifs de l’obscurité du donjon (le boulanger) Isa al Masih a été envoyé « … pour panser les cœurs brisés, pour proclamer la liberté pour les captifs et la libération des ténèbres pour les prisonniers… » (Esaïe 61:1)
Yusuf monte sur le trône d’Égypte, au-dessus de toutes les autres puissances, sous le seul commandement du Pharaon lui-même.  Les peuples qui viennent à lui se prosternent devant lui « Dieu l’a élevé (al Masih) au plus haut lieu et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre et sous la terre… » (Philippiens 2:10-11)
Alors qu’il est encore rejeté et cru mort par ses frères, les nations viennent à Yusuf pour le pain qu’il pourrait leur fournir Alors qu’il est encore rejeté et cru mort par ses frères juifs, les nations viennent à Isa al Masih pour le pain de vie que lui seul peut leur fournir
Yusuf parle de la trahison de ses frères (Genèse 50:20) Isa al Masih dit que la trahison par ses compatriotes juifs était voulue par Dieu et qu’elle sauvera de nombreuses vies (Jean 5:24)
Ses frères et les nations se prosternent devant Yusuf Daniel prophétise du Fils de l’homme que « toutes les nations et tous les peuples de toutes langues l’adorèrent ».

De nombreux schémas – de nombreux signes

Presque tous les anciens prophètes de la Torah ont vu leur vie modelée sur celle d’Isa al Masih – des modèles établis des centaines d’années avant Sa venue.  Cela a été fait pour nous montrer que la venue du Masih était en effet le plan de Dieu, et non une idée humaine, puisque les humains ne connaissent pas l’avenir si longtemps à l’avance.  

A partir de Hazrat Adam, il y a eu une prédiction du Masih.  La Bible dit que Hazrat Adam

… est un modèle de celui à venir (c’est-à-dire Isa al Masih).

Romans 5:14

Bien que Yusuf termine par recevoir la prosternation de ses frères, c’est le rejet, le sacrifice et l’aliénation de ses frères qui est mis en avant dans sa vie.  Cette emphase mise sur le sacrifice du Masih se retrouve également dans le schéma du sacrifice du Prophète Ibrahim.  Après Yusuf, les douze fils de Yaqub sont devenus les douze tribus d’Israël que le Prophète Moussa a fait sortir d’Egypte.  La façon dont il a fait cela était un modèle prédisant les détails du sacrifice du Masih.  En fait, la Torah avait de nombreux signes détaillés écrits des milliers d’années avant la venue du Masih. Le Zabour et d’autres prophètes avaient d’autres détails écrits des centaines d’années avant le Masih, le rejet étant souligné dans la prophétie du Serviteur souffrant.  Comme aucun humain ne connaît l’avenir des centaines d’années à venir, comment ces prophètes auraient-ils pu connaître ces détails s’ils n’avaient pas été inspirés par Dieu ?  S’ils ont été inspirés par Dieu, alors le rejet et le sacrifice d’Isa al Masih faisaient partie de Son plan parfait.

La plupart de ces modèles ou prophéties représentaient indirectement la première venue du Masih où il s’est offert pour que nous puissions être rachetés et entrer dans le Royaume de Dieu.   

Mais le modèle de Yusuf attend également avec impatience le moment où le Royaume sera initié et où toutes les nations se prosterneront lors du retour d’Isa al Masih sur la terre.  Puisque nous vivons maintenant dans le temps où nous sommes invités à entrer dans le Royaume de Dieu, ne soyons pas comme l’homme fou d’Al-Ma’arij qui a retardé jusqu’au dernier jour pour trouver un Rédempteur – et il était trop tard.  Découvrez dès maintenant l’offre de vie que le Masih vous offre.

Le Masih a notamment enseigné que son retour serait comme ceci

Ce jour-là, il en sera du royaume des cieux comme de dix jeunes filles qui prirent leurs lampes et s’en allèrent à la rencontre du marié. 2 Cinq d’entre elles étaient insensées, les cinq autres étaient avisées : 3 les jeunes filles insensées prirent leurs lampes sans penser à emporter de réserve d’huile, 4 mais celles qui étaient avisées prirent, avec leurs lampes, des flacons contenant de l’huile.

5 Comme le marié se faisait attendre, elles s’assoupirent toutes et finirent par céder au sommeil. 6 A minuit, un cri retentit : « Voici l’époux ! Allez à sa rencontre ! »

7 Toutes les jeunes filles se levèrent et préparèrent leurs lampes. 8 Alors les jeunes filles insensées s’adressèrent à celles qui étaient avisées : « Donnez-nous de votre huile, car nos lampes sont en train de s’éteindre. »

9 Mais celles-ci leur répondirent : « Non ! Il n’y en aurait jamais assez pour nous et pour vous. Courez plutôt vous en acheter chez le marchand. »

10 Elles partirent en chercher. Pendant ce temps, le marié arriva : celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de noces, et l’on ferma la porte.

11 Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour ; mais elles eurent beau crier : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! » 12 Il leur répondit : « Vraiment, je vous l’assure : je ne sais pas qui vous êtes. »

13 C’est pourquoi, ajouta Jésus, tenez-vous en éveil, car vous ne savez ni le jour, ni l’heure de ma venue.
14 Il en sera comme d’un homme qui partit pour un voyage : il convoqua ses serviteurs et leur confia l’administration de ses biens. 15 Il remit à l’un cinq lingots[a], à un autre deux, et à un troisième un seul, en tenant compte des capacités personnelles de chacun. Puis il s’en alla. 16 Celui qui avait reçu les cinq lingots se mit aussitôt à les faire fructifier, de sorte qu’il en gagna cinq autres. 17 Celui qui en avait reçu deux fit de même et en gagna deux autres. 18 Quant à celui qui n’en avait reçu qu’un, il s’en alla creuser un trou dans la terre pour y cacher l’argent de son maître.

19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et leur fit rendre compte de leur gérance.

20 Celui qui avait reçu les cinq lingots se présenta, apportant les cinq lingots supplémentaires qu’il avait gagnés.

« Maître, dit-il, tu m’avais remis cinq lingots, j’en ai gagné cinq autres. Les voici.

21 – Très bien, lui dit son maître, tu es un bon serviteur, en qui l’on peut avoir confiance. Tu t’es montré fidèle en peu de choses. C’est pourquoi je t’en confierai de plus importantes. Viens partager la joie de ton maître ! »

22 Celui qui avait reçu les deux lingots se présenta aussi et dit : « Maître, tu m’avais remis deux lingots, j’en ai gagné deux autres. Les voici.

23 – Très bien, lui dit son maître, tu es un bon serviteur, en qui l’on peut avoir confiance. Tu t’es montré fidèle en peu de choses. C’est pourquoi je t’en confierai de plus importantes. Viens partager la joie de ton maître ! »

24 Enfin, celui qui n’avait reçu qu’un lingot vint à son tour et dit : « Maître, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as rien semé, tu récoltes où tu n’as pas répandu de semence. 25 Alors, j’ai pris peur et je suis allé cacher ton argent dans la terre. Voilà : prends ce qui t’appartient. »

26 Mais son maître lui répondit : « Vaurien ! Fainéant ! Tu savais que je moissonne là où je n’ai rien semé et que je récolte là où je n’ai pas répandu de semence ! 27 Eh bien, tu aurais dû placer mon argent chez les banquiers et, à mon retour, j’aurais récupéré le capital et les intérêts. 28 Qu’on lui retire donc le lingot et qu’on le donne à celui qui en a déjà dix.

29 Car à celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance. Mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il a. 30 Quant à ce vaurien, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et d’amers regrets. »

Matthew 25:1-30

Qui était le prophète Job ? Pourquoi est-il important aujourd’hui ?

La sourate Al-Bayyinah (sourate 98 – La preuve ) décrit les conditions requises pour être un homme bon.  Elle dit

 Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Salât et d’acquitter la Zakât. Et voilà la religion de droiture.

Surah Al-Bayyinah 98: 5

De même, la sourate Al-Asr’ (sourate 103 – Le temps ) décrit les qualités dont nous avons besoin pour éviter de perdre devant Allah.

L’homme est certes, en perdition,sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance

Surah Al-Asr 103:2-3

Le prophète Job PSL était un homme tel que décrit dans la sourate Al-Bayyinah et la sourate Al-Asr.  Le Prophète Job n’est pas très connu.  Il est mentionné par son nom à quatre reprises dans le Coran.

Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David

An-Nisa 4:163

 Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d’Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

Al-Anam 6:84

 Et Job, quand il implora son Seigneur: «Le mal m’a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux»!

Al-Anbya 21:83

 Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu’il appela son Seigneur: «Le Diable m’a infligé détresse et souffrance».

Sad 38:41

Job figure dans la liste des prophètes tels qu’Ibrahim, Isa al Masih, Dawud parce qu’il a également écrit un livre dans la Bible.  Son livre décrit sa vie.  Il a vécu à l’époque entre le prophète Noé (Nouh) et Ibrahim PSL. La Bible le décrit ainsi :

Il y avait, au pays d’Outs[a], un homme appelé Job. C’était un homme intègre et droit, un homme qui craignait Dieu et qui évitait de faire le mal. Il avait sept fils et trois filles. De plus, ses troupeaux comptaient : sept mille moutons et chèvres, trois mille chameaux, cinq cents paires de bœufs, et cinq cents ânesses. Il possédait aussi des serviteurs en très grand nombre. Cet homme était le personnage le plus important des régions de l’est du Jourdain. Or, chacun de ses fils recevait à tour de rôle ses frères pour un festin. Ils invitaient leurs trois sœurs à manger et à boire avec eux. Quand ces jours de festin étaient achevés, Job faisait venir ses enfants, afin d’accomplir pour eux les rites de purification. Il se levait de grand matin et offrait un holocauste[b] pour chacun d’eux. Car il se disait : Peut-être mes fils ont-ils commis quelque faute et dit du mal de Dieu dans leur cœur. Job agissait toujours ainsi.

Emploi 1:1-5

Job avait toutes les bonnes qualités que la Sourate Al-Bayyinah et la Sourate Al-Asr déclarent nécessaires. Mais sa vie bascule lors que Shaytan est venu devant l’Éternel.  Le livre de Job retranscrit leur conversation :

Or, un jour, les anges de Dieu[c] se rendirent au conseil de l’Eternel. L’Accusateur (Satan)[d] vint aussi parmi eux. L’Eternel dit à l’Accusateur : D’où viens-tu donc ?

Celui-ci lui répondit : Je viens de parcourir la terre et de la sillonner.

Alors l’Eternel demanda à l’Accusateur : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, un homme qui craint Dieu et qui évite de mal faire.

L’Accusateur lui répondit : Est-ce vraiment pour rien que Job craint Dieu ? 10 N’as-tu pas élevé comme un rempart de protection autour de lui, autour de sa maison, et autour de tous ses biens ? Tu as fait réussir ses entreprises : ses troupeaux se sont multipliés dans le pays ! 11 Mais porte donc la main sur tous ses biens et sur les siens, et l’on verra s’il ne te maudit pas en face.

12 Alors l’Eternel dit à l’Accusateur : Tous ses biens sont en ton pouvoir, ainsi que les siens, mais ne porte pas la main sur sa personne !

Alors l’Accusateur se retira de la présence de l’Eternel.

Emploi 1 : 6-12

C’est ainsi que Shaytan a provoqué le désastre sur la vie Job.

13 Or, un jour, les fils et les filles de Job s’étaient mis à manger et à boire du vin ensemble chez leur frère aîné. 14 C’est alors qu’un messager vint trouver Job et lui annonça : Les bœufs étaient en train de labourer, et les ânesses paissaient à leurs côtés, 15 quand les Sabéens[e] se sont jetés sur eux, et s’en sont emparés. Ils ont massacré tes serviteurs. Je suis le seul qui ait pu leur échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

16 Il n’avait pas fini de parler qu’un autre messager arriva et annonça : La foudre est tombée du ciel, et elle a foudroyé tes moutons et tes chèvres et tes serviteurs. Elle a tout consumé. Je suis le seul qui ait pu y échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

17 Il parlait encore, lorsqu’un autre messager arriva et annonça : Trois bandes de Chaldéens[f] se sont jetées sur les chameaux, et s’en sont emparés. Ils ont massacré tes serviteurs. Je suis le seul qui ait pu leur échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

18 Il parlait encore, lorsqu’un autre messager arriva et annonça : Tes fils et tes filles étaient en train de manger et de boire du vin ensemble chez leur frère aîné, 19 lorsqu’un vent très violent s’est levé du côté du désert. Il s’est rué contre les quatre coins de la maison qui s’est effondrée sur tes enfants. Ils sont tous morts. Je suis le seul qui ait pu m’échapper et je viens t’annoncer la nouvelle.

20 Alors Job se leva, il déchira son manteau, se rasa la tête[g], puis se jeta par terre pour se prosterner. 21 Et il dit : Je suis sorti nu du ventre de ma mère, et j’y retournerai nu. L’Eternel a donné, l’Eternel a repris : que l’Eternel soit béni !

22 Au milieu de tous ces malheurs, Job ne commit pas de péché et n’attribua rien d’inconvenant à Dieu[h].

Emploi 1:13-22

Shaytan cherchait encore à provoquer Job pour qu’il maudisse l’Éternel.  Il y eut donc une deuxième épreuve.

C’est pourquoi la sourate Al-Anbya décrit Job pleurant de détresse et la sourate Sad explique que le Malin (Shaytan) l’avait affligé. Dans sa misère, Job avait 3 amis qui lui rendaient visite pour lui apporter du réconfort.  Un autre jour, les anges[a] se rendirent au conseil de Dieu. L’Accusateur (Satan) vint aussi parmi eux au conseil de l’Eternel.L’Eternel dit à l’Accusateur : D’où viens-tu donc ?Celui-ci lui répondit : Je viens de parcourir la terre et de la sillonner

.Alors l’Eternel demanda à l’Accusateur : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, un homme qui craint Dieu et qui évite de mal faire. Il persévère toujours dans son intégrité. C’est pour rien que tu m’as incité à l’accabler.

L’Accusateur lui répondit : Peau pour peau, tout ce qui est à lui, l’homme y renoncera en échange de sa vie. Mais porte donc la main sur son corps et l’on verra s’il ne te maudit pas en face !Alors l’Eternel dit à l’Accusateur : Il est en ton pouvoir, mais épargne sa vie.

Alors l’Accusateur se retira de la présence de l’Eternel et il infligea à Job une douloureuse maladie de peau qui s’étendit de la plante des pieds jusqu’au crâne.Job prit un morceau de poterie pour se gratter, et resta assis au milieu de la cendre.

Sa femme lui dit : Tu persévères toujours dans ton intégrité ! Maudis donc Dieu et meurs !

10 Mais il lui répondit : Tu parles comme une insensée. Quoi ! nous recevrions de Dieu le bonheur, et nous ne recevrions pas aussi le malheur !

Job 2:1-10

Au milieu de tous ces malheurs, Job ne commit pas de péché dans tout ce qu’il dit.

11 Or, trois amis de Job apprirent que tous ces malheurs venaient de fondre sur lui. Ils vinrent chacun de son pays. C’était Eliphaz de Témân[b], Bildad de Shouah[c], et Tsophar de Naama[d]. En effet, ils décidèrent ensemble d’aller lui témoigner leur sympathie et le consoler. 12 Lorsqu’ils l’aperçurent de loin, ils ne le reconnurent pas, et ils se mirent à pleurer à grand bruit. Ils déchirèrent leur manteau et jetèrent de la poussière en l’air, au-dessus de leur tête. 13 Puis ils restèrent là, assis par terre, à ses côtés, sept jours et sept nuits. Aucun d’eux ne lui dit un mot car ils voyaient bien combien sa souffrance était grande.

Job 2:11-13

Le Livre de Job retrace leurs discussions sur les raisons pour lesquelles un tel malheur est arrivé à Job.  Leur conversation s’étend sur de nombreux chapitres.  En résumé, ses amis expliquent à Job qu’un tel malheur n’arrive qu’aux personnes malfaisantes, et que Job a donc dû secrètement pécher.  S’il confessait ces péchés, peut-être lui serait-il accordé le pardon.  Mais Job ne cesse de répondre qu’il n’est pas responsable de ses méfaits.  Il ne comprend pas pourquoi le malheur s’est abattu sur lui. 

Nous ne pouvons pas suivre chaque partie de leur longue conversation, mais au milieu de ses questions, Job déclare ce qu’il sait avec certitude :

Mais je sais, moi, |que mon défenseur est vivant :
en dernier lieu |il surgira sur la poussière.
26 Après que cette peau |aura été détruite,
moi, dans mon corps[g], |je contemplerai Dieu.
27 Oui, moi, je le verrai |prendre alors mon parti[h],
et, de mes propres yeux, |je le contemplerai. |Et il ne sera plus |un étranger pour moi[i].

Job 19:25-27

Même s’il ne comprenait pas pourquoi ses tragédies l’avaient frappé, il savait qu’un « Rédempteur » était en train de venir sur la terre.  Le rédempteur est quelqu’un qui peut payer pour ses péchés. Job appelle le Rédempteur « mon Rédempteur », il savait donc que le Rédempteur allait venir pour lui.  Après que la « peau de Job ait été détruite » (après qu’il soit mort), il verrait Dieu dans sa chair. 

Job attend avec impatience le jour de la Résurrection.  Mais il fera face à Dieu lors de la résurrection avec confiance, car son rédempteur vit et l’a racheté. 

La sourate Al-Ma’arij (sourate 70 – Les escaliers qui montent) parle également d’un rédempteur le jour de la résurrection.  Mais la sourate Al-Ma’arij décrit un homme fou, qui cherche frénétiquement un rédempteur ce même jour. 

bien qu’ils se voient l’un l’autre. Le criminel aimerait pouvoir se racheter du châtiment de ce jour, en livrant ses enfants,sa compagne, son frère,même son clan qui lui donnait asile,et tout ce qui est sur la terre, tout, qui pourrait le sauver

Surah Al-Ma’arij 70:11-14

L’homme insensé de la sourate Al-Ma’arij cherche sans succès à se racheter.  Il cherche un rédempteur qui puisse le racheter de la « punition de ce jour-là », le jour du jugement.  Ses enfants, sa femme, son frère et tous les habitants de la terre ne peuvent pas le racheter.  Ils ne peuvent pas le racheter parce qu’ils ont leur propre peine à payer.

Job était un homme droit, mais il savait qu’il avait besoin d’un rédempteur pour ce jour-là.  Il était sûr, malgré tous ses problèmes, qu’il avait ce rédempteur.  Puisque la Torah a déclaré que le paiement de tout péché est la mort, le rédempteur devait payer de sa vie.  Job savait que son rédempteur « à la fin, il se tiendra au dessus de la terre ».  Qui était le « rédempteur » de Job ?  La seule personne qui soit jamais morte, mais qui est ensuite ressuscitée pour se tenir à nouveau sur la terre est le prophète Isa al Masih PSL.  Il est le seul à pouvoir payer la peine de mort, mais « à la fin, s’est tenu débout sur la terre ».

Si un homme vertueux comme Job avait besoin d’un rédempteur pour lui-même, à combien plus fortes raisons nous avons-besoin d’un rédempteur pour payer notre pechés ?  Si un homme possédant les qualités énumérées dans Al-Bayyinah et Al-Asr’ avait besoin d’un rédempteur, qu’en est-il de nous ?  Ne soyons pas comme l’homme insensé de la sourate Al-Ma’arij, qui attend le dernier jour pour essayer frénétiquement de trouver quelqu’un qui puisse racheter sa peine. Comprenez maintenant comment le Prophète Isa al Masih PSL peut vous racheter, comme le Prophète Job l’avait prévu.

À la fin du livre, Job a une rencontre avec l’Éternel (ici). Découvrez comment sa bonne fortune est rétablie (ici). 

Qui était le prophète Elie ? Comment peut-il nous guider aujourd’hui

Le prophète Élie (ou Elijah) est mentionné nommément trois fois dans les sourates Al-Anam et As-saffat.  Elles nous disent

Tel est l’argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et

Omniscient.Al-Anam 6:85

Elie était, certes, du nombre des Messagers.Quand il dit à son peuple: «Ne craignez-vous pas [Allah]?»Invoquerez-vous Ball (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs,Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres?»Ils le traitèrent de menteur. Et bien, ils seront emmenées (au châtiment).Exception faite des serviteurs élus d’Allah.Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:«Paix sur Elie et ses adeptes».Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants,car il était du nombre de Nos serviteurs croyants.

As-Saffat 37:123-132

Elias est mentionné avec Jean (Yahya) et Jésus (Isa al Masih) car il est aussi l’un des prophètes de la Bible. Comme indiqué, Élie (Elijah) a affronté les prophètes de l’idole Baal.  Ce combat est décrit en détail dans la Bible ici.  Ci-dessous, nous explorons la bénédiction qui nous est accordée (les « générations futures » promises par As-Saffat).

Elias et l’épreuve contre les prophètes de Baal

Elie était un homme robuste qui a affronté 450 prophètes de Baal.  Comment pouvait-il s’opposer à un si grand nombre ?  La Bible explique qu’il a utilisé un moyen astucieux pour les tester.  Lui et les prophètes de Baal devaient sacrifier un animal, mais ne voulaient pas allumer le feu pour brûler le sacrifice.  Chaque camp devait appeler son Dieu à allumer le feu du ciel.  Quel que soit le Dieu qui allumait le sacrifice avec le feu du ciel – c’était le Dieu réel et vivant.  Ces 450 prophètes ont donc appelé Baal pendant toute une journée pour qu’il allume leur sacrifice depuis le ciel – mais aucun feu n’est venu.  Alors Élie, tout seul, a demandé au Créateur d’allumer son sacrifice et aussitôt le feu est venu du ciel et a brûlé tout le sacrifice.  Les personnes qui ont assisté à ce spectacle savaient alors qui était le vrai Dieu et qui était le faux.  Baal s’est avéré être un faux Dieu.

Nous n’étions pas témoins de ce défi, mais nous pouvons suivre cette même stratégie, pour savoir si un message ou un prophète vient de Dieu.  L’astuce est de tester des choses de manière à ce que seuls Dieu et ses messagers puissent y répondre et que ceux qui n’ont que des capacités humaines, comme les prophètes de Baal, ne puissent pas réussir à les faire, n’ayer pas peur de demander design à Dieu, pour connaître sa vérité, il vous répondra et ainsi vous montrer ce qui vient de lui et ce qui ne vient pas de lui.

Le test d’Elias aujourd’hui 

Que serait le test d’Elias aujourd’hui ?

La sourate An-Najm nous dit

 A Allah appartiennent la vie future et la vie d’ici-bas.

An-Najm 53:25

Seul Dieu connaît la Fin de toutes choses, même avant que la Fin n’arrive.  Les humains ne connaissent pas la Fin des choses avant qu’elles ne se produisent, seulement après qu’elles se soient produites.  Le test consiste donc à voir si le message prédit correctement l’avenir bien avant qu’il ne se produise.  Aucun humain ou idole ne peut faire cela.  Seul Dieu le peut.

Beaucoup se demandent si le prophète Isa al Masih PSL tel que révélé dans l’Injil est un vrai message de Dieu, ou s’il a été fabriqué par des gens intelligents.  Nous pouvons appliquer le test d’Elias à cette question.  Les livres de la Torah et de Zabur, ainsi que les prophètes comme Elias ont été écrits des centaines, voire des milliers d’années avant l’époque d’Isa al Masih PSL.  Ils ont été écrits par des prophètes juifs et ne sont donc pas des écrits « chrétiens ».  Ces premiers écrits contiennent-ils des prophéties qui prédisent correctement les événements d’Isa al Masih ?  Voici un résumé des prophéties données dans la Torah.  Voici un résumé des prophéties de Zabour et des prophètes qui ont suivi les récits de la Torah.  Vous pouvez maintenant tester comme Elias l’a fait et voir si le prophète Isa al Masih PSL tel qu’il est enregistré dans l’Injil vient vraiment de Dieu, ou est une fausse déclaration des hommes.

La sourate Al-Anam mentionne Elias, ainsi que Yahya et Isa al Masih.  Il est intéressant de noter qu’Elias prophétise dans le dernier livre de l’Ancien Testament pour venir et préparer nos cœurs à la venue du Masih.  Nous voyons dans l’Injil comment le prophète Yahya est venu nous rappelant le prophète Élie. Il est venu pour affronter les gens et les préparer à la venue du Masih.  La personne d’Élie lui-même est également liée aux prophéties de Yahya et du Masih.