Skip to content

test 222

Juste avant d’être arrêté et condamné, le prophète Isa al Masih (PSL) a fait un long discourt avec ses disciples qui a été écrit dans l’évangile de Jean (Jean est un des 12 disciples d’Isa). Dans son discourt Isa (PSL) fait la promesse à ses disciples que l’esprit de vérité viendra après lui. Une question se pose donc à nous : Quoi ou qui est l’esprit de vérité?

Controverse par Ahmed Deedat

Ce sujet a amené de la controverse quand des apologètes de haut niveau comme Ahmed Deedat, ont écrits, débattus et fait des vidéos sur youtube pour déclarer qu’il s’agissait simplement du prophète Mahomet (PSL). J’ai entendu sa réflexion comme plusieurs d’entre vous. Je pense que nous devons arriver à nos propres conclusions sur cette question en basant nos réflexions sur de bonnes recherches et non uniquement les conclusions d’un imam célèbre ou ce que Deedat enseigne.

Pour notre quête d’information nous devons nous concentrer sur les paroles d’Isa (PSL) au sujet de l’esprit de Vérité inscrites dans l’évangile de Jean car c’est la seule source d’information que nous possédons tous. Vous pouvez lire ici le passage sur le sujet et je vous le recommande afin d’avoir une bonne compréhension du contexte. Je vais regarder avec vous les sections qui parlent directement de cet esprit de vérité. Comment Isa (PSL) décrit il la venu de cet esprit de vérité?

Isa (PSL) enseigne sur l’esprit de vérité

Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. (Jean 14 : 16-19)

Isa al Masih (PSL) d’écrit l’esprit de vérité:

  • Un « consolateur ». Le mot Grec utilise est παράκλητον (parakletos), qui provident de « para » (proche, a coté) et ‘kaleo’ (donner une parole ou un jugement). D’autre traduction qui pourraient être utilisés sont : réconforter, conseiller, avocat)
  • Le monde ne peut pas le voir ou le connaître.
  • Il sera « dans » les disciples

Ces descriptions ne semble pas bien convenir à un homme qui a un corps physique car tous le monde peuvent le voir. Aussi, la section qui parle de l’esprit de vérité vivant dans les disciples n’est pas une description d’un prophète physique. Continuons à lire les paroles d’Isa (PSL).

Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.(Jean 14:25-26)

Donc cet esprit de vérité enseignera les disciples et leur rappellera les enseignements d’Isa al Masih (PSL).

Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi;et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement.(Jean 15:26-27)

Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement :en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi;la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus;le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.Tout ce que le Père a est à moi; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.(Jean 16:7-15)

Dans ce passage nous voyons que l’esprit de Vérité sera envoyé aux disciples et qu’il les guidera dans toute la vérité (même les choses à venir). Rappelons nous que dans le signe de la torah que cette habilité était un signe que Musa (PSL) donna au people pour savoir si quelqu’un était un vrai prophète.

Deedat a-t-il raison? Est-ce que le prophète Mahomet (PSL) est cet esprit de Vérité?

Avec toutes ces descriptions je peux difficilement l’associer avec le prophète Mahomet (PSL). Après tout, le prophète Mahomet (PSL) avait un corps physique et a donc été perçu (même par ceux qui ne l’ont pas accepté comme Quresh ou Quraysh à la Mecque). Le prophète Mahomet (PSL) n’a certainement pas « vécu dans » les disciples d’Isa (PSL). Le prophète Mahomet (PSL) n’a pas été envoyé aux disciples pour les instruire et les guider. Effectivement le prophète Mahomet (PSL) vécu 600 ans après les disciples d’Isa (PSL), il n’a donc pas eu d’interaction avec eux. L’esprit de vérité devait avoir réalisé toutes ces choses comme promis.

Après la lecture et l’étude des arguments que Deedat utilisent pour associer l’esprit de vérité avec le prophète Mahomet (PSL), je trouve qu’ils sont des demis vérités et qu’ils ne représentent pas les paroles d’Isa (PSL). Malgré son grand zelle je trouve ses arguments une distorsion de la réalité. Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi mais je ne le trouve pas fiable sur le sujet de l’esprit de vérité. Les faits de concorde pas entre l’esprit de Vérité et Mahomet (PSL).

Qui est l’esprit de Vérité?

Mais qui est donc l’esprit de vérité? Si nous lisons le livre des Actes qui est une continuation de l’évangile de Luc et qui traite des événements des compagnons d’Isa (PSL) immédiatement après son départ, la question devient plus claire. Ici nous lisons ce que Isa (PSL) a fait et dit juste avant de partir pour le ciel (Le Jean mentionné dans ce passage par Isa (PSL), est le prophète Yahya – PSL).

Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent : Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. (Actes 1:4-9)

Ici, nous lisons encore que juste avant son départ il parle de la venue du « saint esprit ». Le chapitre suivant qui se passe quelque jours après le départ d’Isa (PSL) au ciel (La pentecôte est le festival qui se passé 50 jours après la Paque – voir le signe de la paque pour plus d’explication.)

Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres : Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ? Parthes, Mèdes, Élamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Égypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu ? Ils étaient tous dans l’étonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : Que veut dire ceci? (Actes 2:1-12)

Ici nous lisons que le saint esprit remplis les disciples et qu’ils purent miraculeusement parler d’autres langages. En continuant de lire le livre des actes nous y voyons les disciples se faire guider par le saint esprit qui habitait en eux.

Ces passages correspondent aux détails que le prophète Isa (PSL) a dit au sujet de l’esprit de vérité. Tout cela nous impose des questions et des implications. Creusons un peu sur les implications de ce que nous avons lu.

L’esprit de Vérité et les écrits des disciples du prophète Isa al Masih (PSL)

Dans les écrits des compagnons d’Isa (PSL) il est clair qu’à partir de cet événement ils sont habités de l’esprit de vérité. Nous le lisons dans les exemples suivant tirés de divers écrits:

Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons (1 Timothée 4:1)

Par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment répandu l’Évangile de Christ. (Romans 15:19)

Et l’ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau ! Et il me dit : Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. Et je tombai à ses pieds pour l’adorer; mais il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. -Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie. (Révélation 19:9-10)

Ces passages tirés des écrits des compagnons d’Isa (PSL) dans le nouveau testament montre clairement leurs interactions avec l’esprit de Vérité. Dans le premier des passage  l’esprit donne une prophétie à l’auteur à propos des événements futures (des personnes s’éloignerons du bien pour suivre le mal). Dans le second passage l’auteur parle de miracles qu’il a fait grâce a l’esprit lors de son témoignage de l’évangile (Injil) de Jésus (ou Isa – PSL). Dans le troisième passage l’auteur voit un ange dans une vision et est tenté à l’adorer mais l’ange lui dit d’adorer seulement Dieu puit déclare que c’est par l’esprit de prophétie que cette vision est arrivé au sujet de Isa (PSL).

Tout cela est très similaire aux indicateurs qu’Isa (PSL) a donné lors de son discourt au sujet  de ce que l’esprit de vérité fera. Cet esprit habitera et guidera les disciples d’Isa pour qu’ils prophétisent le message de l’esprit au sujet d’Isa (PSL).

C’est la raison pourquoi nous devons prendre les écrits des disciples d’Isa (PSL) dans le nouveau testament sérieusement. Leurs écrit furent inspiré par cet esprit de vérité et devrait être pris au sérieux comme nous prenons au sérieux les prophéties de Musa dans la Tora. Une des promesses que Isa (PSL) a donné est que l’esprit de vérité leur rappellera tout ce qu’il (Isa – PSL) leur a dit. Si c’est bien le cas, alors les écrits de ses compagnons doivent être entendus.

L’esprit de vérité et les adhérents à l’Injil

Une autre implication de la venu de l’esprit de vérité est que non seulement il a inspiré les compagnons d’Isa (PSL) mais il habite tous ceux qui on confiance en l’Injil. Cette présence transformera nos vies. Notons ce que les versés suivant dissent à ce sujet.

En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, (Éphésiens 1:13)

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses.(Galates 5:22-23)

La promesse de l’esprit n’était pas uniquement pour inspirer les compagnons d’Isa (PSL). Elle est aussi pour toutes les personnes qui on confiance en l’Injil pour que leur vie soit sellée avec ce même esprit de vérité pour que nous puissions vivre nos vies avec les fruits de l’esprit énumérés dans le passage (en faisant disparaître la discorde, l’envie, l’avarice, la jalousie, la rage, les mauvais désirs et le manque de contrôle). Je peux affirmer que dans ma vie personnel l’esprit de vérité ma changé de l’intérieur et que mes actions extérieurs ont changées par la suite. C’est une véritable bénédiction de l’Injil et une des raisons pourquoi c’est une « bonne nouvelle ».

L’esprit de vérité au commencement

Quand nous regardons en profondeur dans l’histoire du saint-esprit nous y découvrons qu’Il joue un rôle important même au début de la Torah. Nous lisons au moment de la création de toute choses dans le premier versé de la Torah :

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. (Genèse 1:1-2)

L’esprit est donc présent dès le début!

Tout cela nous fait poser une question importante: comment comprenons nous cet esprit de Dieu ou Esprit de vérité? C’est un grand mystère mais peut être que notre compréhension du Coran peut nous aider. Plusieurs considèrent le Coran comme étant la parole de Dieu depuis le début des temps. Il a été révélé au prophète Mahomet (PSL) mais a toujours existé et n’a donc pas été créé. Peut-être que d’une façon similaire l’esprit de Dieu (dont nous avons lu dans la Torah qu’Il été présent au début de la création) est éternel et est une essence qui provient directement d’Allah. Mais les livres n’expliquent pas cela en détails donc nous pouvons considérer cela comme un mystère que « Dieu seul connaît ».

Nous connaissons probablement tous des personnes qui s’efforcent de mémoriser le Coran afin que la parole soit « en » eux. Si l’esprit de Vérité peut aussi rester en nous pour nous transformer afin que nos vies soit remplis des fruits nommés dans la parole de Dieu – ne serait ce pas une grande bénédiction?  Une qui en vaut vraiment la peine? J’espère que vous aller pouvoir réfléchir sur l’importance de l’esprit de Vérité qui a été promis de vivre en nous et sur ce que tout cela veut dire pour vous.

joyeux noelJoyeux Noël!” C’est le vœu traditionnel à Noël et j’aimerais vous le souhaiter!

Beaucoup savent que Noël est la fête qui commémore la naissance d’Isa al Masih (PSL).  Mais, tout de même, pourquoi ce jour est-il particulièrement ‘Joyeux’? Après tout, il existe beaucoup de prophètes nés d’autres jours et bien que nous nous en souvenions, c’est la naissance d’Isa qui est appelée Joyeuse. Pourquoi? Et pour qui est-ce joyeux? En connaissant la réponse votre Noël changera d’un beau congé pour les autres en un jour d’émerveillement devant la miséricorde et la bonté d’Allah pour vous-même – et les autres jours de l’année en seront d’autant plus joyeux.

La naissance d’Isa al Masih, né d’une vierge et annoncé par Jibril

Beaucoup savent que parmi toutes les naissances de l’histoire humaine, y compris celles de tous les prophètes, la naissance d’Isa al Masih (PSL) était unique parce qu’il est né d’une vierge. Cette naissance était si importante qu’elle a été annoncée à Marie (Mariam) par l’archange Gabriel (Jibril) qui, comme nous le savons, n’est envoyé qu’avec les messages les plus importants.  L’Injil nous le relate ainsi:

Dieu envoya l’ange Gabriel dans une ville de Galilée appelée Nazareth, chez une jeune fille liée par fiançailles à un homme nommé Joseph, un descendant du roi David. Cette jeune fille s’appelait Marie. L’ange entra chez elle et lui dit:
—Réjouis-toi, toi à qui Dieu a accordé sa faveur: le Seigneur est avec toi.

Marie fut profondément troublée par ces paroles; elle se demandait ce que signifiait cette salutation. L’ange lui dit alors:
—N’aie pas peur, Marie, car Dieu t’a accordé sa faveur. Voici: bientôt tu seras enceinte et tu mettras au monde un fils; tu le nommeras Jésus. Il sera grand. Il sera appelé «Fils du Très-Haut», et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera éternellement sur le peuple issu de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.

Marie dit à l’ange:
—Comment cela se fera-t-il, puisque je suis vierge?

L’ange lui répondit:
—L’Esprit Saint descendra sur toi, et la puissance du Dieu très-haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Vois: ta parente Elisabeth attend elle aussi un fils, malgré son grand âge; on disait qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant, et elle en est à son sixième mois. Car rien n’est impossible à Dieu.

Alors Marie répondit:
—Je suis la servante du Seigneur. Que tout ce que tu m’as dit s’accomplisse pour moi.
Et l’ange la quitta.  (Luc 1:26-38)

(Vous verrez que dans l’annonce de Gabriel (Jibril) il utilise le titre particulier ‘Fils de Dieu’. Vous trouverez ici ce que ce terme veut dire … et ne veut pas dire)

La naissance d’Isa al Masih – prophétisée des centaines d’années auparavant

L’Injil (Évangile) rapporte la naissance d’Isa al Masih (‘Masih’ signifie Messie =’Christ’) mais l’histoire ne débute pas là car 700 ans avant la naissance d’Isa al Masih le prophète Esaïe du Zabur avait donné cette prophétie exceptionnelle (expliquée en détail ici) :

La jeune fille sera enceinte et elle enfantera un fils, elle lui donnera pour nom: Emmanuel (Dieu avec nous). (Esaïe 7:14, environ 700 av. J.-C.)

 La naissance d’Isa al Masih – prophétisée au début de l’histoire humaine

La naissance d’une vierge était donc volontairement prévue et annoncée par Allah des centaines d’années auparavant.  Il doit y avoir une raison importante!  Si nous examinons la Thora nous trouvons que même au tout début de l’histoire humaine (!) cette naissance d’une vierge était prévue.  La Thora, bien qu’elle traite du Commencement, a été rédigée en tenant compte de la Fin. On peut le voir dans le Paradis au début de l’histoire humaine, lorsque Shaytan a réussi à séduire Adam et Eve.  A cette époque, Allah confronté Shaytan et lui a parlé dans une énigme:

“… Je (Allah) placerai l’inimitié entre toi (Shaytan) et entre la femme, entre ta semence et entre sa semence. Lui, il te visera la tête et toi tu lui viseras le talon.” (Genèse 3:15)

Voilà une énigme – mais compréhensible. En lisant attentivement vous verrez que cinq personnages différents y sont mentionnés ET qu’elle est prophétique car elle porte le regard vers l’avenir (voir l’utilisation répétée des verbes au futur).  Les personnages sont donc:

  1. Dieu (ou Allah)
  2. Shaytan (ou Iblis)
  3. La femme
  4. La descendance (semence) de la femme
  5. La descendance (semence) de Shaytan

Et l’énigme décrit comment ces personnages interagiront à l’avenir. La figure ci-dessous l’illustre:

Les personnages et leurs relations dans la Promesse d’Allah donnée au Paradis
Les personnages et leurs relations dans la Promesse d’Allah donnée au Paradis

 

Allah se chargera de ce que Shaytan et la femme tous les deux aient une ‘semence’. Il y aura ‘inimitié’ ou haine entre les descendances et entre la femme et Shaytan. Shaytan ‘visera le talon’ de la descendance de la femme tandis que la descendance de la femme ‘visera la tête’ de Shaytan.

Réfléchissons-y un instant.  Du fait que la ‘semence’ de la femme est dénommé ‘il’ nous savons qu’il s’agit d’un seul être humain de sexe masculin. Cela veut dire qu’en tant que ‘il’ la descendance n’est pas ‘ils’ (c.-à-d. n’est pas au pluriel). La descendance n’est PAS un groupe de personnes qu’il s’agisse d’une nation ou d’un groupe religieux comme les Juifs, les Chrétiens ou les Musulmans. En tant que ‘il’ la descendance n’est pas une ‘chose’ (la descendance est une personne). Cela élimine l’interprétation de la descendance comme philosophie, enseignement ou religion donné. La descendance n’est donc PAS (par exemple) le Christianisme ou l’Islam parce que la descendance serait alors dénommée comme une ‘chose’.

Remarquez aussi ce qui n’est PAS dit. Allah ne promet pas de descendance à l’homme comme il le promet à la femme. Le fait est vraiment extraordinaire vu l’importance des fils venant de pères à travers la Thora, le Zabur et l’Injil (la Bible ou al kitab). Mais ce cas est différent – aucune promesse n’est faite d’une descendance (un ‘il’) venant d’un homme. Il est dit seulement qu’une descendance viendra de la femme, sans faire mention d’un homme.

Nous voyons ici la première prophétie des Livres, sous forme d’énigme à Shaytan, de la naissance virginale à venir. Si vous lisez l’énigme avec cette perspective tout se met en place. Jésus (Isa – PSL) est la descendance d’une femme qui est né sans la semence d’un homme – né d’une vierge. Il ‘visera la tête’ de Shaytan.  Mais qui est son ennemi, la descendance de Shaytan? Les prophètes ultérieurs parlent d’un ‘Fils de Destruction’, ‘Fils de Shaytan et d’autres titres qui prédisent un dirigeant futur qui s’opposera ‘au Christ’ (Masih). Ces prophètes parlent d’un conflit futur entre cet ‘Anti-Christ’ et le Christ (ou Masih), qui résulte en la victoire du Masih.

Isa al Masih – sauve nous de nos péchés

Donc des grands thèmes des prophètes commencent ici dès le début de la Thora (lire le Signe d’Adam pour plus de renseignements) mais la question reste à savoir pourquoi Noël est Joyeux pour vous et moi?  Pensons un peu à ce sujet.

Parce qu’Isa n’a pas été conçu par un homme, il a été conçu par la puissance d’Allah, tout comme le rapporte l’Injil dans l’explication de Gabriel (Jibril) à Joseph, le fiancé de Marie (Mariam), après avoir appris qu’elle était enceinte.

Joseph, son futur mari, était un homme bon et droit. Il ne voulait pas la (Marie) livrer au déshonneur. C’est pourquoi il se proposa de rompre ses fiançailles sans en ébruiter la raison.

Il réfléchissait à ce projet quand un ange du Seigneur lui apparut en rêve et lui dit:
—Joseph, descendant de David, ne crains pas de prendre Marie pour femme, car l’enfant qu’elle porte vient de l’Esprit Saint. Elle donnera naissance à un fils, tu l’appelleras Jésus. C’est lui, en effet, qui sauvera son peuple de ses péchés. (Matthieu 1:19-21)

Isa al Masih (PSL) a le pouvoir de nous sauver de nos péchés! Nous péchons tous, parfois dans les petites choses et parfois dans les grandes choses.  Et nous savons qu’un Jour du Jugement viendra où nous devrons tous rendre compte.  Isa al Masih (PSL) a le pouvoir de vous sauver et de me sauver de nos péchés.  Comprendre cela fera de votre Noël, le jour où on se souvient de sa naissance virginale, un jour Joyeux. Et tous les autres jours de votre année seront Joyeux.

Joyeux Noël – don d’Allah pour vous

C’est la tradition à Noël d’échanger des cadeaux. Pourquoi? C’était pour se rappeler de ce qu’Isa a fait pour nous car l’Injil déclare qu’il nous sauvera de nos péchés simplement en guise de cadeau pour nous. L’Injil dit :

Car le salaire que verse le péché, c’est la mort, mais le don gratuit que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 6:23)

Etre sauvé du péché est un cadeau de Dieu – grâce à ce qui s’est passé le jour où Isa al Masih est né.  Mais comme tout cadeau il faut le recevoir avant de pouvoir en bénéficier.  Songez-y.  ‘Savoir’ qu’il existe un cadeau, ‘croire’ en l’existence d’un cadeau, même ‘regarder’ un cadeau, ne vous apportera, d’aucune façon, un bénéfice à moins que vous le receviez.  Voilà pourquoi l’Injil déclare aussi que:

Certains pourtant l’ont accueilli; ils ont cru en lui (Isa al Masih). A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés. (Jean 1:12-13)

Comme l’Injil l’explique, le cadeau nous appartient si nous faisons appel au Seigneur.

Tous ceux qui feront appel au Seigneur seront sauvés. (Romains 10:13)

Je vous souhaite un Joyeux Noël

Vous avez probablement beaucoup de bonnes questions. Que veut dire ‘Masih’? Comment Isa nous sauve-t-il de nos péchés?  Que signifie recevoir ce cadeau?  Est-ce que l’Injil est fiable?  Ce site web est mon cadeau pour vous aider à répondre à ces questions et d’autres questions utiles. J’espère que vous prendrez le temps d’explorer et de comprendre davantage au sujet de la bonne nouvelle de la Thora, du Zabur et de l’Injil. N’hésitez pas à me contacter pour une session skype gratuite afin de parler de ces choses.

Mon souhait est que vous aussi, tout comme j’ai découvert, puissiez passer un très Joyeux Noël.

Peut-être aucune partie de l’Injil (Évangile) ne soulève autant de controverse et discussion que le titre ‘Fils de Dieu ’ utilisé pour le Prophète Isa al Masih (Jésus Christ – PSL) à travers l’Injil (Évangile). L’usage du terme dans l’Injil (Évangile) est probablement la raison principale pour beaucoup de soupçonner la corruption de l’Injil. J’aborde la question de la corruption de l’Injil à partir du Qur’an (ici), de la sunnah (ici), ainsi que de critique textuelle scientifique (ici). La conclusion irrésistible de cette évidence est que l’Injil (Évangile) n’est pas corrompu. Cela n’a pas de sens d’aucun point de vue. Mais alors que faisons-nous de ce terme ‘Fils de Dieu’ qui apparaît dans l’Injil?

Ce terme va-t-il à l’encontre de l’unité de Dieu exprimée dans la Sourate Al-Ikhlas 112 (La sincérité)?

Dis: «Il est Allah, Unique. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à Lui». (Sourate Al-Ikhlas)

Comme la Sourate Al-Ikhlas la Torah affirme également l’unité de Dieu, nous pouvons le voir dans le texte suivant, lorsque le prophète Moussa PSL déclare:

 Écoute, Israël! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. (Deutéronome 6:4)

Alors comment comprendre le terme «Fils de Dieu»?

Parfois le fait d’entendre un terme, sans essayer d’en comprendre la signification, peut entraîner une conclusion incorrecte. Par exemple, beaucoup de mes amis ici en occident, réagissent fortement et avec émotion contre le terme ‘Jihad’ qui apparaît tellement dans les médias. On leur a fait croire que ce terme signifie ‘un combattant fou’, ‘tuer des personnes innocentes’, ou une idée semblable. En fait, ceux qui prennent le temps de comprendre le terme apprendrons qu’il signifie ‘lutte’ et cette lutte peut être contre une grande variété de forces. Jihad peut être une lutte personnelle avec le péché et la tentation. Cependant, l’usage répandu dans les medias qui met l’accent sur le thème de ‘tuer’ et ‘se battre’ a suscité une compréhension biaisée. Il serait plus sage que les gens comprennent la signification du terme et sa gamme d’usages. Ne tombons pas dans la même erreur avec le terme ‘Fils de Dieu’. Dans cet article nous allons observer ce terme, comprendre d’où il vient, ce qu’il signifie, et ce qu’il ne signifie pas. Tout au moins nous serons alors bien renseignés pour répondre à ce terme et à l’Injil (Évangile).

D’où vient le terme ‘Fils de Dieu’?

Beaucoup seront surpris d’apprendre que le terme ‘Fils de Dieu’ est un titre et qu’il n’est pas originaire de l‘Injil (l’Evangile) du tout. Les écrivains de l’Injil n’ont ni inventé ni commencé le terme. Il n’a non plus été inventé par les Chrétiens. Nous le savons parce qu’il a d’abord été utilisé dans le Zabur, bien avant l’existence des disciples de Isa al Masih (Jésus-Christ – PSL) ou des Chrétiens, inspiré en partie par le prophète Dawud (David – PSL) environ 1000 av. J.-C. Voyons où il apparaît en premier.

2 Les rois de la terre se soulèvent

et les chefs se liguent ensemble

contre l’Eternel et contre celui qu’il a désigné par onction (= Messie = Christ):

3 «Arrachons leurs liens,

jetons leurs chaînes loin de nous!»

4 Celui qui siège dans le ciel rit,

le Seigneur se moque d’eux.

5 Puis il leur parle dans sa colère,

il les épouvante dans sa fureur:

6 «C’est moi qui ai établi mon roi

sur Sion, ma montagne sainte!»

7 Je veux proclamer le décret de l’Eternel.

Il m’a dit: «Tu es mon fils,

je t’ai engendré aujourd’hui!

8 Demande-le-moi, et je te donnerai les nations en héritage,

les extrémités de la terre en possession.

9 Tu les briseras avec un sceptre de fer,

tu les briseras comme le vase d’un potier.»

10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse!

Juges de la terre, laissez-vous instruire!

11 Servez l’Eternel avec crainte

et réjouissez-vous tout en tremblant.

12 Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite

et que vous n’alliez à votre perte, (Psaume 2)

Nous observons un discours entre ‘l’ETERNEL’ et ‘celui qu’il désigné par onction’. Au verset 7 nous voyons que ‘l’ETERNEL’ (c.-à-d. Dieu/Allah) parle et dit à Celui désigné par onction que ‘… tu es mon fils; je t’ai engendré aujourd’hui…’ La répétition au verset 12 nous exhorte de ‘Rendre homage au fils…’. Comme vous le voyez, puisque Dieu parle et l’appelle ‘mon fils’ c’est ici l’origine du titre ‘Fils de Dieu’. A qui donne-t’on le titre de ‘Fils’? C’est à ‘celui qu’il a désigné par onction’. En d’autres mots, les titres ‘Fils’ et ‘désigné par oncion’ (‘Oint’) sont utilisés de manière interchangeable à travers le passage. Nous avons vu que Oint =Messie = Masih= Christ, et que le titre ‘Messie’ apparaît pour la première fois dans ce Psaume. Autrement dit le titre ‘Fils de Dieu’ trouve son origine dans exactement le même passage que le terme Masih ou Christ – dans les écritures inspirées du Zabur écrit 1000 ans avant l’arrivée du prophète Isa al Masih (Jésus-Christ).

Cela nous permet de comprendre les accusations portées contre Jésus à son procès. Ci-dessous figure l’interrogation de Jésus à son procès devant les chefs religieux juifs tirée de l’Évangile.

Les titres de Jésus à son procès

66 Au lever du jour, le collège des anciens du peuple, les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi se rassemblèrent et firent amener Jésus devant leur sanhédrin. 67 Ils dirent: «Si tu es le Messie, dis-le-nous.»

Jésus leur répondit: «Si je vous le dis, vous ne le croirez pas, 68 et si je vous interroge, vous ne [me] répondrez pas [et vous ne me relâcherez pas non plus]. 69 Désormais le Fils de l’homme sera assis à la droite du Dieu tout-puissant.»

70 Tous dirent: «Tu es donc le Fils de Dieu?» Il leur répondit: «Vous le dites, je le suis.»

71 Alors ils dirent: «Qu’avons-nous encore besoin de témoignages? Nous l’avons entendu nous-mêmes de sa bouche.» (Luc 22:66-71)

Vous remarquerez que les chefs demandent d’abord si Jésus (Isa) est ‘le Messie’ (v. 67). Si je demande à quelqu’un ‘Êtes-vous X?’ cela veut dire que j’ai déjà l’idée de X en tête. J’essaie simplement de faire le lien entre X et la personne à qui je parle. De même, le fait que les chefs juifs disent à Jésus ‘Es-tu le Messie?’ signifie qu’ils avaient la notion de ‘Messie’ déjà en tête. Leur question était sur l’association de la notion de ‘Christ’ à la personne de Jésus. Mais alors ils reformulent la question quelques phrases plus loin ‘Tu es donc le Fils de Dieu?’ Ils traitent les termes ‘Christ’ et ‘Fils de Dieu’ comme équivalents et interchangeables. Ces titres sont les deux faces d’une même réalité. (Jésus répond aussi par ‘fils de l’homme’. Cet autre titre vient d’un passage du livre de Daniel que nous ne pouvons aborder ici puisque nous nous concentrons sur ‘fils de Dieu’). D’où est venue l’idée aux chefs juifs de l’équivalence de ‘Christ’ et ‘Fils de Dieu’? En lisant le psaume 2 – inspiré mille ans avant la venue de Jésus. Autrement dit, il était et est possible logiquement que Jésus ne soit pas le ‘Fils de Dieu’ s’il n’était pas non plus ‘le Christ’. C’est la position que les chefs juifs ont pris comme nous le voyons ci-dessus.

Il est aussi possible que Jésus soit à la fois ‘Christ’ et ‘le Fils de Dieu’. Nous voyons la façon dont Pierre, un disciple leader de Jésus (PSL), déclare l’identité de Jésus quand Jésus le lui demande. C’est écrit dans l’Injil

13 [Jésus] demanda à ses disciples: «Qui suis-je, d’après les hommes, moi le Fils de l’homme?»

14 Ils répondirent: «Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie ou l’un des prophètes.»

15 «Et d’après vous, qui suis-je?» leur dit-il.

16 Simon Pierre répondit: «Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.»

17 Jésus reprit la parole et lui dit: «Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas une pensée humaine qui t’a révélé cela, mais c’est mon Père céleste.

(Matthieu 16:13-17)

Pierre associe naturellement les titres ‘Messie’ et ‘Fils de Dieu’, parce que le fait était établi quand les deux titres provenaient des psaumes (Zabur). Jésus accepte cela comme une révélation de Dieu à Pierre. Jésus est Messie et donc aussi Fils de Dieu.

Mais il est impossible, même contradictoire en soi, que Jésus soit ‘le Christ’ mais pas le ‘Fils de Dieu’ parce que les deux termes ont la même source et la même signification. Il en serait de même de dire qu’une certaine forme est un ‘cercle’ mais qu’elle n’est pas ‘ronde’. Une forme peut être un carré et donc ne pas être un cercle ni être ronde. Mais si quelque chose est un cercle alors elle est aussi ronde. La rondeur fait partie de ce que signifie être un cercle. Dire qu’une certaine forme est un cercle mais n’est pas ronde c’est être incohérent, ou mal comprendre ce que signifient ‘un cercle’ et ‘rondeur’. Il en est de même avec ‘Christ’ et ‘Fils de Dieu’. Jésus est à la fois ‘Messie’ et ‘Fils de Dieu’ (l’assertion de Pierre) ou il n’est ni l’un ni l’autre (l’opinion des chefs juifs de l’époque); mais il ne peut être l’un et pas l’autre.

Que veut dire ‘Fils de Dieu’?

Alors que veut dire le titre? Un indice apparaît dans le Nouveau Testament quand le personnage de Joseph, un des premiers disciples (pas le Joseph de Pharaon), est introduit avec ‘fils de…’. Il est dit

36 Joseph – celui que les apôtres surnommaient Barnabas, ce qui signifie «fils d’encouragement» –, un Lévite originaire de Chypre, 37 vendit un champ qu’il possédait, apporta l’argent et le déposa aux pieds des apôtres. (Actes 4:36-37)

Vous verrez que le surnom Barnabas signifie ‘fils d’encouragement’. L’auteur dit-il que le père s’appelait littéralement ‘Encouragement’ et pour cette raison le fils s’appelait ‘fils d’encouragement’? Non bien entendu! ‘Encouragement’ est un concept abstrait difficile à définir mais facile à comprendre à voir le vécu d’une personne encourageante. Dans ce cas, en regardant la vie et la personne de Joseph quelqu’un pouvait ‘voir’ l’encouragement en action et ainsi comprendre de manière réelle ‘l’encouragement’. De cette manière Joseph est ‘le fils d’encouragement’. Il représentait ‘l’encouragement’ de manière vivante.

“Personne n’a jamais vu Dieu” (Jean 1:18). C’est pourquoi il est difficile pour nous de vraiment comprendre le caractère et la nature de Dieu. Ce qu’il nous faut est de voir Dieu représenté de manière vivante, mais cela est impossible puisque ‘Dieu est Esprit’ et ne peut donc être vu. L’Évangile résume et explique ainsi l’importance de la vie et la personne de Jésus selon la ligne de pensée utilisant les deux titres ‘Parole de Dieu’ et ‘Fils de Dieu’.

14 Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père…

16 Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. 17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. 18 Personne n’a jamais vu Dieu. (John 1:14-18)

Autrement dit, comment connaître la grâce et la vérité de Dieu? Nous le voyons en chair et en os dans la vie de Jésus. Les disciples pouvaient comprendre la ‘grâce et la vérité de Dieu en le voyant en Jésus. La loi, avec ses commandements, ne pouvait pas nous donner cet exemple visuel.

Le Fils … venant directement de Dieu

Un autre usage du terme ‘fils de Dieu’ nous aide à comprendre ce qu’il signifie par rapport à Jésus. L’évangile de Luc énumère la généalogie (père à fils) de Jésus remontant jusqu’à Adam. Nous arrivons à la fin de la généalogie où il est dit

38 …fils d’Enos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. (Luc 3:38)

Nous voyons qu’Adam s’appelle ‘le fils de Dieu’. Pourquoi? Parce qu’Adam n’avait pas de père humain; il est venu directement de Dieu. Jésus n’avait pas de père humain non plus; il est né d’une vierge. Comme il est dit ci-dessus dans l’évangile de Jean il est directement ‘venu du Père’.

Un exemple du Coran de ‘fils de …’

Le Coran utilise l’expression ‘fils de …’ de manière semblable à celle de l’Injil. Considérez l’ayah suivante.

Ils t’interrogent : “Qu’est-ce qu’on doit dépenser ? ” – Dis : “Ce que vous dépensez de bien devrait être pour les pères et mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs indigents. Et tout ce que vous faites de bien, vraiment Allah le sait”. (Surat al-Baqarah 2:215)

Le terme ‘ voyageurs indigents’ est écrit littéralement comme ‘fils de la route’ dans l’arabe original (‘ibni sabil’ ou  ابن السبيل). Pourquoi? Parce que les interprètes et traducteurs comprennent que la phrase ne se rapporte pas littéralement aux ‘fils’ de la route, mais que l’expression signifie les voyageurs – ceux qui sont fortement liés à et dépendent de la route et sont ainsi pauvres.

Ce que ‘Fils de Dieu’ ne veut pas dire

Nulle part dans la Torah, le Zabur ou l’Injil le terme ‘Fils de Dieu’ ne signifie que Dieu a eu des relations sexuelles avec une femme et a eu un fils physique à la suite. Cette compréhension était courante dans le polythéisme grec ancien où les dieux avaient des ‘épouses’. Mais nulle part dans la Bible est-ce même laissé entendre. Certainement ce serait impossible puisqu’il est dit explicitement en Esaïe et dans l’Évangile que Jésus était né d’une vierge – donc pas de relations.

Résumé

Nous avons vu ici que le prophète Esaïe avait prophétisé environ 750 av. J.-C. qu’un jour dans son avenir un Signe viendrait directement de l’ETERNEL.

14 Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe:

la vierge sera enceinte,

elle mettra au monde un fils

et l’appellera Emmanuel. (Esaïe 7:14)

Par définition un fils d’une vierge n’aurait pas de père humain. Nous avons vu ici que l’ange Gabriel (Jibril) avait déclaré à Marie que cela arriverait parce que ‘la puissance du Très-Haut te (Marie) couvrira de son ombre’. Ce ne serait pas le fruit de relations impies entre Dieu et Marie – cela en effet serait blasphème (shirk). Non, ce serait un ‘saint’ de manière tout à fait unique, procédant directement de Dieu sans plan ou effort humains. Il procèderait directement de Dieu tout comme les paroles procèdent directement de nous. En ce sens le Messie était le Fils de Dieu ainsi que la Parole de Dieu.

Nous avons vu dans l’histoire des Israélites qu’en 70 après JC, ils ont été expulsés de la terre promise afin de vivre comme des exilés et des étrangers dans tous les pays du monde. Pour environ 2,000 années, ceci est où et comment les Israélites vivaient. Comme ils vivaient dans ces nations différentes, ils ont périodiquement subi de grandes persécutions. Cela était particulièrement vrai dans l’Europe chrétienne. De l’Espagne, en Europe occidentale, aux pogroms en Russie, les Israélites vivaient souvent dans un état précaire. Les paroles de Musa donnés dans la malédiction ont été accomplis comme c’est écrit:

Au milieu de ces nations même, vous ne trouverez ni tranquillité ni lieu où vous installer pour mener une existence paisible. L’Eternel vous donnera là un cœur inquiet et des yeux éteints, le découragement vous rongera (Deutéronome 28:65)

Le calendrier ci-dessous présente cette période de 2,000 années qui suivent après l’histoire des Israélites de l’époque de la Bible. Cette période est représentée dans une longue barre rouge.

Une chronologie historique du peuple juif de Musa jusqu'à aujourd'hui
Une chronologie historique du peuple juif de Musa jusqu’à aujourd’hui

Vous pouvez voir que les Israélites à travers leur histoire ont connus deux périodes d’exil, mais la deuxième période d’exil était beaucoup plus longue que la première (qui n’était que de 600 à 530 avant JC).

Les Juifs ont gardé leur identité culturelle

Ce qui est fascinant pour moi, c’est que, bien que les Israélites n’ont jamais eu une place centrale où mettre leurs racines culturelles, et même s’ils n’ont jamais grandi a être très nombreux (souvent à cause de décès dans la persécution), ils n’ont jamais perdu leur identité culturelle au cours de cette période de 2,000 ans. C’est tout à fait remarquable. Ici, dans la Thora est une liste des nations qui vivaient dans la Terre Promise au temps de la  1e Signe de Musa (PSL).

C’est pourquoi je suis venu pour le délivrer des Egyptiens, pour le faire sortir d’Egypte et le conduire vers un bon et vaste pays, un pays ruisselant de lait et de miel; c’est celui qu’habitent les Cananéens, les Hittites, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens. (Exode 3:8)

Et à partir du moment de la remise des bénédictions et des malédictions:

—Lorsque l’Eternel ton Dieu t’aura fait entrer dans le pays où tu te rends pour en prendre possession, et qu’il aura chassé devant toi de nombreuses nations: les Hittites, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens, ces sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi (Deuteronome 7:1)

Est-ce que l’un de ces peuples existe encore, en conservant leur identité culturelle et linguistique? Non, ils sont partis depuis longtemps. Nous en connaissons seulement sur les «Guirgasiens» de cette histoire ancienne. Comme les empires puissants babylonien, perse, grec, puis ensuite les empires romains ont conquis ces pays, ces peuples ont rapidement perdu leur langue et leur identité comme ils ont été absorbés dans ces grands empires. Comme je vis au Canada, je vois les immigrants qui viennent ici de partout dans le monde. Après la 3ème génération, la culture et la langue du pays d’immigration est depuis longtemps révolu. J’ai immigré au Canada en provenance de Suède quand j’étais très jeune. Mon fils ne parle pas le suédois. Ni les enfants de mon frère ou de ma sœur. L’identité suédoise de mes ancêtres disparaît dans le melting-pot culturel canadien. Et cela est vrai de presque tous les immigrants, qu’ils viennent de la Chine, le Japon, la Corée, l’Iran, l’Amérique du Sud, l’Afrique ou dans les pays de l’Europe – dans trois générations, l’identité culturelle est perdue.

Ainsi, il est remarquable que les Israélites, qui vivent dans une telle hostilité, obligés de fuir ici et là au fil des siècles, la population mondiale ne dépassant jamais 15 millions, n’a jamais perdu son identité – religieuse, culturelle et linguistique – même si cela a duré 2,000 ans.

Génocide moderne des Juifs – L’Holocauste

Ensuite, les persécutions et les pogroms contre les Juifs ont atteint leur sommet. Hitler dans la Seconde Guerre mondiale, à travers l’Allemagne nazie a tenté d’exterminer tous les Juifs vivant en Europe. Et il a presque réussi en créant un système mécanisé de les exterminer dans des fours à gaz. Cependant il fut vaincu et un vestige de Juifs ont survécu.

Renaissance moderne d’Israël

Et puis, en 1948, les Juifs, à travers les Nations Unies, ont eu la remarquable renaissance de l’Etat moderne d’Israël. Il est remarquable que dans le fait, comme il est indiqué ci-dessus, qu’il y avait des gens encore dans les environs qui se sont identifiés comme «juifs» après toutes ces années. Mais pour que les paroles de Musa, écrites il ya 3,500 ans, deviennent vrai il devait rester un «vous» ou un peuple qui pourrait recevoir la promesse. Donc, ils sont restés un peuple alors même que dans leur long exil.

… alors l’Eternel votre Dieu aura compassion de vous: il vous restaurera[a] et vous rassemblera pour vous faire revenir de chez tous les peuples parmi lesquels il vous aura dispersés. Même si les exilés de votre peuple sont aux confins du monde, l’Eternel votre Dieu ira les chercher là-bas et les rassembler (Deutéronome 30:3-4)

C’est en effet un signe que Allah tient Sa Parole.

Il était aussi remarquable que cet Etat a été fondée dans les dents de l’opposition. La plupart des pays de cette région ont fait guerre contre Israël en 1948 … en 1956 … en 1967 et de nouveau en 1973. Israël, une nation très petite, se trouvait souvent en guerre avec cinq nations en même temps. Or, non seulement ont-ils survécu, mais leurs territoires a augmenté. Dans la guerre de 1967 les Juifs ont repris Jérusalem, la capitale historique que Dawoud (David) avait fondé.

Pourquoi Allah a-t-il permis la renaissance d’Israël?

A ce jour, toutes ces évolutions modernes sont très controversée. Presqu’aucun autre événement suscite la controverse moderne autant que la renaissance d’Israël et le retour des Israélites – qui se passe presque tous les jours maintenant – de ces nations partout dans le monde où ils avaient vécu pendant des milliers d’années en exil. Et peut-être en lisant ceci, vous êtes vous-même rempli de colère. Ce n’est certainement pas que les Juifs d’aujourd’hui sont religieux – la plupart sont très laïque ou athée à cause de ce qui s’est passé avec le génocide presque réussi d’Hitler. Et ce n’est pas qu’ils sont nécessairement correcte. Mais le fait remarquable est que ce que Musa a écrit dans la fin des malédictions s’est produit et se produit encore sous nos yeux. Pourquoi? Qu’est-ce que cela signifie? Et comment cela peut-il se passer quand ils rejettent toujours le Masih? Ce sont des questions importantes. Vous trouverez les réponses à toutes ces questions dans la Thora et Zabur. Peut-être que vous êtes en colère avec ce que je viens d’écrire, peut-être amer. Mais peut-être que nous pouvons tenir à distance un jugement final jusqu’a ce que nous comprenions certaines des choses que les prophètes ont écrit sur cet événement remarquable. Ils les ont écrits pour notre bien – parce que cela va conduire à un Jugement – pour les juifs et le reste du monde aussi. Soyons au moins informé de ce que ces prophètes ont écrit pour que nous puissions former nos jugements de toutes ses écritures. Nous continuons avec le Zabour en se demandant pourquoi les Juifs ont rejeté le Masih.