Isa al-Masih déclare Jihad – d’une manière surprenante, à un ennemi différent, à l’heure exacte

Le prophète Isa al-Masih (PSL) avait montrée sa mission en ressuscitant Lazare à la vie  et maintenant il allait à Jérusalem (Al Quds). La façon dont il arrivait avait été prophétisé des centaines d’années auparavant. L’injil explique:

12 Le lendemain, une foule immense était à Jérusalem pour la fête. On apprit que Jésus était en chemin vers la ville.

13 Alors les gens arrachèrent des rameaux aux palmiers et sortirent à sa rencontre en criant:

– Hosanna[a] ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Vive le roi d’Israël[b] !

14 Jésus trouva un ânon et s’assit dessus, selon cette parole de l’Ecriture:

15 Sois sans crainte, communauté de Sion,
car ton roi vient,
monté sur un ânon[c] .

16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais quand Jésus fut entré dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses avaient été écrites à son sujet et qu’elles lui étaient arrivées.

17 Tous ceux qui étaient avec Jésus lorsqu’il avait appelé Lazare à sortir du tombeau et l’avait ressuscité, témoignaient de ce qu’ils avaient vu. 18 D’ailleurs, si les foules venaient si nombreuses au-devant de lui, c’était aussi parce qu’elles avaient entendu parler du signe miraculeux qu’il avait accompli.

19 Alors les pharisiens se dirent les uns aux autres: Vous le voyez: vous n’arriverez à rien, tout le monde le suit!

(John12:12-19)

L’entrée de Isa al-Masih-selon Dawud

À partir de Dawud (PSL), les anciens rois Juifs montaient chaque année leur cheval Royal et conduisaient une procession de personnes à Jérusalem. Isa al-Masih a ré-adopté cette tradition quand il est entré à Jérusalem à cheval sur un âne le jour où nous savons que le dimanche des rameaux.  Le peuple a chanté la même chanson de la Zabur pour Isa al-Masih comme ils l’ont fait pour Dawud:

25 De grâce, ô Eternel, accorde le salut[a]!
De grâce, ô Eternel, accorde la victoire!
26 Oui, béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel!
Nous vous bénissons tous de la maison de l’Eternel[b]!
27 L’Eternel est Dieu et il nous éclaire[c].
Entrez dans le cortège, des rameaux dans les mains,
allez jusqu’aux coins de l’autel[d](Psalm118:25-27)

Les gens ont chanté cette chanson ancienne écrite pour les rois parce qu’ils savaient  Isa avait ressuscité Lazare, et donc ils étaient excités à son arrivée à Jérusalem. Le mot qu’ils ont crié, ‘Hosanna’signifiait ‘Sauve’ – exactement comme Psaume 118:25 avait écrit bien avant.  Qu’est-ce qu’il allait leur sauver?  Nous nous tournons vers le prophète Zacharie.

L’entrée prophétisée par Zacharie

Bien qu’Isa al-Masih ait ré-édicté ce que les anciens rois avaient fait des centaines d’années plus tôt, il l’a fait différemment. Le prophète Zacharie PSL, celui qui avait prophétisé le nom de la prochaine, avait également prophétisé que le marais entrerait Jérusalem monté sur un âne. La chronologie montre le prophète Zacharie dans l’histoire, avec d’autres prophètes qui ont prédit les événements du dimanche des rameaux.

es prophètes qui prévoyaient l'entrée d'Isa à Jérusalem le dimanche des rameaux

es prophètes qui prévoyaient l’entrée d’Isa à Jérusalem le dimanche des rameaux

Une partie de cette prophétie a été citée dans l’Évangile de Jean ci-dessus (en texte bleu).  La prophétie complète de Zacharie est ici:

Tressaille d’allégresse,
ô communauté de Sion!
Pousse des cris de joie,
ô communauté de Jérusalem!
Car ton roi vient vers toi,
il est juste et sauvé[a],
humilié[b], monté sur un âne,
sur un ânon, le petit d’une ânesse[c].
10 Je ferai disparaître du pays d’Ephraïm tous les chariots de guerre
et, de Jérusalem, les chevaux de combat;
l’arc qui sert pour la guerre sera brisé.
Ce roi établira la paix parmi les peuples,
sa domination s’étendra
d’une mer jusqu’à l’autre,
et depuis le grand fleuve[d]
jusqu’aux confins du monde. 11 Pour ce qui te concerne, à cause de l’alliance conclue avec toi par le sang[e],
je vais faire sortir tes captifs de la fosse
où il n’y a pas d’eau. 
(Zechariah9:9-11)

Ce roi prophétisé par Zacharie serait différent des autres rois. Il ne deviendrait pas roi en utilisant des “chars”, « Bataille » et « arcs de guerre ». En fait, ce roi enlèverait ces armes et ferait plutôt “proclamer la paix aux Nations”.  Cependant, ce roi aurait encore à lutter pour vaincre un ennemi.  Il aurait à lutter comme dans le plus grand jihad.

C’est clair quand nous reconnaissons l’ennemi la prophétie a dit que ce roi devait faire face.  Normalement, l’ennemi d’un roi est un autre roi d’une nation adverse, ou une autre armée, ou la rébellion de son peuple, ou des gens qui sont contre lui.  Mais le prophète Zacharie a écrit que le roi a révélé sur un «âne» et «proclamer la paix» allait “libérer les prisonniers de la fosse sans eau” (v11).  La “fosse” était la façon hébraïque de se référer à la tombe, ou la mort.  Ce roi allait libérer ceux qui étaient prisonniers, pas des dictateurs, des politiciens corrompus ou pris au piège dans les prisons de l’homme, mais ceux qui étaient des “prisonniers” de la mort.[1]

Quand nous parlons de sauver des gens de la mort, nous entendons sauver quelqu’un pour que la mort soit mise à pied.  Nous pouvons, par exemple, sauver quelqu’un qui se noie, ou de fournir des médicaments qui sauve la vie de quelqu’un.  Cette “épargne” ne fait que reporter la mort parce que la personne qui est sauvé mourra plus tard.  Mais Zacharie ne prophétise pas sur sauver les gens «de la mort», mais sur un roi qui sauverait ceux emprisonnés par la mort – ceux qui sont déjà morts.  Le roi à venir sur un âne prophétisé par Zacharie était de faire face et de vaincre la mort elle-même – libérant ses prisonniers. Cela nécessiterait une lutte énorme – un jihad qui n’avait jamais été vu auparavant. Les savants se réfèrent parfois au “plus grand jihad” de nos luttes internes et au “jihad moindre” de nos luttes extérieures.  En affrontant le “fosse” ce roi irait à travers ces deux luttes ou Jihads.

Quelles armes le roi va-t-il utiliser dans ce djihad ou lutter avec la mort?  Le prophète Zacharie a écrit que ce roi ne prendrait que « le sang de mon alliance avec vous » à sa bataille dans la fosse.  Son propre sang serait l’arme avec laquelle il serait confronté à la mort.

En entrant Jérusalem sur l’âne Isa s’est déclaré être ce roi – le Masih

Pourquoi Isa Al-meriem PSL pleure avec tristesse

Le dimanche des rameaux quand Isa Al-Masih entra dans Jérusalem (aussi connu comme l’entrée triomphante) les chefs religieux s’y opposèrent.  L’Évangile de Luc décrit la réponse d’Isa Al-Masih à leur opposition.

41 Quand il fut arrivé près de la ville et qu’il la vit, il pleura sur elle: 42 Ah, dit-il, si seulement tu avais compris, toi aussi, en ce jour, de quoi dépend ta paix! Mais, hélas, à présent, tout cela est caché à tes yeux. 43 Des jours de malheur vont fondre sur toi. Tes ennemis t’entoureront d’ouvrages de siège, t’encercleront et te presseront de tous côtés. 44 Ils te détruiront complètement, toi et les habitants qui seront dans tes murs, et ils ne laisseront pas chez toi une pierre sur une autre. Pourquoi? Parce que tu n’as pas su reconnaître le moment où Dieu est intervenu pour toi. (Luke19:41–44)

Isa Al-Masih a dit spécifiquement que les dirigeants devraient avoir “reconnu le temps de la venue de Dieu” sur “ce jour”.  Qu’est-ce qu’il voulait dire?  Qu’ont-ils manqué?

Les prophètes avaient prophétisé “le jour”

Des siècles avant le prophète Daniel (PSL) avait prophétisé que le Masih viendrait 483 ans après le décret de reconstruire Jérusalem.  Nous avions calculé l’année attendue de Daniel pour être 33 annonce – l’année où Isa al-Masih entra à Jérusalem sur un âne.  Prédire l’année de l’entrée, des centaines d’années avant que cela ne se produise, est étonnant.  Mais le temps peut être calculé à la journée. (veuillez Avis ici d’abord que nous construisons sur elle).

Le prophète Daniel avait prédit 483 ans à l’aide d’une année de 360 jours avant la révélation de la Masih. En conséquence, le nombre de jours est:

483 ans * 360 jours/ ans = 173 880 jours

En termes de calendrier international moderne avec 365,2422 jours/an c’est 476 ans avec 25 jours supplémentaires. (173 880/365.24219879 = 476 reste 25)

Quand a été le décret pour restaurer Jérusalem qui a commencé ce compte à rebours? Il a été donné:

In the month of Nisan in the twentieth year of King Artaxerxes … (Nehemiah 2:1)

Durant le mois de Nisân, la vingtième année[a] du règne de l’empereur Artaxerxès, je pris du vin qui était devant l’empereur pour lui en servir. Jamais auparavant, je n’avais paru triste en sa présence. (Nehemiah 2:1)

Quel jour en Nisan (un mois dans le calendrier juif) n’est pas donné, mais Nisan 1 est probable car il a commencé la nouvelle année, donnant la raison pour le roi de parler à Néhémie dans la célébration. Nisan 1 serait également marquer une nouvelle lune depuis des mois étaient lunaires (comme le calendrier islamique). De nouvelles lunes ont été déterminées dans la manière traditionnelle musulmane-avec des hommes reconnus observant le nouveau croissant (Hilal) de la lune. Avec l’astronomie moderne nous savons quand cette nouvelle lune marquant Nisan 1, 444 av. J.-C. a d’abord été visible. La difficulté est de savoir si le premier croissant a été effectivement vu par les observateurs ce jour-là ou si elle a été manquée et le début de Nisan a été retardé d’un jour. Les calculs astronomiques placent la lune de croissant de Nisan 1 de la 20e année de l’empereur Perse Artaxerxès à 22 h le 4 mars 444 av. J.-C. dans le calendrier moderne [2].  Si l’aspect du croissant était manqué, Nisan 1 aurait été le jour suivant le 5 Mars 444 av. J.-C. Quoi qu’il en soit, le décret perse de restauration de Jérusalem aurait été émis le 4 mars ou le 5 Mars 444 av. J.-C.

Ajouter les 476 années de temps prophétisé de Daniel à cette date nous amène à mars 4 ou 5, 33 apr. J.-C.. (Il n’y a pas d’année 0, le calendrier moderne allant de No.1 av. J.-C. à 1 annonce en un an si l’arithmétique est -444 + 476 + 1 = 33).  En ajoutant les 25 jours restants du temps prophétisé de Daniel à mars 4 ou 5, 33 annonce nous donne mars 29 ou 30, 33 apr. J.-C., illustré dans la chronologie ci-dessous.  Mars 29, 33 apr. J.-C., a été dimancheDimanche des rameaux – le jour même où Isa PSL est entré à Jérusalem sur l’âne, prétendant être le “Masih”. Nous le savons parce que le vendredi à venir était la Pâque-et la Pâque a toujours été le 14 Nisan. Nisan 14 en 33 apr. J.-C. était le 3 avril. Étant 5 jours avant le vendredi 3 avril, le dimanche des rameaux était le 29 Mars.

En entrant à Jérusalem le 29 mars 33 apr. J.-C., assis sur un âne, le prophète Isa PSL a rempli à la fois la prophétie de Zacharie et la prophétie de Daniel-à la journée. Ceci est illustré dans la chronologie ci-dessous.

Daniel avait prédit 173 880 jours avant de révéler de la Masih; Néhémie avait commencé le temps. Il a conclu le 29 mars, 33 apr. J.-C. quand Isa est entré à Jérusalem le dimanche des rameaux

Daniel avait prédit 173 880 jours avant de révéler de la Masih; Néhémie avait commencé le temps. Il a conclu le 29 mars, 33 apr. J.-C. quand Isa est entré à Jérusalem le dimanche des rameaux

Ces nombreuses prophéties remplies sur un jour montre les signes clairs qu’Allah a utilisé pour révéler son plan sur le Masih. Mais le lendemain, le lundi 30 mars 33 apr. J.-C., Isa al-Masih a rempli une autre prophétie du prophète Musa PSL. Ce faisant, il a mis en branle les événements qui conduiraient à son djihad avec le «PIT»-sa mort ennemie. On regarde ça ensuite.


[1] Quelques exemples sur la façon dont “Fosse” signifiait la mort pour les prophètes:

15 Mais te voilà précipité dans le séjour des morts,
dans les profondeurs de l’abîme! (Isaiah14:15)

18 Personne ne te loue dans le séjour des morts
et ce n’est pas la mort qui te célébrera.
Ceux qui sont descendus dans la tombe ne comptent plus
sur ta fidélité. (Isaiah38:18)

22 De la fosse, il s’approche
et sa vie est livrée aux anges de la mort. (Job33:22)

Ils te feront descendre dans la fosse, et tu mourras de mort violente, au cœur des mers. (Ezekiel28:8)

23 Ses tombes, on les a mises
tout au fond de la fosse
et sa population est assemblée autour de son tombeau.
Tous sont tombés,
blessés à mort sous les coups de l’épée,
eux qui répandaient la terreur dedans le monde des vivants. (Ezekiel32:23)

Eternel, mon Dieu,
je t’ai appelé à mon aide, et tu m’as guéri: (Psalm 30:3)

[2] Pour les conversions entre des calendriers anciens et modernes (par exemple Nisan 1 = Mars 4, 444 av. J.-C.) et des calculs de nouvelles lunes anciennes j’utilise le travail du Dr. Harold W. Hoehner, Aspects chronologiques de la vie du Christ.  1977. 176pp.

Le Prophète Isa al Masih (PSL) sauve un traître «perdu»

Le Prophète Isa al Masih (PBUH) à ramener Lazare à la vie – révélant le but de sa mission: détruire la mort elle-même. À présent, il se rend à Jérusalem pour compléter sa mission. Sur le chemin, il a traversé Jéricho (qui existe encore aujourd’hui en Palestine Cisjordanie). En raison de ses nombreux miracles et enseignements, une grande foule est venue le voir. Parmi cette foule il y avait un homme riche qui était méprisé par les autres: Zachée.

Sa richesse lui venait des taxes qu’il collectait pour les Romains qui occupaient la Judée. Zachée était un percepteur d’impôts.  Il avait pris l’habitude de recueillir plus de taxes auprès des gens que nécessaire afin de conserver le supplément d’argent et de s’enrichir. Il était très méprisé par les Juifs parce que, bien qu’étant Juif lui-même, il travaillait pour Romains. Il avait trahi son propre peuple et été considéré comme un traître.

Zachée, était petit de taille, il n’arrivait pas à voir le Prophète Isa al Masih (PSL) dans la foule, et personne ne voulait l’aider. The Injil raconte comment il a rencontré le Prophète:

« 1 Jésus entra dans la ville de Jéricho et la traversa. Or, il y avait là un nommé Zachée. Il était chef des collecteurs d’impôts, et riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était petit. Alors il courut en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là.

Lorsque Jésus fut parvenu à cet endroit, il leva les yeux et l’interpella: Zachée, dépêche-toi de descendre, car c’est chez toi que je dois aller loger aujourd’hui.

Zachée se dépêcha de descendre et reçut Jésus avec joie.

Quand les gens virent cela, il y eut un murmure d’indignation. Ils disaient: Voilà qu’il s’en va loger chez ce pécheur!

Mais Zachée se présenta devant le Seigneur et lui dit: Seigneur, je donne la moitié de mes biens aux pauvres et, si j’ai pris trop d’argent à quelqu’un, je lui rends quatre fois plus.

Jésus lui dit alors: Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison, parce que cet homme est, lui aussi, un fils d’Abraham. 10 Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » ( Luc 19:1-10)

Le peuple n’a pas aimé ce que le prophète avait fait – aller dans la maison de Zachée. Zachée était mauvais et tout le monde le savait. Mais Zachée a reconnu qu’il était pécheur. La plupart d’entre nous cachent nos péchés, les couvrent ou prétendent que nous n’avons pas de péchés. Mais pas Zachée. Il savait que sa vie était mauvaise qu’il était un traître. Pourtant, quand il a fait le premier pas pour rencontrer le Prophète, la réponse d’Isa al Masih (PSL) était si chaleureuse que cela a surpris la foule qui suivait Isa al Masih (PSL).

Isa al Masih (PSL) voulait que Zachée se repente, s’éloigne du péché et se tourne vers lui comme «Masih» . Quand Zacée s’est repenti, il a constaté que le Prophète (PSL) l’a pardonné, déclarant qu’il était « perdu » mais qu’il a été «sauvé».

Que pensez-vous de vous et moi? Nous n’avons probablement pas fait des choses aussi honteuses que Zachée. Mais parce que nous ne sommes pas si mauvais, nous pensons que, comme Adam, nous pouvons cacher et dissimuler les «petits» péchés et les petites «erreurs» que nous faisons chaque jour. Nous nourrissons l’espoir de pouvoir faire assez de bonnes actions pour payer nos mauvaises actes. C’est exactement ce à quoi pensait la foule qui venait voir le prophète. Par conséquent, Isa n’a souper dans aucun de ses foyers, ou n’a déclaré que l’un d’entre eux était «sauvé», cela est seulement arrivé à Zachée.

Il est beaucoup mieux d’admettre nos péchés devant Allah et de ne pas essayer de les cacher. Alors que nous chercherons la miséricorde d’Isa al Masih, nous trouverons que le pardon et la misericord nous seront accordés au-delà de ce que nous pouvons imaginer.

Mais comment pendant ce moment précis les actions mauvaises de Zachée ont-elles pu être effacées.? Comment peut-il savoir qu’il a été pardonné et qu’il a désormais un accès gratuit au paradis avant le jour du jugement dernier ? Nous allons suivre Isa al Masih (PSL) alors qu’il continue de compléter sa mission à Jérusalem.

La Mission d’Isa al Masih montrée à travers la résurrection de Lazare

Isa al Masih (PSL) enseignait, guérissait et faisait beaucoup de miracles. Mais une question restait encore dans l’esprit de ses disciples, des personnes qui l’accompagnaient et même de ses ennemis: pourquoi était-il venu? Beaucoup de prophètes le précèdent et ont fait de puissants miracles, y compris le Prophète Musa (PSL). Nous savons que Musa avait déjà donné la loi, et Isa lui-même a dit qu’il «n’était pas venu abolir la loi». Alors, pourquoi était-il envoyé par Allah?

L’ami du Prophète (PSL) est devenu très malade. Ses disciples s’attendaient à ce que le Prophète Isa al Masih (PSL guérisse son ami, car il a soigné beaucoup d’autres. Mais Isa al Masih (PSL) n’a volontairement pas guéri son ami et a révélé sa mission. L’Injil nous le montre de cette façon:

La mort d’un ami de ISA AL MASIH

JeaN 11:1-44 

11 Dans le village de Béthanie vivaient deux sœurs, Marthe et Marie, ainsi que leur frère Lazare.

2 Marie était cette femme qui, après avoir répandu une huile parfumée sur les pieds du Seigneur, les lui essuya avec ses cheveux[a]. Lazare, son frère, tomba malade.

3 Les deux sœurs envoyèrent donc quelqu’un à Jésus pour lui faire dire:

—Seigneur, ton ami est malade.

4 Quand Jésus apprit la nouvelle, il dit:

—Cette maladie n’aboutira pas à la mort, elle servira à glorifier Dieu; elle sera une occasion pour faire apparaître la gloire du Fils de Dieu.

5 Or Jésus était très attaché à Marthe, à sa sœur et à Lazare.

6Après avoir appris qu’il était malade, il resta encore deux jours à l’endroit où il se trouvait.

7 Puis il dit à ses disciples:

—Retournons en Judée.

8 —Maître, lui dirent-ils, il n’y a pas si longtemps, ceux de la Judée voulaient te tuer à coup de pierres, et maintenant tu veux retourner là-bas?

9 —N’y a-t-il pas douze heures dans une journée? répondit Jésus. Si l’on marche pendant qu’il fait jour, on ne bute pas contre les obstacles, parce qu’on voit clair.

10Mais si l’on marche de nuit, on trébuche parce qu’il n’y a pas de lumière.

11 Après avoir dit cela, il ajouta:

—Notre ami Lazare s’est endormi; je vais aller le réveiller.

12 Sur quoi les disciples lui dirent:

—Seigneur, s’il dort, il est en voie de guérison.

13 En fait, Jésus voulait dire que Lazare était mort, mais les disciples avaient compris qu’il parlait du sommeil ordinaire.

14 Alors il leur dit clairement:

—Lazare est mort,

15et je suis heureux, à cause de vous, de n’avoir pas été là-bas à ce moment-là. Car cela contribuera à votre foi. Mais maintenant, allons auprès de lui.

16 Thomas, surnommé le Jumeau, dit alors aux autres disciples:

—Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui.

17 A son arrivée, Jésus apprit qu’on avait enseveli Lazare depuis quatre jours déjà.

18Béthanie était à moins de trois kilomètres de Jérusalem,

19aussi beaucoup de gens étaient-ils venus chez Marthe et Marie pour leur présenter leurs condoléances à l’occasion de la mort de leur frère.

La résurrection et la vie

20 Quand Marthe apprit que Jésus approchait du village, elle alla à sa rencontre. Marie, elle, resta à la maison.

21 Marthe dit à Jésus:

—Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

22Mais je sais que maintenant encore, tout ce que tu demanderas à Dieu, il te l’accordera.

23 —Ton frère reviendra à la vie, lui dit Jésus.

24 —Je sais bien, répondit Marthe, qu’il reviendra à la vie au dernier jour, lors de la résurrection des morts.

25 —Je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt.

26Et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

27 —Oui, Seigneur, lui répondit-elle, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui devait venir dans le monde.

28 Là-dessus, elle partit appeler sa sœur Marie, et, l’ayant prise à part, elle lui dit:

—Le Maître est là, et il te demande.

29 A cette nouvelle, Marie se leva précipitamment et courut vers Jésus.

30Il n’était pas encore entré dans le village: il était resté à l’endroit où Marthe l’avait rencontré.

31Ceux qui se trouvaient dans la maison avec Marie pour la consoler la virent se lever brusquement et sortir. Ils la suivirent, pensant qu’elle allait au tombeau pour y pleurer.

32 Marie parvint à l’endroit où était Jésus. Dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit:

—Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

33 En la voyant pleurer, elle et ceux qui l’accompagnaient, Jésus fut profondément indigné[b] et ému.

34 —Où l’avez-vous enterré? demanda-t-il.

—Viens, Seigneur, lui répondirent-ils, tu verras.

35 Jésus pleura.

36 Alors tous dirent:

—Voyez, comme il l’aimait.

37 Quelques-uns remarquaient:

—Il a bien rendu la vue à l’aveugle, n’aurait-il pas pu empêcher que Lazare meure?

La victoire sur la mort

38 Une fois de plus, Jésus fut profondément bouleversé. Il arriva au tombeau. C’était une grotte dont l’entrée était fermée par une pierre[c].

39 —Enlevez la pierre, dit Jésus.

Marthe, la sœur du mort, dit alors:

—Seigneur, il doit déjà sentir. Cela fait quatre jours qu’il est là.

40 Jésus lui répondit:

—Ne t’ai-je pas dit: Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?

41 On ôta donc la pierre. Alors Jésus, tournant son regard vers le ciel, dit:

—Père, tu as exaucé ma prière et je t’en remercie.

42Pour moi, je sais que tu m’exauces toujours, mais si je parle ainsi, c’est pour que tous ceux qui m’entourent croient que c’est toi qui m’as envoyé.

43 Cela dit, il cria d’une voix forte:

—Lazare, sors de là!

44 Et voici que le mort sortit du tombeau: il avait les pieds et les mains entourés de bandes de lin, le visage recouvert d’un linge.

Jésus dit à ceux qui étaient là:

—Déliez-le de ces bandes et laissez-le aller!

Les sœurs espéraient que Isa al Masih (PSL) viendrait rapidement guérir leur frère. Isa al Masih(PSL) a retardé son voyage pour permettre à Lazare de mourir, et personne ne pouvait comprendre pourquoi il a fait cela. Mais nous pouvons lire  et nous pouvons voir dans son cœur qu’il était en colère. Mais contre qui était-il en colère? Les sœurs? La foule? Les disciples? Lazare? Non, il était en colère contre la mort elle-même. En outre, ce n’est qu’une des deux fois où il est écrit que Isa al Masih a pleuré. Pourquoi pleurait-il? C’est parce qu’il a vu son ami détenu par la mort. La mort a engendré la colère et les pleures du prophète.

La guérison des personnes des maladies, si bonnes qu’elles soient, ne fait que retarder leurs mort. Guéri ou non, la mort détient finalement toutes les personnes, bonnes ou mauvaises, hommes ou femmes, anciennes ou jeunes, religieuses ou non. Cela est vrai depuis le temps  d’Adam, qui, selon la Torah et le Coran, est devenu mortel à cause de sa désobéissance. Tous ses descendants, vous et moi inclus, sont détenus en otage par un ennemi: la mort. Contre la mort nous sentons qu’il n’y a pas de réponse, pas d’espoir. Quand il n’y a que la maladie, l’espoir reste, c’est pourquoi les sœurs de Lazare avaient l’espoir de guérison. Mais avec la mort, elles n’éprouvaient aucun espoir. C’est aussi vrai pour nous. Dans l’hôpital, il y a de l’espoir, mais à l’enterrement il n’y en a pas. La mort est notre ennemi final. C’est l’ennemi que Isa al Masih (PSL) est venu vaincre et c’est pourquoi il a déclaré aux soeurs que:

 « Je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. » (Jean 11:25)

Isa al Masih (PSL) est venu détruire la mort et donner sa vie à tous ceux qui le voulaient. Il a montré son autorité grâce à cette mission en délivrant publiquement Lazare de la mort. C’est une offre, il veut faire de même pour toutes les autres personnes qui veulent la vie au lieu de la mort.

Réponses au Prophète:

Bien que la mort est l’ennemi de tout le monde, beaucoup d’entre nous sont pris au piège d’«ennemis» plus petits, résultant de conflits (politiques, religieux, ethniques, etc.) qui continuent. n

Nous sommes entourés de ces ennemis tout le temps. Cela était vrai aussi à l’époque d’Isa al Masih. D’après les réponses des témoins à ce miracle, nous pouvons voir que les préoccupations principales des différentes personnes vivant à cette époque étaient sous l’emprise de  ces petits « ennemis ». Voici les différentes réactions trouvées.

 Le complot contre le Maître de la vie

45 En voyant ce que Jésus avait fait, beaucoup de ceux qui étaient venus auprès de Marie crurent en lui.

46Quelques-uns, cependant, s’en allèrent trouver les pharisiens et leur rapportèrent ce que Jésus avait fait.

47 Alors, les chefs des prêtres et les pharisiens convoquèrent le Grand-Conseil.

—Qu’allons-nous faire? disaient-ils. Cet homme accomplit trop de signes miraculeux;

48si nous le laissons faire de la sorte, tout le monde va croire en lui. Alors les Romains viendront et détruiront notre Temple et notre nation.

49 L’un d’eux, qui s’appelait Caïphe, et qui était grand-prêtre cette année-là, prit la parole:

—Vous n’y entendez rien, leur dit-il.

50Vous ne voyez pas qu’il est de notre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, pour que la nation ne disparaisse pas tout entière?

51 Or ce qu’il disait là ne venait pas de lui; mais il était grand-prêtre cette année-là, et c’est en cette qualité qu’il déclara, sous l’inspiration de Dieu, qu’il fallait que Jésus meure pour son peuple.

52Et ce n’était pas seulement pour son peuple qu’il devait mourir, c’était aussi pour rassembler tous les enfants de Dieu dispersés à travers le monde et les réunir en un seul peuple.

53 C’est ce jour-là que les chefs des Juifs prirent la décision de faire mourir Jésus.

54Jésus cessa donc de se montrer en public. Il partit de là et se retira dans la région voisine du désert, dans une ville nommée Ephraïm[d]. Il y passa quelque temps avec ses disciples.

55 Comme la fête de la Pâque approchait, beaucoup de gens de tout le pays montaient à Jérusalem avant la fête pour se soumettre aux cérémonies rituelles de purification.

56 Ils cherchaient donc Jésus et se demandaient entre eux, dans la cour du Temple:

—Qu’en pensez-vous? Croyez-vous qu’il viendra à la fête?

57 Or, les chefs des prêtres et les pharisiens avaient donné des instructions: si quelqu’un savait où se trouvait Jésus, il devait les prévenir pour qu’on l’arrête.

(Jean 11:45-57)

Alors, la tension a augmenté. Le Prophète Isa al Masih (PSL) avait déclaré qu’il était «la vie» et «la résurrection» et qu’il vaincrait la mort elle-même. Les dirigeants ont répondu à ce qu’il a dit en complotant pour le faire mourir. Beaucoup de gens l’ont cru, mais beaucoup d’autres ne savaient pas quoi croire. À ce stade, il serait utile de se demander si nous étions témoins de l’élévation de Lazare ce que nous aurions choisi de faire. Serions-nous comme les pharisiens, concentrés sur un conflit qui sera bientôt oublié dans l’histoire et perdre le cadeau de la vie que Isa al Masih (PSL) nous offre? Ou voudrions-nous « croire » en lui et mettre notre espoir dans son offre de résurrection, même si nous ne comprenions pas tout cela? Les différentes réponses que l’Injil rapporte de l’époque sont les mêmes qu’aujourd’hui.

Ces reponses ont grandi à mesure que le festival de la Pâque approchait: la même fête que le Prophète Musa (PSL) avait commencé 1500 ans plus tôt en signe de mort. L’Injil continue en montrant comment le prophète Isa al Masih (PSL) a décidé d’accomplir sa mission et a vaincu notre ennemis à tous : la mort.