Comprendre et recevoir le don de vie d’Isa al Masih

Nous avons examiné la dernière semaine du prophète Isa al Masih PSL.  L’Injil rapporte qu’il a été crucifié le jour 6 – Vendredi Saint, et qu’il a été ressuscité le dimanche suivant.  Cela était prévu tant dans le Torah que dans les Psaumes et les ProphètesMais pourquoi cela s’est-il produit et qu’est-ce que cela signifie pour vous et moi aujourd’hui ?   Ici, nous cherchons à comprendre ce qu’offre le prophète Isa al Masih et comment nous pouvons le recevoir.

Mauvaises nouvelles : ce que les prophètes disent de notre relation avec Allah

La Torah enseigne que lorsqu’Allah a créé l’humanité, Il a créé l’humanité.

 27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. *Il créa l’homme et la femme. (Genèse1:27)

« Image » n’est pas utilisé dans un sens physique, mais plutôt dans le sens où nous avons été amenés à Le refléter dans la manière dont nous fonctionnons.  Nous avons été créés pour être en relation avec Lui.  Nous pouvons visualiser cette relation dans la diapositive ci-dessous.  Le Créateur, en tant que règle infinie, est placé au sommet tandis que l’homme et la femme sont placés au bas du diapo car nous sommes des créatures finies.  La relation est indiquée par la flèche de connexion.

Crée à l’image de Dieu, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Crée à l’image de Dieu, nous avons été fait pour être en relation avec notre créateur

Allah est parfait, il est saint.  C’est pour cela que le Zabur dit:

Eternel, le matin tu entends ma voix,

le matin je me tourne vers toi et j’attends,

car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté.

Le mal n’a pas sa place auprès de toi,

(Psaume 5:4-5)

Adam a commis un seul acte de désobéissance; un seul et à cause de sa sainteté Dieu a dû le juger.  La Torah et le Coran indiquent qu’Allah l’a rendu mortel et l’a expulsé de Sa présence.  La même situation existe pour nous.  Quand nous péchons ou désobéissons de quelque manière que ce soit, nous déshonorons Allah puisque nous n’agissons pas selon l’image par laquelle nous avons été faits.  Notre relation est brisée, c’est comme si  une barrière aussi solide qu’un mur de roche s’interposait entre nous et notre Créateur.

Nos péchés créent une barrière entre nous et Dieu

Nos péchés créent une barrière entre nous et Dieu

Percer la barrière du péché par des bonnes oeuvres religieuses.

Beaucoup d’entre nous tentent de percer cette barrière entre nous et Allah par des actes religieux ou des œuvres qui pourraient gagner assez de mérite pour briser la barrière.  Prières, jeûne, Hadj, aller à la mosquée, aumône à la charité sont les moyens par lesquels nous cherchons à gagner du mérite pour percer la barrière comme illustré ci-dessous.  En faisant cela, notre espoir est que le mérite religieux annulera certains péchés.  Si nos nombreuses actions gagnent assez de mérite, nous espérons effacer tous nos péchés.

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Dieu

Nous avons essayé de briser la barrière en faisant de bonnes choses pour mériter l’accès à Dieu

Mais de quel mérite avons-nous besoin pour annuler le péché ?  Quelle est notre assurance que nos actes seront suffisants pour annuler le péché et percer la barrière qui s’est dressée entre nous et notre Créateur ?  Nous n’avons aucune assurance et nous essayons donc de faire tout ce que nous pouvons et espérons que ce sera suffisant au Jour du Jugement Dernier.

En plus des actions religieuses et des bonnes oeuvres,  nous accomplissons diligemment le wudu avant les prières.  Nous travaillons dur pour rester loin des gens, des objets et de la nourriture qui nous rendent impurs.  Mais le prophète Isaïe l’a révélé :

Il n’y a personne qui fasse appel à ton nom,

qui se réveille pour s’attacher à toi.

C’est que tu t’es caché à nous

et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes.

(Isaïe64:6)

Le prophète nous dit que même si nous évitons tout ce qui nous rend impur, nos péchés rendront nos  » actes justes  » aussi inutiles que des  » chiffons sales  » pour nous rendre propres.  Alors ça c’est une mauvaise nouvelle…  Mais attendez ça devient encore pire.

La pire des nouvelles : le pouvoir du péché et de la mort

Le Prophète Musa PSL a clairement établi la norme dans sa loi selon laquelle l’obéissance totale était requise.  La loi n’a jamais dit quelque chose comme « essayer de suivre la plupart des ordres ».  En fait, la Loi a déclaré à maintes reprises que la seule chose qui assure le paiement du péché c’est la mort.  Nous avons vu au temps de Nouh PSL et même avec l’épouse de Lut PSL que la mort résultait du péché.

L’Injil résume cette vérité de la manière suivante :

Car le salaire du péché, c’est la mort…(Romains6:23)

« Mort  » signifie littéralement  » séparation « .  Lorsque notre âme se sépare de notre corps, nous mourons physiquement.  De même, nous sommes maintenant séparés de Dieu spirituellement et nous sommes morts et impurs à ses yeux.

Cela fait apparaître le problème de « l’espoir » qui est que le mérite peut payer le péché. Le problème est que nos efforts, nos mérites et nos actes, bien qu’ils ne soient pas mauvais, sont insuffisants parce que le paiement requis (le  » salaire « ) pour nos péchés est la  » mort « .  Seule la mort transpercera ce mur.  Nos efforts pour gagner du mérite ont le même effet que  si on essayait de guérir le cancer (qui entraîne la mort) en mangeant des aliments halal.  Manger halal n’est pas mauvais, mais cela ne guérira pas le cancer.  Pour le cancer, vous avez besoin d’un traitement totalement différent qui met les cellules cancéreuses à mort.

Ainsi, même dans nos efforts pour générer le mérite religieux, nous sommes en fait morts et impurs comme un cadavre aux yeux de notre Créateur.

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Notre péché entraine la mort, à cause de cela, aux yeux d’Allah nous sommes comme des corps sals

Ibrahim et Musa nous montre la Voie !

C’était différent avec le Prophète Ibrahim PSL.  Il a été « crédité par sa vertu », non pas en raison de son mérite, mais parce qu’il croyait et faisait confiance à la promesse que Dieu lui avait faite.  Il a fait confiance à Dieu pour faire le paiement requis, plutôt que de le gagner lui-même. Nous avons vu dans son grand sacrifice que la mort (le paiement pour le péché) a été payée, pas par son fils, mais par un agneau fourni par Dieu.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse de Dieu, et c'est Dieu lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Ibrahim a simplement fait confiance en la promesse de Dieu, et c’est Dieu lui même qui a fourni le paiement de la mort pour le péché.

Bonnes nouvelles : Le travail d’Isa al Masih est fait en notre nom !

Les exemples de ces prophètes sont là pour nous montrer la Droit chemin, en réponse de la demande de la Sourate Al-Fatihah.

Maître du Jour de la rétribution

C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

Guide-nous dans le droit chemin,

le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

(Sourate al-Fatihah1:4-7)

L’Injil explique qu’il s’agissait d’illustrations pour montrer comment Allah paierait pour le péché et fournirait un remède à la mort et à l’impureté d’une manière simple mais puissante.

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.   (Romains 6:23)

Jusqu’à présent, tout cela a été une  » mauvaise nouvelle « .  Mais l’injil signifie littéralement ‘bonne nouvelle’ et en déclarant que le sacrifice de la mort d’Isa est suffisant pour percer cette barrière entre nous et Dieu et pardonner nos erreurs, nous pouvons voir pourquoi c’est une bonne nouvelle. 

Le sacrifice d'Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l'agneau d'Ibrahim l'avait fait.

Le sacrifice d’Isa al Masih (l’agneau de Dieu) fait office de sacrifice ultime, c’est le paiement par la mort pour le péché en notre nom, tout comme l’agneau d’Ibrahim l’avait fait.

Le prophète Isa al Masih a été sacrifié puis ressuscité des morts comme promis, il nous offre maintenant sa nouvelle vie.  Nous n’avons plus besoin de rester prisonniers de la mort du péché. 

Par son sacrifice et sa résurrection, Isa al Masih est devenu une porte à travers la barrière du péché qui nous sépare de Dieu.  C’est pourquoi le prophète a dit :

 C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.   (Jean 10:9-10) 

 

 

 

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

Isa al Masih est donc la Porte qui brise la barrière du péché et de la mort.

 

Grâce à cette porte, nous pouvons maintenant regagner la relation que nous avions avec notre Créateur avant que notre péché ne devienne une barrière.

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Grace à cette porte ouverte, nous sommes maintenant restaurés dans notre relation avec notre Créateur.

Le Cadeau de Dieu pour nous !

Comme le déclare l’Injil :

En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces prescriptions en pratique vivra par elles.[a] Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: «Ne dis pas dans ton cœur: ‘Qui montera au ciel?’ ce serait en faire descendre Christ;   (1Timothée2:5-6)

Le cadeau de Dieu pour nous,

Le prophète s’est  » donné  » pour  » tous les peuples « .  Donc ça doit t’inclure aussi bien que moi.  Par sa mort et sa résurrection, il a payé le prix d’être un  » médiateur  » et nous offre la vie, mais, comment cette vie nous est-elle donnée ?

 23 En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.  (Romains 6:23)

Remarquez comment il nous est donné.  Il est offert en tant que ‘cadeau’.  Pensez aux cadeaux.  Quel que soit le cadeau, s’il s’agit vraiment d’un cadeau, c’est quelque chose pour lequel vous ne travaillez pas et que vous ne gagnez pas au mérite.  Si vous le méritez, le cadeau ne serait plus un cadeau mais ce serait un salaire !  De la même manière, vous ne pouvez pas mériter ou gagner le sacrifice d’Isa al Masih.  Il vous est offert en cadeau.  C’est aussi simple que cela.

Quel est son cadeau ?  C’est la  » vie éternelle « .  Cela signifie que le péché qui nous a amené la mort, vous et moi, est maintenant payé.  Dieu nous aime tant que ça.  C’est aussi puissant que ça.

Alors, comment obtenons-nous la vie éternelle, vous et moi ?  Encore une fois, pensez aux cadeaux.  Si quelqu’un veut vous offrir un cadeau, vous devez le  » recevoir « .  Chaque fois qu’un cadeau est offert, il n’y a que deux alternatives.  Soit le cadeau est refusé (« Non merci »), soit il est reçu (« Merci pour votre cadeau. Je vais le prendre »).  C’est pourquoi ce cadeau doit aussi être reçu.  On ne peut se contenter de croire mentalement en elle, de l’étudier ou de la comprendre.  Pour être utile, tout cadeau qui vous est offert doit être  » reçu « .

12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu, 13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu. (Jean 1:12-13)

En fait, l’Injil dit de Dieu que

Dieu notre Sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés…. (1Timothée2:3-4)

Il est un Sauveur et Son désir est que  » tout le monde  » reçoive son don et soit sauvé du péché et de la mort.  Si c’est Sa volonté, alors recevoir son don serait simplement se soumettre à Sa volonté (le sens même du mot ‘musulman’ celui qui se soumet).
Alors, comment recevrons-nous ce cadeau ?  L’Injil dit que:

12 Ainsi, il n’y a aucune différence entre le Juif et le non-Juif, puisqu’ils ont tous le même Seigneur, qui se montre généreux pour tous ceux qui font appel à lui.  (Romains 10:12)

Remarquez que cette promesse s’adresse à  » tout le monde « .  Depuis quil est ressuscité d’entre les morts, Isa al Masih est encore en vie aujourd’hui. Donc, si vous l’appelez, il vous entendra et vous donnera son cadeau.  Tu l’appelles et tu lui demandes.  Peut-être n’avez-vous jamais fait cela.  Vous trouverez ci-dessous un guide qui peut vous aider. Ce n’est pas un chant magique.  Ce ne sont pas les mots spécifiques qui donnent le pouvoir.  C’est la confiance comme Ibrahim avait que nous plaçons en lui pour nous donner ce cadeau, pour nous donner la vie éternelle avec Lui.  Comme nous lui faisons confiance, il nous entendra et répondra.  L’Injil est puissant et pourtant si simple.  N’hésitez pas à suivre ce guide si vous le trouvez utile.

Cher Prophète et Seigneur Isa al Masih.  Je comprends qu’avec mes péchés je suis séparé d’Allah mon Créateur.  Bien que je puisse faire de mon mieux, mes efforts ne percent pas cette barrière.  Mais je comprends que ta mort était un sacrifice pour laver tous mes péchés et me purifier.  Je sais que tu es ressuscité d’entre les morts après ton sacrifice, alors je crois que ton sacrifice était suffisant.  Je te demande de me purifier de mes péchés et de servir de médiateur avec mon Créateur pour que je puisse avoir la vie éternelle.  Je ne veux pas vivre une vie esclave du péché, alors s’il te plaît, libéres-moi du péché.  Merci, Isa le Masih, d’avoir fait tout cela pour moi et continues à me guider dans ma vie pour que je puisse te suivre comme mon Seigneur.

Au nom de Dieu,

Comment les Psaumes et les Prophètes ont-ils prophétisé la mission d’Isa al Masih?

Une partie de la Torah a été écrite par le Prophète Mousa, il  a alors révélé quelques moments clef de la vie d’Isa al Masih PSL à travers des signes qui étaient prophétisés afin d’annoncer sa venue. Les prophètes qui ont suivi Musa ont montré le plan d’Allah grâce à des oracles. Dawud PSL, inspiré par Dieu, a d’abord prophétisé la venue du ‘Masih’ dans le Psaume 2 vers 1000 avant JC. Puis, dans le Psaume 22, il écrivit une prophétie au sujet de quelqu’un dont les mains et les pieds seraient «percés» de tortures, puis «mis dans la poussière de la mort», mais obtenant ensuite une grande victoire qui affecterait toutes les familles de la terre. Était-ce une prophétie de la crucifixion et de la résurrection d’Isa al Masih? Nous jetons un coup d’oeil ici.

Prophétie du Psaume 22

Vous pouvez lire tout le Psaume 22 ici. Voici un tableau avec le Psaume 22 mis côte à côte avec la description de la crucifixion d’Isa al Masih témoigné par ses disciples (compagnons) dans l’Injil. Les textes sont assortis de couleur afin que les similitudes soient facilement notées.

Détails Crucifixion des Évangiles Psaume 22 – écrite 1000 avant JC
(Matthieu 27 : 31-48) …et l’emmenèrent pour le crucifier.  39 Ceux qui passaient par là lui lançaient des insultes en secouant la tête,  40 et criaient:      —Hé, toi qui démolis le Temple et qui le reconstruis en trois jours, sauve-toi toi-même. Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix! 41 De même, les chefs des prêtres se moquaient de lui, avec les spécialistes de la Loi et les responsables du peuple, en disant:

42 —Dire qu’il a sauvé les autres, et qu’il est incapable de se sauver lui-même! C’est ça le roi d’Israël? Qu’il descende donc de la croix, alors nous croirons en lui! 43 Il a mis sa confiance en Dieu. Eh bien, si Dieu trouve son plaisir en lui, qu’il le deliver! N’a-t-il pas dit: «Je suis le Fils de Dieu»?

44 Les brigands crucifiés avec lui l’insultaient, eux aussi, de la même manière. 45 A partir de midi, et jusqu’à trois heures de l’après-midi, le pays entier fut plongé dans l’obscurité. 46 Vers trois heures, Jésus cria d’une voix forte… « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? » … 48 L’un d’entre eux courut aussitôt prendre une éponge, qu’il imbiba de vinaigre et piqua au bout d’un roseau.

Marc 15 : 16 à 20

16 Les soldats emmenèrent Jésus dans la cour intérieure du palais … 17 Alors ils le revêtirent d’un manteau de couleur pourpre[b]et lui posèrent une couronne tressée de rameaux épineux18 Puis ils le saluèrent en disant:      —Salut, roi des Juifs! 19 Ils le frappaient à la tête avec un roseau et crachaient sur lui, s’agenouillaient et se prosternaient devant lui. 20 Quand ils eurent fini de se moquer de lui, ils lui arrachèrent le manteau de couleur pourpre, lui remirent ses vêtements et l’emmenèrent hors de la ville pour le crucifier… 37 Mais Jésus poussa un grand cri et expira. (Jean 19 : 34) ils ne lui brisèrent pas les jambes …34  lui enfonça sa lance dans le côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eauC’est là qu’ils le crucifièrent (Jn 19 : 18)  

Jean 2O : 23 à 25  (Thomas) Si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains, si je ne mets pas mon doigt à la place des clous, et si je ne mets pas la main dans son côté, je ne croirai pas… C’est là qu’ils le crucifièrent. Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chacun d’euxRestait la tunique qui était sans couture… Les soldats se dirent entre eux: « Au lieu de la déchirer, tirons au sort pour savoir qui l’aura »

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?  Tu restes loin, tu ne viens pas me secourir malgré toutes mes plaintes.

3 Mon Dieu, le jour, j’appelle, mais tu ne réponds pas.  La nuit, je crie, sans trouver de repos… 

7 Mais moi je suis un ver, je ne suis plus un homme,  tout le monde m’insulte, le peuple me méprise,

8 ceux qui me voient se rient de moi.  Tous, ils ricanent. On fait la moue en secouant la tête: 

9 «Il se confie en l’Eternel?  Eh bien, que maintenant l’Eternel le délivre!  Puisqu’il trouve en lui son plaisir, qu’il le libère donc[d]!» 

10 Oui, c’est bien toi qui, depuis ma naissance, m’as protégé.  Tu m’as mis en sécurité sur le sein de ma mère. 

11 Dès mon jeune âge, j’ai été placé sous ta garde.  Dès avant ma naissance, tu es mon Dieu. 

12 Ne reste pas si loin de moi car le danger est proche,  et il n’y a personne qui vienne pour m’aider. 

13 De nombreux taureaux m’environnent:  ces fortes bêtes du Basan sont tout autour de moi. 

14 Ils ouvrent largement leurs gueules contre moi,  ils sont comme un lion qui rugit et déchire. 

15 Je suis comme une eau qui s’écoule  et tous mes os sont disloqués Mon cœur est pareil à la cire,  on dirait qu’il se fond en moi. 

16 Ma gorge est desséchée comme un tesson d’argile,  ma langue colle à mon palais,  tu me fais retourner à la poussière de la mort.

17Des hordes de chiens m’environnent,  la meute des méchants m’assaille.  Ils ont percé m es mains, mes pieds

18 je pourrais compter tous mes os;  ils me regardent, ils me toisent,

19 ils se partagent mes habits  et tirent au sort ma tunique.

 

L’Injil est écrit du point de vue des témoins oculaires qui ont assisté à la crucifixion d’Isa al Masih. Mais le Psaume 22 est écrit du point de vue de quelqu’un qui l’expérimente. Comment expliquer cette similitude entre le Psaume 22 et la crucifixion d’Isa al Masih? Est-ce une coïncidence si les détails concordent si bien que les vêtements seraient tous deux divisés (les vêtements cousus étaient fendus le long des coutures et passés parmi les soldats) et auraient été tiré au sort (les vêtements sans couture auraient été complètement ruiné si tous les gardes décidaient d’en avoir un bout. Il a alors été décidé qu’ils lancent des dés afin de choisir à qui appartiendra les vêtements décousus du Masih). Le psaume 22 a été écrit avant même l’invention de la crucifixion comme moyenne torture et de mort, mais il décrit ses détails spécifiquement (le perçage des mains et des pieds, les os étant hors de l’articulation – en étant étiré pendant que la victime pend). En outre, l’Évangile de Jean déclare que le sang et l’eau coulaient lorsque la lance a percé le côté de Jésus, indiquant une accumulation de liquide dans la cavité du cœur. Isa al Masih est ainsi décédé d’une crise cardiaque. Cela correspond à la description du psaume 22: «mon cœur s’est changé en cire». Le mot hébreu dans le Psaume 22 qui est traduit littéralement «percé» signifie «comme un lion». En d’autres termes, les mains et les pieds ont été mutilés et mutilés comme par un lion lorsqu’ils ont été percés.

Les non-croyants répliquent assez souvent que la similarité du Psaume 22 avec les témoignages oculaires enregistrés dans l’Injil existe parce que les disciples d’Isa ont inventé les événements pour qu’ils “s’adaptent” à la prophétie. Cela pourrait-il expliquer la similitude?

Psaume 22 et l’héritage d’Isa al Masih

Mais le Psaume 22 ne s’arrête pas au verset 18 du tableau ci-dessus, il continue. Notez ici combien la victoire d’Isa al Masih est triomphante à la fin, après la mort!

26 Tu seras dans la grande assemblée l’objet de mes louanges,

j’accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent.

27 Les malheureux mangeront et seront rassasiés,

ceux qui cherchent l’Eternel le célébreront.

Que votre cœur vive à perpétuité!

28 Tous les peuples de la terre se souviendront de l’Eternel et se tourneront vers lui,

toutes les familles des nations se prosterneront devant toi,

29 car c’est à l’Eternel qu’appartient le règne:

il domine sur les nations.

30 Tous les grands de la terre mangeront et se prosterneront;

devant lui s’inclineront tous ceux qui retournent à la poussière,

ceux qui ne peuvent pas conserver leur vie.

31 Leur descendance le servira;

on parlera du Seigneur à la génération future,

(Psalm22:26-31)

 

La fin du Psaume ne parle pas des détails de la mort de la personne. Cela a été traité au début. Le prophète Dawud (PSL) regarde maintenant plus loin dans l’avenir et aborde l’impact de la mort de cette personne sur la «postérité» et les «générations futures» (v.30). C’est nous, qui vivons 2000 ans après Isa al Masih que Dawud décrit. Il nous dit que la «postérité» qui suit cet homme aux «mains et aux pieds percés», qui est mort d’une si horrible mort, le «servira» et «témoignera».  Le verset 27 prédit l’étendue de son sacrifice: il ira aux «extrémités de la terre» et parmi «toutes les familles des nations» et les amènera à «se tourner vers l’Eternel». Le verset 29 indique comment «ceux qui ne peuvent pas rester en vie» (nous tous) s’agenouilleront un jour devant lui. La justice de cet homme sera proclamée à des gens qui n’étaient pas encore vivants au moment de sa mort.

La fin n’a rien à voir avec le fait que l’Injil a été fait pour correspondre au Psaume 22 ou pas parce que l’injil traite aussi de beaucoup d’événements plus tardif dans l’histoire: ceux de notre temps. Les écrivains de l’Injil, au 1er siècle, n’ont pas pu inventé l’impact de la mort d’Isa al Masih dans notre temps. La rationalisation des incroyants n’explique pas l’héritage mondial à long terme du sacrifice et de la vie d’Isa al Masih, que le Psaume 22 avait prédit correctement il y a 3000 ans.

On ne pourrait pas mieux prédire l’effet de la crucifixion d’Isa al Masih que le Psaume 22. Qui d’autre dans l’histoire du monde peut prétendre que les détails de sa mort ainsi que l’héritage de sa vie dans un futur lointain avaient été prédits 1000 ans avant qu’Isa al Masih ait même vécu? Puisque aucun humain ne peut prédire un avenir aussi lointain avec autant de détails, cela prouve que le sacrifice d’Isa al Masih était le plan parfait de Dieu.

 

D’autres prophètes ont annoncé le sacrifice d’Isa al Masih

La Torah a commencé avec une image miroir des événements des derniers jours d’Isa al Masih. Les métaphores et les images écrites à travers la Torah deviennent de plus en plus claires et avec plus de détails de la crucifixion. Les prophètes qui ont suivi Dawud ont clarifié d’autres détails de la mort et de la résurrection d’Isa al Masih. Le tableau ci-dessous résume certains de ceux que notre rédaction a examinés.

 

Les prophètes parlent Comment ils ont révélé la venue du Masih
 

Le signe de la naissance du Masih d’une vierge

‘Un fils naîtra d’une vierge’ prédit le prophète Isaïe en 700 av. J.-C. et il vivra parfaitement sans péché. Seule une vie parfaite pourrait être offerte en sacrifice pour un autre. Isa al Masih, née dans l’accomplissement de cette prophétie, a vécu cette vie parfaite
 

Les prophètes ont prophétisé le nom dIsah et le pardon des pêchés

Les prophètes Ésaïe, Jérémie et Zacharie ont donné une série de prophéties, d’un prophète que Zacharie a correctement appelé Isa – 500 ans avant qu’Isa vécût. Zacharie a prophétisé que ‘un jour’ les péchés du peuple seront enlevés. Isa s’est offert comme le sacrifice et ainsi en exactement «un jour» les péchés ont été expié,  il a accompli toutes ces prophéties.
Le prophète Daniel et le temps de la venue du Masih Daniel a prophétisé un calendrier exact de 480 ans pour la venue du Masih. Isa est arrivé exactement selon le calendrier de la prophétie.
Le prophète Daniel a prophétisé que le Masih sera ‘coupé’ Après l’arrivée du Masih, le prophète Daniel a écrit qu’il serait «coupé et qu’il n’aura rien». C’était une prophétie de la mort prochaine d’Isa al Masih alors qu’il était ‘retranché’ de la vie.
Le prophète Isaïe prédit la mort et la résurrection du prochain serviteur Le prophète Isaïe a prédit en détail comment le Masih serait «retranché de la terre des vivants», y compris la torture, le rejet, le «transpercement» de nos péchés, conduit comme un agneau au massacre, sa vie étant une offrande pour le péché. mais après, il verrait de nouveau la «vie» et serait victorieux. Toutes ces prédictions détaillées ont été accomplies quand Isa al Masih a été crucifié et est ensuite ressuscité de la mort. Que de tels détails puissent être prédits 700 ans auparavant est un grand signe que c’était le plan d’Allah.
Le prophète Yunus et la mort d’Isa al Masih

 

 

Le Prophète Yunus a expérimenté la tombe à l’intérieur du grand poisson. C’était une image qu’Isa al Masih avait utilisée pour expliquer que, de la même manière, il expérimenterait la mort.

Le prophète Zacharie et la libération des prisonniers de la mort.

 

 

Isa al Masih se réfère à une prophétie de Zacharie selon laquelle il libérerait les «prisonniers de mort» (ceux qui sont déjà morts). Sa mission d’entrer dans la mort et de libérer ceux qui étaient pris au piège était annoncée par les prophètes.

 

 

Avec ces nombreuses prophéties, de prophètes eux-mêmes séparés par des centaines d’années, vivant dans des pays différents, ayant des origines différentes, mais tous se concentraient sur la prédiction d’une partie de la grande victoire d’Isa al Masih à travers sa mort et sa résurrection. C’était selon le plan d’Allah. Pour cette raison, Pierre, le chef des disciples d’Isa al Masih, a dit à ses auditeurs:

18 Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous les prophètes, à savoir que son Messie devait souffrir.  (Acts3:18)

Juste après que Pierre a dit cela, il a déclaré:

19 »Changez donc d’attitude et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés!  (Acts3:19)

Il y a une promesse de bénédiction pour nous. Nous pouvons avoir nos péchés ‘effacés’. Nous regardons ce que cela signifie ici.

Comment la Torah de Moussa a-t-elle prophétisé la venue d’Isa al Masih ?

L’Injil déclare que la crucifixion et la résurrection du Prophète Isa al Masih PSL était au centre du plan d’Allah.  Exactement 50 jours après la résurrection du Prophète, Pierre, le leader parmi ses compagnons, fit publiquement cette déclaration au sujet d’Isa al Masih :

 23 Cet homme vous a été livré suivant le projet défini et la prescience de Dieu. [Vous l’avez arrêté,] vous l’avez fait mourir sur une croix par l’intermédiaire d’hommes impies. 24 Mais Dieu a brisé les liens de la mort, il l’a ressuscité, parce qu’il n’était pas possible qu’elle le retienne. 

(Actes2:23-24)

Après le message de Pierre, des milliers de personnes ont cru et le message a été embrassé par des multitudes autour du monde jusqu’a ce jour et cela sans aucune contrainte.  La raison de cette acceptation généralisée était les écrits de la Torah et des prophètes de Zabur qui avaient été rédigés des centaines d’années auparavant.  Plusieurs personnes ont examiné ces écritures pour voir s’ils avaient effectivement prédit la venue, la mort et la résurrection d’Isa al Masih.  Ces mêmes écritures inchangées sont disponibles aujourd’hui, de sorte que nous pouvons aussi enquêter sur la mort et la résurrection d’Isa al Masih, et si c’était selon « le plan parfait et délibéré de Dieu » comme Pierre l’a déclaré.  Nous résumons ici une partie de ce que les premiers auditeurs de l’Injil ont observé depuis le Torah alors qu’ils

« ….examinaient les Écritures tous les jours… » (Actes 17:11)

La prévoyance de Dieu révélée dès le début du Torah.

De la première page de la Torah, nous pouvons voir que les jours d’Isa al Masih PSL et son sacrifice étaient connus d’Allah.   De tous les Livres Saints (Torah, Zabur, Injil & Qur’an), il n’y a que deux semaines où les événements de chaque jour consécutif de la semaine sont narrés.  La première semaine est le récit de la façon dont Allah a tout créé en sept jours, enregistré dans les deux premiers chapitres de la Torah.  L’autre semaine avec les événements quotidiens enregistrés est la dernière semaine du Prophète Isa al Masih.  Aucun autre prophète, que ce soit Ibrahim, Moussa, Dawud et Muhammad PSL, n’a raconté les activités quotidiennes pendant une semaine complète.  Le compte-rendu complet de la semaine de création à l’ouverture de la Torah est donné ici.  Nous avons passé en revue les événements quotidiens de la dernière semaine d’Isa al Masih.  Ce tableau place chaque jour de ces deux semaines côte à côte afin de les comparer.

Jour de la semaine

Semaine de la Création

Dernière semaine d’Isa al Masih

Jour 1 Il y a des ténèbres et Allah dit :  » Qu’il y ait de la lumière  » et la lumière fut.  Il y eu de la lumière dans les ténèbres. Le Masih entre à Jérusalem et dit : « Je suis venu dans le monde comme une lumière…. » Il y a de la lumière dans les ténèbres.
Jour 2 Allah sépare la terre des cieux. Isa sépare les choses de la terre de celles du ciel en purifiant le Temple comme lieu de prière.

 

Jour 3 Allah parle et la terre s’élève de la mer. Isa parle de la foi qui peut déplacer des montagnes dans la mer.

 

Allah parle à nouveau’Que la terre produise des plantes’ et il en fut ainsi. Isa parle et le figuier se dessèche dans le sol.
Jour 4 Allah parle’Qu’il y ait de la lumière dans le ciel’ et le soleil, la lune et les étoiles vinrent éclairer le ciel. Isa parle du signe de son retour sur terre – le soleil, la lune et les étoiles s’obscurciront.
Jour 5 Allah crée tous les animaux volants, y compris les reptiles et des dinosaures volants = dragons. Shaytan, le grand dragon, descend en Judas pour frapper le Masih.

 

Jour 6 Allah parle et les animaux terrestres prennent vie. Les agneaux de Pâques sont abattus dans le Temple.
Le Seigneur Dieu…. a soufflé dans les narines d’Adam le souffle de vie’.  Adam a commencé à respirer « Avec un grand cri, Jésus a respiré son dernier souffle. » (Marc 15 : 37)
Allah place Adam dans le Jardin Isa choisit librement d’entrer dans le Jardin de Gethsémène.

 

Adam est averti de rester loin de l’Arbre de la connaissance du Bien et du Mal avec une malédiction. Isa est cloué à un arbre et maudit.

13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi en devenant malédiction pour nous, puisqu’il est écrit: Tout homme pendu au bois est maudit.(Galates 3:13)

Aucun animal n’est jugé convenable pour Adam. Une autre personne était nécessaire Le sacrifice des animaux de la Pâque à la fin ne convenait pas.  Une personne était nécessaire.

car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.

C’est pourquoi, en entrant dans le monde, Christ dit: Tu n’as voulu ni sacrifices ni offrandes, mais tu m’as formé un corps;

(Hébreux 10:4-5)

Allah met Adam dans un sommeil profond. Isa entre dans le sommeil de la mort.
Allah fait une blessure a la cote d’Adam avec laquelle il crée Eve – l’épouse d’Adam. Une blessure est faite sur le côté d’Isa.  De son sacrifice, Isa gagne une épouse: ceux qui lui appartiennent.

(Révélation21:9)

Jour 7 Allah se repose du travail.  Le jour est déclaré saint Isa al Masih se repose dans la mort.

Les événements de chaque jour pendant ces deux semaines sont comme des images miroir l’une de l’autre.  Ils sont symétriques.  A la fin de ces deux semaines, les premiers fruits de la vie nouvelle sont prêts à éclater et à se multiplier.  Adam et Isa al Masih sont des images inversées l’une de l’autre.  L’Injil dit à propos d’Adam que

… Adam, qui est un modèle de celui qui est à venir. (Romains 5:14)

et

 21 En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c’est aussi à travers un homme[a] qu’est venue la résurrection des morts. 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, (1Corinthiens 15:21-22)

En comparant ces deux semaines, nous pouvons voir qu’Adam était en effet un modèle inversé d’Isa al Masih.  Allah avait-il besoin de sept jours pour créer l’univers ?  N’aurait-il pas pu le faire avec une seule parole ?  Pourquoi alors a-t-il créé de cette manière ?  Il l’a fait pour que les activités finales d’Isa al Masih puissent être anticipées dans les actes quotidiens de la semaine de la Création.  C’est particulièrement vrai pour le jour 6.  Nous pouvons voir le modèle même dans le choix des mots.  Par exemple, au lieu de dire simplement  » Isa al Masih est mort « , l’Injil dit qu’il a  » respiré son dernier souffle « , un schéma inversé direct dans les mots eux-mêmes à Adam qui a reçu le  » souffle de vie « .  Un tel schéma dès le début des temps parle de  » pré-connaissance « , comme l’a dit Pierre après la résurrection d’Isa al Masih.

Illustrations consécutives dans la Torah

La Torah enregistre ensuite des événements spécifiques et établit des rituels qui servent d’illustrations ou d’images qui indiquent le sacrifice imminent du Prophète Isa al Masih.  Ils ont été donnés pour nous aider à comprendre la connaissance préalable du plan d’Allah.  Dans notre voyage à travers la Torah, nous avons examiné certains de ces points repères.  Le tableau ci-dessous les résume, avec des liens vers ces grands Signes qui ont été enregistrés plus de mille ans avant la venue du prophète Is al Masih.

Signe de la Torah Comment la Torah révèle le plan du sacrifice à venir d’Isa al Masih.
Signe d’Adam

 

Quand Allah a confronté Adam après sa désobéissance, il a parlé d’une seule descendance mâle qui viendrait d’une femme (donc d’une naissance vierge).  Cette progéniture écraserait Shaytan mais serait lui-même frappé dans le processus.
Signe de Qabil & Habil Un sacrifice de mort était nécessaire.  Qabil a sacrifié des légumes (qui n’ont pas d’âme) mais Habil a offert la vie d’un animal.  Cela a été accepté par Allah.  Ceci illustrait le plan pour le sacrifice d’Isa al Masih.
Signe du sacrifice d’Ibrahim L’image commence à avoir plus de détails car l’endroit où le prophète Ibrahim a sacrifié son fils était le même endroit où, des milliers d’années plus tard, le prophète Isa al Masih serait sacrifié, et le prophète Ibrahim a parlé de ce sacrifice futur.  Le fils devait mourir, mais au dernier moment, l’agneau a remplacé le fils pour qu’il puisse vivre.  Cette image montre comment Isa al Masih, l’Agneau de Dieu, s’est sacrifié pour que nous puissions vivre.
Signe de la Pâque de Moussa D’autres détails du plan de Dieu sont révélés lorsque les agneaux ont été sacrifiés pendant un jour spécifique, durant  la Pâque.  Le Pharaon d’Egypte, qui n’a pas sacrifié un agneau, a connu la mort.  Mais les Israélites qui ont sacrifié un agneau ont échappé à la mort.  Des centaines d’années plus tard, Isa al Masih fut sacrifié exactement le même jour dans le calendrier – la Pâque.
Signe du sacrifice de Harun Harun institue des sacrifices rituels spécifiques pour les animaux.  Les Israélites qui ont péché pouvaient offrir des sacrifices pour expier leur péché.  Mais une mort sacrificielle était nécessaire.  Seuls les prêtres pouvaient offrir des sacrifices au nom du peuple.  Ceci anticipait Isa al Masih dans son rôle de prêtre qui donnerait sa vie en sacrifice pour nous.

La Torah du Prophète Moussa PSL a clairement indiqué la venue du Prophète Isa al Masih, sa Loi dit :

10 La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation de la réalité; elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent.  (Hébreux 10:1)

Et Isa al Masih a averti ceux qui ne croyaient pas en sa mission :

 43 Je suis venu au nom de mon Père et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. 44 Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres et qui ne recherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul? 45 Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c’est Moïse, celui en qui vous avez mis votre espérance. 46 En effet, si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, puisqu’il a écrit à mon sujet. 47 Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles?»  (Jean 5:43-47)

Isa al Masih a également expliqué à ses disciples afin de les aider à comprendre sa mission.

44 Puis il leur dit: «C’est ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous: il fallait que s’accomplisse tout ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les psaumes.» (Luc 24 : 44)

Le prophète a clairement dit que non seulement la Torah, mais aussi les écrits des’Prophètes et des Psaumes’ le concernaient.  On regarde ça ici. Alors que la Torah utilisait des événements qui étaient des illustrations de sa venue, ces prophètes ultérieurs ont écrit directement sur sa mort et sur sa résurrection grâce des oracles.

Ici, nous comprenons comment recevoir le don de la vie éternelle que nous offre le prophète Isa al Masih.

Le Prophète Isa al Masih (PSL) et le Signe de Yunus

Nous avons vu dans l’Injil les récits détaillés des enseignements, des guérisons et des miracles du prophète Isa al Masih (PSAL). Il invita souvent ces auditeurs (y compris nous) à recevoir ce qu’il offrait. Il offrait ‘l’eau de vie’, la miséricorde envers les pécheurs, de chercher ceux qui étaient perdus, et il invita tous ceux qui étaient désireux d’entrer dans le ’Royaume de Dieu’.

Ces enseignements ont déconcerté les chefs religieux de son temps. Ils se demandaient en particulier selon quelle autorité il parlait. Par exemple, avait-t-il vraiment l’autorité nécessaire pour offrir la miséricorde de Dieu aux coupables et l’autorité pour payer l’entrée dans le Royaume de Dieu pour tous ? Ainsi, les chefs religieux (qui sont comme les imams aujourd’hui) lui ont demandé un signe pour prouver son autorité. L’Injil a enregistré leur conversation :

Isa fait référence au signe de Jonas(Yunus)

38 Quelques spécialistes de la Loi et des pharisiens intervinrent en disant: Maître, nous voudrions te voir faire un signe miraculeux.

39 Il leur répondit: Ces gens de notre temps qui sont mauvais et infidèles à Dieu réclament un signe miraculeux! Un signe … il ne leur en sera pas accordé d’autre que celui du prophète Jonas. 40 En effet, comme Jonas resta trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson[a], ainsi le Fils de l’homme passera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.

41 Au jour du jugement, les habitants de Ninive[b] se lèveront et condamneront les gens de notre temps, car ils ont changé en réponse à la prédication de Jonas. Or, il y a ici plus que Jonas.

 

Le prophète Yunus dans l’Histoire

Isa al Masih (PSAL) a répondu en indiquant au prophète Jonas (également appelé Yunus ou Yunis). Vous pouvez voir dans la chronologie ci-dessous que le prophète Yunus vécut environ 800 ans avant le Prophète Isa al Masih.

Le Prophète Jonas (Yunus ou Yunis) dans la Chronologie Historique

Le Prophète Jonas (Yunus ou Yunis) dans la Chronologie Historique

Le Prophète Yunus dans le Coran

Yunus (PSAL) a écrit un livre qui se trouve dans les écrits prophétiques. Le Coran résume son livre ainsi :

Jonas était certes, du nombre des Messagers.

Quand il s’enfuit vers le bateau comble,

Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer].

Le poisson l’avala alors qu’il était blâmable.

S’il n’avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah,

il serait demeuré dans son ventre jusqu’au jour où l’on sera ressuscité.

Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu’il était.

Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge,

et l’envoyâmes ensuite (comme prophète) vers cent mille hommes ou plus.

Ils crurent, et nous leur donnâmes jouissance de la vie pour un temps.

(As-Saffat 37: 139-148)

Le Prophète Yunus a été avalé par un gros poisson parce qu’il a fui la mission qu’Allah lui avait donnée – à savoir de prêcher le repentir à la ville de Ninive (ce qui correspond à notre époque à la ville de Mossoul en Irak). L’érudit islamique Yusuf Ali dit à propos d’ayah 144 (« Il serait resté dans son ventre jusqu’au Jour où ils seront ressuscités»)

C’est juste la tournure idiomatique. Ce devait être l’enterrement et la sépulture de Jonas. S’il ne s’était pas repenti, il ne pouvait pas sortir du corps de la créature qui l’avait avalé, jusqu’au Jour ou la Résurrection, quand tous les morts seraient ressuscités. (Note de bas de page 4125 sur la traduction de Yusuf Ali du Coran)

En d’autres termes, être à l’intérieur du poisson était une peine de mort dont il ne serait libéré normalement seulement au jour de la Résurrection.

Le prophète Yunus selon son propre livre

Le livre de Jonas dans l’Ancien Testament donne de plus amples détails sur son temps dans le gros poisson. Il nous dit :

L’Eternel fit venir un grand poisson pour avaler Jonas. Durant trois jours et trois nuits, Jonas resta dans le ventre du poisson. 2 Dans le ventre du poisson, il adressa cette prière à l’Eternel son Dieu:

3  Dans ma détresse, moi, j’ai crié à l’Eternel et il m’a répondu.
Oui, du cœur du séjour des morts
j’ai crié au secours et tu m’as entendu.
4  Tu m’avais jeté dans l’abîme au fond des mers
et les courants m’ont encerclé,
tous tes flots et tes vagues ont déferlé sur moi.
5  Je me disais: Je suis chassé de devant toi.
Pourtant, je reverrai ton temple saint.
6  Les eaux m’environnaient et menaçaient ma vie,
l’abîme m’enserrait;
tout autour de ma tête, les algues s’enlaçaient.
7  Et je suis descendu jusqu’au tréfonds des mers où naissent les montagnes.
La terre avait déjà tiré derrière moi ses verrous pour toujours.
Mais du fond de la fosse tu m’as fait remonter vivant,
ô Eternel, mon Dieu!
8  Quand je désespérais de conserver la vie,
je me suis souvenu de toi, ô Eternel,
et ma prière est montée jusqu’à toi,
jusqu’à ton temple saint.
9  Ceux qui s’attachent à de vaines idoles
se privent de la grâce.
10  Mais moi je t’offrirai un sacrifice en disant ma reconnaissance,
et je m’acquitterai des vœux que j’ai formés,
car c’est de l’Eternel que vient la délivrance.

11 L’Eternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre.
(Jonah 1:17 -2:11)

Quel est le ‘Signe de Jonas’ ?

Normalement, lorsque l’autorité de quelqu’un est contestée comme c’est le cas pour l’autorité du Prophète Isa al Masih (PSAL) nous nous attendons à ce qu’il réponde en montrant son pouvoir, sa victoire ou son succès. Mais Isa al Masih défend son autorité en faisant référence à la période où le Prophète Jonah avait passé 3 jours dans “le royaume des morts” – la « fosse » ou la tombe. Pendant ce temps, puisque Jonas avait désobéi au commandement d’Allah, il avait été « banni de votre vue », c’est-à-dire de la vue d’Allah. L’épisode de Jonas en prise avec la mort pendant 3 jours dans les abîmes profondes, banni d’Allah, est une référence surprenante de l’autorité de Dieu. Pourquoi Isa al Masih choisirait-il un signe qui semble retirer son autorité ?

Mais ce n’est pas la première fois que nous rencontrons la faiblesse et la mort comme étant un Signe d’Allah. Nous avons vu que le prophète Ésaïe avait prophétisé la Venue du Serviteur. Ésaïe a prophétisé que ce Serviteur serait « méprisé » et « rejeté par les hommes et serait «considéré comme puni par Dieu» et serait « retranché de la terre des vivants» et son sépulcre serait “placé parmi les méchants ». Cela ressemble beaucoup à ce que Jonas a traversé. Plus étrange encore, c’était «la volonté du ‘Seigneur’ de l’écraser (le serviteur) ». Bien que nous puissions ne pas comprendre pourquoi Isa al Masih (PBUH) a choisi ce Signe de Jonas (Yunus) pour défendre son autorité, ce n’est pas un événement isolé. L’indice qui permet de mieux comprendre est la façon dont Jonas a terminé sa prière dans le ventre du poisson. La dernière phrase de sa prière était « le Salut vient de l’Eternel ». Nous avons vu que le nom « Jésus » est le même que « Josué » et que c’était la prophétie de la Branche qui allait venir. Mais que signifie ‘Josué’ ? En hébreu, cela signifie ‘L’ÉTERNEL sauve’. Dans sa prière, le prophète Jonas a reconnu qu’il doit (et nous devons) être « sauvé » et que c’est l’Éternel qui nous sauve. Cette vérité à double face déclare à la fois notre besoin (d’être sauvé) et Dieu comme celui qui sauve. Le nom d’Isa al Masih (Yhowshuwa en hébreu) ​​porte littéralement en lui cette même vérité, vérité qui fut finalement reconnue par Jonas dans le poisson puisque le nom de Jésus / Joshua signifie « L’Eternel sauve ».

Le Prophète Isa al Masih conclut sa conversation avec les chefs religieux en leur rappelant que le peuple de Ninive (la ville où Yunus avait été envoyé pour prêcher) avait cru et s’était repenti grâce au message de Jonas – mais les dirigeants qui entendirent Isa al Masih n’étaient pas disposé à se repentir. Ces dirigeants ne voulaient pas reconnaître qu’ils avaient besoin d’être sauvé. Nous devrions examiner nos propres cœurs pour voir si nous sommes comme les hommes de Ninive (qui se sont repentis) ou comme ces leaders (qui ne l’ont pas fait). Lequel des deux êtes-vous?

Nous continuons à suivre Isa al Masih pour voir de façon plus complètement ce que signifie ce Signe de Jonas et comment « L’Eternel sauve » alors que la mission d’Isa al Masih arrive à son terme.

Le Prophète Isa al Masih (PSL) a fait le « Hajj »

Nous sommes tous plutôt familier avec le Hajj puisqu’il est célébré tout les an quand les musulmans effectuent le pèlerinage à la Mecque. Ce qui est moins connu est que la loi de Musa (PSL) reçu il y a 3500 ans, demandais aussi aux croyants juifs de son époque d’aller faire le pèlerinage sacré tout les an à Jerusalem (Al-Quds). Ce pèlerinage a été appelé la Fête des Tabernacles (ou Sukkot). Ce pèlerinage qui était ordonné par le prophète Musa (PBUH) a beaucoup de similitudes avec celui du Hajj aujourd’hui. Par exemple, ces deux pèlerinages ce déroulaient sur une semaine spécifique du calendrier, dans les deux pèlerinages nous pouvons y retrouver des sacrifices d’animaux, l’obtention d’une eau spéciale,le fait de dormir à l’extérieur, et de marcher autour d’une structure sacrée sept fois. En un sens, la Fête des Tabernacles, ou la fêté des cabanes, était comme un Hajj pour les Juifs. Aujourd’hui, en fait, les Juifs célèbrent encore la Fête des Tabernacles, mais le font différemment car leur Temple à Jérusalem a été détruit par les Romains en 70 après J-C

L’Injil nous montre comment le prophète Isa al Masih (PSL) a effectué son pèlerinage, son « Hajj ». Je vous ai mis a disposition l’histoire de pèlerinage avec quelques explications, le cas échéant

Jean 7  (La Bible du Semeur)

Jésus à la fête des Cabanes

7 Après cela, Jésus continua à parcourir la Galilée; il voulait en effet éviter la Judée où les autorités juives cherchaient à le supprimer.

2 Cependant, on se rapprochait de la fête juive des Cabanes.

3 Ses frères lui dirent alors:Tu devrais quitter cette région et te rendre en Judée pour que, là aussi, tes disciples puissent voir les œuvres que tu accomplis.

4 Quand on veut être connu, on n’agit pas avec tant de discrétion. Puisque tu accomplis de si grandes choses, fais en sorte que tout le monde le voie.

5 En effet, les frères de Jésus eux-mêmes ne croyaient pas en lui.

Ici ses frères traitaient le prophète avec sarcasme puisqu’ils ne croyaient pas en lui. Mais quelque chose est arrivé plus tard qui a causé un changement dans le coeur de ses frères en effet deux de ses frères, Jacques et Jude, ont écrit plus tard des lettres (appelées Jacques et Jude) qui font partie du Nouveau Testament (Injil).

6 Jésus leur répondit: Le moment n’est pas encore venu pour moi. En revanche, pour vous, c’est toujours le bon moment.

Le monde n’a aucune raison de vous haïr; mais moi, il me déteste parce que je témoigne que ses actes sont mauvais.

Vous donc, allez à la fête; pour ma part, je n’y vais pas encore car le moment n’est pas encore venu pour moi.

Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée.

10 Cependant, quand ses frères furent partis pour la fête, il s’y rendit lui aussi, mais secrètement, sans se montrer.

11 Or, pendant la fête, les autorités juives le cherchaient et demandaient: Où est-il donc?

12 Dans la foule, les discussions allaient bon train à son sujet. Les uns disaient: C’est quelqu’un de bien. Pas du tout, répondaient les autres: il trompe tout le monde.

13 Mais, comme ils avaient tous peur des autorités juives, personne n’osait parler librement de lui.

 L’opposition grandit

14 La moitié de la semaine de fête était déjà passée, quand Jésus alla au Temple et se mit à enseigner.

15 Les Juifs en étaient tous étonnés et se demandaient: Comment peut-il connaître à ce point les Ecritures, sans avoir jamais étudié?

16 Jésus leur répondit: Rien de ce que j’enseigne ne vient de moi. J’ai tout reçu de celui qui m’a envoyé.

17 Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtra bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative.

18 Celui qui parle en son propre nom recherche sa propre gloire. Mais si quelqu’un vise à honorer celui qui l’a envoyé, c’est un homme vrai; il n’y a rien de faux en lui.

19 Moïse vous a donné la Loi, et pourtant, aucun de vous ne fait ce qu’elle ordonne! Pourquoi cherchez-vous à me tuer?

20 Tu as un démon en toi! lui cria la foule. Qui est-ce qui veut te tuer?

21 Jésus reprit la parole et leur dit: Il a suffi que je fasse une œuvre pour que vous soyez tous dans l’étonnement.

22 Réfléchissez: Moïse vous a donné l’ordre de pratiquer la circoncision, rite qui ne vient d’ailleurs pas de Moïse, mais des patriarches. Or, cela ne vous dérange pas de circoncire quelqu’un le jour du sabbat.

23 Eh bien, si on circoncit un garçon le jour du sabbat pour respecter la Loi de Moïse, pourquoi donc vous indignez-vous contre moi parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat?

24 Cessez donc de juger selon les apparences, et apprenez à porter des jugements conformes à ce qui est juste.

25 En le voyant, quelques habitants de Jérusalem s’étonnaient: N’est-ce pas celui qu’ils veulent faire mourir?

26 Or, le voilà qui parle librement en public et personne ne lui dit rien! Est-ce que, par hasard, nos autorités auraient reconnu qu’il est vraiment le Christ?

27 Pourtant, lui, nous savons d’où il est; mais le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est.

Comme vous pouvez le voir, la discussion à ce moment-là parmi les Juifs était de savoir si le Prophète Isa (PSL) était le Masih (Messie) ou non. Le peuple juif croyait que l’endroit d’où viendraient le Masih serait inconnu. Puisqu’ils savaient d’où venait Isa, ils pensaient qu’il ne pouvait donc pas être le Masih. Mais alors, d’où est parvenue cette croyance que l’origine du Masih ne serait pas connu? De la Torah? Des écritures des prophètes? Pas du tout! Les prophètes avaient clairement indiqué d’où viendraient les Masih. Le prophète Micah (Michée) (PSL) avait écrit 700 avant JC dans Zabur ceci:

«Et toi, Bethléhem Ephrata,

la plus petite des villes de Juda,

de toi il sortira pour moi

celui qui régnera sur Israël!

Son origine remonte aux temps passés,

aux jours anciens.» ( Micah 5:1 )

Cette prophétie (voir l’article ici pour plus de détails à ce sujet) avait déclaré que le souverain ( = Masih) viendrait de Bethléem. Nous avons vu dans la naissance du Masih qu’il était effectivement né à Bethléem ce qui rejoint ce que la prophétie avait prédit 700 ans avant sa naissance.

C’était simplement la tradition religieuse de l’époque qui disait que l’endroit d’où le Masih allait venir serait inconnu. Ils ont fait une erreur parce qu’ils n’ont pas crue aux écritures des prophètes, mais ils ont préféré croire en fonction des opinion dans les rues, des rumeurs. Nous devons faire attention à ne pas commettre la même erreur.

Le récit continue…

28 Alors Jésus intervint d’une voix forte, et on l’entendit dans toute la cour du Temple: Vraiment! Vous me connaissez et vous savez d’où je suis! Sachez-le, je ne suis pas venu de ma propre initiative. C’est celui qui est véridique qui m’a envoyé. Vous ne le connaissez pas.

29 Moi, je le connais, car je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé.

30 Alors plusieurs essayèrent de l’arrêter, et pourtant personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.

31 Cependant, beaucoup de gens du peuple crurent en lui. Quand le Christ viendra, disaient-ils, accomplira-t-il plus de signes miraculeux que n’en a déjà fait cet homme-là?

32 Ce qui se murmurait ainsi dans la foule au sujet de Jésus parvint aux oreilles des pharisiens. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes du Temple pour procéder à son arrestation.

33 Jésus déclara: Je suis encore pour un peu de temps parmi vous. Ensuite je retournerai auprès de celui qui m’a envoyé.

34 Vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas; et vous ne pouvez pas aller là où je serai.

35 Sur quoi, ses auditeurs se demandèrent entre eux: Où va-t-il aller pour que nous ne le trouvions pas? Aurait-il l’intention de se rendre chez les Juifs dispersés parmi les non-Juifs? Voudrait-il peut-être même apporter son enseignement aux non-Juifs?

36 Que peut-il bien vouloir dire quand il déclare: «Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez pas aller là où je serai»?

 L’eau vive

 37 Le dernier jour de la fête, le jour le plus solennel, Jésus se tint devant la foule et lança à pleine voix: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive.

38 Car, comme le dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui.

39 En disant cela, il faisait allusion à l’Esprit que devaient recevoir plus tard ceux qui croiraient en lui. En effet, à ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné parce que Jésus n’était pas encore entré dans sa gloire. 

 

En ce jour de fête, les juifs prenaient l’eau d’un ressort spécial au sud de Jérusalem et entrèrent dans la ville par la «porte de l’eau» et amenèrent l’eau à l’autel du temple. C’est alors qu’ils faisaient cette cérémonie de l’eau sacrée que le Prophète Isa al Masih (PSL) a crié, qu’il était la source de «l’eau vivante». En disant cela, il leur rappelait la soif dans nos cœurs qui menait au péché, sur laquelle les prophètes avaient écrit, ainsi que la promesse de l’Esprit qui allait être donné à ceux qui croyaient en lui pour satisfaire cette soif afin qu’ils aient besoin de rien et ne soient plus esclaves du péché.

40 Dans la foule, plusieurs de ceux qui avaient entendu ces paroles disaient: Pas de doute: cet homme est bien le Prophète attendu.

41 D’autres affirmaient:C’est le Christ. Mais, objectaient certains, le Christ pourrait-il venir de la Galilée?

42 L’Ecriture ne dit-elle pas que le Messie sera un descendant de David et qu’il naîtra à Bethléhem[d], le village où David a vécu?

43 Ainsi, le peuple se trouva de plus en plus divisé à cause de lui.

 À l’époque, tout comme aujourd’hui, les gens étaient divisés par rapport a l’identité du prophète Isa al Masih (PSL). Comme nous l’avons vu plus haut, les prophètes avaient prédit la naissance du Masih à Bethléem (ville où Isa est né). Mais qu’en est-il du fait que le Masih ne vient pas de Galilée? Esaïe, le prophète (PSL) avait écrit en 700 avant J-C que…

« Mais les ténèbres ne régneront pas toujours Sur la terre où il y a maintenant des angoisses: Si les temps passés ont couvert d’opprobre Le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, Les temps à venir couvriront de gloire La contrée voisine de la mer, au delà du Jourdain, Le territoire des Gentils. (Esaie  8:23)

 

  Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit. (Esaie 9:1) »

Ainsi, les prophètes avaient prédit que le Masih commencerait son enseignement (une lumière s’est levée) en Galilée – l’endroit même où Isa avait effectivement commencé son enseignement et a fait la plupart de ses miracles. Encore une fois, les gens se sont trompés parce qu’ils n’avaient pas soigneusement étudié les écritures des prophètes et a la place ont cru ce qui était communément enseigné par leurs professeurs.

L’INCRÉDULITÉ DES CHEFS JUIFS

45 Les gardes du Temple retournèrent auprès des chefs des prêtres et des pharisiens. Ceux-ci leur demandèrent: Pourquoi ne l’avez-vous pas amené?

46 Ils répondirent: Personne n’a jamais parlé comme cet homme.

47 Quoi, répliquèrent les pharisiens, vous aussi, vous vous y êtes laissé prendre?

48 Est-ce qu’un seul des chefs ou un seul des pharisiens a cru en lui?

49 Il n’y a que ces gens du peuple qui ne connaissent rien à la Loi… ce sont tous des maudits!

50 Là-dessus, l’un d’entre eux, Nicodème, celui qui, précédemment, était venu trouver Jésus, leur dit:

51 Notre Loi nous permet-elle de condamner un homme sans l’avoir entendu et sans savoir ce qu’il a fait de mal?

52 Es-tu, toi aussi, de la Galilée? lui répondirent-ils. Consulte les Ecritures, et tu verras qu’aucun prophète ne sort de la Galilée.

 

Nous pouvons voir que les experts de la Loi étaient avaient complètement faux puisque Esaïe avait prophétisé que l’éclaircissement viendrait de la «Galilée».

Deux leçons me viennent de ce récit. Premièrement, il est très facile d’accomplir nos activités religieuses avec beaucoup de zèle mais avec peu de connaissances. Lorsque nous approchons du pèlerinage «Hajj » , nous devons nous assurer que ce en quoi nous croyons n’est pas notre vérité mais celle de Dieu

Car je leur rends ce témoignage: ils ont un zèle ardent pour Dieu, mais il leur manque le discernement. (Romains 10:2)

Nous avons besoin d’apprendre ce que les écritures des prophètes pour avoir de bonne connaissances et informations

Deuxièmement, nous voyons ici que le Prophète Isa al Masih (PSL) fait une offre. Il a dit aux personnes effectuant le pèlerinage que

Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive. Car, comme le dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui. (Jean 7:37-38)

Cette offre est donnée à «n’importe qui» (donc non seulement aux juifs, aux chrétiens, ou aux musulmans, etc.) Isa al Masih (PSL) parle de ceux qui ont soif, «a soif». As-tu soif? (Voir ici ce que les prophètes ont voulu dire par ceci). Il est bon de boire du zamzam, bien. Pourquoi ne pas boire aussi a partir du Masih qui peut satisfaire notre soif intérieure?

Isah al Masih (PSL) vient Sauver… les Perdus

Souvent, les personnes religieuses vont avoir tendance a se tenir à l’écart de ceux qui ne sont pas religieux, afin de se préserver et d’être ainsi moins tentées par les tentations du monde. Cela s’appliquait également aux enseignants de la charia dans le temps du Prophète Isa al Masih (PSL). Ils se tenaient à l’écart des personnes impurs afin de pouvoir rester pure. Mais Isa al Masih (PSL) a enseigné que notre pureté et notre propreté est d’abord en rapport avec notre cœur. Ainsi il s’associait souvent à ceux qui ne sont pas rituellement propre. Dans le verset suivant nous verrons comment Injil avait pour habitude de rester avec les pécheurs et la réaction des professeurs de droit de la charia face a l’attitude d’Injil.

Les employés des impôts et les pécheurs s’approchent tous de Jésus pour l’écouter. Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquent Jésus et disent : « Cet homme accueille les pécheurs et il mange avec eux ! » (Luc 15:1-2)

Pourquoi le prophète Isa al Masih (PSL) accueillait et mangeait avec des pécheurs ? Est ce qu’il aimait le péché ? Le Prophète (PSL) a répondu aux critiques des maitres de la lois par 3 paraboles, ou histoires.

La Parabole du Mouton Perdu:

Alors Jésus leur raconte cette histoire : 4« Parmi vous, un homme a 100 moutons et il en perd un. Bien sûr, il va laisser les 99 moutons dans les champs et il part chercher celui qui est perdu, jusqu’à ce qu’il le trouve. 5Quand il l’a trouvé, il est tout joyeux. Il met le mouton sur ses épaules, 6puis il rentre chez lui. Il appelle ses amis et ses voisins et leur dit : “Venez, réjouissez-vous avec moi ! Oui, j’ai retrouvé mon mouton qui était perdu !” 7Je vous le dis, c’est la même chose : quand un seul pécheur change sa vie, Dieu est dans la joie. Sa joie est plus grande que pour 99 personnes justes qui n’ont pas besoin de changer leur vie ! » (Luc 15:3-7)

Dans cette histoire le prophète (PSL) nous compare au mouton et il se compare au berger. Il explique que comme tout berger à la recherche d’un mouton perdu, Il va chercher les personnes perdues. Peut-être vous est-il déjà arrivé de pécher, ou même d’avoir un secret que personne de votre famille ne connait. Ou peut être que la vie avec tout ses problèmes est confuse et vous vous sentez perdu. Cette histoire est faite pour vous donner de l’espoir pour que vous puissiez savoir que le prophète (PSL) est à votre recherche pour vous trouvez et vous aidez. Il veut vous sauvez avant que la douleur vous détruise. Il va ensuite raconter une deuxième histoire.

La parabole de la pièce perdue

Écoutez encore : Une femme a 10 pièces d’argent et elle en perd une. Bien sûr, elle va allumer une lampe et balayer la maison. Elle cherche la pièce avec soin, jusqu’à ce qu’elle la trouve. 9Quand elle l’a trouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et leur dit : “Venez, réjouissez-vous avec moi ! Oui, j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” 10Je vous le dis, c’est la même chose : quand un seul pécheur change sa vie, il y a de la joie parmi les anges de Dieu ! » (Luce 15:8-10)

Dans cette histoire, nous sommes la pièce de monnaie précieuse qui est perdue et il est celui à la recherche de cette pièce perdue. L’ironie est que si la pièce est perdu quelque part dans la maison, elle même ne «sait» pas qu’elle est perdue. elle ne se ressent pas comme étant perdue. C’est la femme qui ressent ce sentiment de perte et donc elle balaie la maison avec beaucoup d’attention à la recherche, jusqu’à ce qu’elle trouve cette pièce précieuse. Peut-être que vous ne vous «sentez» pas perdu. Mais la vérité est que nous avons tous besoin de se repentir, et si vous ne vous êtes pas repentis , alors vous êtes perdu, que vous le ressentiez ou non. Dans les yeux du prophète, vous êtes la pièce de monnaie précieuse qui est perdus et il ressent cette perte de telle sorte qu’il travaille pour vous faire réaliser que la repentance est la solution. La troisième histoire est la plus puissante.

La parabole du fils perdu.

Jésus dit encore : « Un homme a deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi ma part d’héritage.” Alors le père partage ses richesses entre ses deux fils. Quelques jours après, le plus jeune fils vend tout ce qu’il a reçu et il part avec l’argent dans un pays éloigné. Là, il se conduit très mal et il dépense tout son argent. Quand il a tout dépensé, une grande famine arrive dans le pays, et le fils commence à manquer de tout. Il va travailler pour un habitant de ce pays. Cet homme l’envoie dans les champs garder les cochons. Le fils a envie de manger la nourriture des cochons, mais personne ne lui en donne. Alors il se met à réfléchir. Il se dit : “Chez mon père, tous les ouvriers ont assez à manger, et même ils en ont trop ! Et moi, ici, je meurs de faim ! Je vais partir pour retourner chez mon père et je vais lui dire : Père, j’ai péché contre Dieu et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils. Fais comme si j’étais l’un de tes ouvriers.” Il part pour retourner chez son père. « Le fils est encore loin. Mais son père le voit et il est plein de pitié pour lui. Il court à sa rencontre, il le serre contre lui et l’embrasse. Alors le fils dit à son père : “Père, j’ai péché contre Dieu et contre toi, je ne mérite plus d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite ! Apportez le plus beau vêtement et habillez mon fils. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds. Amenez le veau qu’on a fait grossir et tuez-le. Mangeons et faisons la fête. Oui, mon fils qui est là était mort et il est revenu à la vie. Il était perdu et il est retrouvé !” Ils commencent à faire la fête. « Pendant ce temps, le fils aîné travaillait dans les champs. Quand il revient et s’approche de la maison, il entend de la musique et des danses. 26Il appelle un des serviteurs et il lui demande ce qui se passe. Le serviteur lui répond : “C’est ton frère qui est arrivé. Et ton père a fait tuer le gros veau, parce qu’il a retrouvé son fils en bonne santé.” Alors le fils aîné se met en colère et il ne veut pas entrer dans la maison. Le père sort pour lui demander d’entrer, mais le fils aîné répond à son père : “Écoute ! Depuis de nombreuses années, je travaille pour toi. Je n’ai jamais refusé d’obéir à tes ordres. Pourtant, tu ne m’as jamais donné une petite chèvre pour faire la fête avec mes amis. Ton fils qui est là a mangé tout ton argent avec des filles, mais quand il arrive, tu fais tuer le gros veau pour lui !” Le père lui répond : “Mon enfant, toi, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Mais il fallait faire la fête et nous réjouir. En effet, ton frère qui est là était mort et il est revenu à la vie. Il était perdu et il est retrouvé.” » ( Luc 15:11-31)

Dans cette histoire nous somme soit le frère qui est religieux ou le plus jeune frère qui essaye de s’éloigner de la religion. Malgré que le fils le plus âgé respectait les préceptes religieux il n’a jamais vu et compris le coeur aimant de son père. Le plus jeune frère pensait qu’il pouvait être libre en partant de la maison mais il se trouvera rapidement affamé et humilié. Oui il revint à la réalité et il réalisa qu’il pouvait rentrer à la maison. Le fait de revenir dans ca maison montre qu’il avait tord de partir en premier lieu. Et pour l’admettre il faut beaucoup d’humilité. Cette parabole est faite pour nous montrer ce que le mot repentir veut vraiment dire, ce que le prophète Yayha (PSL) a enseigné si ardemment.

Et quand il a ravalé sa fierté et est retourné chez lui, il a trouvé de l’amour plus qu’il n’en avait espéré. Les sandales, la robe, la bague, le festin, la bénédiction, l’acceptation tout est synonyme d’amour. Cette histoire est pour nous faire comprendre que Allah nous aimes tellement et qu’il veut que nous revenions à lui. Nous aurons besoin de nous repentir,mais quand nous le ferrons, il sera prêt à nous recevoir. C’est ce que le prophète Isa al Masih (PSL) veut que nous apprenions de cette histoire. Peux-tu te soumettre à la demande de Dieu et accepter cet amour?