Le Prophète Isa al Masih (PSL) et le Signe de Yunus

Nous avons vu dans l’Injil les récits détaillés des enseignements, des guérisons et des miracles du prophète Isa al Masih (PSAL). Il invita souvent ces auditeurs (y compris nous) à recevoir ce qu’il offrait. Il offrait ‘l’eau de vie’, la miséricorde envers les pécheurs, de chercher ceux qui étaient perdus, et il invita tous ceux qui étaient désireux d’entrer dans le ’Royaume de Dieu’.

Ces enseignements ont déconcerté les chefs religieux de son temps. Ils se demandaient en particulier selon quelle autorité il parlait. Par exemple, avait-t-il vraiment l’autorité nécessaire pour offrir la miséricorde de Dieu aux coupables et l’autorité pour payer l’entrée dans le Royaume de Dieu pour tous ? Ainsi, les chefs religieux (qui sont comme les imams aujourd’hui) lui ont demandé un signe pour prouver son autorité. L’Injil a enregistré leur conversation :

Isa fait référence au signe de Jonas(Yunus)

38 Quelques spécialistes de la Loi et des pharisiens intervinrent en disant: Maître, nous voudrions te voir faire un signe miraculeux.

39 Il leur répondit: Ces gens de notre temps qui sont mauvais et infidèles à Dieu réclament un signe miraculeux! Un signe … il ne leur en sera pas accordé d’autre que celui du prophète Jonas. 40 En effet, comme Jonas resta trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson[a], ainsi le Fils de l’homme passera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.

41 Au jour du jugement, les habitants de Ninive[b] se lèveront et condamneront les gens de notre temps, car ils ont changé en réponse à la prédication de Jonas. Or, il y a ici plus que Jonas.

 

Le prophète Yunus dans l’Histoire

Isa al Masih (PSAL) a répondu en indiquant au prophète Jonas (également appelé Yunus ou Yunis). Vous pouvez voir dans la chronologie ci-dessous que le prophète Yunus vécut environ 800 ans avant le Prophète Isa al Masih.

Le Prophète Jonas (Yunus ou Yunis) dans la Chronologie Historique

Le Prophète Jonas (Yunus ou Yunis) dans la Chronologie Historique

Le Prophète Yunus dans le Coran

Yunus (PSAL) a écrit un livre qui se trouve dans les écrits prophétiques. Le Coran résume son livre ainsi :

Jonas était certes, du nombre des Messagers.

Quand il s’enfuit vers le bateau comble,

Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer].

Le poisson l’avala alors qu’il était blâmable.

S’il n’avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah,

il serait demeuré dans son ventre jusqu’au jour où l’on sera ressuscité.

Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu’il était.

Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge,

et l’envoyâmes ensuite (comme prophète) vers cent mille hommes ou plus.

Ils crurent, et nous leur donnâmes jouissance de la vie pour un temps.

(As-Saffat 37: 139-148)

Le Prophète Yunus a été avalé par un gros poisson parce qu’il a fui la mission qu’Allah lui avait donnée – à savoir de prêcher le repentir à la ville de Ninive (ce qui correspond à notre époque à la ville de Mossoul en Irak). L’érudit islamique Yusuf Ali dit à propos d’ayah 144 (« Il serait resté dans son ventre jusqu’au Jour où ils seront ressuscités»)

C’est juste la tournure idiomatique. Ce devait être l’enterrement et la sépulture de Jonas. S’il ne s’était pas repenti, il ne pouvait pas sortir du corps de la créature qui l’avait avalé, jusqu’au Jour ou la Résurrection, quand tous les morts seraient ressuscités. (Note de bas de page 4125 sur la traduction de Yusuf Ali du Coran)

En d’autres termes, être à l’intérieur du poisson était une peine de mort dont il ne serait libéré normalement seulement au jour de la Résurrection.

Le prophète Yunus selon son propre livre

Le livre de Jonas dans l’Ancien Testament donne de plus amples détails sur son temps dans le gros poisson. Il nous dit :

L’Eternel fit venir un grand poisson pour avaler Jonas. Durant trois jours et trois nuits, Jonas resta dans le ventre du poisson. 2 Dans le ventre du poisson, il adressa cette prière à l’Eternel son Dieu:

3  Dans ma détresse, moi, j’ai crié à l’Eternel et il m’a répondu.
Oui, du cœur du séjour des morts
j’ai crié au secours et tu m’as entendu.
4  Tu m’avais jeté dans l’abîme au fond des mers
et les courants m’ont encerclé,
tous tes flots et tes vagues ont déferlé sur moi.
5  Je me disais: Je suis chassé de devant toi.
Pourtant, je reverrai ton temple saint.
6  Les eaux m’environnaient et menaçaient ma vie,
l’abîme m’enserrait;
tout autour de ma tête, les algues s’enlaçaient.
7  Et je suis descendu jusqu’au tréfonds des mers où naissent les montagnes.
La terre avait déjà tiré derrière moi ses verrous pour toujours.
Mais du fond de la fosse tu m’as fait remonter vivant,
ô Eternel, mon Dieu!
8  Quand je désespérais de conserver la vie,
je me suis souvenu de toi, ô Eternel,
et ma prière est montée jusqu’à toi,
jusqu’à ton temple saint.
9  Ceux qui s’attachent à de vaines idoles
se privent de la grâce.
10  Mais moi je t’offrirai un sacrifice en disant ma reconnaissance,
et je m’acquitterai des vœux que j’ai formés,
car c’est de l’Eternel que vient la délivrance.

11 L’Eternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre.
(Jonah 1:17 -2:11)

Quel est le ‘Signe de Jonas’ ?

Normalement, lorsque l’autorité de quelqu’un est contestée comme c’est le cas pour l’autorité du Prophète Isa al Masih (PSAL) nous nous attendons à ce qu’il réponde en montrant son pouvoir, sa victoire ou son succès. Mais Isa al Masih défend son autorité en faisant référence à la période où le Prophète Jonah avait passé 3 jours dans “le royaume des morts” – la « fosse » ou la tombe. Pendant ce temps, puisque Jonas avait désobéi au commandement d’Allah, il avait été « banni de votre vue », c’est-à-dire de la vue d’Allah. L’épisode de Jonas en prise avec la mort pendant 3 jours dans les abîmes profondes, banni d’Allah, est une référence surprenante de l’autorité de Dieu. Pourquoi Isa al Masih choisirait-il un signe qui semble retirer son autorité ?

Mais ce n’est pas la première fois que nous rencontrons la faiblesse et la mort comme étant un Signe d’Allah. Nous avons vu que le prophète Ésaïe avait prophétisé la Venue du Serviteur. Ésaïe a prophétisé que ce Serviteur serait « méprisé » et « rejeté par les hommes et serait «considéré comme puni par Dieu» et serait « retranché de la terre des vivants» et son sépulcre serait “placé parmi les méchants ». Cela ressemble beaucoup à ce que Jonas a traversé. Plus étrange encore, c’était «la volonté du ‘Seigneur’ de l’écraser (le serviteur) ». Bien que nous puissions ne pas comprendre pourquoi Isa al Masih (PBUH) a choisi ce Signe de Jonas (Yunus) pour défendre son autorité, ce n’est pas un événement isolé. L’indice qui permet de mieux comprendre est la façon dont Jonas a terminé sa prière dans le ventre du poisson. La dernière phrase de sa prière était « le Salut vient de l’Eternel ». Nous avons vu que le nom « Jésus » est le même que « Josué » et que c’était la prophétie de la Branche qui allait venir. Mais que signifie ‘Josué’ ? En hébreu, cela signifie ‘L’ÉTERNEL sauve’. Dans sa prière, le prophète Jonas a reconnu qu’il doit (et nous devons) être « sauvé » et que c’est l’Éternel qui nous sauve. Cette vérité à double face déclare à la fois notre besoin (d’être sauvé) et Dieu comme celui qui sauve. Le nom d’Isa al Masih (Yhowshuwa en hébreu) ​​porte littéralement en lui cette même vérité, vérité qui fut finalement reconnue par Jonas dans le poisson puisque le nom de Jésus / Joshua signifie « L’Eternel sauve ».

Le Prophète Isa al Masih conclut sa conversation avec les chefs religieux en leur rappelant que le peuple de Ninive (la ville où Yunus avait été envoyé pour prêcher) avait cru et s’était repenti grâce au message de Jonas – mais les dirigeants qui entendirent Isa al Masih n’étaient pas disposé à se repentir. Ces dirigeants ne voulaient pas reconnaître qu’ils avaient besoin d’être sauvé. Nous devrions examiner nos propres cœurs pour voir si nous sommes comme les hommes de Ninive (qui se sont repentis) ou comme ces leaders (qui ne l’ont pas fait). Lequel des deux êtes-vous?

Nous continuons à suivre Isa al Masih pour voir de façon plus complètement ce que signifie ce Signe de Jonas et comment « L’Eternel sauve » alors que la mission d’Isa al Masih arrive à son terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *